La langue française

Furieuse

Définitions du mot « furieuse »

Trésor de la Langue Française informatisé

FURIEUX, EUSE, adj.

A.− Vx [Correspond à fureur A]
1. [En parlant d'une pers.; p. méton. de son comportement, d'une aliénation mentale] Qui présente les caractères de la fureur. Folie furieuse; fou furieux. Litt. Roland furieux (Orlando furioso), épopée de l'Arioste. Sa jalousie devint un délire, et sa raison se perdit dans des transports furieux (Jouy, Hermite,t. 3, 1813, p. 123).Une crise de démence furieuse..., en pleine crise... aidez-moi, nom de Dieu! (Bernanos, Soleil Satan,1926, p. 115):
1. Le prince Georges Cantacuzène (...) était devenu presque fou. Il n'était pas furieux, mais par moment dans un demi-idiotisme, bégayant... Michelet, Journal,1849-60, p. 576.
Emploi subst. Personne atteinte de fureur. Synon. enragé (vx), frénétique (vx).Nous approchions du quartier des furieux, dont les hurlemens redoublèrent lorsqu'ils nous aperçurent à travers les barreaux de leurs loges (Jouy, Hermite,t. 3, 1813p. 121).Cet imbécile s'est jeté sur moi comme un furieux, sans prononcer un mot, avec une figure de fou (Maupass., Contes et nouv.,t. 1, Morin, 1882, p. 849):
2. À cette longue et effroyable crise succéda la prostration. Et, si affaibli, si épuisé, si anéanti que fût le furieux, il lui échappait encore des cris de rage. Goncourt, Ch. Demailly,1860, p. 405.
En partic., littér. [En parlant d'une pers.; p. méton., de son comportement] Qui manifeste une fureur inspirée. Jean-Christophe, qui se croit Dieu et qui « fait craquer les limites de l'être », tient la foi pour cette espèce de délire furieux qui le possède (Massis, Jugements,1924, p. 147).
2. [Correspond à fureur B 2; en parlant d'une pers.; p. méton., de son comportement] Qui est en proie à une très grande colère, qui exprime la fureur. Air, cris, gestes, regards, visages furieux, paroles furieuses. Nous trouvons (...) l'homme [Feydeau] colère, furieux, avec des rages d'imbécile, disant que jamais on n'a vu un public comme ça (Goncourt, Journal,1865, p. 155).La voleuse, non contente de son triomphe, arrive sur nous, furieuse, les yeux hors de la tête, la gueule pleine d'injures (Bloy, Journal,1905, p. 272):
3. ... il [Jean-Michel] était pris brusquement par des impatiences folles, non seulement aux répétitions de l'orchestre, mais en plein concert, où il lui était arrivé, devant le prince, de jeter son bâton avec rage et de trépigner comme un possédé, en apostrophant un des ses musiciens, d'une voix furieuse et bredouillante. Rolland, J.-Chr.,Aube, 1904, p. 28.
a) Furieux de + subst. ou inf. ou de ce que, que + complétive.Extrêmement mécontent de. Marie est furieuse que tu ne sois pas venu nous voir (Mallarmé, Corresp.,1867, p. 253).Il est furieux de ce que le dîner s'est trouvé mauvais (Villiers de L'I.-A., Corresp.,1884, p. 77).Le duc, qui était encore furieux d'avoir attendu (Proust, Sodome,1922, p. 722):
4. ... Zacharie, mal éclairé, furieux de cette lueur vacillante qui retardait sa besogne, commit l'imprudence d'ouvrir sa lampe. Zola, Germinal,1885, p. 1555.
b) En partic.
α) [En parlant d'une divinité] Qui est rempli de courroux. Des mots qui eussent pu servir de commentaire aux lignes terribles que la Gita [célèbre poème indien] hindoue consacre au Dieu furieux et sanglant qui commande au temps destructeur (Abellio, Pacifiques,1946, p. 417).
β) [En parlant d'une armée; p. méton., d'un engagement, d'une action guerrière, etc.] Qui est animé de fureur guerrière. Combat furieux; attaque furieuse. Il reçut sur la poitrine un furieux coup de sabre (Stendhal, Abbesse Castro,1839, p. 175).Il [Pharaon] (...) se mit en route, entraînant à sa suite tout un peuple de soldats. Furieux et terrible, ... (Gautier, Roman mom.,1858, p. 338).Menacés d'encerclement, broyés sous la charge furieuse de la lourde chevalerie chrétienne, les turcs prirent la fuite (Grousset, Croisades,1939, p. 28).
