Étincelant : définition de étincelant


Étincelant : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ÉTINCELANT, ANTE, part. prés. et adj.

I.− Part. prés. de étinceler*.
II.− Emploi adj.
A.− Qui étincelle.
1. Qui jette une lumière brillante par émission de rayons lumineux. Étoiles étincelantes (Cottin, Mathilde, t. 4, 1805, p. 327).Étincelantes bougies (Balzac, Peau chagr.,1831, p. 66).La queue étincelante d'une comète (Proust, Temps retr.,1922, p. 974):
1. Oh! qu'alors elle semble vulgaire cette ivresse du punch, malgré ses mille flammes bleuâtres et nacrées, ses étincelantes aigrettes d'opale et de feu qui frissonnent, pétillent en courant sur les bords d'une large coupe! Sue, Atar Gull,1831, p. 18.
2. Qui jette des feux; qui scintille ou brille sous l'action d'un rayon lumineux. Mer étincelante. Disque étincelant de la lune (Huysmans, Sœurs Vatard,1879, p. 128).Pierre étincelante et fausse (Triolet, Prem. accroc,1945, p. 122).
3. P. anal.
a) Qui semble jeter de la lumière; qui est traversé d'éclats lumineux. L'œil étincelant et cynique (Claudel, Connaiss. Est,1907, p. 104).Les reflets tremblotants des canaux aux moires grasses, l'averse étincelante et le givre des champs (Faure, Hist. art,1921, p. 46):
2. ... les yeux en larmes, grands ouverts, attachés sur moi avec la fixité lumineuse de deux étoiles. Ce regard étincelant et doux, mouillé de larmes, avait une signification de reproche, de douceur, de perspicacité indicible. Fromentin, Dominique,1863, p. 195.
Étincelant de.Sa main (...) étincelante de bagues (Reider, MlleVallantin,1862, p. 25).
b) [Avec une nuance d'intensité] Dos d'une étincelante blancheur (Balzac, Béatrix,1839-45, p. 98).Les têtes étincelantes et les épaules nues des femmes (France, Lys rouge,1894, p. 351).
B.− Au fig.
1. Qui a de l'éclat; qui est brillant; qui est plein d'esprit, d'aisance et sort du commun. Discours étincelant (Robesp., Discours,Sur la guerre, t. 8, 1789-93, p. 84).Étincelante érudition (Baudel., Paradis artif.,1860, p. 392):
3. ... pendant que, sous l'étincelante présidence d'un Étienne Gilson tout jeune, nous nous entendions sur l'intronisation d'un doyen... Febvre, Combats pour hist.,1906-52, p. 391.
2. Qui est moralement élevé; qui sort de l'ordinaire. Sagesse étincelante (Maistre, Soirées St-Pétersb.,t. 1, 1821, p. 478).L'étincelante fierté des martyrs (Balzac, Lys,1836, p. 267):
4. Un art hybride et convulsif sort de terre, un peu débile, mais si étincelant d'ardeur qu'il trace d'un élan un sillon ineffaçable. Faure, Hist. art,1912, p. 272.
3. Par hypallage. Qui se manifeste avec une intensité remarquable. Fille superbe, au regard hardi, à l'éclat de rire étincelant et moqueur (Ponson du Terr., Rocambole,t. 3, 1859, p. 7).
Prononc. et Orth. : [etε ̃slɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Ds Ac. 1694-1932. Fréq. abs. littér. : 958. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 470, b) 1 722; xxes. : a) 1 130, b) 1 216. Bbg. Gall. 1955, p. 460, 489.

Étincelant : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ÉTINCELANT, ANTE, part. prés. et adj.

