La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « rasseoir »

Rasseoir

Définitions de « rasseoir »

Trésor de la Langue Française informatisé

RASSEOIR, verbe

A. − Empl. trans.
1. Qqn rasseoit qqn (sur qqc.).Remettre quelqu'un en position assise (sur quelque chose). Anton. relever.Il faut rasseoir ce malade, cet enfant (Ac.1835-1935).Saint-Antoine l'arrêta d'un tour de poignet, et lui posant ses deux mains puissantes sur les épaules il le rassit si durement que la chaise s'écrasa sous l'homme (Maupass., Contes et nouv., t. 2, St-Antoine, 1883, p. 197).
Empl. pronom. réfl. Rasseyez-vous! La marquise se rasseyait après s'être levée à demi (Ponson du Terr., Rocambole, t. 2, 1859, p. 463).Albertine n'eut que le temps de se rasseoir sur la chaise (Proust, Guermantes 2, 1921, p. 358).
2. Qqn rasseoit qqc. (sur qqc.).Anton. relever.
a) Replacer quelque chose (sur sa base, sur son fondement). Rasseoir une statue sur sa base (Ac.).Rasseoir une pierre (Ac.1798-1878).P. métaph. Par cela même, la constitution de l'État est ébranlée: Votre Majesté seule conserve la force de la rasseoir et de la raffermir sur ses bases (Chantelauze, 1830ds Rec. textes hist., p. 196).
Spécialement
AGRIC., rare. Affermir, stabiliser, retasser (des terres, des semailles, etc.). Les rouleaux ondulés sont (...) utilisés de préférence aux rouleaux lisses pour « rasseoir » au printemps les céréales d'automne ainsi que les prairies (Ballu, Mach. agric., 1933, p. 174).
MARÉCHALERIE. Affermir un fer vacillant (d'apr. Chesn. t. 2 1858). Rasseoir un fer au pied d'un cheval (Ac.).
b) Au fig., vx ou littér. [Le compl. désigne un état affectif ou intellectuel de la pers.] Faire redevenir calme. Synon. apaiser, rasséréner; anton. agiter, exciter.Je prends le lait d'ânesse pour rasseoir mes nerfs dans lesquels mon âme est enveloppée (Maine de Biran, Journal, 1818, p. 113):
... il marquait si peu de goût pour les enseignements, que je m'en étonnais, moi qui y mordais assez franchement quand je venais à bout de tenir mon corps tranquille et de rasseoir mes esprits grouillants. Sand, Maîtres sonneurs, 1853, p. 8.
B. − Empl. factitif ou pronom., vieilli.
1. [Le suj. désigne un liquide] Se reposer en laissant déposer des impuretés. Synon. usuel (se) décanter.Il faut laisser rasseoir ce vin (Ac.).Il faut faire rasseoir ces liqueurs (Ac.1798-1878).Ce vin a besoin de se rasseoir (Ac.1835-1935).En puisant de cette eau plein un bassin quelconque, et en la laissant se rasseoir et prendre son niveau, nous remarquions que toute la masse de liquide était faite d'un certain nombre de veines distinctes, chacune d'une couleur particulière (Baudel., Avent. Pym, 1858, p. 211).
2. Au fig., littér. Retrouver son calme, sa sérénité. Synon. s'apaiser, se rasséréner; anton. s'agiter, s'exciter.Et si ma vie se rassied et s'épure, si je parviens à réparer quelque chose autour de moi (Sainte-Beuve, Volupté, t. 2, 1834, p. 125).Je ne travaille pas encore tant que je l'aurais espéré, cependant mon esprit se rasseoit de plus en plus (Nerval, Corresp., 1854, p. 235).
Rem. gén. Le pron. réfl. est le plus souvent omis après faire et laisser: Je m'étais levé, mais il me fit rasseoir (Ac. 1935). V. aussi supra B.
Prononc. et Orth: [ʀaswa:ʀ], (il) rassoit ou rassied [ʀaswa], [-sje]. Att. ds Ac. dep. 1694. Conjug., v. asseoir. Étymol. et Hist. 1. Ca 1140 part. passé « calmées (en parlant des vagues) » (Pélérinage Charlemagne, éd. G. Favati, 572); ca 1270 de sens rassis « d'une façon calme, mûrie, pondérée » (Richard le Beau, 1981 ds T.-L.); 2. 1176-81 verbe pronom. « s'asseoir de nouveau » (Chrétien de Troyes, Chevalier Lion, éd. M. Roques, 655); 3. fin xiies. « remettre à sa place » (Moniage Guillaume, éd. W. Cloetta, II, v. 1675); 4. 1306 part. passé « se dit de gâteaux qui ne sont plus frais » (Guillaume Guiart, Royaux Lignages, éd. Wailly et Delisle, 19705); 1549 pain rassis (Est.); 5. ca 1393 « s'épurer en se reposant (en parlant de liquides) » (Le Ménagier, II, 268). Dér. de asseoir*; préf. r(e)-*. Fréq. abs. littér.: 683. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 577, b) 1 459; xxes.: a) 1 165, b) 927.

