La langue française

Respectueux

Sommaire

  • Définitions du mot respectueux
  • Étymologie de « respectueux »
  • Phonétique de « respectueux »
  • Citations contenant le mot « respectueux »
  • Images d'illustration du mot « respectueux »
  • Traductions du mot « respectueux »
  • Synonymes de « respectueux »
  • Antonymes de « respectueux »

Définitions du mot respectueux

Trésor de la Langue Française informatisé

RESPECTUEUX, -EUSE, adj.

A. − Anton. irrespectueux.
1. Qui témoigne, qui éprouve du respect, de la considération pour quelqu'un. Synon. déférent.Respectueux pour les gens d'Église; respectueux à l'égard de ses parents. Je donnai et reçus quelques coups de sabre, une fois à propos d'une servante envers laquelle un de mes camarades ne s'était pas montré respectueux, une autre fois pour défendre contre un sceptique l'autorité du sens intérieur (Taine, Notes Paris, 1867, p. 14).Je me sentais vulnérable, et livré à l'accusation publique. Mes semblables cessaient d'être à mes yeux l'auditoire respectueux dont j'avais l'habitude (Camus, Chute, 1956, p. 1513).
Empl. subst. masc. Homme dont la conduite morale, intellectuelle, est induite par le respect. On ne peut pas être un honnête homme, vraiment un honnête homme, dans toute la force de ce terme, que si on est un respectueux (Maupass., Contes et nouv., t. 1, Assass., 1887, p. 589).Vers 1885 le nom de dévot a un sens précis, définit précisément l'espèce d'homme que Drumont méprise le plus: les Soumis, les Respectueux (Bernanos, Gde peur, 1931, p. 168).
Faire le respectueux, la respectueuse. Feindre le respect, la soumission. Sir Arthur: J'attends que vous m'interrogiez, mon oncle! Sir John: Oui, fais le respectueux! va, je te le conseille! (Dumas père, Halifax, 1842, i, 5, p. 27).
Empl. subst. fém. [P. allus. littér. à la pièce de J.-P. Sartre La Putain respectueuse] Prostituée. Née dans une loge de concierge je finirai, après bien des péripéties, comme (...) « respectueuse » (Combat, 19-20 janv. 1952, p. 2, col. 4).
2. Qui marque du respect.
[En parlant de l'attitude, du comportement de qqn] Sourire, regard, salut respectueux; supplication respectueuse; garder une distance respectueuse, un silence respectueux. Léon, malgré ses préoccupations, n'avait pas laissé que de remarquer et de trouver un peu étrange la familiarité de Colar dans le cabaret, et le ton à demi respectueux qu'employait avec lui la veuve Fipart (Ponson du Terr., Rocambole, t. 1, 1859, p. 543).Peut-être n'avait-il pas trouvé que ledit Adalbert eût répondu aux paroles de sa tante par un air suffisamment respectueux (Proust, Sodome, 1922, p. 653).
[En parlant d'un sentiment, d'une émotion] Amour, calme respectueux; estime, tendresse, terreur respectueuse. Quoique le dîner ne fût indiqué que pour une heure, Julien trouva plus respectueux de se présenter dès midi et demi dans le cabinet de travail de M. le directeur du dépôt (Stendhal, Rouge et Noir, 1830, p. 138):
Avec son bon sens un peu gros, également éloigné du snobisme des domestiques très parisiens et de la bêtise épaisse des domestiques provinciaux, qui n'admirent que ce qu'ils ne comprennent pas, elle avait un mépris respectueux pour ces pianotages, ces bavardages, toutes ces choses intellectuelles... Rolland, J.-Chr., Foire, 1908, p. 810.
En partic. [Dans une formule de politesse écrite ou orale, le plus souvent adressée à une femme] Sentiments, hommages, compliments respectueux; salutations respectueuses. Vous savez si je vous aime et combien sont inutiles ici les plus respectueuses protestations (Gobineau, Corresp.[avec Tocqueville], 1850, p. 156).Agréer, mère, je vous prie, l'assurance de mon déjà filial et respectueux dévouement (Gide, École femmes, 1929, p. 1262).