I.− Part. prés. de étinceler*.
II.− Emploi adj.
A.− Qui étincelle.
1. Qui jette une lumière brillante par émission de rayons lumineux. Étoiles étincelantes (Cottin, Mathilde, t. 4, 1805, p. 327).Étincelantes bougies (Balzac, Peau chagr.,1831, p. 66).La queue étincelante d'une comète (Proust, Temps retr.,1922, p. 974):
1. Oh! qu'alors elle semble vulgaire cette ivresse du punch, malgré ses mille flammes bleuâtres et nacrées, ses étincelantes aigrettes d'opale et de feu qui frissonnent, pétillent en courant sur les bords d'une large coupe! Sue, Atar Gull,1831, p. 18.
2. Qui jette des feux; qui scintille ou brille sous l'action d'un rayon lumineux. Mer étincelante. Disque étincelant de la lune (Huysmans, Sœurs Vatard,1879, p. 128).Pierre étincelante et fausse (Triolet, Prem. accroc,1945, p. 122).
3. P. anal.
a) Qui semble jeter de la lumière; qui est traversé d'éclats lumineux. L'œil étincelant et cynique (Claudel, Connaiss. Est,1907, p. 104).Les reflets tremblotants des canaux aux moires grasses, l'averse étincelante et le givre des champs (Faure, Hist. art,1921, p. 46):
2. ... les yeux en larmes, grands ouverts, attachés sur moi avec la fixité lumineuse de deux étoiles. Ce regard étincelant et doux, mouillé de larmes, avait une signification de reproche, de douceur, de perspicacité indicible. Fromentin, Dominique,1863, p. 195.
Étincelant de.Sa main (...) étincelante de bagues (Reider, MlleVallantin,1862, p. 25).
b) [Avec une nuance d'intensité] Dos d'une étincelante blancheur (Balzac, Béatrix,1839-45, p. 98).Les têtes étincelantes et les épaules nues des femmes (France, Lys rouge,1894, p. 351).
B.− Au fig.
1. Qui a de l'éclat; qui est brillant; qui est plein d'esprit, d'aisance et sort du commun. Discours étincelant (Robesp., Discours,Sur la guerre, t. 8, 1789-93, p. 84).Étincelante érudition (Baudel., Paradis artif.,1860, p. 392):
3. ... pendant que, sous l'étincelante présidence d'un Étienne Gilson tout jeune, nous nous entendions sur l'intronisation d'un doyen... Febvre, Combats pour hist.,1906-52, p. 391.
2. Qui est moralement élevé; qui sort de l'ordinaire. Sagesse étincelante (Maistre, Soirées St-Pétersb.,t. 1, 1821, p. 478).L'étincelante fierté des martyrs (Balzac, Lys,1836, p. 267):
4. Un art hybride et convulsif sort de terre, un peu débile, mais si étincelant d'ardeur qu'il trace d'un élan un sillon ineffaçable. Faure, Hist. art,1912, p. 272.
3. Par hypallage. Qui se manifeste avec une intensité remarquable. Fille superbe, au regard hardi, à l'éclat de rire étincelant et moqueur (Ponson du Terr., Rocambole,t. 3, 1859, p. 7).
Prononc. et Orth. : [etε ̃slɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Ds Ac. 1694-1932. Fréq. abs. littér. : 958. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 470, b) 1 722; xxes. : a) 1 130, b) 1 216. Bbg. Gall. 1955, p. 460, 489.

Étincelant : définition du Wiktionnaire

Adjectif

étincelant \e.tɛ̃.sə.lɑ̃\

  1. Qui étincelle.
    • Il a fait très frais pendant la nuit, et, ce matin, quand je suis sorti de ma tente, la campagne était étincelante de givre. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 120)
    • Les étoiles les plus étincelantes. Ce rubis est étincelant.
  2. Qui semble étinceler.
    • D’une maigreur extrême, les joues d’un rouge sombre, les yeux caves et étrangement étincelants, les lèvres amincies et douloureusement serrées, elle semblait vieillie de dix années, […]. — (Isabelle Eberhardt, Yasmina, 1902)
  3. (Figuré) Qui lance des traits d'esprit brillants.
    • Un esprit étincelant. Un style étincelant.
  4. (Héraldique) Se dit de charbon, astre, lumière ou feux qui sont représentés avec des étincelles.
    • D’azur à la fasce ondée d’argent chargée de trois losanges de sable, accompagné en chef d’une étoile étincelante d’or et en pointe d’une croix patriarcale, qui est du Cardinal Joseph Charbonneau → voir illustration « étoile étincelante »

