La langue française

Agreste

Sommaire

  • Définitions du mot agreste
  • Étymologie de « agreste »
  • Phonétique de « agreste »
  • Évolution historique de l’usage du mot « agreste »
  • Images d'illustration du mot « agreste »
  • Traductions du mot « agreste »
  • Synonymes de « agreste »
  • Antonymes de « agreste »

Définitions du mot « agreste »

Trésor de la Langue Française informatisé

AGRESTE, adj. et subst. masc.

A.− Emploi adj.
1. Vx, techn. Propre aux terres incultes, ou aux campagnes à culture primitive.
a) [En parlant d'êtres vivants, de fruits, d'obj., etc., de dimension gén. modeste]
ARBORIC., BOT. Qui croît sans être cultivé. Fruit agreste (Ac. 1798); plante agreste (Ac. 1835-1878) :
1. Semblable au diamant qui, dans son premier état de caillou opaque et brut, ne peut émettre sa lumière, et ne brille qu'après avoir été façonné, taillé, poli, ce n'est qu'à l'époque de sa civilisation que l'homme a mérité ce nom, qu'il a connu la crainte et l'espérance, qu'il a pu élever ses regards vers le ciel, embellir la terre, faire rapporter, par le moyen de la greffe, au sauvageon des forêts, des fruits délicieux, aux plantes agrestes, les grains dont nous faisons notre nourriture; ... J. de Crèvecœur, Voyage dans la Haute Pensylvanie et dans l'État de New-York,t. 2, 1801, p. 225.
2. ... une multitude de fruits agrestes dans ces arbres et dans leurs diverses espèces, pour captiver les animaux domestiques par des bienfaits qui ne lui coûtent rien; ... J.-H. Bernardin de Saint-Pierre, Harmonies de la nature,1814, p. 70.
ENTOMOL. [En parlant d'oiseaux, d'insectes, etc.] ,,Épithète qu'on donne, comme nom spécifique, à plusieurs insectes (...) qui habitent les terrains non cultivés.`` (Besch. 1845) :
3. Un monde infini d'insectes, de papillons, d'oiseaux agrestes, s'agitait, se multipliait à ce soleil de juin dans une expansion inouïe. E. Fromentin, Dominique,1863, p. 51.
b) MYTH. [En parlant des petites divinités de la campagne] :
4. Je mêlerais à la fête les divinités agrestes, je convoquerais les Dryades et les Néréides. V. Hugo, Les Misérables,t. 2, 1862, p. 617.
5. Peut-être aperçoit-on déjà pourquoi la nature n'est réellement belle que dans des circonstances favorables, pour un esprit vigoureux, et par l'effet d'un progrès et d'une diffusion des connaissances qui fixent l'esprit au moins par préjugé et chassent les dieux agrestes. Alain, Système des beaux-arts,1920, p. 32.
2. [En parlant de la nature ou de phénomènes de la nature] Qui a gardé son aspect primitif ou peu cultivé. Site, lieu agreste (Ac. 1798, Ac. t. 1 1932) :
6. Ici la nature est simple, agreste, mais touchante encore dans cette simplicité un peu sauvage : et pour moi, c'est ainsi que je l'aime surtout. Moins elle rappelle l'homme, plus elle me plaît. Lamennais, Lettres inédites... à la baronne Cottu,1829, p. 208.
7. − Ah! (...), puissé-je devenir aussi un paysan! Puissé-je, un jour, comme vous à Lusance, respirer d'agrestes senteurs, sous un toit perdu dans le feuillage, ... A. France, Le Crime de Sylvestre Bonnard,1881, p. 484.
8. Nuls bruits que ceux de la nature agreste. On entendait quelques sonnailles, ballottées au cou de bêtes à la pâture, et les cris monotones des bouviers qui poussaient leur attelage en labourant pour les pommes de terre, ... J. de Pesquidoux, Le Livre de raison,t. 3, 1932, p. 245.
3. Au fig. [En parlant de pers., d'usages ou de comportements hum.]
a) D'une simplicité rustique. Humeur agreste, mœurs agrestes (Ac. 1835-1932). Anton. cultivé, poli :
