La langue française

Magique

Sommaire

  • Définitions du mot magique
  • Étymologie de « magique »
  • Phonétique de « magique »
  • Citations contenant le mot « magique »
  • Images d'illustration du mot « magique »
  • Traductions du mot « magique »
  • Synonymes de « magique »
  • Antonymes de « magique »

Définitions du mot magique

Trésor de la Langue Française informatisé

MAGIQUE, adj.

A. −
1. [Correspond à magie B 1 a]
a) Qui est relatif à la magie, qui est utilisé, produit par elle, en possède les vertus. Synon. cabalistique, occulte, surnaturel.Pharaon (...) expliquait les plaies dont l'Égypte avait été frappée par le pouvoir magique de Mosché et d'Aharon, plus grand que celui de ses hiéroglyphites (Gautier,Rom. momie,1858, p. 336):
1. Il [Svedenborg] a combiné [dans sa théorie des correspondances] plusieurs traditions métaphysiques, cabalistiques ou magiques, avec son rationalisme initial, d'une part, et les découvertes que l'éveil de sa nouvelle faculté de connaissance lui offrait, d'autre part. Cette théorie lui permettait de construire (...) un dictionnaire, dans lequel, à chaque chose du monde de l'expérience ordinaire, ou à chaque mot du langage usuel, répondît un être ou chose du monde «spirituel». Valéry,Variété V,1944, p. 271.
Anneau, bague magique. Synon. de anneau de Gygès (v. anneau B 9).
Baguette magique. V. baguette I A 2.Au fig. Je suis sûr que c'est grâce à la baguette magique de votre amitié que mon nom a pu franchir d'aussi adorables lèvres (Mallarmé,Corresp., 1862, p.42).
Cercle magique. Cercle que le magicien trace sur le sol en prononçant certaines conjurations et au centre duquel il se place pour se protéger des démons qu'il invoque. Rites qui donnent à l'invocateur une immunité parfaite, formules de renvoi, science du cercle magique et des figures symboliques, constituent autant de points importants sur lesquels son expérience doit être sans défaut (WagnerMagie1939, p. 204).Au fig. Elle prit donc le parti d'établir autour de la chambre de son mari la plus exacte surveillance (...). Ainsi cette femme, repoussée du lit de douleur où gémissait son mari, avait tracé un cercle magique à l'entour (Balzac,Gobseck,1830, p. 426).
Hanap magique. Hanap rempli d'un vin inépuisable que seuls peuvent goûter les êtres purs. Le cor qui ne résonne que touché par des lèvres pures, le hanap magique qui n'est plein que pour l'amant fidèle, n'appartiennent vraiment qu'à nous (Renan,Souv. enf.,1883, p. 78).
Miroir magique. Miroir dans lequel les magiciens prétendent faire apparaître des personnes, des événements, des faits éloignés. Il contempla dans son miroir magique des combats gigantesques (Sand,Mauprat,1837, p.120).
SYNT. Art, science magique; formule, incantation, mot, parole, philtre, potion, signe magique; apparition magique; action, geste, opération magique; puissance magique; chant, voix, vertu magique; forêt, jardin, palais magique; pierre magique.
b) Qui traite, qui a trait à la magie. Livre, roman, thème magique. Notre choix se fonde (...) sur la riche collection de mss. magiques constituée par le marquis de Paulmy (...) la plupart de ces pièces ont pour objet l'évocation des esprits,l'utilisation des puissances infernales à des fins précises, le commerce avec les démons (WagnerMagie1939, p. 29).
2. SC. HUM.
