La langue française

Mat

Définitions du mot « mat »

Trésor de la Langue Française informatisé

MAT1, adj. inv. et subst. masc.

JEUX (échecs)
I. − Adj. inv. [En parlant du roi] Qui est mis en échec et qui ne peut plus se déplacer ou se protéger sans être à nouveau mis en échec. M. Noirtier pour qui la France n'était qu'un vaste échiquier duquel pions, tours, cavaliers et reine devaient disparaître pourvu que le roi fût mat (Dumas père, Monte-Cristo, t.1, 1846, p.714).J'annonce [à mon adversaire] d'une voix tranquille, mais triomphante, que son roi est échec et mat (Green, Journal, 1935, p.41).
P. méton., [en parlant du joueur dont le roi est mat et qui perd] Il [le prince d'Hindoustan] trouve vingt joueurs [d'échecs] tout prêts; On commence... Dix coups après, Le prince était mat (Nadaud, Chansons, 1870, p.392).
Loc. verb. Faire qqn échec et mat ou faire mat. V. échec ex. 3 et égal ex. 17.
P. métaph. Trouvez le moyen de laisser toujours votre femme en échec, afin de n'être pas mat vous-même (Balzac, Physiol. mar., 1826, p.121).Ce drôle, ce fat Qu'au brave jeu d'épée, hier, vous avez fait mat (Rostand, Cyrano, 1898, ii, 6, p.76).C'est à moi qu'il est venu conter sa mésaventure, et comment une jeune femme l'avait fait mat, sans vouloir rien entendre de ses offres (La Varende, Bric-à-brac, 1953, p.223).
II. − Subst. masc. Coup par lequel le roi est mis mat et qui fait gagner la partie. Cette grande journée (...) n'offrit qu'un seul problème au Grand-Veneur, celui de savoir si le cerf viendrait mourir en haut du boulingrin devant le château; car les chasseurs de cette force sont comme ces joueurs d'échecs qui prédisent le mat à telle case (Balzac, Modeste Mignon, 1844, p.297).Voilà un beau mat (Littré):
1. ... le café de la Régence est encore le rendez-vous des descendans de Philidor, qui font la grande, ou plutôt la seule affaire de leur vie, d'un pat, d'un mat [it. ds le texte] ou d'un gambit. Jouy, Hermite, t.1, 1811, p.104.
Loc. verb.
Être sous le mat. Ne plus pouvoir se déplacer sur aucune case sans être menacé par l'adversaire. (Dict. xixeet xxes.).
Donner un échec et mat ou donner un mat. Alors commence pour le vrai, le pur ouvrier en journal, une petite angoisse quotidienne. Elle lui représente ce que peut être (...) le mat à donner pour le joueur d'échecs, un contre à tromper pour l'escrimeur (Bourget, Physiol. am. mod., 1890, p.10).
P. métaph.:
2. ... une femme qui se chicane, qui ne veut qu'inspirer de l'amour? Eh, mais il faut en avoir une comme on a un cheval de luxe; voir, dans le combat du confessionnal contre le canapé, ou du blanc contre le noir, de la reine contre le fou, des scrupules contre le plaisir, une partie d'échecs fort divertissante à jouer. Un homme tant soit peu roué, qui sait le jeu, donne le mat [it. ds le texte] en trois coups, à volonté. Balzac, Langeais, 1834, p.286.
Prononc. et Orth.: [mat]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et hist. A. Subst. 1. Ca 1155 mat «coup par lequel le roi est mat» (Wace, Brut, éd. I. Arnold, 10560 [var. ms. xiiies.]: Au geu del mat); 2. ca 1224 dire eschec et mat fig. (Gautier de Coinci, Miracles de Nostre-Dame, éd. V. F. Koenig, t.1, p.14, 231 [I Pr. 1]); 1316 faire eschec et mat à (Geffroy de Paris, Chron. métrique, 1762 ds T.-L.); 1609 avoir un escheq et mat (Régnier, Satire [X], 294, éd. G. Raibaud, p.144). B. Adj. ca 1195 (Ambroise, Guerre sainte, 6661 ds T.-L.: Et tote l'ëust el feit mate); 1176-81 «se dit du joueur dont le roi est mat» ici au fig. (Chrétien de Troyes, Chevalier Lion, éd. M. Roques, 2578: maz et haves [cf. Z. rom. Philol. t.5, p.97]). Tiré de l'expr. échec et mat, empr. à l'ar. as-sāh māt(a) «le roi est mort» (as-, forme assimilée de l'art. déf. al-; sāh «roi, dans le jeu d'échecs», empr. au persan sāh «roi», v. schah; māta «il est mort»). Bbg. Quem. DDL t.10.

MAT2, MATE, adj. et subst. masc.