Wiktionnaire

Verbe - français

rasseoir \ʁa.swaʁ\ transitif (orthographe traditionnelle) 3e groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se rasseoir)

  1. Asseoir de nouveau.
    • Hurtaud alluma un cigare à la flamme d’une bougie qu’on lui tendit, et se rassit lourdement. — (Octave Mirbeau , Le Colporteur)
    • Il faut rasseoir ce malade, cet enfant.
  2. (Par extension) Replacer solidement.
    • Rasseoir une statue sur sa base.
  3. (Figuré) Rattacher solidement.
    • Rasseoir un fer à cheval.
  4. (Figuré) Reposer, calmer, remettre dans une situation tranquille.
    • Donnez-lui le temps de rasseoir ses esprits, de rasseoir son esprit.
    • Voilà de quoi rasseoir les esprits.
  5. S’épurer en se reposant, en reposant, en parlant des liquides.
    • Ce vin a besoin de se rasseoir.
    • Il faut laisser rasseoir ce vin.
    • Il faut faire rasseoir ce liquide.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RASSEOIR. (Il se conjugue comme ASSEOIR.) v. tr.
Asseoir de nouveau. Il faut rasseoir ce malade, cet enfant. Rasseyez-vous. Je m'étais levé, mais il me fit rasseoir. Il signifie aussi Replacer solidement. Ras seoir une statue sur sa base. Rasseoir un fer à cheval, Le rattacher solidement.

RASSEOIR s'emploie figurément et signifie Reposer, calmer, remettre dans une situation tranquille. Donnez-lui le temps de rasseoir ses esprits, de rasseoir son esprit. Voilà de quoi rasseoir les esprits. Il se dit également en parlant des Liquides qui s'épurent en se reposant, en reposant. Ce vin a besoin de se rasseoir. Il faut laisser rasseoir ce vin. Il faut faire rasseoir ce liquide. Le participe passé

RASSIS s'emploie adjectivement. Pain rassis, Pain qui n'est plus tendre. De sens rassis, Sans être ému, sans être troublé. Il a fait cela de sens rassis. Parlez-vous de sens rassis? Cet homme est toujours en colère, il n'est jamais de sens rassis. Esprit rassis, Esprit calme, mûri par la réflexion. Ce jeune homme n'a pas encore l'esprit rassis. On dit dans le même sens : Un homme rassis.

RASSIS est encore nom masculin et désigne un Fer de cheval qu'on remet, qu'on rattache, qu'on rassied avec des clous neufs lorsqu'il est encore bon.

Littré (1872-1877)

RASSEOIR (ra-soir) v. a.

Il se conjugue comme asseoir.

  • 1Asseoir de nouveau, replacer. Rasseoir un enfant. Rasseoir une statue renversée.
  • 2 Fig. Reposer, calmer. C'est ce qui doit rasseoir votre âme effarouchée, Molière, Mis. II, 1. Mon seul soin devait être de gagner du temps, pour raffermir mes sens et rasseoir mon imagination, Rousseau, Ém. V.
  • 3Se rasseoir, v. réfl. Se remettre assis. Rasseyez-vous. Rasseyons-nous.