a) ETHNOL. Qui concerne la magie, qui repose sur la magie (v. ce mot B 1 b ). Mentalité magique. Si les rites magiques se distinguent par le mystère et le secret qui les entourent, les sociétés magiques tendent de leur côté à se constituer le plus possible en marge de la société commune (J. Vuillemin,Essai signif. mort,1949, p. 223).Les pratiques magiques sont (...) conditionnées par une certaine conception de la nature: il ne s'agit pas de «mentalité prélogique», a-logique, ou illogique, mais bien plutôt d'une logique la plupart du temps cohérente dès que l'on en admet les prémisses (Bal.-Maq.1968).
b) PHILOS. et PSYCHOL.
α) Qui est irrationnel, qui n'a pas de références logiques; qui n'est pas adapté au réel et qui tente de le modifier en le niant ou en agissant sur lui. Je vois venir vers moi une bête féroce (...) je pâlis, je tombe et je m'évanouis (...) faute de pouvoir éviter le danger (...) j'ai voulu l'anéantir. L'urgence du danger a servi de motif pour une intention annihilante qui a commandé une conduite magique (Sartre,Esq. théorie émot.,1939, p. 35).
β) [Selon Novalis] Idéalisme magique. Système qui admet que l'homme peut entrer avec l'univers dans le rapport de sympathie et d'action directe où il se trouve avec son propre corps (d'apr. Lal. 1968). Depuis le XVIIIesiècle, ce mot [magie] a presque toujours été pris en mauvaise part (...) il faut faire exception pour (...) Novalis, qui a surtout employé l'expression idéalisme magique (Lal.1968).
γ) Pensée magique. ,,Pensée dont le mode de connaissance s'exerce par une démarche paralogique utilisant une résonnance sensible avec les phénomènes de la nature, et admettant l'intervention de forces mystérieuses`` (March. 1970). Nous avons (...) repris le problème de l'incidence de la pensée magique au cours du développement de la personnalité (Porot1975).
B. − [En parlant de qqc. de bénéfique] Qui produit des effets extraordinaires, inaccoutumés; qui ne semble pas avoir d'explication rationnelle. Synon. féerique, merveilleux, prodigieux.Le rideau rouge s'était écarté (...) et un spectacle magique avait mis debout tous les enfants (Zola,Page amour,1878, p. 896).L'approche de ma très chère, le froissement de sa robe, le timbre magique de sa voix me faisaient sursauter, chanceler, gémir (Milosz,Amour. initiation,1910, p.213):
2. Il y a un genre d'émotion qui est tout particulier à la peinture (...). Il y a une impression qui résulte de tel arrangement de couleur, de lumière, d'ombre (...) vous vous trouvez placé à une distance trop grande du tableau pour savoir ce qu'il représente et souvent vous êtes pris par cet accord magique. Huyghe,Dialog. avec visible,1955, p. 207.
Lanterne* magique.
MATH. Carré magique (d'ordre n). Tableau carré formé d'un même nombre de lignes et de colonnes dans lequel sont placés des nombres choisis de telle manière que leur somme dans chacune des lignes horizontales, comme dans chacune des colonnes verticales soit constante (d'apr. Bouvier-George Math. 1979). Pour certains carrés magiques chaque diagonale est telle que la somme de ses nombres soit encore égale à la somme S [des nombres d'une même ligne ou d'une même colonne] (Bouvier-George Math.1979).
Œil magique. Tube à rayons cathodiques qui permettait d'effectuer le réglage de certains récepteurs de radio. Poste super 5 lampes (...) réglage par œil magique (Catal. jouets [B.H.V.], 1936).
REM. 1.