I. − Adjectif
A. −
1. [En parlant de l'aspect d'une surface] Qui ne réfléchit pas ou presque pas la lumière. Tirage d'une photo sur papier mat ou sur papier brillant ou glacé; carrelages de terre mate. Le collage par panneaux d'un seul morceau de papier mat satinette, cheviotte ou velouté à joints vifs est payé au mètre superficiel (Robinot,Vérif., métré et prat. trav. bât.,t.6, 1930, p.87).Dans la France du Moyen Âge, il serait malaisé de séparer la poterie mate de la poterie vernissée. L'usage de la glaçure plombifère s'introduit progressivement, en ne modifiant sensiblement ni la forme, ni le décor (G. Fontaine,Céram. fr.,1965, p.13):
1. Lorenzaccio est une pièce qui appelle la souplesse et le brillant de la soie; Ruy Blas et le Cid, au contraire, veulent des tissus mats et raides. Serrière,T.N.P.,1959, p.115.
2. En partic.
a) [En parlant de l'aspect d'un métal ou de l'aspect d'une surface recouverte d'une couche métallique] Qui n'est pas poli; qui a reçu une patine spéciale; qui a été dépoli. Argent, vermeil mat. Ils [les bijoux africains] sont lourds, de matière épaisse et compacte sous les incrustations de pierres bleues et rouges qui tachent de lueurs opaques leur cercle d'or mat ou de sombre argent (Faure,Hist. art,1912, p.228).Une mince feuille d'acier inoxydable, brillant ou mat (Arts et litt.,1935, p.20-15):
2. ... l'un des secrets des orfèvres de ce début de siècle: faire contraster dans une harmonie voulue les parties brillantes et les parties mates plus ou moins ouvragées, pour faire jouer la lumière. Grandjean,Orfèvr. XIXes.,1962, p.67.
P. méton., ORFÈVR. Outils mats. Outils servant à travailler les parties non polies d'une pièce. Il existe des ciselets appropriés non seulement à chaque genre de décor, mais, pourrait-on dire, à chaque forme que doit prendre le métal. Ils se divisent en deux grandes familles: les outils clairs, dont l'extrémité est polie, et les mats ou matoirs (L. Lanel,Orfèvr.,Paris, P.U.F., 1964 [1944], p.16).
TECHNOL. Dorure mate. [Dans la dorure au mercure] Pour obtenir la dorure mate, (...) l'objet était enduit d'une bouillie chaude, appelée mat à dorer, composée de nitrate de potasse, de chlorure de sodium et d'alun (Gasnier,Dépôts métall.,1927, p.52).Infra II C 3 dorure au mat, mat à dorer.
[Avec une valeur adv.] Sur la cheminée du salon, une pendule de Berthoud, marbre blanc, garnie d'envolées d'amours dorés mat (Goncourt,Journal,1858, p.569).Piano (...) visseries nickelées mat (Catal. Gaveau,1936).
b) [En parlant de l'aspect d'une peinture ou de l'effet recherché par le peintre; p. oppos. à brillant, intense, vif] Il proscrivait l'huile, en parlait comme d'une ennemie personnelle. Au contraire, l'essence faisait mat et solide (Zola, Œuvre,1886, p.269).Bleu mat. − Outremer, bleu de cobalt ou de Thénard, indigo, bleu de Prusse, cendres bleues (Rousset,Trav. pts matér.,1928, p.77).Son aspect mat lui donne [à la détrempe] une finesse très agréable (Moreau-Vauthier,Peint.,1933, p.111):
3. Le ton mat et clair de cette magnifique peinture [la Charité d'Andrea del Sarto] rappelle les tonalités de la fresque dont elle a toute la grandeur. Gautier,Guide Louvre,1872, p.78.
3. P. ext., lang. cour. Qui n'a pas d'éclat. L'oeuf est frais dans la main, propre, d'un blanc laiteux très mat (Gide,Journal,1906, p.201):
4. Sa blanche poitrine étincelait serrée dans une guipure dont les tons roux faisaient valoir le satin mat de ces belles épaules des Parisiennes qui savent (par quels procédés, on l'ignore!) avoir de belles chairs et rester sveltes. Balzac,Cous. Bette,1846, p.165.
Quelquefois synon. de terne. Un jour mat tombait des trois coupoles; mais la porte ouverte envoyait horizontalement comme un fleuve de clarté blanche qui frappait toutes les têtes nues (Flaub.,Éduc. sent.,t.2, 1869, p.229).
[En parlant de la peau, du teint d'une pers., p. oppos. à clair ou, au contraire, synon. de pâle, blême, livide dans le cas d'une pers. en mauvaise santé] Un cerne mince, profond, soulignait ses paupières et sa peau était si blanche, si mate que les lèvres, par contraste, semblaient maquillées (Simenon,Vac. Maigret,1948, p.169).V. fiévreux ex. de Barbier:
5. C'était une belle fille d'une vingtaine d'années, une de ces brunes au teint mat, dont tout le corps pétri de volupté éveille chez les hommes un désir, une obsession qui les suit longtemps, lancinante et tenace. Moselly,Terres lorr.,1907, p.214.
Mate de + subst. indiquant l'origine de la matité.Devant Garcia et Guernico, d'autres ombres, mates de brume, construisaient une autre barricade (Malraux,Espoir,1937, p.692).
4. Au fig. Ce que je puis dire à Octave [pensait Armance] est d'un intérêt mat, je suis sûre que souvent je l'ennuie ou je l'intéresse comme une soeur (Stendhal,Armance,1827, p.152).La version latine des Psaumes (...) effaça ce que l'original hébreu a parfois d'un peu mat (Renan,Hist. peuple Isr.,t.3, 1891, p.253).
B. − P. anal. [En parlant d'un son, de ce qui émet un son] Qui ne résonne pas ou presque pas. Synon. étouffé.Un second éclair brilla, et ce ne fut point un sifflement, mais bien un bruit sourd et mat que l'on entendit; c'était un boulet qui se logeait dans la préceinte (Sue,Atar-Gull,1831, p.8).M. Rohner s'exprime d'une voix mate, sans vibration (Duhamel,Maîtres,1937, p.154).V. choquer ex. de Moselly, debout ex. 10, flac ex. de Pesquidoux, frôlement ex. 2:
6. Un tic-tac mat s'impose au milieu de cette mêlée de bruits. Ce son de crécelle lente est de tous les bruits de la guerre celui qui vous point le plus le coeur. Barbusse,Feu,1916, p.230.
[Avec une valeur adv.] Les coups de becs des poules sonnaient mat comme une averse (Pourrat,Gaspard,1922, p.218).Chaque coup qui sonne mat sur les pectoraux luisants retentit en vibrations énormes dans le corps même de la foule qui fournit avec les boxeurs son dernier effort (Camus,Été,1954, p.43).
MÉD. [En parlant du son rendu par les parties charnues du corps et, dans un cont. pathol., du son rendu par un organe normalement sonore; p. méton., en parlant de ces parties, de cet organe; v. matité] Quand il [le docteur] eut écouté tous les bruits intérieurs de MmeAndermatt, et tapoté toutes les parties mates ou sonores de sa personne, il tira de sa poche un calepin de cuir rouge (Maupass.,Mt-Oriol,1887, p.14):
7. À la période de pleine évolution de la maladie [la péritonite tuberculeuse], c'est l'ascite qui domine le tableau (...). L'examen montre un ventre résistant, mat quand on le percute et donnant l'impression à la palpation d'une collection de liquide. Quillet Méd.1965, p.159.
