Leste : définition de leste


Leste : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

LESTE, adj.

A. −
1.
a) [En parlant d'un animé] Qui manifeste de la souplesse, de la promptitude et de l'aisance dans ses gestes, ses mouvements. Synon. agile, alerte, preste, vif; anton. lourd, lourdaud, maladroit.Le troisième taureau vient de faire son entrée dans l'arène; tête et cornes hautes, il galope, superbe, leste, rapide (Loti, Reflets,1899, p. 21):
1. Le violoniste (...) s'approcha, l'archet haut, le violon au bout des doigts (...). C'était un vieux Hongrois glabre et gras, avec un ventre rond qui poussait en avant son gilet de smoking. Il était encore étonnamment leste pour sa corpulence. Druon, Gdes fam., t. 1, 1948, p. 79.
Emploi subst. On connaît bien la [vache] maigre, la leste, la méchante (Alain, Propos,1929, p. 878).
Au fig. ou p. métaph. Les Français naissent légers, mais ils naissent modérés. Ils ont un esprit leste, agréable et peu imposant (Joubert, Pensées, t. 1, 1824, p. 382).Des hommes graves peineront pour se rendre lestes et nets comme lui. Henri Beyle est à mes yeux un type d'esprit bien plus qu'un homme de lettres (Valéry, Variété II,1929, p. 124).
b) [P. méton. du déterminé] Prompt, précis, agile.
[En parlant de tout ou partie d'un membre] Passez par les chemins de terre, on a le pied moins leste que sur la route, mais c'est plus court (Hamp, Champagne,1909, p. 114).Ces membres lestes semblent toujours prêts aux acrobaties (Hourticq, Hist. art, Fr., 1914, p. 247).
Loc. Avoir la main leste. Donner facilement des gifles, des coups (généralement à un enfant) en guise de réprimande. Elle avait la parole vive et la main leste, et mettait en pratique cette maxime que qui aime bien châtie bien (Sand, Hist. vie, t. 2, 1855, p. 237):
2. La chemise de Mouchette s'est ouverte, découvre sa poitrine, et les meurtrissures y apparaissent nettement. Elles n'ont pas eu le temps de tourner au violet; sur la peau brune, elles se dessinent en rouge sombre, la marque des ongles en rouge clair. (...) tout le monde sait que le père a la main leste. Bernanos, Mouchette,1937, p. 1319.
[En parlant d'un comportement, d'une manière d'être, d'un geste] Aller, marcher d'un pas leste. Il a le port leste (...), des mouvements pleins de coquetterie! (Balzac, Peau chagr.,1831, p. 233).Je me campai le poing sur la hanche et jurai comme un mécréant. Mon excellente mère m'appliqua sur la joue un soufflet si leste, que je restai quelque temps stupéfait (France, Bonnard,1881, p. 387).D'un mouvement leste et continu (...) elles enfonçaient une pointe de bois (Maupass., Contes et nouv., t. 1, Père Amable, 1886, p. 212).
2. Vieux
a) [En parlant de qqn] Qui est bien équipé, bien vêtu de manière à exécuter avec agilité tous les mouvements. (Dict. xixeet xxes.).
b) [En parlant de qqc.]
[En parlant d'un vêtement] Léger, dégagé; qui laisse toute liberté aux mouvements tout en étant élégant. Le goût exquis de leur toilette, la crinière retapée dans le dernier genre, la moustache troussée et cirée à l'espagnole, l'épée horizontale, l'habit leste et pincé (Nodier, Fée Miettes,1831, p. 107).
[En parlant d'un navire] ,,Qui est gréé légèrement, où tout est libre, facile, dégagé`` (Bonn.-Paris 1859). Il était aspirant de la marine (...) embarqué à bord du Cygne, un brick leste et joli (Sue, Atar-Gull,1831, p. 31).
B. − Au fig.
1. Vx. [En parlant de qqn] Adroit, prompt à trouver des expédients. C'est un homme leste en affaire (Ac.).
2.
a) [En parlant de qqn] Qui fait preuve d'une liberté excessive vis à vis des convenances, des principes en usage dans un groupe social. Homme leste dans ses procédés, dans ses propos; personne leste en paroles. L'éternel redresseur de torts, leste et débrouillard, au parler franc, au jugement sensé et coupant, imbattable dès qu'il s'agissait de déjouer quelque intrigue (Martin du G., Souv.,1955, p. lxxv):