Magicerie, subst. fém.,hapax. Les armes de Satan c'est les magiciens Et la magicerie et les faux entretiens (Péguy,Tapisserie Ste Geneviève et J. d'Arc,1913, p. 100).
2.
Magico-, élém. de compos. représentant magique dans la formation de qq. termes.a)
Magico-physique, adj.Voir dans ce passage l'écho d'une conception panthéistique (Rettberg), ou je ne sais quelle idée d'une union «magico-physique» avec Dieu, c'est par trop arbitraire (Théol. cath.t. 4, 1repart. 1920, p. 1062).
b)
Magico-religieux, -euse, adj.Le premier grand texte magico-religieux connu relevant des cultures sud-américaines (...) jette un jour très nouveau sur certains aspects de la cure shamanistique (Lévi-Strauss,Anthropol. struct.,1958, p. 205).
c)
Magico-social, -ale, -aux. On voit apparaître (...) un danger considérable: que le traitement (...), loin d'aboutir à la résolution d'un trouble précis (...), se réduise à la réorganisation de l'univers du patient en fonction des interprétations psychanalytiques. C'est-à-dire qu'on tomberait (...) sur la situation qui fournit son point de départ et sa possibilité théorique au système magico-social (Lévi-Strauss,Anthropol. struct.,1958p. 202).
Prononc. et Orth.: [maʒik]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1265 art magike «sorcellerie», ici en parlant de la «magie des anciens Perses» (Brunet Latin, Trésor, éd. Fr. J. Carmody, I, 24: çoroastres trova l'art magike des encantemens et de teus autres choses); 2. 1427 art magique «art diabolique, sorcellerie» (Journal d'un Bourgeois de Paris, éd. A. Tuetey, p. 220); 3. 1555 «qui tient de la magie» (Ronsard, Les Amours, 92, éd. P. Laumonier, IV, 92: Entre tes bras, impatient Roger, Pipé au fard de magicque cautelle, Pour refroydir ta chaleur immortelle); 1558 magiques figures (Du Bellay, Divers Jeux Rustiques, éd. V. L. Saulnier, 438); 1655 habit magique (Cyrano, Lettre XII ds Wagner Magie, p. 242 note: Un magicien avec tout l'attirail de l'habit magique, ayant une baguette à la main, placé debout au milieu d'un cercle); 4. 1604 «qui possède une force secrète et extraordinaire» (Montchrestien, David, p. 205 ds IGLF: Mes sens [...] languissoient comme attains par un charme magique). Empr. au lat. magicus (empr. au gr. μ α γ ι κ ο ́ ς) «magique, de la magie». Fréq. abs. littér.: 1397. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1813, b) 1413; xxes.: a) 1738, b) 2590.
DÉR.
Magiquement, adv.a) De manière magique (supra A 1), en faisant intervenir la magie (v. ce mot B 1 a). Certaines danses (...) destinées sans aucun doute, autrefois, à favoriser magiquement le succès dans les expéditions de chasse (...) subsistent à titre de divertissements (Jeux et sports,1967, p. 795).b) De manière irrationnelle, surnaturelle. Tel mot (...) qui ne donne lieu à aucune difficulté quand il est engagé dans le train rapide d'une phrase (...) devient magiquement embarrassant (...) aussitôt que vous (...) lui cherchez un sens après l'avoir soustrait à sa fonction momentanée (Valéry,Variété V,1944, p. 132). [maʒikmɑ ̃]. 1reattest. 1521 «par magie» magicquement (Violier des histoires romaines, 27, bibl. elz. d'apr. FEW t. 6, 26a); de magique, suff. -ment2*. Fréq. abs. littér.: 40.
BBG.Mack. t. 2 1939, p. 191. _ Pichois (Cl.). De la magie des magiciens à la magie des artistes. In: [Mél. Gossen (C. Th.)]. Bern, 1976, t. 2, pp. 737-749. _ Quem. DDL t. 10 (s.v. magiquement).