PHONÉT. Phonème mat. ,,Phonème dont le spectre acoustique est caractérisé par une diffusion de l'énergie plus faible, mais plus régulière et plus uniforme que celle des phonèmes stridents correspondants`` (Ling. 1972). Un frottement énergique de l'air expiré provoquant un ton tranchant (...) oppose (...) les consonnes stridentes à leurs «partenaires» (...), qu'on peut qualifier de consonnes mates (R. Jakobson,Essais de ling. gén.,trad. par Ruwet, Paris, éd. de Minuit, t.2, 1973, p.128).
C. − [En parlant d'une matière]
1. Vieilli. Qui est (trop) compact, épais. L'orge employée seule donne un pain mat (Ac. 1835, 1878). Ce gâteau est un peu mat (Ac. 1835, 1878 et Quillet 1965).
ART CULIN. Pâte mate. ,,Pâte mal levée`` (Lar. encyclop.).
BROD. Broderie mate. ,,Broderie d'or ou d'argent qui est très chargée`` (Littré; dict. xixeet xxes.). La broderie en est riche, mais elle est mate, trop mate (Ac. 1835, 1878).
MAR. Mer mate. ,,Grosse mer dont les lames longues et élevées marchent lentement`` (Littré; dict. xixes., Lar. 20eet Quillet 1965).
Région. (Domaine franco-provençal et Suisse). [En parlant de l'air, de l'atmosphère, du temps qu'il fait] Synon. lourd, mou:
8. Un air léger (...) venait par bouffées et glissait sous les arbres, avec un petit bruit de ruisseau sur les pierres (...). Après la chaleur mate et l'énervement de l'orage, c'était une brusque détente... Ramuz,A. Pache,1911, p.244.
2. Qui n'est pas transparent. Synon. dépoli, opaque, translucide.Je crus voir des roses blanches dans des vases d'albâtre et des lumières douces et blanches dans des globes de verre mat (Sand,Lélia,1833, p.79).Déjà je revoyais, en pensée, dans le jardin du Luxembourg, la pure colonne de cristal mat que le jet d'eau élève, au crépuscule (Léautaud,Pt ami,1903, p.155).
II. − Subst. masc.
A. − Au sing. Qualité de ce qui est mat ou couleur mate. Une pierre d'un jaune légèrement doré, qui tient le milieu entre l'éclat du marbre et le mat du travertin (Lamart.,Voy. Orient,t.2, 1835, p.171).La tunique de soie (...) légère, aérienne, pas trop diaphane. Sa blonde blancheur la mariait parfaitement au mat de la peau (Michelet,Insecte,1857, p.174).Son polissage [de l'acier inoxydable] qui peut aller du mat au poli le plus brillant et qui lui procure un éclat incomparable, d'une somptuosité particulière (Arts et litt.,1935, p.22-4):
9. Le mat de la détrempe ou de la fresque ne peut montrer que les colorations. L'huile sait reproduire toutes les combinaisons par lesquelles la lumière jouant sur les volumes permet de discerner ce qui les constitue. Huyghe,Dialog. avec visible,1955, p.139.
B. − Partie d'une surface qui ne réfléchit pas ou presque pas la lumière. [J.-J. Prolongeau] a multiplié ses recherches après son installation à Perpignan, tant sur la faïence que sur le grès. − Il atteint aujourd'hui une grande maîtrise dans ses amusantes figures tournées en forme de cônes évoquant une silhouette humaine; l'émail est varié et joue entre des mats et des brillants en touches légères et précieuses (G. Fontaine,Céram. fr.,1965, p.149).
En partic. Partie non polie d'un objet métallique. Les mats d'une pièce d'orfèvrerie (dict. xxes.).
C. − Spécialement
1. COUT. ,,Bordé droit-fil qui termine la lisière d'un entre-deux`` (Lar. 20e, Lar. encyclop.).
2. DENTELL. ,,Ensemble des parties du dessin (par opposition au réseau qui désigne le fond de la dentelle)`` (Lar. encyclop.).
3. TECHNOLOGIE
a)
α) Mat à dorer. Supra I A 2 a ex. de Gasnier.
β) Dorure au mat Dorure au mat. Ce procédé a été inventé à la fin du XVIIIesiècle, sans doute par le ciseleur Gouthière. Tous les bronzes de l'époque Empire ont été dorés de cette manière. On procède tout d'abord comme pour la dorure à l'amalgame de mercure, puis on enduit la pièce d'un mélange de sels (...); on la porte ensuite au feu de charbon de bois. Quand le mélange commence à fondre et à couler, on le replonge rapidement dans l'eau froide. Les sels qui couvrent la pièce se dissolvent aussitôt et la pièce se trouve recouverte d'un bel or mat (Viaux,Meuble Fr.,1962, p.27).(Un objet) doré au mat. Si le caprice vous vient de contempler des belles choses, n'avez-vous pas assez de vous mirer dans votre miroir (...) dont le cadre, doré au mat, figure une sensible bergère qui répand des pleurs auprès d'un nid renversé? (Toulet,Nane,1905, p.82).
b) Fibre de verre coupée en éléments courts de 10 à 50 mm, utilisée pour l'obtention de pièces stratifiées, imprégnée de résine polyester catalysée (d'apr. Boissier 1975).
4. TYPOGR. ,,Filet large, donnant une impression très noire et servant, en particulier, à entourer les articles nécrologiques`` (Voyenne 1967).
Prononc. et Orth.: [mat]. Ac. 1694-1762 mat, matte; dep. 1798 mat, mate. Étymol. et Hist. A. 1. Fin xie-début xiies. «vaincu, abattu, affligé» (Alberic de Pisançon, Alexandre, 14, in Elliott Monographs no38, t.3, p.38: [un rey chi] Tant rey fesist mat ne mendic); 2. ca 1265 «flétri, fané» (Rutebeuf, La voie de paradis, 199 ds Œuvres complètes, éd. E. Faral et J. Bastin, t.1, p.347); 3. 1424 «sombre (en parlant du temps)» (Compt. de Nevers, CC 28, fo26 vo, Arch. mun. Nevers ds Gdf.: temps mat et pluvieux). B. 1. a) 1545 «non poli» (E.Coyecque, Recueil d'actes notariés..., t.1, p.642: une table de dyament mat); 1611 or mat (Cotgr.); 1832 subst. «partie non polie» (Raymond); b) 1833 «qui n'a pas de transparence» (Sand, loc. cit.); c) 1899 phot. papier mat (Gde Encyclop. t.26, p.785a); 2. 1621 «qui n'a pas de brillant, d'éclat» (E. Binet, Essay des Merveilles de Nature, p.198: couleur mate); 1678 subst. «absence de brillant, d'éclat» (H. Testelin, Conférences ds Jouin, p.202 ds Brunot t.6, p.710, note 10); 3. a) 1718 broderie matte (Ac.); 1844 subst. dentell. (Balzac, Modeste Mignon, p.17); b) 1782 «épais, consistant, compact» (Encyclop. méthod. Mécan. t.1, p.253b: sans levain, le pain est matte; ibid., p.267a: une pâte ni trop cuite, ni trop matte); 4. a) 1814 méd. son mat (Nysten); b) 1829 son mat (Balzac, Chouans, p.310: le son mat de sa voix grêle); c) 1963 phonét., p. oppos. à strident (R. Jakobson, op. cit., t.1, p.129). Orig. incertaine, peut-être du lat. matus «ivre, qui a le vin triste» (Pétrone ds TLL, v. aussi FEW t.6, 1, p.524b), b. lat. matus «humecté, humide, amolli» (CGL t.5, p.604, 41) [même mot que le b. lat. mat(t)us «triste»? (viie-xes., CGL passim)] qui représenterait une forme dial. de *maditus, part. passé de madère «être mouillé, imprégné; être ivre» (cf. Ern.-Meillet). Cf. aussi madidus «humide, mouillé; ivre; amolli, gâté». Au sens B 1 a, cf. l'ital. auro matto (xiiies. ds Batt.) oro matto (xvies., ibid.); au sens B 2, cf. l'ital. colore matto (xives., ibid.).
STAT.Mat 1 et 2. Fréq. abs. littér.: 435. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 358, b) 770; xxes.: a) 621, b) 761.
BBG.Behrens. Étymol. Z. rom. Philol. 1890, t.14, p.369. _ Meyer (P.). Romania. 1891, t.20, p.325. _ Wartburg (W. von). Fr. mat. In: [Mél. Brunel (Cl.).]. Paris, 1955, t.2, p.675.

