La langue française

Aspérité

Sommaire

  • Définitions du mot aspérité
  • Étymologie de « aspérité »
  • Phonétique de « aspérité »
  • Évolution historique de l’usage du mot « aspérité »
  • Citations contenant le mot « aspérité »
  • Traductions du mot « aspérité »
  • Synonymes de « aspérité »
  • Antonymes de « aspérité »

Définitions du mot aspérité

Trésor de la Langue Française informatisé

ASPÉRITÉ, subst. fém.

(Qualité de) ce qui est âpre.
A.− Domaine des sensations
1. Domaine de la vue, du toucher.[En parlant du cont. géogr., d'un obj.] :
1. Cette route pénible, effrayante, se prolonge toujours : malgré tous ses efforts, Malek Adhel n'en peut sauver la fatigue à Mathilde; il ne la quitte point; souvent il essaie de la porter, mais la difficulté du chemin ne le lui permet pas toujours; son habit de bure la défend mal contre l'âpreté des rocs; ils froissent sa peau délicate, et obligée de les embrasser pour appuyer ses pas, leurs aspérités rudes et aiguës déchirent ses mains. MmeCottin, Mathilde,t. 2,1805, p. 280.
2. La vision du grand Hollandais [Rembrandt] s'arrête aux rugosités des vêtements, aux aspérités des vieux visages, aux callosités des mains plébéiennes. A. Rodin, L'Art,1911, pp. 136-137.
Spécialement
ANAT. [En parlant surtout d'une surface osseuse] :
3. Signalons chez le cheval les plaies de la muqueuse de la face interne des joues occasionnées par des meurtrissures provoquées par les aspérités des molaires. Ces dents s'usent très irrégulièrement et forment au bord externe de leur surface de frottement de petites pointes acérées après lesquelles la muqueuse se déchire, avec de petites érosions. E. Garcin, Guide vétér.,1944, p. 46.
BOTANIQUE :
4. Beaucoup de plantes très-velues naturellement, y deviennent glabres, ou à peu près; quantité de celles qui étoient couchées et traînantes, y voient redresser leur tige; d'autres y perdent leurs épines ou leurs aspérités; d'autres encore, de l'état ligneux et vivace que leur tige possédoit dans les climats chauds qu'elles habitoient, passent, dans nos climats, à l'état herbacé, ... Lamarck, Philos. zool.,t. 2,1809, p. 226.
2. Domaine de l'ouïe :
5. On n'avait qu'à lui jouer des rêveries placides, ou de ces pages bavardes, qui parlent pour ne rien dire; il n'en manque pas en musique : ce morceau de Goldmark, par exemple, dont le vieil horloger disait tout à l'heure, avec un sourire ravi : « C'est joli. Il n'y a pas d'aspérités. Tous les angles sont arrondis... » R. Rolland, Jean-Christophe,L'Aube,1904, p. 62.
B.− Au fig.
1. [En parlant d'une pers., de son caractère] :
6. La politesse est une sorte d'émoussoir qui enveloppe les aspérités de notre caractère, et empêche que les autres n'en soient blessés. Il n'est jamais permis de s'en dépouiller, même pour lutter contre les gens grossiers. Il y a de la bonne grâce et une sorte d'urbanité à commencer avec les hommes par l'estime et la confiance. J. Joubert, Pensées,t. 1,1824, p. 254.
2. [En parlant d'une chose abstr.] Aspérité du style :
7. De cette observation attentive du langage campagnard et paysanesque, combinée avec beaucoup de lecture (...) est résulté chez Topffer ce style composite et individuel que nous goûtons sans nous en dissimuler les imperfections et les aspérités, mais qui plaît par cela même qu'il est naturel en lui et plein de saveur. Sainte-Beuve, Causeries du lundi,t. 8,1851-62, p. 426.
Rem. Nysten 1814 distingue âpreté de aspérité : ,,Il diffère de aspérité qui s'entend seulement de ce qui est rude au toucher, au lieu qu'on dit l'âpreté d'un fruit en parlant de son goût âpre, l'âpreté du froid, etc.`` Il semble que cette distinction ne soit (plus) guère valable. Les attest. montrent que âpreté et aspérité ont à peu près les mêmes possibilités d'emploi (avec une fréquence moindre pour ce dernier). Il faut noter toutefois que âpreté présente un caractère plus abstr. (cf. ex. 1) et que aspérité désigne davantage une réalité concr., notamment au plur. (= saillie), gardant un rapport très net avec la signif. originelle jusque dans l'emploi figuré.
PARAD. a) (Quasi-)synon. accident, arête, bosse, crête, défaut, dénivellation, dent, différence, disparate, dureté, écart, heurt, inégalité, pic, protubérance, relief, rudesse, saillant, saillie, sécheresse. b) Anton. amabilité, courtoisie, délicatesse, douceur, égalité, facilité, indulgence, lisse, monotonie, onction, perfection, platitude, poli, régularité, souplesse, uni, uniformité.
PRONONC. : [aspeʀite].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. Fin xiies. fig. « état de ce qui est rude, âpre », trad. (Moralités sur Job, éd. W. Foerster, 306, 34 ds T.-L. : les plaies des deleiz devons nos terdre par l'asperiteit de penitence) − début xives. ds Gdf.; repris dep. Ac. 1762; 2. av. 1589 « état de ce qui est rude au toucher » (Bernard Palissy, Abus des Medecins ds Dict. hist. Ac. fr. : Les medecins ordonnent les pierres sur l'estomac qui n'ont nulle aspirité, odeur, saveur, ny force); av. 1788 « état de ce qui, dans sa surface, offre des aspérités » (cont. géogr.) (Buffon, Époques de la Nature, ibid. : Il y a de fort bons chevaux dans toutes les îles de l'Archipel : ceux de l'île de Crête étaient en grande réputation chez les anciens pour l'agilité et la vitesse, cependant aujourd'hui on s'en sert peu dans le pays même, à cause de la trop grande aspérité du terrain, qui est presque partout fort inégal et fort montueux); d'où 3. 1726 « partie saillante d'une surface inégale » (cont. méd.) (Mém. de Trévoux ds Trév. 1752 : Aspérité [...] On fut surpris de voir que le cœur du P. Marquet, Jésuite, avoit des adhérences extraordinaires à des inégalités très-dures & de différentes figures, & que ces inégalités étoient de petits os tout hérissés de pointes & d'aspérités). Empr. du lat. asperitas attesté au sens 2 (cont. géogr.) dep. Varron. Rust., 2, 10, 3 ds TLL s.v., 821, 48 : callium difficultatem ac montium arduitatem atque asperitatem; « rudesse au toucher », Pline, Nat., 27, 32, ibid., 74 : asperitate... vestium tenaci; 1 fig., Cicéron, De Orat., 1, 3, ibid., 822, 47 : in eis vel asperitatibus rerum vel angustiis temporis; 3 « partie saillante », Cicéron, Nat. deor., 2, 98, ibid., 821, 50 : speluncarum... altitudines, saxorum asperitates.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 108.
BBG. − Littré-Robin 1865. − Noter-Léc. 1912. − Nysten 1824.

