Rasséréner : définition de rasséréner


Rasséréner : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

RASSÉRÉNER, verbe trans.

A. − Rare. [Le compl. d'obj. désigne un élém. atmosphérique, météor.] Rendre de nouveau serein. Anton. assombrir, brouiller, obscurcir, perturber, troubler.Le soleil parut et rasséréna le temps (Ac.).
Au part. passé. Les grandes ombres des arbres donnaient à l'eau un fond qui était habituellement d'un vert sombre mais que parfois, quand nous rentrions par certains soirs rassérénés d'après-midi orageux, j'ai vu d'un bleu clair et cru (Proust, Swann, 1913, p. 169).
Empl. pronom. passif. Avril: le 28, après une matinée pluvieuse, le ciel s'est rasséréné, magnifique soirée (Maine de Biran, Journal, 1818, p. 115).
B. − Au fig. Qqn/qqc. rassérène qqn (ou p. méton. une partie du corps ou un aspect de sa personne).Ramener à la sérénité, à la tranquillité d'esprit. Synon. apaiser, calmer, rasseoir (vx), rassurer, consoler, tranquilliser; anton. agiter, assombrir (au fig.), inquiéter, perturber, troubler.Ce joyeux visage de vaurien dont le rayonnement avait tant de fois rasséréné la sombre physionomie du prêtre (Hugo, N.-D. Paris, 1832, p. 452):
... la morte (...) paraissait dormir. Comme si le charme profond et consolateur de la mort s'était insinué en elle, à la longue, rassérénant ses traits et effaçant de sa physionomie l'expression d'horreur dernière, comme si elle s'était apaisée dans l'au-delà, une vague quiétude planait sur son visage... Moselly, Terres lorr., 1907, p. 278.
Au part. passé. Ils ne parlaient toujours pas, la tête lourde encore, rassérénés peu à peu d'être ensemble (Zola, L'Œuvre, 1886, p. 67).
Empl. pronom. Réfl. Elle voyait les traits de la jeune malade se contracter et prendre une expression douloureuse, se rassérénant quand le calme lui revenait (Gautier, Rom. momie, 1858, p. 289).Passif. Petypon, dont la figure s'est peu à peu rassérénée à mesure que Corignon parle, − avec mansuétude. − Mais... remettez-vous, monsieur! (Feydeau, Dame Maxim's, 1914, i, 22, p. 25).
REM. 1.
Rassérénant, -ante, part. prés. en empl. adj.[Corresp. à supra B] Qui rassérène. Mon cœur, mollement remué, se reportait sur les heures de cette orageuse journée, et, en y retrouvant la trace des angoisses du matin, il savourait avec plus de vivacité la tranquille douceur de la soirée et le rassérénant espoir d'une délivrance (Toepffer, Nouv. genev., 1839, p. 376).
2.
Rasséréné, -ée, part. passé en empl. adj.[Corresp. à supra B] Ramené à la sérénité. Air, front, visage rasséréné; yeux rassérénés; être tout rasséréné. Le calme de l'heure était à l'image de ces âmes rassérénées, à nouveau transparentes (Queffélec, Recteur, 1944, p. 191).
Prononc. et Orth.: [ʀaseʀene], (il se) rassérène [-εn]. Conjug. v. abréger. Ac. 1694: rasséréner; 1718: rasserener; dep. 1740: rasséréner. Étymol. et Hist. 1550 (J. Du Bellay, L'Olive ds Œuvres, éd. H. Chamard, I, p. 71). Formé des élém. r(e)-*, a-* et de serein*; dés. -er. Fréq. abs. littér.: 183.
DÉR.
Rassérénement, rassérènement, subst. masc.Action de (faire) redevenir serein; p. méton. résultat de cette action, sensation, impression ressentie. a) [Corresp. à supra A] Rare, p. métaph. Il faut pour l'opérer [la conversion du cinq pour cent], un rassérènement de l'horizon politique (P. Leroy-Beaulieu, Journ. des Débats, 13 déc. 1876, 1repage, 5ecol. ds Littré Suppl. 1877).b) [Corresp. à supra B; en parlant de qqn et p. méton. d'un élém. de la personne (âme, esprit...), d'un trait de physionomie ou d'une partie du corps exprimant la physionomie] Une lettre d'Antoine, qui promet de venir répéter jeudi à cinq heures et s'engage à jouer le soir... rassérénement général et répétition de la pantomime de Margueritte (Goncourt, Journal, 1888, p. 775).Le rire étant une alerte suivie d'un rassurement sera d'autant plus fort, plus franc et plus net que les impressions de désarroi et de rassérènement auront été plus parfaitement et plus brusquement atteintes (Arts et litt., 1935, p. 80-14). [ʀaseʀenmɑ ̃]; [ʀ ε-]. Littré, DG: -ré- [-ʀ ε-]; Lar. Lang. fr.: -ré- [-ʀe-]; Rob. 1985: -ré- mais [-ʀe-], [-ʀ ε-]. V. événement. 1reattest. 1834 (Land.); de rasséréner, suff. -ment1*. Fréq. abs. littér.: 11.