3. Qui montre du respect pour une valeur morale, sociale, un idéal. Amoureux passionné de l'antique et de son modèle, respectueux serviteur de la nature, il fait des portraits qui rivalisent avec les meilleures sculptures romaines (Baudel., Salon, 1846, p. 154).Ainsi se dessine, au début des temps modernes, le londonien type, tel qu'il est resté, loyal à son roi et à sa reine, dont il ne redoute plus le pouvoir, respectueux à l'égard de la loi (Morand, Londres, 1933, p. 18).
[Avec un nuance iron.] Qui est contraint au respect par quelque chose. Cependant, M. Gourd examinait les malles. Il les poussa du pied, devint respectueux devant leur poids, et parla d'aller chercher un commissionnaire, pour les faire monter dans l'escalier de service (Zola, Pot-Bouille, 1882, p. 4).
4. [En parlant d'une chose] Qui est imposé par le respect, les convenances, la crainte. Un vide respectueux se faisait autour de deux ou trois familles qui étaient nobles ou riches et qui s'offraient un instant aux regards du vulgaire avant de monter dans leurs voitures pour regagner leurs châteaux (Drieu La Roch., Rêv. bourg., 1937, p. 22).
5. Spécialement
a) DR., vieilli. Acte respectueux. Acte par lequel les enfants de famille, ayant atteint la majorité de 25 ans, sont tenus, avant de contracter mariage, de demander conseil de leur père et de leur mère (d'apr. Bouillet 1859). Ah! et puis, en voilà assez! Je suis bien bon de discuter avec vous. Vous êtes majeur, n'est-ce pas? Et bien, vous me ferez les actes respectueux (Hermant, M. de Courpière, 1907, iii, 8, p. 26).
b) HIST. RELIG. Silence respectueux. Nom donné à l'attitude de certaines personnes qui se bornaient à ne pas dire si elles approuvaient ou non la condamnation des cinq propositions de Jansénius par Innocent X. Cette bulle, qui renouvelait et confirmait les anciennes, décidait que le silence respectueux sur les faits condamnés par l'église ne suffit pas, et elle exigeait qu'en signant on jugeât effectivement le livre de Jansénius infecté d'hérésie (Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 5, 1859, p. 526).
B. − Respectueux de. Qui ne porte pas atteinte à quelque chose, qui ne déroge pas à une règle. Respectueux du passé, de la tradition; respectueux de ses devoirs, des droits d'autrui, des coutumes; respectueux de la consigne; respectueux de l'autorité, de la religion; respectueux du texte, de la liberté d'expression. Charbonnel est un bougre fort pratique, ne méprisant pas les épiciers et respectueux de l'argent, surtout lorsqu'il a été ramassé dans les étrons (Bloy, Journal, 1905, p. 260).Malheureusement, les sages, dit Salomon, cachent la science; tenus de rester dans les limites étroites de leur vœu, et respectueux de la discipline acceptée, ils se gardent bien de jamais établir nettement en quoi diffèrent ces deux secrets (Fulcanelli, Demeures philosophales, t. 2, 1929, p. 200).
Prononc.: [ʀ εspεktɥø], [-spe-], fém. [-ø:z]. Martinet-Walter 1973 [-spε-], [-spe-] (13/4). Étymol. et Hist. 1. 1549, 26 août « (d'une personne) qui témoigne du respect » (G. Pellicier, Corresp. pol., éd. A. Tausserat-Radel, p. 69); 2. 1572 reverence respectueuse (Amyot, Comm. ouïr, 26 ds Littré); 1718 sommations respectueuses (Ac., s.v. sommation); 3. 1952 subst. fém. « prostituée » (Combat, loc. cit.). Dér. de respect* d'apr. l'étymon. lat.; suff. -(u)eux*. 3 est tiré p. ell. de La Putain respectueuse, pièce de J. P. Sartre créée en 1946. Fréq. abs. littér.: 1 321. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 2 342, b) 2 143; xxes.: a) 1 865, b) 1 348.