Wiktionnaire

Adjectif

magique \ma.ʒik\ masculin et féminin identiques

  1. Relatif à la magie.
    • Leur pouvoir était illimité ; ils guérissaient les malades abandonnés des médecins, rendaient fécondes les terres stériles, arrêtaient les épidémies de bestiaux, mais ils n’étaient point toujours d’humeur à ces sorcelleries bienfaisantes, et, plus volontiers, ils se servaient de leur puissance magique pour tourmenter les hommes et les bêtes. — (Octave Mirbeau, Rabalan, 1886)
    • L’aporie est une espèce d’énigme, mais considérée d’un point de vue logique plutôt que magique ou spirituel. C’est un problème qu’on renonce à résoudre, au moins provisoirement, ou un mystère qu’on refuse d’adorer. — (André Comte-Sponville, Dictionnaire philosophique, Presses universitaires de France, 2001)
  2. Qui semble être produit par le prétendu pouvoir de la magie.
    • François se dévoyait auprès des filles publiques, […]. On dit que ces professionnelles ont des charmes secrets, des recettes magiques pour exaspérer la volupté de leurs clients et leur procurer des extases sans pareilles. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954)
    • Jérôme Denis fait également le constat d’un paradoxe : si ce « travail des données » joue un rôle important dans la vie des organisations, il y est le plus souvent aussi invisibilisé et dévalorisé. Cela découle d’une fausse image que nous nous faisons des données qui seraient dotées de la faculté « quasi-magique » de se propager toutes seules dans les organisations comme le long du système nerveux. — (Lionel Maurel, Le droit comme outil d’humanisation du travail des données, 12 octobre 2018 → lire en ligne)
  3. (Par extension) (Figuré) Ce qui étonne, fait illusion.
    • Un éclat magique.
    • Cette illumination est d’un effet, produit un effet magique.
    • C'était magnifique, grandiose, magique. Vous savez, tous ces mots qui n'en peuvent plus d'être éblouis. — (Nadia Plourde, La gloire de mes élèves, éditions Les 400 coups, Montréal, 2008, p. 205)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MAGIQUE. adj. des deux genres
. Qui a rapport à la magie. Art, vertu, pouvoir, illusion magique. Paroles magiques. Caractères magiques. Il signifie aussi Qui est produit par le prétendu pouvoir de la magie. Les jardins, le palais d'Armide étaient jardins et palais magiques. Baguette magique. Voyez BAGUETTE. Cercle magique, Cercle que tracent sur la terre les magiciens avec leur baguette. Lanterne magique. Voyez LANTERNE. Par extension et figurément, se dit de Ce qui étonne, fait illusion. Un éclat magique. Cette illumination est d'un effet, produit un effet magique.

Littré (1872-1877)

MAGIQUE (ma-ji-k') adj.
  • 1Appartenant à la magie. Ô merveilleux pouvoir de la vertu magique, Molière, l'Ét. I, 4. Au bruit du feu magique, aux accents du tonnerre, Ducis, Macbeth, I, 1.

    Baguette magique, baguette, verge dont les prétendus magiciens se servent dans leurs opérations ; cercle magique, cercle qu'ils tracent sur la terre avec leur baguette. La baguette magique est aussi celle que les fées tiennent à la main et avec laquelle elles opèrent leurs prodiges.

  • 2 Fig. Qui étonne, enchante, fait illusion. La campagne avait un aspect magique. Tu prêtes, Mérovée, au peu que j'ai d'appas Un magique ascendant que Brunehaut n'a pas, Lemercier, Frédég. et Brun. III, 2.
  • 3Lanterne magique, voy. LANTERNE.
  • 4Tableau magique, tableau de verre, garni de petits carrés métalliques disposés bout à bout de manière à représenter un objet quelconque ; quand l'étincelle électrique passe par ces carrés métalliques, il se produit une petite étincelle entre deux carrés consécutifs, de sorte que dans l'obscurité le dessin paraît tout en feu.
  • 5Carré magique, carré formé de plusieurs cases, dans lesquelles on place des nombres dont la somme, prise en tous sens, est la même.

HISTORIQUE

XIIIe s. De magique, l'art au deable, Je n'en croi riens, soit voir [vrai] ou fable, la Rose, 14823. Et uns maistres qui avoit non Coroastres trova l'art magique des enchantemens, Latini, Trésor, p. 32.

XVe s. Deux grans livres de magique, escript en espaignol, l'un couvert d'une pel rouge, et l'autre d'une blanche pel sans aiz, De Laborde, Émaux, p. 370.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MAGIQUE, (Médecine.) Voyez Enchantement, (Médecine.)