Wiktionnaire

Adjectif 1

mat \ma\ ou \mat\

  1. Qui n’a pas d’éclat, qui ne réfléchit pas la lumière. Se dit surtout des objets de métal qui n’ont pas reçu le poli définitif ou auxquels on a donné une patine spéciale.
    • Or, argent mat.
    • Vaisselle mate.
  2. (Peinture) Coloris, couleur qui n’a point d’éclat.
    • Une couleur mate.
    • Un teint mat : (Par analogie) Un teint sans éclat ou un teint un peu foncé.
    • Un son mat : (Par analogie) Un son sourd.
      • L’auscultation révèle à gauche des râles crépitants nombreux au centre, muqueux en dessous, gros et gargouillants au bas. À droite des râles crépitants fins dans la moitié inférieure. Jusqu’ici les mouvements respiratoires ont été normaux. Je diagnostique avec assurance une bronchite double sans miliaires et sans hépatisation ; l’expectoration abondante est visqueuse et muqueuse. — Le 14, la malade crache toujours plus ; mais le bas du poumon gauche devient mat, et ses râles consonnants avec résonnance de la voix. Le soir un second frisson. Le 15, la bronchorrhée est purulente et les crachats gros et nummulaires. Abondante transpiration. Dès ce moment, la bronchite entre dans une période de résolution apparente et il se fait un temps d’arrêt. Vers le 26, la fièvre se relève plus vive encore, et la colliquation commence avec les sueurs, la diarrhée et le marasme rapide. — (« Société vaudoise de médecine : Séance du 4 novembre 1869 », in Bulletin de la Société médicale de la Suisse romande, troisième année, Librairie Rouge et Dubois, Éditeurs, Lausanne, 1869)
    • Du verre mat : (Par analogie) Verre translucide, dépoli.

Adjectif 2

mat \mat\

  1. (Jeu d’échecs) Se dit du roi quand il est en échec et ne peut plus rien faire pour se sauver.
    • Ton roi est mat.
  2. (Par extension) Se dit du joueur qui a ainsi perdu.
    • Tu es mat.

Nom commun

mat \mat\ masculin

  1. (Jeu d’échecs) Coup par lequel le roi a été définitivement mis en échec.
    • Cette grande journée […] n’offrit qu’un seul problème au Grand-Veneur, celui de savoir si le cerf traverserait l’étang pour venir mourir en haut du boulingrin devant le château ; car les chasseurs de cette force sont comme ces joueurs d’échecs qui prédisent le mat à telle case. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844 ; p. 344 de l’éd. Houssiaux de 1855)
    1. (Jeu d’échecs) Mat à l’étouffée, ou mat étouffé : situation dans laquelle le roi n’a plus de case de fuite, étant entouré (étouffé) par ses propres pièces. — ( → lire en ligne)
      • Il est à noter que, dans sa copie du tableau, Kürz a représenté la partie après le dix-huitième coup, c’est-à-dire après le mat étouffé. — (Georges Perec, Un cabinet d’amateur, 1979, Le Livre de Poche, page 113)
  2. (Cartes à jouer) Arcane sans numéro du tarot de Marseille.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MAT, ATE. (On prononce le T.) adj.
Qui n'a point d'éclat. Il se dit surtout des objets de métal qui n'ont pas reçu le poli définitif ou auxquels on a donné une patine spéciale. Or, argent mat. Vaisselle mate. En termes de Peinture, Coloris mat, couleur mate, Coloris, couleur qui n'a point d'éclat. Par analogie, Un teint mat. Par analogie, Son mat, Son sourd.

Littré (1872-1877)

MAT (mat') s. m.
  • 1 Terme de jeu d'échecs. Échec et mat, ou, simplement, mat, coup qui, mettant le roi en échec, le réduit à ne pouvoir bouger sans se mettre en un nouvel échec, et qui fait gagner la partie. Voilà un beau mat. Enfin l'heureux vainqueur donne l'échec fatal, Se lève et du vaincu proclame la défaite ; L'autre reste atterré dans sa douleur muette, Et, du terrible mat à regret convaincu, Regarde encor longtemps le coup qui l'a vaincu, Delille, l'Homme des champs. Le premier qui gagne dix sous a joué trois heures durant, le deuxième trois minutes ; en trois coups il a donné le mat et gagné dix louis… lequel joue le mieux ? Courier, Conversation chez la comtesse d'Albany.