γ) [En parlant d'un animal] Qui est en fureur. Lion furieux. Les bocages, qui servent de retraite à un rhinocéros, à un tigre perfide, à un buffle furieux, à un lion toujours en courroux (Bern. de St P., Harm., nat.,1814. p. 295).Le cygne qui se dressait, furieux, et battait des ailes, en sifflant (Huysmans, En route,t. 2, 1895, p. 260).
HÉRALD. Taureau furieux. Taureau dressé sur les pattes arrières. D'azur au taureau furieux et levé en pieds d'or (Ac.).
c) Littér. [En parlant d'un phénomène naturel] Qui est d'une extrême impétuosité. Flots furieux; mer, tempête furieuse. Synon. impétueux.Lorsqu'on remonte les rives d'un torrent furieux, on est épouvanté, au fond de la vallée, du fracas de ses ondes (Chateaubr., Martyrs, t. 3, 1810, p. 135).Les nuages noirs poussés par un vent furieux sur un ciel d'orage (Gautier, Fracasse,1863, p. 218).L'échéance de l'été, ces semaines, ces mois de séparation, chargés d'orages, traversés de pluie furieuse, brûlés d'un soleil mortel (Mauriac, Myst. Frontenac,1933, p. 234).
B.− P. ext., usuel. [Correspond à fureur B 1; en parlant d'une pers.; p. méton., de son comportement] Qui manifeste une passion excessive, une ardeur extrême. Des orateurs furieux, aveuglés par des passions haineuses ou se laissant diriger par l'esprit de parti et par de basses intrigues (Maine de Biran, Journal,1821, p. 343).Il n'avait eu, toute sa vie, qu'une inapaisable passion : la chasse. Il chassait tous les jours, du matin au soir, avec un emportement furieux (Maupass., Contes et nouv.,t. 2, Rouille, 1882, p. 790).De furieux applaudissements éclatèrent, montèrent (Zola, Rome,1896, p. 185).
En partic. [En parlant du comportement amoureux d'une pers.] Qui est empreint d'une extrême ardeur. Baiser furieux. Jamais une Messaline, une Catherine ne sera sage. Elle ne le peut pas. Elle est créée pour la caresse furieuse! (Maupass., Contes et nouv.,t. 2, Enf., 1883, p. 395).Elle m'a su donner des nuits furieuses et de tendres jours (Milosz, Amour. initiation,1910, p. 233).
C.− Au fig.
1. [En parlant d'un inanimé abstr., en partic. d'un sentiment, d'une action; correspond à fureur C] Qui est porté à un degré extrême, qui est d'une extrême intensité. Passion furieuse. Dans toute sa contenance se lisait (...) une résolution furieuse (Mérimée, A. Guillot,1847, p. 90).Ce fut pour le jeune homme un désespoir épouvantable, un désespoir si furieux qu'il ne le pouvait cacher (Maupass., Contes et nouv.,t. 1, M. Jocaste, 1883, p. 873).
2. Fam., antéposé. Qui est excessif dans son genre, peu commun. Synon. fameux (fam.), sacré (fam.).Par de furieux lacets, une troisième route vous hisse au pied du monastère (T'Serstevens, Itinér. esp.,1963, p. 35).
REM.
Furax, adj. invar.Synon. fam.Elle [ma femme] me dit, furax : C'est tout ce que tu m'apportes après six mois (Vialar, Morts viv.,1947, p. 111).Tout mou, tout poli, ne lâchant pas un mot d'argot. Furax, quoi! Je connais Serge. Il est comme ça quand il est en rogne (H. Bazin, Lève-toi,1952, p. 169).
Prononc. et Orth. : [fyʀjø], fém. [-ʀjø:z]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1372 « irascible, violent » fille furieuse (J. Corbichon, Propr. des Choses ds Delb. Réc. ds DG); 2. a) 1437 « fou porté à des actes de violence » (ds Beautemps-Beaupré, Cout. d'Anjou et du Maine, II, 122 ds Romania t. 33, p. 354); 1672 « qui exprime la fureur » air furieux (Boileau, Epitres, éd. A. Cahen, IV, 71); b) 1560 « impétueux, violent » (Id., Le Livre IV de l'Eneide ds Œuvres, éd. Ch. J. Marty-Laveaux, t. 1, p. 372 : le feu tournoyast furieux); c) 1690 hérald. (Fur.); 3. 1580 « très grand, excessif » un furieux désir de guérison (Montaigne, Essais, éd. A. Thibaudet, livre I, chap. 26, p. 210). Du lat. class. furiosus « en délire, dément, forcené » (formé sur le lat. furia, v. furie). Fréq. abs. littér. : 3 741. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 3 906, b) 7 398; xxes. : a) 7 817, b) 3 909. Bbg. Quem. DDL t. 15 (s.v. furax).