    Avec ellipse du pronom personnel. Il s'était levé, on le fit rasseoir.

  • 4 Fig. Se reposer, se calmer, revenir à une situation tranquille. Ses discours insolents m'ont mis l'esprit en feu, Et je veux prendre l'air pour me rasseoir un peu, Molière, Tart. II, 2. Il me semble que tout commence à se rasseoir ici, Diderot, Père de famille, V, 7. Le malheureux… ne connaît pas… Une âme où, dans ses maux, comme en un saint asile, Il puisse fuir la sienne et se rasseoir tranquille, Chénier, Élégies, 23. Le peuple ne se rassoira pas qu'il n'ait abattu ses ennemis, Babœuf, Pièces, I, 138.

    Avec ellipse du pronom personnel. Je suis trop ému, laissez rasseoir mon esprit.

  • 5S'épurer en se reposant. Le vin se rassied par le repos. Pour donner le temps à la fécule bleue [de l'indigo] de se précipiter au fond de la cuve, où on la laisse se rasseoir jusqu'à ce que l'eau soit totalement éclaircie, Raynal, Hist. phil. VI, 17.

    Avec ellipse du pronom personnel. L'eau de pluie, lorsqu'on la laisse rasseoir en quelque vase, Descartes, Météor. 7.

HISTORIQUE

XIIIe s. Bonnes [bornes] esracier [arracher] et puis rasseir, en autrui desheritant por soi aheriter, Beaumanoir, XXX, 27.

XIVe s. Quant le miel sera bien cuit et escumé, si le laissiez rasseoir, Ménagier, II, 5. Barat [le dol] s'est delez moy assis, Et commenca par mos rassis à parler attrempéement, J. Bruyant, dans Ménagier, t. II, p. 24.

XVe s. Et se delogerent les Anglois… et se mirent sur les champs, et trouverent les terres rassises et le beau temps venu, Froissart, II, III, 43. Je François Villon escolier, Considerant de sens rassis… Qu'on doit ses œuvres employer, Villon, Petit test.

XVIe s. Mais jamais ne sut rien de sa contenance chose où pust rasseoir jugement, Marguerite de Navarre, Nouv. X. Au plus rassis, la peur engendre de terribles esblouissements, Montaigne, I, 61. Je l'ay veu [mon père] demonter sa selle, la reaccommoder, et s'y rasseoir, fuyant tousjours à bride avallée, Montaigne, I, 368. Craignant que, s'il attentoit de remuer sans dessus dessoubs tout le gouvernement de la ville, il n'eust pas puis après assez de puissance pour la rasseoir et restablir en la forme qui seroit la meilleure, Amyot, Solon, 23. Après que sa frayeur fut un peu rassise…, Amyot, P. Aem. 38. Aratus, avec un visage rassis et une parole doulce, leur dit qu'ils se rasseissent en leurs places, Amyot, Aratus, 50. Que le pain ne soit trop rassis ne trop tendre, mais moyen entre deux, Paré, XXIV, 22. …Et Platon [dit] qu'en vain un esprit rassis et sain frappe aux portes de la poësie, Charron, Sagesse, I, 15.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

RASSEOIR. - HIST. XIIIe s. Ajoutez : Lors vint avant li rois de Saint Denis Vers l'apostole [le pape], congé li a requis Moult humblement com sages et rassis, les Enfances Ogier, publiées par Scheler, Bruxelles, 1874, V. 7381.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

RASSEOIR, v. act. neut. réd. c’est dans le sens réduplicatif, se remettre sur son siege après s’être levé. Les juges se sont rassis, & ont délibéré de nouveau sur cet incident. On rassied un corps qui vacille ; les esprits émus se rasseient ; la mer se rassied ; les humeurs se rasseient. L’ame se rassied de son trouble, d’où l’on voit qu’il se prend au simple & au figuré.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « rasseoir »