    Échec et mat du berger, celui qu'on fait en deux ou trois coups, dès le début de la partie.

    Être sous le mat, avoir à craindre un échec et mat.

    Fig. Événement qui détruit nos projets, nos espérances. C'est donc un mat qui a été donné lorsqu'on croyait avoir le plus beau jeu du monde, et rassembler toutes ses pièces ensemble, Sévigné, 391. Ah ! mon Dieu, donnez-moi un peu de temps : je voudrais bien donner un échec au duc de Savoie, un mat au prince d'Orange, Sévigné, 26 juillet 1691.

    Donner échec et mat à quelqu'un, emporter sur lui un avantage complet.

    Donner un mat, faire éprouver un revers. Tout le monde y jouait [aux échecs] à Pompone… et, cependant que le maître du logis gagnait M. de Chaulnes, on lui donnait un étrange mat à Saint-Germain, Sévigné, 7 févr. 1680.

    Il se dit aussi, par plaisanterie, des choses que l'on dévore. Mon docteur de menestre [parasite] en sa mine altérée, Avait deux fois autant de mains que Briarée ; Et n'était, quel qu'il fût, morceau dedans le plat, Qui des yeux et des mains n'eût un échec et mat, Régnier, Sat. X.

  • 2 Adjectivement. Être échec et mat, ou, simplement, être mat, se dit du joueur qui a perdu. Comment ai-je pu être mat avec un jeu si bien disposé ? Goldoni, Bourru bienfaisant, I, 5.

    Faire mat, donner l'échec et mat. Je vais le faire mat en deux coups.

    On dit aussi : faire quelqu'un échec et mat.

    Fig. Faire quelqu'un mat, faire quelqu'un échec et mat, emporter sur lui un avantage complet.

HISTORIQUE

XIIIe s. Car qui la verité regarde, D'estre mat n'avoient-il garde, Puisque sans roi se combatoient, la Rose, 6694.

XVe s. À ma dame prise soudainement ; Par quoi sui mat, je le voi clairement, Se je ne fais une dame nouvelle, Orléans, Ball. 59.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MAT, adj. (Art. mech.) il se dit des métaux dont on a laissé la surface sans éclat, en ne la brunissant pas. Il y a des substances naturellement mattes, & qui cessent de l’être par art ; il y en a qui sont éclatantes & qu’on amattie ; il y en a qu’on ne peut faire briller, d’autres qu’on ne peut empêcher de briller : on dit aussi des couleurs qu’elles sont mattes, lorsqu’elles n’ont aucun luisant ; telles sont la terre d’ombre & le massicot. Un tableau seroit matte, sans le vernis & sans l’huile dont on délaye les couleurs.

Mat, adj. & subst. (Jeu d’échecs.) il se dit du coup qui finit la partie, le roi étant mis en prise d’une piece, & ne pouvant où se remuer du tout ; alors le mat est étouffé, ou se remuer sans se mettre en prise ou de la même piece ou d’une autre : si un joueur donne échec au roi, & que cet échec matte, sans que le joueur s’en soit apperçu, on dit que le mat est aveugle.

MAT & MATS, s. m. (Marine.) grosses & longues pieces de bois arrondies qui s’élevent presque perpendiculairement sur le vaisseau, pour porter les vergues & les voiles. Le mât de beaupré doit être excepté de cette regle, puisqu’il est pointé à l’avant sous un angle d’environ 45 degrés. Les mâts sont fortifiés & soutenus par des manœuvres qui sont les aubans & les etais. Les mats majeurs sont les quatre mâts qui s’élevent immédiatement sur le pont.

Les grands vaisseaux ont quatre mâts ; savoir, un vers la poupe, qu’on appelle mât d’artimon (Mar. Pl. I. coté W.) ; le second au milieu, nommé grand mât coté X ; le troisieme vers la proue, on l’appelle mât de misaine, ou mât d’avant, coté Y ; le quatrieme se nomme mât de beaupré coté Z : on ajoute quelquefois à ces quatre-mâts un cinquieme, c’est un double artimon. Voyez aussi ces mêmes mâts dans la deuxieme figure de la premiere Planche, coté 38. 60. 93. & 14..

Chaque mât est divisé en deux ou trois parties ou brisures, qui portent aussi le nom de mât, & qu’on distingue vers le tenon, depuis les barres de hune jusqu’aux chouquets, qui sont les endroits où chaque mât est assemblé avec l’autre ; car le chouquet affermit la brisure par en-haut, & par en-bas elle est liée & entretenue par une clé ou grosse cheville de fer, forgée à quatre pans. Le mât qui est enté sur le mât d’artimon, s’appelle mât de perroquet d’artimon, ou simplement perroquet d’artimon, perroquet de foule ou perroquet de fougue. Le mât qui est enté sur le grand mât, se nomme le grand mât de hune, & on nomme le grand mât de perroquet, ou simplement perroquet, celui qui est enté sur celui-ci. On donne le nom de mât de hune d’avant au mât qui est enté sur le mât de misaine, & le mât qui est enté sur ce mât de hune, s’appelle mât de perroquet de misaine, de perroquet d’avant, ou simplement perroquet de misaine, de même que la voile qui y est attachée ; enfin mât de perroquet de beaupré, ou simplement perroquet de beaupré, tourmentin & petit beaupré sont les noms du mât qui est enté sur le beaupré. Voyez Marine, Pl. I. fig. 1. & fig. 2.

Les mâts des plus grands vaisseaux sont souvent de plusieurs pieces ; & outre le soin qu’on prend de les bien assembler, on les surlie encore avec de bonnes cordes, & on y met des jumelles pour les renforcer. Voyez Jumelles. On les peint aussi assez souvent par le bas, & on les frotte de goudron, sur-tout par le haut, au-tour des hunes & de tout le toît, afin de les conserver : leurs piés de même que les tours sont raillés en exagone ou octogone.

