La langue française

Éviction

Sommaire

  • Définitions du mot éviction
  • Étymologie de « éviction »
  • Phonétique de « éviction »
  • Évolution historique de l’usage du mot « éviction »
  • Citations contenant le mot « éviction »
  • Images d'illustration du mot « éviction »
  • Traductions du mot « éviction »
  • Synonymes de « éviction »
  • Antonymes de « éviction »

Définitions du mot éviction

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉVICTION, subst. fém.

A.− DR. ,,Dépossession de tout ou de partie de la chose vendue résultant de l'exercice, par un tiers, sur cette chose, d'un droit qui exclut la possession de l'acheteur`` (Barr. 1967). Le vendeur en cas d'éviction est tenu à la restitution du prix, à moins que l'acquéreur n'ait connu lors de la vente le danger de l'éviction (Code civil,1804, art. 1629, p. 300).
B.− P. ext. Action d'évincer. (Quasi-)synon. congédiement, élimination, expulsion.La société nous évince [les hommes de 1848] : eh bien! je prends acte de l'éviction (Proudhon, Guerre et paix,1861, p. 7).Croyez-vous que si, du séjour des Justes où il goûte la paix du Seigneur, votre regretté père assiste à cette éviction, il approuve la conduite de son fils? (Mauriac, Plongées,1938, p. 210).
Spéc., domaine scolaire.Exclusion temporaire d'un élève atteint d'une maladie contagieuse. Cet examen [médical] aura pour sanction l'éviction immédiate des contagieux et la surveillance des suspects (Macaigne, Précis hyg.,1911, p. 301).
Prononc. et Orth. : [eviksjɔ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1283, 24 avr., dr. (S. Mich. de Tonn., A. Aube ds Gdf. Compl.); 2. 1861 « action d'évincer en général » (Proudhon, loc. cit.). Empr. au b. lat. jur. evictio « éviction; recouvrement d'une chose par jugement ». Fréq. abs. littér. : 31. Bbg. Quem. DDL t. 8. − Ricca-Barberis (M.). Evizione. Atti dell' Accademia delle Scienze de Torino. 1953/54, t. 88, pp. 118-124.

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉVICTION, subst. fém.

A.− DR. ,,Dépossession de tout ou de partie de la chose vendue résultant de l'exercice, par un tiers, sur cette chose, d'un droit qui exclut la possession de l'acheteur`` (Barr. 1967). Le vendeur en cas d'éviction est tenu à la restitution du prix, à moins que l'acquéreur n'ait connu lors de la vente le danger de l'éviction (Code civil,1804, art. 1629, p. 300).
B.− P. ext. Action d'évincer. (Quasi-)synon. congédiement, élimination, expulsion.La société nous évince [les hommes de 1848] : eh bien! je prends acte de l'éviction (Proudhon, Guerre et paix,1861, p. 7).Croyez-vous que si, du séjour des Justes où il goûte la paix du Seigneur, votre regretté père assiste à cette éviction, il approuve la conduite de son fils? (Mauriac, Plongées,1938, p. 210).
Spéc., domaine scolaire.Exclusion temporaire d'un élève atteint d'une maladie contagieuse. Cet examen [médical] aura pour sanction l'éviction immédiate des contagieux et la surveillance des suspects (Macaigne, Précis hyg.,1911, p. 301).
Prononc. et Orth. : [eviksjɔ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1283, 24 avr., dr. (S. Mich. de Tonn., A. Aube ds Gdf. Compl.); 2. 1861 « action d'évincer en général » (Proudhon, loc. cit.). Empr. au b. lat. jur. evictio « éviction; recouvrement d'une chose par jugement ». Fréq. abs. littér. : 31. Bbg. Quem. DDL t. 8. − Ricca-Barberis (M.). Evizione. Atti dell' Accademia delle Scienze de Torino. 1953/54, t. 88, pp. 118-124.

Wiktionnaire

Nom commun

éviction \e.vik.sjɔ̃\ féminin

  1. Action d’évincer, de faire partir ; résultat de cette action.
    • Farandoles d’Ivoiriens en délire qui saluent le départ peu glorieux d’un président autiste qui, jusqu’à la veille de son éviction n’a rien vu venir, rien compris au mécontentement d’une majorité de la population. — (Martine Camacho, Les Afriques cobayes: 40 ans de développement du sous-développement, 2013)
  2. (Spécialement) Le fait d’expulser, d’éliminer quelqu’un, par l’intrigue plutôt que par la force.
    • Manœuvrer pour obtenir l’éviction de ses concurrents.
  3. (Droit) Dépossession légale par un tiers de tout ou partie d’un bien ou d’un droit.
    • Le vendeur d’un bien est garant de l’éviction éventuelle que peut subir l’acquéreur.
    • L’éviction d’un fermier.
  4. (Enseignement) Éviction scolaire, décision administrative interdisant, pour une certaine durée, le retour à l’école d’un enfant atteint d’une maladie contagieuse ; l’absence qui en résulte.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉVICTION. n. f.
T. de Jurisprudence. Action d'évincer. Le vendeur est garant de l'éviction que l'acquéreur peut souffrir. Éviction d'un fermier.