Wiktionnaire

Nom commun

aspérité \as.pe.ʁi.te\ féminin

  1. Qualité de ce qui est raboteux, inégal.
    • Les aspérités d'un sol fait de roches de formation primitive se trahissaient par des chocs multipliés qui secouaient les traîneaux, et, par contrecoup, les voyageurs. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • La torsion régularise le diamètre du fil et elle tend à disposer les aspérités des fibres dans le sens transversal; donc plus un fil est tordu,, plus le coefficient de frottement est faible, …. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
  2. (Figuré) Manque de douceur, d'harmonie.
    • L’aspérité du caractère. Les aspérités du style.
    • Les aspérités d'un verre dues aux frottements d'un essuie-vaisselle ou d'un dépôt de calcaire sur la paroi donneront, si l'on y incorpore une boisson gazeuse, un filet montant de bulles.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ASPÉRITÉ (a-spé-ri-té) s. f.
  • 1État de ce qui est âpre, raboteux. L'aspérité d'une pierre, d'une écaille d'huître, d'un chemin.
  • 2 Fig. L'aspérité du caractère. Les aspérités du style, tout ce que le style a de rude dans la forme.

HISTORIQUE

XVIe s. Ayant estudié de le rendre plus clair qu'il m'a esté possible, en si profonde obscurité bien souvent, et si scabreuse et si raboteuse asperité presque partout, Amyot, Moral. épîtr. p. 16. Les sutures representent les fissures, à cause qu'elles ont asperités comme les sutures, Paré, VIII, 3. Le patient a une toux seiche, asperité à la gorge, frisson, fievre, Paré, VI, 10. Aucunes esquilles ont des asperités et pointes qui peuvent blesser les membranes, Paré, VIII, 6. Acidité, asperité, austerité, douceur, Paré, XXVI, 5.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ASPÉRITÉ. - HIST. Ajoutez : XIIe s. Les plaies des deleiz [délectations] devons nos terdre [essuyer] par l'asperiteit de penitence, li Dialoge Gregoire lo pape, 1876, p. 306.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « aspérité »