Le grand mât est posé à-peu-près au milieu du vaisseau dans l’endroit où se trouve la plus grande force du bâtiment. Le mât d’artimon est éloigné autant qu’il est possible de celui-ci, afin de donner à sa voile la plus grande largeur, pourvu qu’il y ait cependant assez d’espace pour manœuvrer aisément derriere ce mât, & pour faire jouer la barre du gouvernail. Pour avoir une regle à cet égard qui conserve tous ces avantages, les constructeurs partagent toute la longueur du vaisseau en cinq parties & demie, & placent ce mât entre la premiere partie & la seconde, à prendre de l’arriere à l’avant. Cette même regle sert pour placer le mât de misaine, & cette place est à la cinquieme partie de la longueur, à prendre de l’avant à l’arriere. Le pié de ce mât ne porte pas sur le plafond, à cause de la rondeur de l’avant qui l’en empêche, mais il est posé sur l’assemblage de l’étrave & de la quille. Comme le mât de beaupré est entierement hors du vaisseau, sa place n’est point fixée. Voyez Beaupré. Dans leur position le grand mât & le mât d’artimon penchent un peu vers l’arriere, afin de faire carguer le vaisseau par-là, & de le faire mieux venir au vent.

La regle qu’on suit généralement pour les proportions des mâts, est de leur donner autant de piés de hauteur, qu’il y en a en deux fois la largeur & le creux du vaisseau : ainsi 30 piés de large & 10 piés de creux qui sont 40 piés, étant doublés, on a 80 piés pour la hauteur du grand mât, qui est le plus haut parce qu’il est placé ou est la plus grande force du vaisseau, & où il peut le plus contribuer à l’équilibre. Les autres mâts sont plus bas que celui-ci. Le mât de misaine est ordinairement d’une dixieme partie plus court que le grand mât. La hauteur de celui d’artimon n’a que les trois quarts de celle du grand mât, & la hauteur du mât de beaupré est égale aux trois huitiemes de la longueur du vaisseau. On proportionne aussi l’épaisseur des mâts au creux du vaisseau. On leur donne un pié d’épaisseur dans l’étembraie, par chaque six piés de creux qu’a le bâtiment, & on donne à l’épaisseur du toit les trois quarts de celle du mât dans l’étembraie. A cet endroit les mâts sont un peu plus épais qu’au-dessous, à cause des manœuvres qui y passent.

A l’égard de l’épaisseur des mâts de hune, on la regle sur celle des tours des mâts sur lesquels ils sont entés, & cette regle consiste à leur donner les cinq sixiemes parties.

Enfin, pour ne rien omettre d’essentiel dans cet article, j’ajoute que les hauts mâts, en y comprenant les bâtons des pavillons, se mettent bas par les trous d’entre les barres de hune de devant, & que les Anglois les baissent par derriere, quoique cela soit plus difficile. C’est à un maître de vaisseau d’Enchuise, nommé Krein Wouterz, qu’on doit la maniere d’attacher ainsi les mâts pour les amener quand on veut, & pour les remettre de même avec une égale facilité. On mâte un vaisseau en enlevant les mâts avec des machines à mâter, des grues, des alleges ; & quoiqu’ils soient déja arborés, on ne laisse pas quelquefois de les changer de place, en coupant les étanbraies, en se servant de coins pour les repousser, & en les tirant par le moyen des étais & des galaubans.

Les plus beaux mâts viennent de Norvege ou de Biscaye. On en tire aussi du mont Liban & de la mer Noire, qui sont estimés.

Voici un détail particulier de la position des mâts & de leurs proportions, tiré de l’architecture navale, que j’ai citée en plusieurs endroits.

Le milieu du diametre du grand mât est placé en arriere du milieu du vaisseau de 5 lignes par pié de la longueur totale.

Le devant du mât d’artimon est placé entre la cinquieme & sixieme parties de la longueur totale.

Il y a des constructeurs qui placent l’avant du grand mât plus à l’arriere qu’au milieu, d’autant de fois 4 lignes qu’il y a de piés dans cette longueur.

Exemple pour un vaisseau de 74 canons.

Longueur de l’étrave à l’étambort, 154 piés 8 pouces multipliés par 4 lignes, produit 4 piés 8 pouces 6 lignes 8 points.

A l’égard de la longueur du grand mât, pour les vaisseaux depuis le premier jusqu’au quatrieme rang, on lui donne 2 fois la plus grande largeur du vaisseau. Pour les vaisseaux du cinquieme rang, on ajoute 3 piés à la longueur ci-dessus, & 6 piés pour les frégates qui n’ont qu’un pont. Exemple : le maître bau a 42 piés, la longueur du grand mât sera donc de 105 piés. Plusieurs constructeurs prennent, pour avoir la longueur du grand mât, deux fois la longueur du maître bau, à quoi ils ajoutent le creux ; ce qui fait la même chose que si l’on suivoit la méthode précédente, quand le creux est égal à la moitié de la largeur. Le plus grand diametre d’un mât est au premier pont, ou on lui donne autant de pouces que le de la plus grande longueur du mât a de piés. Exemple.

Le grand mât a de longueur 105 piés.

Le de 105 est de 35 piés.

Ainsi le plus grand diametre du grand mât de ce vaisseau, aura 35 pouces, ou 2 piés 11 pouces.

Le plus petit diametre du grand mât est au bout, où se place le chouquet, & il a en cet endroit les du grand diametre.

Le diametre du grand mât étant de deux piés onze pouces,

Le petit diametre sera d’un pié onze pouces quatre lignes.

D’autres constructeurs trouvent le grand diametre en prenant deux fois la largeur du vaisseau, & une fois le creux ; ils divisent cette somme par trois, & le nombre du quotient indique le diametre du mât en pouces, ce qui revient à ce qu’on a dit plus haut.

Exemple. Largeur, 43 piés. Doublée, 86 piés. Creux, 21 piés. Total, 107 piés.

Ce total 107 piés est la longueur du grand mât qu’il faut diviser par trois ; il vient au quotient 35 , ce qui indique que le grand mât doit avoir 35 pouces 8 lignes de diametre au niveau du premier pont.

Le thon qui est la partie du mât comprise depuis le chouquet jusqu’aux barres de hune, a de longueur de celle du mât.

Exemple. La longueur du grand mât est de 105 piés divisés par 9.

Le quotient qui indique la longueur du thon, est de 11 piés 8 pouces.

Méthodes pour trouver les diametres moyens entre le plus grand & le plus petit.

On trouve les diametres moyens entre le plus grand qui est au premier pont, & le plus petit qui est au chouquet, en tirant la ligne AB égale au grand diametre.