9. Il est enfin une multitude de peuplades, peu ou point civilisées, que les histoires de voyages nous font plus ou moins connaître. Le spectacle de ces mœurs agrestes a aussi son agrément et son utilité. P.-A.-F. de Laclos, De l'Éducation des femmes,1803, p. 480.
10. ... Mérange n'est rien moins que ce qu'il paraît; sous ces dehors agrestes, sous ces perfides apparences d'un bourru bienfaisant, il cache une âme basse, un cœur sec et un esprit rusé : c'est un Tartufe de franchise. V. de Jouy, L'Hermite de la Chaussée d'Antin,t. 1, 1811, p. 37.
11. Lorsque l'automne a mûri les vergers, on voit des hommes agrestes montés sur l'arbre cher à la Neustrie, abattre avec de longues perches la pomme vermeille... F.-R. de Chateaubriand, Les Natchez,1826, p. 150.
12. Littré, malgré tout son mérite et sa science, est un esprit roide et rude, un peu agreste, tout d'une pièce. Ch.-A. Sainte-Beuve, Les Cahiers,1869, p. 55.
13. Le maître de la maison, homme jeune et robuste, offrit à Gratien du pain et du lait. Le philosophe marsouin ayant pris ce repas agreste : − Aimables habitants d'un pays aimable, je vous rends grâces, dit-il. Tout respire ici la joie, la concorde et la paix. A. France, L'Île des pingouins,préf., 1908, pp. 9-10.
b) Péj. Trop près de l'état naturel, inculte, grossier :
14. Cette loi est le moyen le plus efficace que l'administration puisse employer pour surveiller et contenir, par le pouvoir un peu dur des maîtres, une jeunesse agreste et grossière, ... L.-G.-A. de Bonald, Essai analytique sur les lois naturelles de l'ordre social,1800, p. 198.
15. le clerc, se dressant tout droit au milieu d'eux comme une chandelle noire. − Paysans, croquants! Rustres agrestes et grossiers! N'avez-vous point vergogne de vous réjouir ainsi comme des païens en cette sainte veille de Noël... P. Claudel, Jeanne d'Arc au bûcher,1939, 8, p. 1216.
Rem. Ac. 1798 note que le mot ,,est plus d'usage au figuré``; rem. absente des éd. postérieures.
B.− Emploi subst. masc., ENTOMOL. Un agreste. ,,Nom d'un papillon.`` (Littré) :
16. Le petit agreste, en août, habite les clairières, les places à fourneaux et les sablières des bois montagneux. Carteron, Premières chasses, papillons et oiseaux,1866, p. 61 (Littré).
Stylistique − Agreste/champêtre. Les 2 adj. ont en commun qu'ils évoquent la terre proche de l'homme qui y vit. ,,Champêtre emporte avec lui une idée de culture, qu'exclut le mot agreste.`` (Besch. 1845). ,,Agreste marque l'état sauvage, la solitude d'un lieu, tandis que champêtre n'emporte pas la même idée.`` (Lar. 19e).
Prononc. − 1. Forme phon. : [agʀ εst]. Enq. : /agʀest/. 2. Dér. et composés : agrestement, agrestie (arch.; cf. Ac. Compl. 1842 et Guérin 1892).
Étymol. ET HIST. − 1. 1210 subst. « homme de la campagne, paysan » (Dolop., 10231 Bibl. Elz. ds Gdf. : Esbahit furent li agreste Qui sont plus fol ke nule beste). − xvies. ds Gdf.; 2. ca 1220 adj. « champêtre » (G. de Coinci, Mir. ms. Soiss. fo174d ds Gdf. Compl. : les fous agrestes). Ac. 1694 note que le mot est de peu d'usage et Ac. 1718 précise que l'emploi fig. ne se rencontre guère que dans le style soutenu. Empr. au lat. agrestis « des champs » (Accius, Trag. 494 ds TLL s.v., 1417, 67 : in segetem agrestis cornutos).
STAT. − Fréq. abs. litt. : 179.
BBG. − Bailly (R.) 1969 [1946]. − Bar 1960. − Bél. 1957. − Bénac 1956. − Boiss.8. − Dub. Pol. 1962, p. 86. − Dup. 1961. − Fér. 1768. − Goug. Mots t. 1 1962, pp. 60-61. − Laf. Suppl. 1878. − Lav. Diffic. 1846. − Mat. Louis-Philippe 1951, p. 66. − Nysten 1814-20. − Plais.-Caill. 1958. − Prév. 1755.