Re…, et asseoir ; wallon, rassir ; picard, rassir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Dérivé de asseoir, avec le préfixe re-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « rasseoir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rasseoir raswar

Citations contenant le mot « rasseoir »

  • En revanche, nous ne savons pas encore à quelle formule Netflix les abonnés à ce package auront droit. La formule la moins chère démarre à 7,99€, et dans le pire des cas, cela représentera donc une économie de… trois euros par mois. Loin d’être le deal du siècle. Il semble qu’il s’agisse surtout d’une opération de communication, avec Mediapro qui continue de s’associer à des noms connus du paysage audiovisuel. Reste à voir si cette débauche d’énergie suffira à attirer les 3,5 millions d’abonnés visés par Mediapro, ce qui serait un petit exploit de communication vu le prix de l’abonnement. Mais il existe une autre interprétation possible. Jaume Roures, patron du groupe espagnol, expliquait en conférence de presse ce mardi qu’ils avaient négocié avec Canal pendant plusieurs mois au sujet d’un partenariat, sans succès. Ce partenariat avec Netflix pourrait-il être un coup de coude à son concurrent pour l’inciter à se rasseoir à la table des négociations ? L’avenir le dira. Journal du Geek, Téléfoot s'associe à Netflix et marche sur les platebandes de Canal+
  • « Je dois dire non. Je pense vraiment qu’on doit se rasseoir un an ou deux, prendre du recul, et voir si c’est une chose sensée et crédible à faire. Le film a été un gros succès. Evidemment, nous étions ravis. Mais je n’aimerais pas que ce soit vu comme une initiative cupide », a-t-il expliqué à Rolling Stone. , « Bohemian Rhapsody » : Il n’y aura certainement pas de suite au film selon Roger Taylor
  • Le poing tendu vers l’estrade présidentielle, ils ne cessent de se lever et de rasseoir dans un désordre bon-enfant, comme pour signifier qu’ils sont prêts à «y aller». Aller où ? Bouter dehors les Turcs, qui s’installent chaque jour plus nombreux dans leur pays, et «châtier les traîtres» qui leur ont ouvert les portes. Kapitalis, Libye : risques d’une «arabisation» du conflit - Kapitalis
  • «C’est ce que j’ai fait lundi matin, j’ai contacté la conciliatrice en chef pour lui dire que j’avais parlé avec la direction de Chartwell et qu’on était prêts, les deux parties, à se rasseoir en négociations», a-t-elle expliqué en entrevue, mercredi. La représentante syndicale se dit depuis en attente de nouvelles du négociateur de la partie patronale. Le Quotidien, Grève dans les résidences Chartwell: le syndicat veut rapidement négocier | Actualités | Le Quotidien - Chicoutimi
  • « Pis mon instinct me dit que tu étais avec elle depuis 10 jours. Alors là, écoute-moi bien. Je vais lâcher ta main. Tu vas te rasseoir. Et tu vas nous raconter en détail tout ce que tu as fait depuis 10 jours. Deal ? » La Presse, La vérité, toute la vérité, je le jure
  • Avec des gens contre et d’autres pour, il fallait se rasseoir pour trouver une manière de faire idéale. « C’est difficile de plaire à tout le monde. Mais l’humain est comme ça. Réfractaire au changement. C’est normal. En ce sens, on va se rasseoir à l’automne et trouver un moyen de faire quelque chose qui plaira. Nous allons agir afin d’éviter cette fois les situations incontrôlables », conclut celui qui pousse pour une revitalisation de l’endroit. Journal Saint-François, Les terrasses sur Victoria sont déjà déplacées - Journal Saint-François

Images d'illustration du mot « rasseoir »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « rasseoir »

Langue Traduction
Anglais sit down
Espagnol siéntate
Italien siediti
Allemand hinsetzen
Chinois 坐下
Arabe اجلس
Portugais sentar-se
Russe садиться
Japonais 座って下さい
Basque eseri
Corse posa
Source : Google Translate API

Synonymes de « rasseoir »

Source : synonymes de rasseoir sur lebonsynonyme.fr

Rasseoir

Retour au sommaire ➦

Partager