Forme de verbe

étincelant \e.tɛ̃.sə.lɑ̃\

  1. Participe présent de étinceler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étincelant : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉTINCELANT, ANTE. adj.
Qui étincelle. Les étoiles les plus étincelantes. Ce rubis est étincelant. Par analogie, Des yeux étincelants, étincelants de colère. Il signifie figurément Qui lance des traits brillants. Un esprit étincelant. Un style étincelant.

Étincelant : définition du Littré (1872-1877)

ÉTINCELANT (é-tin-se-lan, lan-t') adj.
  • 1Qui étincelle. L'opale étincelante, Corneille, Tois. d'or, II, 3. J'ignore si de Dieu l'ange se dévoilant Est venu lui montrer un glaive étincelant, Racine, Athal. II, 2. Quand le soleil brûlant Embrasait de ses feux le sable étincelant, Ducis, Abufar, I, 3.
  • 2Il se dit des regards, des yeux qui semblent jeter des étincelles. Que d'yeux étincelants sous d'horribles paupières Mêlent au jour qui fuit d'effroyables lumières ! Corneille, Toison, III, 5. Porter partout la terreur et étonner de ses regards étincelants ceux qui échappaient à ses coups, Bossuet, Louis de Bourbon. Ou tel que d'Apollon le ministre terrible, Impatient du Dieu dont le souffle invincible Agite tous ses sens, Les yeux étincelants, la tête échevelée…, Rousseau J.-B. Ode au comte de Luc. Les yeux étincelants d'une barbare joie, Saurin, Spartac. II, 1.

    On le dit aussi des personnes mêmes. Rapportez à mes yeux son image sanglante, D'amour et de fureur encore étincelante, Corneille, Rodog. III, 3. Et Lacus aussitôt étincelant de rage, Corneille, Othon, v, 8. Mathan près d'Athalie étincelant de rage, Racine, Athal. v, 2.

  • 3 Fig. Qui jette un vif éclat, en parlant de ce qui brille moralement, littérairement. Tes vers étincelants et de lumière et d'art, Régnier, Sat. V. Il roule, pour ainsi dire, un torrent d'images sublimes, de métaphores hardies, de pensées fortes et de maximes étincelantes de lumière, Barthélemy, Anach. chap. 34.

    Substantivement. Un vif, une sorte d'étincelant autour d'eux les distinguait malgré qu'ils en eussent, Saint-Simon, t. IX, p. 123, édit. CHÉRUEL.

  • 4 Terme de blason. Se dit des charbons dont sortent des étincelles.

HISTORIQUE

XVIe s. Voici Henri qui s'avance, Qui d'un fer estincelant Le chef lui va martelant, Du Bellay, J. II, 39, recto.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « étincelant »

Étymologie de étincelant - Wiktionnaire

Du participe présent de étinceler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « étincelant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
étincelant etɛ̃sœlɑ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « étincelant »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « étincelant »

  • «Toujours en vie», comme l’a souligné Sport, le Barça étincelant sur le terrain contre Villarreal s’est montré piquant en coulisse en regrettant des décisions arbitrales qui ont, avec le VAR, favorisé à ses yeux le Real Madrid. Sport24, Barça-Real : de l’huile sur le jeu - Espagne - Etranger - Football

Images d'illustration du mot « étincelant »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « étincelant »

Langue Traduction
Corse scintillante
Basque distiratsuak
Japonais きらめく
Russe сверкающий
Portugais espumante
Arabe متألق
Chinois 闪闪发光
Allemand funkelnd
Italien scintillante
Espagnol espumoso
Anglais sparkling
Source : Google Translate API

Synonymes de « étincelant »

Source : synonymes de étincelant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « étincelant »


Mots similaires