Wiktionnaire

Adjectif

agreste \a.ɡʁɛst\

  1. Qui a rapport aux champs, à la campagne.
    • Malgré la silencieuse immobilité des aubépines, cette intermittente odeur était comme le murmure de leur vie intense dont l’autel vibrait ainsi qu’une haie agreste visitée par de vivantes antennes. — (Marcel Proust, À la recherche du temps perdu, Du côté de chez Swann, 1913, Éditions Gallimard, Folio n° 1924, 1987, p. 186)
    • Narcisse, comme dans toutes les bonnes maisons, était délégué par monsieur le curé pour aller au-devant de Monseigneur et le saluer de la part de son maître, propriétaire de ce manoir agreste que l’on appelle humblement le presbytère. — (Rodolphe Girard, Marie Calumet, Montréal, 1904, ch. IX)
    • Alors que l'immense métropole a poussé des tentacules au-delà du Middlesex, vers le Hertford, elle a laissé à Bushtree son illusion champêtre et même un agreste parfum de solitude. — (Jean Ray, Harry Dickson, X-4, 1934)
  2. (Figuré) Qui est rude, qui manque de civilité.
    • Si le commerce adoucit les mœurs agrestes, il déprave les mœurs simples et pures; [...]. — (Jean-Paul Marat, Les chaînes de l'esclavage, 1774)
    • Car enfin, M. Yves Florenne en était encore à fignoler des romans paysans, des « drames de la terre », des histoires de mauvais œil, quand, l’œil autrement mauvais qu’un agreste héros de jettatura, Hitler énonçait […] — (Aimé Césaire, Discours sur le colonialisme, 1950, page 53)
    • Humeur agreste.
    • Manières agrestes.

Nom commun 1

agreste \a.ɡʁɛst\ masculin

  1. (Zoologie) Un insecte lépidoptère (papillon) de la famille des nymphalidés, dont les ailes sont de couleur marron foncé avec une bande submarginale jaune orangée, en bordure une frange entrecoupée et des ocelles.
    • La chenille de l' agreste se nourrit sur les graminées.

Nom commun 2

agreste \a.ɡʁɛst\ masculin

  1. (Brésil) Zone géographique de transition entre le sertão et la forêt.
    • Dans l'agreste (plus humide), la chèvre est consommée bouillie, associée au couscous de semoule de maïs. — (Éric Sabourin, Olivio Alberto Teixeira, Planification du développement territorial au Brésil, 2002)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AGRESTE. adj. des deux genres
. Qui a rapport aux champs, à la campagne. Site, lieu agreste. Il signifie figurément Qui est rude, qui manque de civilité. Humeur agreste. Mœurs agrestes. Manières agrestes, Manières qui indiquent qu'on a peu d'usage du monde, de la société.

Littré (1872-1877)

AGRESTE (a-grè-st') adj.
  • 1Qui a un caractère de rusticité sauvage. Tous les étrangers ne sont pas barbares, et tous nos compatriotes ne sont pas civilisés : de même que toute campagne n'est pas agreste, et toute ville n'est pas polie, La Bruyère, 12. De même que l'espèce humaine paraît agreste, contrefaite et rapetissée dans les climats glacés du Nord…, Buffon, Chien.
  • 2Il se dit aussi quelquefois en parlant des personnes. Homme agreste. Manières agrestes. Les Romains étaient un peuple agreste.

    On le met avant son substantif en consultant l'oreille.

SYNONYME

AGRESTE, CHAMPÊTRE. Agreste n'est pas synonyme de champêtre. Agreste emporte avec lui l'idée de sauvage ; champêtre, l'idée de la culture et des agréments qui l'accompagnent. Un lieu agreste présente quelque chose de triste à la vue ; un lieu champêtre offre un spectacle gai et riant.

HISTORIQUE

XIVe s. Et le vicieux qui deffaut en ceste matiere est appellé aigre, agreste et dur, Oresme, Eth. 138. Et celui qui fuit touz tiex deliz de corps, il est agreste et insensible, Oresme, ib. 37.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

AGRESTE. Ajoutez :

3 S. m. Nom d'un papillon. Le petit agreste, en août, habite les clairières, les places à fourneaux et les sablières des bois montagneux, Carteron, Premières chasses, Papillons et oiseaux, p. 61, Hetzel, 1866.

HISTORIQUE

Ajoutez : XIIIe s. Ces fous agrestes, ces senglers, Ces vilains à ces durs soulers Aime [Dieu] assez miex que roys ne dus, Gautier de Coincy, les Miracles de la sainte Vierge, p. 622 (abbé Poquet)

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « agreste »

(Siècle à préciser) Du latin agrestis (« agreste »), dérivé de ager (« champ »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. agrest ; espagn. et ital. agreste ; d'agrestis, de ager, ἀγρός, champ. Agreste paraît avoir été introduit par Oresme.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « agreste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
agreste agrɛst

Évolution historique de l’usage du mot « agreste »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Images d'illustration du mot « agreste »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « agreste »

Langue Traduction
Anglais rural
Espagnol agreste
Italien agreste
Source : Google Translate API

Synonymes de « agreste »

Source : synonymes de agreste sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « agreste »

Partager