Littré (1872-1877)

ÉVICTION (é-vi-ksion) s. f.
  • Terme de jurisprudence. Dépossession que l'on subit, en vertu d'une sentence ou d'un droit exercé de quelque autre façon, d'une chose qu'on avait acquise de bonne foi. Subir l'éviction. Garantir de l'éviction. Le vendeur est garant de l'éviction que l'acheteur peut souffrir.

    Avant le code de procédure, on donnait le nom d'éviction à la sentence même qui ordonne le délaissement de l'objet.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et ferons quant que loiaul vandeor puent [peuvent] faire ne doivent an toute cause d'evicion, Bibl. des chartes, 4e série, t. II, p. 466.

XVIe s. En chose vendue par decret [autorité de justice] eviction n'a point de lieu [la vente judiciaire purgeant les hypothèques], Loysel, 411.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « éviction »

(XIIIe siècle) Emprunté au latin evictio (« éviction, recouvrement d’une chose par jugement »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. evictionem, de evictum, supin de evincere, évincer (voy. EVINCER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « éviction »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
éviction eviksjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « éviction »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « éviction »

  • La brutale éviction après seulement quatre mois à son poste de Patrick Jeantet de la présidence de Keolis, la filiale de transports publics de la SNCF (70 %) et de la Caisse de placement du Québec (CDPQ, 30 %), a laissé pantois tout le secteur , noyé dans la perplexité face à ce départ totalement inattendu. L'explication de ce limogeage au nom de « divergences stratégiques » est désormais connue : ce sont bien les projets de très importantes acquisitions aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne qui ont joué le rôle de détonateur sur le fond, tandis que ses méthodes de management ont fait le reste sur la forme. Récit de cet étonnant fiasco. Les Echos, Keolis : les dessous de l'éviction surprise du patron | Les Echos
  • Affaire conclue : Sophie Davant réagit à l'éviction de Pierre-Jean Chalençon Gala.fr, Affaire conclue : Sophie Davant réagit à l'éviction de Pierre-Jean Chalençon - Gala
  • Le Conseil d'Etat rappelle les conditions nécessaires pour obtenir l'indemnisation lors d'une éviction irrégulière.  Par avis du 30 juillet 2013, une commune lance une procédure de passation d'une convention de délégation de service public pour la gestion de son service de restauration municipale. Une société évincée décide de contester la validité de la convention conclue et de demander des dommages et intérêts pour son éviction. Le 31 mars 2016, le tribunal administratif qualifie la convention de marché public et en prononce la résiliation en raison de divers vices. Le 8 octobre 2018, la cour d'appel de Bordeaux rejette l'appel principal et incident formés par la commune et la société évincée. Elle requalifie la convention en marché public et en constate les vices : absence de définition (...) , Indemnisation du candidat pour éviction irrégulière - LE MONDE DU CHIFFRE : le magazine de la profession comptable
  • Didier Dinart, l'ancien sélectionneur de l'équipe de France de handball, a gardé «un sentiment d'inachevé, d'éviction brutale, et surtout sans explication», cinq mois après son limogeage fin janvier à la suite de l'échec à l'Euro, a-t-il déclaré jeudi dans un entretien avec L'Equipe. «Tu reçois un appel de ton adjoint (Guillaume Gille, qui allait lui succéder, ndlr) qui t'explique qu'il faut te couper la tête pour créer un électrochoc. C'était une vraie douche froide, trois secondes de stupeur», raconte l'ancien patron de la défense, rappelant que la veille, le directeur technique Philippe Bana avait affirmé à la télévision qu'il n'était «pas en danger». Les Bleus venaient de subir un fiasco inédit à l'Euro en Norvège, une élimination dès le premier tour, après notamment une défaite contre le Portugal. Dinart était entraîneur principal depuis seulement trois ans et demi (quatre médailles en cinq compétitions dont l'or au Mondial 2017) alors que ses deux prédécesseurs, Daniel Costantini et Claude Onesta, étaient restés en poste plus de 15 ans chacun. A propos de l'attitude de Guillaume Gille, Didier Dinart estime «qu'il aurait pu être plus solidaire. Moi, je n'aurais pas été capable de prendre la place d'un entraîneur principal de cette manière», assure-t-il. Il se refuse en revanche à critiquer les joueurs, même s'il reconnaît «des divergences» avec Nikola Karabatic et Luc Abalo notamment. Sport24, Cinq mois plus tard, Dinart garde un «sentiment d'éviction brutale» - Equipe de France - Handball

Images d'illustration du mot « éviction »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « éviction »

Langue Traduction
Anglais eviction
Espagnol desalojo
Italien espulsione
Allemand vertreibung
Chinois 驱逐
Arabe الإخلاء
Portugais despejo
Russe выселение
Japonais 立ち退き
Basque desalojoa
Corse eviczione
Source : Google Translate API

Synonymes de « éviction »

Source : synonymes de éviction sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « éviction »

Partager