Rasséréner : définition du Wiktionnaire

Verbe

rasséréner \ʁa.se.ʁe.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (En parlant d’éléments météorologiques) Rendre (de nouveau) serein.
    • Le soleil parut et rasséréna le temps.
    • Le temps s’est rasséréné.
  2. (Figuré) Ramener à la sérénité.
    • Duquel ? demanda l’hôte tout à fait rasséréné. — (Alexandre Dumas, Les Trois Mousquetaires, édition de 1849, page 234.)
    • Le caneton, rasséréné sans doute, fit deux pas en avant. — (René Fallet, Le Triporteur, chapitre 13 ; Éditions Denoël, Paris, 1951)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Rasséréner : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RASSÉRÉNER. v. tr.
Rendre de nouveau serein. Le soleil parut et rasséréna le temps. Le temps s'est rasséréné. Il se dit aussi figurément. Cette nouvelle l'a rasséréné. À cette nouvelle, son front s'est rasséréné.

Rasséréner : définition du Littré (1872-1877)

RASSÉRÉNER (ra-sé-ré-né. La syllabe ré prend un accent grave quand la syllabe qui suit est muette : je rassérène, excepté au futur et au conditionnel : je rassérénerai) v. a.
  • 1Rendre serein. Monarque souverain dont la force inconnue Rassérène les cieux ou fait grossir la nue, Brébeuf, Phars. IV.
  • 2 Fig. Rendre la sérénité morale. Tant bien sut dire et prêcher, que la dame, Séchant ses yeux, rassérénant son âme, Plus doux que miel à la fin écouta, La Fontaine, Richard.

    Rasséréner le visage, mettre la sérénité sur le visage. Aux pleurs de la pitié j'ai trempé mon courage ; Cette source, nouvelle à mon front étonné, A lavé sa souillure et l'a rasséréné, Ponsard, Lucrèce, II, 1.

  • 3Se rasséréner, v. réfl. Devenir serein. Dès que le ciel se fut rasséréné.

    Fig. Le duc de Beauvillier se rasséréna, et se mit à me parler de la conduite que le duc de Bourgogne devait se proposer à l'armée, Saint-Simon, 195, 115.

HISTORIQUE

XIIIe s. Quant la saison del dous tens s'asseüre, Que biaus estés se rasraine et esclaire, Couci, p. 125.