Magique, Baguette, verge ou bâton dont se servent les magiciens pour tracer les cercles dans leurs opérations & leurs enchantemens.

Voici la description qu’en donne M. Blanchard : « Elle doit être de coudrier, de la poussée de l’année. Il faut la couper le premier mercredi de la lune, entre onze & douze heures de nuit ; en la coupant, il faut prononcer certaines paroles ; il faut que le couteau soit neuf, & le retirer en haut en coupant la baguette. Il faut la bénir, & écrire au gros bout le mot agla, au milieu ων, & le tetragrammaton au petit bout, avec une croix à chaque mot, & dire : Conjuro te citò mihi obedire. Venias per Deum vivum, & faire une croix ; per Deum verum, une seconde croix ; per Deum sanctum, une troisieme croix ». Mém. de l’acad. des Inscript. tome XII. page 56. (G)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « magique »

Provenç. magic ; espagn. et ital. magica ; du lat. magicus, de magus, mage 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin magicus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « magique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
magique maʒik

Citations contenant le mot « magique »

  • Le Peintre seul et ceux qui savent voir ont accès dans l'espace magique. Victor Segalen, Peintures, Plon
  • Soyez magique. De Olivier Lockert
  • Toute technologie avancée est magique. De Arthur Charles Clarke
  • La nature est une baguette magique pétrifiée. De Novalis
  • La vie est une expérience magique. De Olivier Lockert
  • Dans un poème, la part magique est toujours accidentelle. De Dylan Thomas / A propos de poésie
  • La mémoire est l'art magique de la composition. De Hélène Grimaud / Variations sauvages
  • J'ai fait la magique étude Du Bonheur, que nul n'élude. De Arthur Rimbaud
  • A l’oreille de tous les enfants, maman est un mot magique. De Arlene Benedict / For Mother with Love
  • L'univers est une digestion. Vivre est une action magique. De Blaise Cendrars / Emmène-moi au bout du monde
  • La vie est magique ! Elle vous offrira bonheur ou malheur suivant ce que vous en attendrez. De Olivier Lockert
  • La plus grande action magique de l'homme est d'établir des lois. De Tommaso Campanella / Du sens des choses et de la magie
  • Nous appellerons émotion une chute brusque de la conscience dans le magique. De Jean-Paul Sartre / Esquisse d’une théorie des émotions
  • Le cinéma, c'est vraiment magique, ça ne se consomme pas n'importe comment. De Jacques Dutronc
  • Ce qui est magique dans la vie des hommes, c'est moins leurs souffrances que leurs échecs. De Thomas Carlyle
  • J'ai toujours éprouvé une fascination pour l'aiguille et son pouvoir magique. De Louise Bourgeois / Women artists
  • Lecture proposée par La comédie de Metz pour les enfants de 1 à 5 ans. Le bisou magique, c'est le bisou qui fait du bien quand on a du chagrin, qui rassure quand on a peur. Petite Lucie part à sa recherche. Voyage en musique et en tendresse au pays des sensations. , " A la recherche du bisou magique ! " : Lecture, conte a Metz
  • C'est sur la base de loisirs de la Tricherie à Mesnard que le théâtre magique pose ses valises ou plutôt sa remorque. Magie, illusion et théâtre à bord de ce camion pas comme les autres. Du mardi au dimanche à 17h et 20h30. , Embarquez à bord du théâtre magique
  • À vrai dire, les phénomènes monétaires les plus ordinaires paraissent très vite magiques. Le Figaro.fr, Jean-Pierre Robin: «L’argent magique existe, nous en avons tous dans notre porte-monnaie»

Images d'illustration du mot « magique »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « magique »

Langue Traduction
Anglais magic
Espagnol mágico
Italien magia
Allemand magie
Chinois 魔法
Arabe سحر
Portugais magia
Russe магия
Japonais マジック
Basque magic
Corse magia
Source : Google Translate API

Synonymes de « magique »

Source : synonymes de magique sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « magique »

Partager