3. Ce dont on a le plus horreur en France, c'est d'être dupe. On aime mieux passer pour leste et dégagé que pour un honnête nigaud. Et, du moment que l'on associe à la morale quelque idée de pesanteur d'esprit, c'est assez pour qu'on la tienne en suspicion. Renan, Avenir sc.,1890, p. 444.
[P. méton. du déterminé] Dans notre pays on a une façon de parler assez leste, et l'on crie volontiers : hé, la fille! (Soulié, Mém. diable, t. 1, 1837, p. 259).Ils logent chez leurs maîtresses, ce qui peut paraître leste, mais ce qui est infiniment plus agréable que de loger en prison (Balzac, Fille Ève,1839, p. 191).
b) [En parlant d'un propos, d'une œuvre; fréq. modifié par un adv.] Qui aborde des sujets (généralement du domaine sexuel) que la bienséance interdit. Synon. grivois, libre, licencieux.Allusion, histoire, mot, plaisanterie (un peu/très) leste. Si le Vénitien sait trousser une anecdote très leste, il ne le fait jamais par libertinage (...) mais par délassement (...) et il la conte avec indulgence et le verre à la main (Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 18).Elle lisait beaucoup de romans lestes dont elle appréciait moins l'intrigue que les voiles transparents qui l'enveloppaient : « C'est osé, c'est bien écrit, disait-elle d'un air délicat. Glissez, mortels, n'appuyez pas! » (Sartre, Mots,1964, p. 5):
4. ... mille petits soins, des privautés singulières, des complaisances inouïes, entremêlées d'œillades lubriquement expressives, d'éclats de rire prolongés, de fadeurs langoureuses, et de propos lestes, attestaient l'ardeur des tentations érotiques. Balzac, Œuvres div., t. 1, 1830, p. 570.
[P. méton. du déterminé; en parlant d'un aut.] Nous allions quelquefois aussi à l'Arsenal; c'est là que je lus Faublas et tous les auteurs lestes du xviiiesiècle (Michelet, Mémor.,1822, p. 218).
REM.
Lesteté, subst. fém.,hapax. Fait d'être leste. Trois hommes ont passé marchant avec une lesteté incroyable, fort vite et sans effort (Stendhal, Mém. touriste, t. 3, 1838, p. 139).
Prononc. et Orth. : [lεst]. Homon. lest. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1578 (H. Estienne, Deux dialogues du nouveau langage françois italianizé, éd. P. Ristelhuber, t. 1, p. 116 : Car de Lesto ils [ceux qui veulent italianiser] font Leste [en it. ds le texte]); 1. 1584 lest « élégant, plein de grâce » (G. Bouchet, 3eSeree, I, 86 ds Hug.); 2. 1585 « agile, bien équipé » (N. du Fail, Contes d'Eutrapel, éd. J. Assézat, t. 2, p. 297 : une armee bien leste); 3. 1611 « prompt, vif » (Cotgr.); d'où 1867 avoir la main leste (Littré); 4. 1765 « qui ne se soucie guère des principes, des convenances » (Encyclop.). Empr. à l'ital.lesto, attesté aux sens de « rapide, agile » dep. 2emoitié du xves. (Canti Carnascialeschi ds Batt.), « bien équipé » dep. 2emoitié du xvies. (Ammirato, ibid.), d'orig. incertaine : à l'orig. germ. proposée par EWFS1-2, REW3no5083a, Bl.-W.2-5et FEW t. 16, p. 469 (l'ital. lesto est issu du longobard *list « ruse », alors que l'esp. listo, le port. lesto et le cat. llest sont issus de la forme got. correspondante) s'opposent des difficultés chronol. (la plus anc. des formes romanes, le cat. llest, n'est pas antérieure au XVes.), et phon. (l'étymon got. n'explique pas le i de la forme esp.); v. G. Colón ds Z. rom. Philol. t. 78, pp. 78-81. Fréq. abs. littér. : 272. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 543, b) 674; xxes. : a) 261, b) 178. Bbg. Duch. Beauté 1960, p. 148. - Gohin 1903, p. 345. - Grundt (L.-O.). Ét. sur l'adj. invarié en fr. Bergen-Oslo-Tromsø, 1972, p. 224. - Hope 1971, p. 206. - Kohlm. 1901, p. 48. - Sar. 1920, p. 56. - Wind 1928, p. 181, p. 206.