XVIe s. Comme l'esté rasserenant le ciel…, Du Bellay, J. IV, 59, recto. Mais le son de ma voix se change en la voyant [sa dame], Mon œil se rasserene et n'est plus larmoyant, Desportes, les Amours d'Hippolyte, LX. La belle Bradamant… Rasserene sa face et rallume ses yeux, Desportes, Rodomont.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « rasséréner »

Étymologie de rasséréner - Littré

Re…, à, et serein.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de rasséréner - Wiktionnaire

Mot composé de re-, a-, serein et -er. Serein est du latin serenus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « rasséréner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rasséréner raserene play_arrow

Conjugaison du verbe « rasséréner »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe rasséréner

Citations contenant le mot « rasséréner »

  • Il y’a véritablement urgence à sauver ce qui peut l’être. Entre autres voies, transcender les clivages politiques pour ensemble d’abord trouver les formules qui permettront de rasséréner l’atmosphère. Après ces « conciliabules » tous les « étalons » peuvent se lancer dans la course. Il n’est pas tard ; il faut agir sur notre dispositif juridico-politique pour désamorcer cette bombe. , ÉLECTIONS 2021 : « Il y a bien des problèmes par rapport au processus électoral » dixit  Salissou Saadou – https://www.niameysoir.com
  • Rabat – Le Maroc a pu rassurer les Marocains sur les mesures relevant de la santé, les rasséréner contre l’inquiétude et les assurer contre l’insécurité, ont souligné des chercheurs et experts du “Policy Center for the New South” (PCNS). MAP Express, Le Royaume a pu rassurer les Marocains sur les mesures relevant de la santé et les assurer contre l’insécurité | MAP Express MAP Express
  • Cette politique de père de famille lui vaut l’honorable approbation de plus d’un Français sur deux. Son prédécesseur Edouard Philippe était certes devenu populaire en parlant vrai pendant la crise sanitaire. Mais le Havrais flegmatique incarnait une sorte de double fraternel du président. En dépit d’une entente qualifiée de « parfaite », ce duo gémellaire ne parvenait pas à rasséréner une nation au bord de la crise de nerfs. L'Obs, Jean Castex, un daron à Matignon
  • La résurrection du processus suisse n’est cependant pas un fait ex-nihilo dans la mesure où au sein de l’appareil étatique chargé de résoudre la question anglophone, l’on ne parvient pas encore à s’accorder sur les éléments de langage ainsi que sur l’option finale à adopter. Les enjeux financiers importants que draine ce processus ne sont pas de nature à rasséréner les protagonistes. Actu Cameroun, Crise anglophone : médiation suisse contre dialogue avec Sisiku Ayuk Tabe
  • Pour vous rasséréner, un dernier conseil du professeur : avoir confiance en Dieu. , Chronique : vade retro mécréant ! | NewsMada
  • Comme nous n’en avons apparemment pas fini avec le Covid-19, voici de quoi rasséréner celles et ceux qui comptent sur l’offre de Dame Nature pour s’en prémunir : une nouvelle huile essentielle, le cajeput (Melaleuca cajuputi), vient de se distinguer par sa potentielle capacité à inhiber la prolifération du Sras-CoV-2 en tout début d’infection à en croire de nouveaux travaux de recherches (modélisations par amarrage moléculaire). Ces travaux vietnamiens ont révélé que l’HE tirée du cajeput renferme dix composés différents réduisant fortement l’expression de la protéine ACE2 (le récepteur clé permettant l’entrée du coronavirus dans les cellules de l’hôte) et de la protéase PDB6LU7 (l’enzyme la plus active dans la réplication du virus). Les plus actifs de ces composés seraient le terpinéol, le guaiol et le linalol. , L’huile essentielle de cajeput efficace contre le Covid-19 ?

Traductions du mot « rasséréner »

Langue Traduction
Corse tranquillamente
Basque lasaitu
Japonais 安心させる
Russe успокаиваем
Portugais tranquilizar
Arabe اطمئن
Chinois 放心
Allemand beruhigen
Italien rassicurare
Espagnol tranquilizar
Anglais reassure
Source : Google Translate API

Synonymes de « rasséréner »

Source : synonymes de rasséréner sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « rasséréner »



mots du mois

Mots similaires