Provenç. asperitat ; de asperitatem, de asper, âpre (voy. ce mot).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin asperitas
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « aspérité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
aspérité asperite

Évolution historique de l’usage du mot « aspérité »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « aspérité »

  • Le souvenir, ce n'est pas une réminiscence du passé, c'est le moment où le présent trébuche sur une aspérité de l'histoire et libère un message laissé là longtemps auparavant, qui se déploie et prend son sens. De Richard Powers / Les Inrockuptibles - Avril 2004
  • Non, justement. C’est là que c’est malin. Il s’agit d’une petite plaque en métal souple dans laquelle on a découpé un motif qui ressemble à des écailles de serpent. Quand le pied est à plat, la semelle n’a aucune aspérité. Mais dès qu’on commence à lever le talon pour marcher, la plaque va se courber. Ce qui va fait ressortir les pointes, comme sur une râpe à fromage. C’est le même principe qu’utilisent les serpents pour se déplacer. Ils prennent appui sur leurs écailles pour accrocher le sol. Donc c’est encore un bel exemple de ce qu’on appelle le biomimétisme : quand la technologie s’inspire de la nature. Europe 1, Une semelle antidérapante d'un nouveau genre
  • Construite sur des groupes de jeunes Coréens inspirés des boy bands, créés de toutes pièces par des étiquettes, la K-pop est, a priori, un mouvement musical sans aspérité, à l’opposé de toute forme d’engagement politique. La Voix de l’Est, L’armée K-pop passe à l’action contre Trump | Monde | Actualités | La Voix de l’Est - Granby
  • « On a alors décidé de poursuivre en lançant une gamme complète pour répondre à toutes les morphologies. Surtout de proposer un produit de qualité pouvant être lavé et donc résister à la chaleur avec une surface parfaitement plane, sans aspérité, pour éviter les micro-dépôts, ce que l’impression 3 D n’assure pas. Mais l’injection dans la masse, si… » , Edition Besançon | Équipements et produits de protection : la solution près de chez vous
  • Il est donc important d'approcher la diversité de l'écosystème tout en considérant aussi celle des déchets plastiques : leur forte variabilité de taille, forme, aspérité ainsi que le type de polymères et additifs les constituant influencent leur devenir en mer et leur toxicité sur les organismes marins. Science-et-vie.com, Que se passe-t-il quand les huîtres avalent des microplastiques ? - Science & Vie
  • Pour le reste, l’experte juge la communication « lisse », « trop rodée » et en tout cas « très convenue. Il n’y a pas d’aspérité : la preuve, la vidéo de la danse sur le marché de Jean-Paul Lecoq a provoqué énormément de réactions alors qu’en soi, n’importe où ailleurs, cela aurait plus amusé qu’autre chose. » , Municipales au Havre : la com "lisse, trop rodée" d'Edouard Philippe et Jean-Paul Lecoq | 76actu
  • « Rien, pas la moindre aspérité, n’a été omis dans le grand chantier de nettoyage que nous avons mené durant deux semaines, pas même l’intérieur des casiers auxquels le public ne pourra pas, pour le moment, avoir accès. Nous avons également mis à profit cette interruption pour anticiper la vidange annuelle obligatoire de nos bassins, pour un volume de 2000 m³, et brosser l’ensemble de leurs revêtements. Afin de remplir au mieux notre mission de service public, sur un plan sanitaire et sécuritaire, nous avons procédé à l’embauche de dix personnes en CDD pour une période de deux mois et demi. Elles viennent compléter pour l’essentiel les équipes chargées de l’accueil, du nettoyage et de la maintenance. Les clubs sportifs partageront des créneaux horaires avec le public, mais trois lignes d’eau leur seront alors réservées. Et pour les gourmands… le restaurant Le P’tit Stork est ouvert depuis le 2 juin ». , Culture - Loisirs | Nautilia : les bassins accessibles dès lundi

Traductions du mot « aspérité »

Langue Traduction
Anglais roughness
Espagnol aspereza
Italien rugosità
Allemand rauheit
Chinois 粗糙度
Arabe خشونة
Portugais rugosidade
Russe шероховатость
Japonais 粗さ
Basque zimurtasuna
Corse aspra
Source : Google Translate API

Synonymes de « aspérité »

Source : synonymes de aspérité sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « aspérité »

Partager