Wiktionnaire

Adjectif

respectueux \ʁɛs.pɛk.tɥø\

  1. Qui témoigne du respect.
    • Sous la IIIe république, les techniques d’élevage fabriquent en série de petits robots, respectueux des autorités, sexuellement refoulés, bon soldats, excellents travailleurs, anxieux, très portés au suicide. Mais les Français ont alors le droit compensatoire de faire des plaisanteries « gauloises » alors que les Allemands acceptent officiellement leur puritanisme. — (Emmanuel Todd, Le Fou et le Prolétaire, 1979, réédition revue et augmentée, Paris : Le Livre de Poche, 1980, page 109)
  2. Qui marque du respect.
    • Puis il se releva, croisa les bras sur sa poitrine, et, avec une contenance plutôt respectueuse que craintive, il attendit la réponse de son roi, comme un homme qui sent qu’il peut avoir commis une faute, mais qui se repose sur la droiture de son intention. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RESPECTUEUX, EUSE. adj.
Qui témoigne du respect. Cet enfant est fort respectueux envers ses parents, envers ses maîtres. Il se dit aussi des Choses et signifie Qui marque du respect. Il l'aborda d'un air fort respectueux, d'une manière fort respectueuse. Il était dans une posture très respectueuse. Ce langage n'est pas assez, respectueux. Il est souvent plus respectueux de se taire que de parler. Garder un silence respectueux. Écrire, parler en termes respectueux. Sommations respectueuses. Voyez SOMMATION. Rester à distance respectueuse, Rester à une distance convenable.

Littré (1872-1877)

RESPECTUEUX (rè-spè-ktu-eû, eû-z') adj.
  • 1Qui témoigne du respect. La familiarité des saints mystères ne faisait que rendre Marie-Thérèse plus respectueuse et plus circonspecte, Fléchier, Mar.-Thér. Othon, Sénécion, jeunes voluptueux, Et de tous vos plaisirs flatteurs respectueux, Racine, Brit. IV, 2. C'est moi qui, sur ce fils chaste et respectueux, Osai jeter un œil profane, incestueux, Racine, Phèd. V, 7.
  • 2En parlant des choses, qui a le caractère du respect. Il apportera une hardiesse respectueuse et pleine de modestie en des occasions où les autres gâteraient tout par leur violence ou par leur mollesse, Guez de Balzac, Des ministres et du ministère. Une douleur si sage et si respectueuse Ou n'est guère sensible ou guère impétueuse, Corneille, Rodog. II, 4. Je plains cette douleur où votre âme est en proie …Je baisse devant elle un œil respectueux, Voltaire, Adélaïde, I, 1.
  • 3Acte respectueux, sommation qu'on fait à des ascendants. Les enfants de famille ayant atteint la majorité fixée par l'article 148, sont tenus, avant de contracter mariage, de demander, par un acte respectueux et formel, le conseil de leur père et de leur mère…, Code Nap. art. 151.
  • 4Silence respectueux, sentiment de quelques personnes qui se bornaient à ne pas dire si elles pensaient que les cinq propositions condamnées par Innocent X fussent ou ne fussent pas dans Jansénius.

HISTORIQUE

XVIe s. Les uns, pour une reverence respectueuse qu'ils portent au disant, ne l'osent interroger, Amyot, Comm. ouïr, 26. Une opinion tendre et respectueuse, Montaigne, III, 351.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « respectueux »

De respect.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Respect.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « respectueux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
respectueux rɛspɛktµø

Citations contenant le mot « respectueux »

  • Soyons respectueux devant le possible, dont nul ne sait la limite. De Victor Hugo / William Shakespeare
  • Ah ! Les gens respectueux d'ordinaire sont ennuyeux comme la pluie. De Marcel Dubé / Le Temps des lilas
  • Le dernier arrêt à la halte Vauvert à Péribonka permet de confirmer que les visiteurs se montrent respectueux. Le secteur qui n’est ouvert qu’une partie de l’année est, lui aussi, dans un état irréprochable. Il n’y avait rien à signaler dans cette halte routière aménagée en bordure de l’eau. Le Quotidien, Les touristes respectueux des haltes au Lac-Saint-Jean | Actualités | Le Quotidien - Chicoutimi

Images d'illustration du mot « respectueux »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « respectueux »

Langue Traduction
Anglais respectful
Espagnol respetuoso
Italien rispettoso
Allemand respektvoll
Chinois 尊敬的
Arabe محترم
Portugais respeitoso
Russe почтительный
Japonais うやうやしく
Basque errespetuz
Corse rispettuosu
Source : Google Translate API

Synonymes de « respectueux »

Source : synonymes de respectueux sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « respectueux »

Partager