Wiktionnaire

Forme d’adjectif

furieuse \fy.ʁjøz\

  1. Féminin singulier de furieux.
    • La femme avait réagi ([…]) en lui assenant quelques bons coups de poêle sur le crâne, tant elle était furieuse d'apprendre qu’ils avaient trimé dans la plus grande pauvreté durant toutes ces années, alors qu'il était riche comme Crésus. — (Meg Cabot, Victoria et le vaurien, traduit de l'anglais (États-Unis) par Camille Croqueloup, Hachette Jeunesse, 2007, chap. 11)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FURIEUX, EUSE. adj.
Qui est en fureur, en furie. Il est devenu furieux. Il était furieux de cette résistance. Une foule furieuse demandait leur tête. Taureau furieux. Il signifie, par extension, Qui dénote ou exprime la fureur. Un visage furieux. Des regards furieux. Gestes furieux. Air furieux. Cris furieux. Paroles furieuses. Il signifie spécialement Qui, dans sa folie, se porte ou peut se porter à des actes de violence. Un fou furieux. Substantivement, Arrêtez ces furieux. Prononcer l'interdiction d'un furieux. Il signifie encore Qui est impétueux, véhément, violent. Combat furieux. Attaque, charge furieuse. Vent furieux. Torrent furieux. Tempête furieuse. On dit de même, par extension, Passion furieuse. Ambition aveugle et furieuse. Il signifie aussi, figurément et familièrement, Qui est prodigieux, excessif, extraordinaire dans son genre; et alors il précède toujours le nom. C'est un furieux mangeur, un furieux menteur. Il s'est donné un furieux coup, une furieuse entorse. Il fait une furieuse dépense. En termes de Blason, il se dit d'un Taureau élevé sur ses pieds. D'azur au taureau furieux et levé en pieds d'or.

Phonétique du mot « furieuse »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
furieuse fyrjøz

Évolution historique de l’usage du mot « furieuse »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « furieuse »

  • Les controverses les plus furieuses ont pour objet des matières où il n’y a aucune sorte de preuve. De Bertrand Russell
  • Imaginez que vous vous donnez soudain le droit d’être furieusement heureux. De Alexandre Jardin / Le Zubial
  • Le temps est une femme qui ne cesse d’accoucher obstinément, furieusement, vicieusement. De Dominique Rolin / Le Futur immédiat
  • La femme de quarante ans cherche furieusement et désespérément dans l'amour la reconnaissance qu'elle n'est pas encore vieille. Un amant lui semble une protestation contre son acte de naissance. De Edmond et Jules de Goncourt / Journal
  • Dans les médias, le monde industriel ne survit que par la furieuse nostalgie qu’il inspire. De Michel-Antoine Burnier et Patrick Rambaud / Le journalisme sans peine
  • Je vous souhaite des rêves à n'en plus finir et l'envie furieuse d'en réaliser quelques-uns. De Jacques Brel / Voeux de Jacques Brel, le 1er janvier 1968 sur Europe 1
  • La calomnie est comme la guêpe qui vous importune, et contre laquelle il ne faut faire aucun mouvement, à moins qu'on ne soit sûr de la tuer, sans quoi elle revient à la charge, plus furieuse que jamais. De Chamfort / Maximes et pensées, caractères et anecdotes

Traductions du mot « furieuse »

Langue Traduction
Anglais furious
Espagnol furiosa
Italien furioso
Allemand wütend
Chinois 狂怒
Arabe غاضب
Portugais furioso
Russe яростный
Japonais 激怒
Basque haserre
Corse furiosa
Source : Google Translate API

Synonymes de « furieuse »

Source : synonymes de furieuse sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « furieuse »

Furieuse

Retour au sommaire ➦

Partager