Encl10-185-mat.PNG

Le compas ouvert de AB, décrivez de A l’arc BE, & du point B l’arc AF ; ces deux arcs se couperont au point C ; de ce point abaissez une perpendiculaire à la ligne AB ; tracez ensuite parallelement à AB, la ligne LG, égale au plus petit diametre ; de façon qu’elle touche par ses extrémités les deux arcs AF en BE ; divisez la longueur du mât en un certain nombre de parties égales, en 9 si l’on veut ; partagez de même sur votre figure, la distance comprise entre les lignes qui marquent les diametres, en autant de parties égales que vous voudrez, 9 par exemple, par des lignes paralleles également éloignées les unes des autres, & ces lignes vous indiqueront les diametres moyens entre le plus grand AB, & le plus petit LG ; ainsi la distance comprise entre AB & LG est partagée en 9 parties égales : & qu’on ait partagé de même la longueur du mât en 9 parties égales, la premiere parallele après AB sera le diametre du mât à la premiere division ; la deuxieme parallele sera le diametre du mât à la deuxieme division, &c.

Le mât de misaine se place sur l’extrémité du brion, son diametre en arriere ; par cette position son avant est à peu-près à la dixieme partie de la longueur totale.

La longueur du mât de misaine est égale à celle du grand mât, moins le thon du même grand mât.

La longueur du grand mât est de 105 piés, dont il faut soustraire la longueur du thon de 11 piés 8 pouces.

Reste pour la longueur totale du mât de misaine 93 piés 4 pouces.

Son grand diametre se prend comme celui du grand mât au premier pont ; il est égal à autant de pouces que le de la longueur a de piés.

Longueur du mât de misaine, 93 piés 4 pouces, dont le est 31 piés 1 pouce 4 lignes ; ce qui donne pour le diametre du mât de misaine à son gros bout 31 pouces 1 ligne 4 points.

Son diametre au petit bout, à l’endroit du chouquet, est les deux tiers du grand diametre, 31 pouces 1 ligne 4 points, dont les deux tiers sont 20 pouces 8 lignes 10 points.

Connoissant le plus grand & le plus petit diametre, on aura les diametres moyens en opérant comme pour le grand mât.

Mais plusieurs constructeurs trouvant que par cette méthode le mât de misaine est trop foible, se contentent de faire son diametre de 2 pouces plus petit que celui du grand mât.

On aura la place du mât d’artimon, en portant depuis la perpendiculaire de la rablure de l’étambot en avant, les de la plus grande largeur du vaisseau sur la ligne du premier pont, ayant soin de mettre son épaisseur en avant.

Le mât d’artimon a sa carlingue ou son pié sur le premier pont, & il finit vis-à-vis la grande hune : si l’on ôte du grand mât sa partie qui est dans la calle & son thon, on aura donc la longueur du mât d’artimon.

Grand mât, 105 piés, dont il faut ôter le thon & le creux, 32 piés 8 pouces.

Longueur du mât d’artimon, 72 piés 4 pouces. Le grand diametre du mât d’artimon est au niveau du second pont ; il a autant de pouces que le 1/3 de sa longueur a de piés.

Longueur du mât d’artimon, 72 piés 4 pouces ; le tiers, 24 piés 1 pouce 4 lignes.

Ainsi le diametre de ce mât aura 24 pouces 1 ligne 4 points.

Le petit diametre a les 2/3 du grand, 16 pouces 10 points 2/3.

Les diametres moyens comme dans les précédens, ou bien les diametres du mât d’artimon, sont les 2/3 de celui du grand mât.

La carlingue ou le coussin du mât de beaupré, est au premier pont ; il est placé à trois ou quatre pouces du mât de misaine. Ainsi le pié du mât de beaupré est souvent très-peu éloigné du mât de misaine ; il porte sur un coussin de 25 à 26 pouces de haut ; sa pointe, à 35 degrés ou à-peu-près, passe sous le bau qui sert de seuils aux portes de proue, & va passer à un pouce & demi ou deux pouces du bout de l’étrave, à laquelle il ne doit jamais toucher, de peur que dans les mouvemens de tangage, il n’ébranlât cette piece sur laquelle toutes les parties de l’avant sont assemblées.

Néanmoins il y en a qui font porter le beaupré sur la contre-étrave & sur la moitié de l’étrave en-dedans ; l’autre moitié en-dehors ne touche à rien, y ayant ordinairement un pouce ou un pouce & demi de jour entre le bout extérieur de l’étrave & le beaupré. On observera que le pié du beaupré a une dent, pour l’empêcher de tomber de dessus son coussin.

La longueur du beaupré est égale à une fois & demie le maître bau.

Longueur du maître bau, 42 piés.

Longueur du beaupré, 63 piés.

Son grand diametre se mesure vis-à-vis le bout de l’étrave ; & pour l’avoir, on prend une moyenne proportionnelle entre le grand diametre du grand mât, & le diametre du mât de misaine.

Le petit diametre est égal à demi du grand.

Diametre du grand mât, 35 pouces.

Diametre du mât de misaine, 31 pouces une ligne quatre points.

Le total de ces deux est 66 pouces une ligne quatre points ; donc le grand diametre du beaupré est 33 pouces & huit points ; & le diametre du petit bau, 16 pouces 6 lignes 4 points.

Mat d’un brin, (Marine.) c’est un mât fait d’un seul arbre. Le beaupré & les mâts de hune sont d’une seule piece.

Mât forcé, mât qui a souffert un effort & qui est en danger de se rompre dans l’endroit où il est endommagé.