Leste : définition du Wiktionnaire

Adjectif

leste \lɛst\ masculin et féminin identiques

  1. Qui a de la facilité, de la légèreté dans ses mouvements.
    • Il marche d’un pas leste.
    • Avec ce vêtement chaud et léger, on se sent très leste.
    • Dressé sur l’échelle légère et tremblante, en saule de marais, il cueillait sans relâche, leste comme un écureuil, promptement quoique sans se hâter. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 35)
    • Cette leste voiture était conduite par un homme en apparence soucieux et maladif. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Ce vieillard est encore fort leste.
  2. Qui est adroit, prompt à trouver des expédients pour terminer une affaire.
    • C’est un homme leste en affaires.
  3. (Péjoratif) Rusé, peu scrupuleux sur les principes, les égards et les convenances.
    • C’est un homme leste dans ses procédés, dans ses propos.
    • Cette femme est fort leste dans ses actions et dans ses discours.
  4. (Par extension) Qui manque de respect, de courtoisie ou qui dénote un mépris des convenances.
    • Quoi qu'il en soit, M. Arnault. m'ôtant mes entrées, c'est un procédé de gentleman de m'en prévenir. — Ce que je trouve infiniment plus leste, c'est de me les avoir données, — sans me consulter. — (Auguste Villemot, La vie à Paris: chroniques du Figaro, tome 1, Paris : Éditions Hetzel/Michel Lévy frères, 1858, p. 125)
    • Voilà de la part d’un jeune homme s’adressant à un vieillard une réponse bien leste.
  5. (Spécialement) Très libre ; inconvenant.
    • Quant aux discours, ils étaient d’assez bon ton, sans éclat de voix, sans accent provincial, quelquefois un peu lestes, souvent hardis et ironiques. — (Julie de Quérangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, T.2,4, 1833)
    • Je suis éphébophile et non pédéraste, Madame, précisait l'Ambassadeur à la reine Isabelle avec qui il était sur le pied de la confidence, de ce ton leste que seul vous octroie le commerce d'une longue amitié. — (Pierre Combescot, La sainte famille, Grasset, 1996)

Nom commun

leste \lɛst\ masculin

  1. (Entomologie) Libellule (demoiselle) d’Eurasie, de la famille des lestidés.
    • Trois espèces des bas-marais ont aussi sévèrement reculé: le Leste verdoyant (Lestes virens), le Sympetrum jaune (Sympetrum flaveolum) et la Leucorrhine à gros thorax (Leucorrhinia pectoralis). — (Hansruedi Wildermuth, Odonata: les libellules de Suisse, Centre suisse de cartographie de la faune, 2005, page 48)

Forme de verbe

leste \lɛst\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de lester.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de lester.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de lester.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de lester.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de lester.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Leste : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LESTE. adj. des deux genres
. Qui a de la facilité, de la légèreté dans ses mouvements. Ce vieillard est encore fort leste. Il marche d'un pas leste. Avec ce vêtement chaud et léger, on se sent très leste. Avoir la main leste, Être prompt à frapper. Il signifie figurément Qui est adroit, prompt à trouver des expédients pour terminer une affaire. C'est un homme leste en affaires. Il se dit aussi, figurément et en mauvaise part, d'une Personne légère, peu scrupuleuse sur les principes, les égards et les convenances. C'est un homme leste dans ses procédés, dans ses propos. Cette femme est fort leste, on dit qu'elle est fort leste dans ses actions et dans ses discours. Il signifie, par extension, Qui dénote un manque de respect, de courtoisie, un mépris des convenances. Il a usé à mon égard d'un procédé un peu leste. Sa conduite a été jugée fort lesté. Voilà de la part d'un jeune homme s'adressant à un vieillard une réponse bien leste. Il s'emploie spécialement dans le sens de Trop libre, d'inconvenant. Un propos leste. Une plaisanterie leste. Une chanson leste. Il y a dans cette pièce de théâtre des mots très lestes.

Leste : définition du Littré (1872-1877)

LESTE (lè-st') adj.
  • 1Qui a, dans les mouvements, une facilité légère. Cet enfant est fort leste. Marcher d'un pas leste. L'écureuil… est propre, leste, vif, très alerte, très éveillé, Buffon, l'Écureuil. Leste et joyeux je montais six étages ; Dans un grenier qu'on est bien à vingt ans ! Béranger, le Grenier.

    Avoir la main leste, être prompt à frapper.

    Fig. On lui trouve [à l'anglais] des formes serviles qui étonnent dans la langue d'un peuple libre, et la rendent moins propre à la conversation que la langue française, dont la marche est si leste et si dégagée, Rivarol, Dict. universel de la langue française, p. XIX.

  • 2Equipé, habillé de manière à exécuter avec agilité tous ses mouvements. Vêtements avec lesquels on est très leste. Des troupes lestes. Un cortége leste et brillant.

    Un équipage leste, une voiture légère attelée de chevaux vifs et rapides. Remarquez qu'il n'y avait rien de plus leste que cet équipage, Marivaux, Paysan parv. 5e part.