Mât jemellé, jumellé, reclanpé ou renforcé. Mât fortifié par des jumelles ou pieces de bois liées tout au tour avec des cordes, de distance en distance, pour empêcher qu’il n’éclate & ne rompe.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « mat »

Wallon, mak ; provenç. mat ; espagn. et portug. mate ; ital. matto. Mat est abrégé de échec et mat ; espagn. xaquimate ; ital. scaccomatto ; du persan shah mat, le roi est mort (voy. SCHAH).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Adjectif 1) (XIe siècle) De l’ancien français mat. Cependant Louis Marcel Devic le tire de l’arabe مات, māt (« mort »)[1] → voir échec et mat.
(Adjectif 2) (XIIe siècle) De l’arabe مات, māt (« mort ») → voir échec et mat.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « mat »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mat ma

Citations contenant le mot « mat »

  • Le joueur d'échecs, comme le peintre ou le photographe, est brillant... ou mat. De Vladimir Nabokov / Pnime
  • Un joueur d’échecs c’est comme de la peinture, s’il n’est pas brillant il est mat. De Philippe Geluck / Le Chat
  • Le malin est celui qui mate un misérable en épousant ses intérêts. De Jiang Zilong / La Vie aux mille couleurs
  • Les révoltes qui se manifestent par les armes, on peut les mater. Celles qui naissent et se propagent par l'esprit sont insaisissables. De Françoise Giroud / Ce que je crois
  • Mourir. Cette innombrable transformation de soi. De Jean Ethier-Blais / Mater Europa
  • Mondial mat de vidange marché 2020: le nouveau rapport de recherche ajoute dans la base de données Rapports de précision. Ce rapport de recherche répartis sur les pages, de résumer les entreprises et les supports Top avec des tables et des chiffres. Rapport final ajoutera lanalyse de limpact des Covid-19 sur cette industrie. , Mondiale mat de vidange Industrie 2020 Croissance du marché, la taille, la demande, les tendances, les perspectives et prévisions 2025 – JustFamous
  • Verified Market Research est une société de recherche et de conseil mondiale de premier plan au service de plus de 5000 clients. Les études de marché vérifiées fournissent des solutions de recherche analytique avancées tout en offrant des études de recherche enrichies d’informations. Nous offrons un aperçu des analyses stratégiques et de croissance, des données nécessaires pour atteindre les objectifs de l’entreprise et les décisions critiques en matière de revenus. Journal l'Action Régionale, Extensions de pied de mât SDM Perspectives du marché, opportunité, analyse de la demande et prévisions 2020-2026 – Journal l'Action Régionale
  • Après des concerts aux quatre coins du monde, Mister Mat, voix emblématique de Mountain Men poursuit sa traversée accompagné de nouveaux musiciens pour ce nouveau projet. Désespérément optimiste, comment mieux traduire le blues ? L’univers de Mister Mat est construit d’escales puissantes aux origines directes du blues et d’abordages sensibles qui touchent tous les cœurs. Âme magnétique, voix chaleureuse et guitare envoûtante, Mister Mat partage avec subtilité ses passions et ses quêtes de liberté. Son french blues, à contre-courant, est troublant de sincérité. Il s’échoue parfois dans la colère, se heurte à l’amertume mais glisse à tous les coups vers l’infiniment doux. Line-up : Mathieu Guillou (guitare, voix), Aurélien Calvel (basse), Laurian Daire (clavier), Julien Audigier (batterie)  Concertlive.fr actualité concerts et festivals, MISTER MAT à LATTES à partir du 2020-09-25 – Concertlive.fr actualité concerts et festivals
  • Analyse régionale et nationale Différentes zones géographiques sont étudiées en profondeur et un scénario économique a été proposé pour aider les nouveaux entrants, les principaux acteurs du marché et les investisseurs à réguler les économies émergentes. Les principaux producteurs et consommateurs se concentrent sur la production, la capacité des produits, la valeur, la consommation, les opportunités de croissance et la part de marché dans ces régions clés, couvrant INFO DU CONTINENT, Mat en verre thermoplastique Marche: dernieres recherches approfondies 2020 avec analyse d'impact COVID-19 2020-2029 - INFO DU CONTINENT
  • Les concerts des vendredis en musique, offerts par la Ville aux habitants et vacanciers, sont un incontournable des animations estivales. Animations qui, cette année, sont mises à mal en raison de la pandémie du Covid-19 et de ses conséquences. midilibre.fr, À Dirty Old Mat de donner le "la" des Vendredis en musique gratuits - midilibre.fr
  • Seulement, il semblerait que ces nouveautés soient encore plus "réelles" avec un écran mat, notamment avec un protecteur d'écran comme le Moshi iVisor, donnant un peu plus l'impression d'écrire sur du papier. Une idée qui pourrait reprendre la Pomme pour ses prochains iPad Pro, vu la popularité croissante du fameux stylet. Cela nous rappelle les options de MacBook Pro avec écran mat que la firme proposait jusqu’en 2009. iPhoneSoft.fr, iPadOS 14 et l'Apple Pencil s'associent bien avec un écran mat - iPhone Soft
  • Le rapport peut aider à comprendre le marché et à élaborer une stratégie d’expansion commerciale en conséquence. Dans l’analyse de la stratégie, il donne des informations sur le canal marketing et le positionnement sur le marché jusqu’aux stratégies de croissance potentielles, en fournissant une analyse approfondie des nouveaux entrants ou des concurrents existants dans l’industrie du Photonics sous-marine militaire mât et antenne. , Taille et croissance du marché de Photonics sous-marine militaire mât et antenne d’ici 2020-2026: entreprises, opportunités, défis, croissance, pays, revenus – La Tribune de Tours
  • Le marché mondial du Outdoor Adventure Mat devrait augmenter à un rythme considérable au cours de la période de prévision, entre 2020 et 2025. En 2020, le marché augmentait à un rythme régulier et avec l’adoption croissante de stratégies par les principaux acteurs, le marché devrait augmenter sur l’horizon projeté. La croissance du marché mondial Outdoor Adventure Mat fournit une couverture détaillée du marché qui comprend la structure de la chaîne industrielle, les définitions, les applications et les classifications. Le rapport propose une analyse SWOT pour les segments de marché Outdoor Adventure Mat. Le rapport fournit des informations utiles sur toutes les principales tendances du marché Outdoor Adventure Mat. Il fournit une étude complète de tous les segments et partage des informations sur les principales régions du marché. , Outdoor Adventure Mat Marché 2020 Demande du marché mondial, tendances, taille du marché et estimation de la part d’ici 2025 avec les principaux fabricants – Énergies Renouvelables Afrique

Images d'illustration du mot « mat »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « mat »

Langue Traduction
Anglais mast
Espagnol mástil
Italien albero
Allemand mast
Chinois 桅杆
Arabe سارية
Portugais mastro
Russe мачта
Japonais マスト
Basque masta
Corse mastice
Source : Google Translate API

Synonymes de « mat »

Source : synonymes de mat sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « mat »

Mat

Retour au sommaire ➦

Partager