    Terme de marine. Navire leste, navire gréé légèrement, où tout est libre, facile, dégagé.

  • 3Il se dit des vêtements qui, légers et dégagés, laissent aux mouvements toute leur liberté. Un habillement leste. Ajustement moins superbe que leste, La Fontaine, Or.
  • 4En un sens qui vieillit, il se dit de toilettes élégantes de femmes. Victoria, le plus diligemment qu'il lui fut possible, se fit extrêmement leste, et s'ajusta autant que le peu de temps qu'elle avait le put permettre, Scarron, Rom. com. I, 22. Vous souffrez que la vôtre aille leste et pimpante, Molière, Éc. des maris, I, 2. Ta forte passion est d'être brave et leste, Molière, Éc. des femmes, V, 4.
  • 5 Fig. Adroit, prompt à trouver des expédients. C'est un homme leste en affaires.
  • 6 Fig. Qui passe sur les principes, les égards et les convenances, sans scrupule et avec une facilité comparée à celle d'un homme leste. Il est leste en procédés. Cette femme est fort leste dans ses actions. Ils sont fort gais. - Pas vrai ? lestes dans le propos ; Mais un fonds excellent, amis sûrs, amis chauds, Picard, Entrée dans le monde, III, 2.

    Il se dit des choses dans le même sens. Une conduite fort leste.

    Plus particulièrement, qui dépasse la réserve prescrite par l'honnêteté du langage. Des propos lestes. Mon cortége, au lieu de prier, Chante là mes vers les plus lestes, Béranger, Mon enterrement.

HISTORIQUE

XVe s. La reine entra… accompagnée d'une cavalcade fort leste, Mém. s. du G. ch. 18.

XVIe s. Il envoya à Perigueux son bagage et ce qu'il avoit de moins leste, et puis partagea ses forces en deux, D'Aubigné, Hist. I, 271. Les capitaines commencent à faire reveue par les bandes, pour choisir les plus lestes et mieux aconchés [habillés], pour contenter M. de Vieilleville en son entreprise, Carloix, VI, 45.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Leste : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

LESTE, adj. (Gramm.) il se dit d’un vêtement qui charge peu le corps, & qui donne à l’homme un air de légereté ; d’une troupe qui n’est point embarrassée dans sa marche par des bagages qui la rallentiroient ; quelquefois des personnes en qui l’on remarque la souplesse des membres, & l’activité des mouvemens que demandent les exercices du corps. Il a aujourd’hui une autre acception dans cette langue honnête que les gens du monde se sont faite pour désigner sans rougir, & par conséquent s’encourager à commettre sans remords des actions malhonnêtes. Un homme leste dans ce dernier sens, c’est un homme qui a acquis le droit de commettre une bassesse par le malheureux talent qu’il a d’en plaisanter : il nous fait rire d’un forfait qui devroit nous indigner. Un homme leste est encore celui qui sait saisir l’occasion, ou de faire sa cour, ou d’augmenter sa considération, ou d’ajouter à sa fortune. L’homme leste n’est pas moins adroit à esquiver à une chose dangereuse qu’à ses suites. On a le ton leste quand on possede sa langue au point qu’on fait entendre aux autres tout ce qu’on veut sans les offenser ou les faire rougir.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « leste »

Étymologie de leste - Wiktionnaire

(Adjectif) (XVe siècle) De l’italien lesto (« adroit, agile »)[1], apparenté[2] à listo (« alerte, intelligent ») en espagnol, llest (« alerte, vif, adroit ») en catalan, listig (« adroit, rusé ») en allemand, de List (« ruse »). Le mot apparait au XVe siècle en français, catalan et italien[1].
(Nom) (Date à préciser) Du genre Lestes dérivé du grec ancien λῃστής, lêstês (« voleur, pirate »), ici au sens biologique de « prédateur ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de leste - Littré

Espagn. listo ; portug. et ital. lesto ; napolit. listo, liesto ; de l'allem. listig, rusé, habile, de List, ruse, habileté. L'allemand leicht, léger, dont on a parlé, ne donnerait pas les consonnes st.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « leste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
leste lɛst play_arrow

Citations contenant le mot « leste »

  • Délibère lentement et exécute lestement. De Proverbe italien

Traductions du mot « leste »

Langue Traduction
Corse agile
Basque bizkorra
Japonais 軽快
Russe шустрый
Portugais ágil
Arabe رشيق
Chinois 敏捷
Allemand flink
Italien agile
Espagnol ágil
Anglais nimble
Source : Google Translate API

Synonymes de « leste »

Source : synonymes de leste sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « leste »



mots du mois

Mots similaires