La langue française

Exécrable

Sommaire

  • Définitions du mot exécrable
  • Étymologie de « exécrable »
  • Phonétique de « exécrable »
  • Évolution historique de l’usage du mot « exécrable »
  • Citations contenant le mot « exécrable »
  • Traductions du mot « exécrable »
  • Synonymes de « exécrable »
  • Antonymes de « exécrable »

Définitions du mot exécrable

Trésor de la Langue Française informatisé

EXÉCRABLE, adj.

A.− Qui inspire le dégoût, l'horreur.
[En parlant d'une pers.] :
1. Ce n'est pas seulement Phèdre qui est une païenne (...) à qui la grâce a manqué (...) mais ses sacrés mêmes, ses exécrables prêtres... Péguy, V.-M., comte Hugo,1910, p. 773.
[En parlant d'une chose] Les exécrables atrocités des guerres de religion (Lamennais, Religion,1826, p. 200):
2. Ce forfait exécrable, qui a souillé le château de Versailles dans la matinée du mardi 6 octobre, n'a eu pour instruments que des bandits... Le Moniteur,t. 2, 1789, p. 521.
Emploi subst. avec valeur de neutre. Il [Louis Bonaparte] poussa l'odieux jusqu'à l'exécrable (Hugo, Hist. crime,1877, p. 88).
B.− Difficilement supportable, détestable, très mauvais.
[En parlant d'une pers.] :
3. Ce sont des hommes qui connaissent leur public, qui ont la science des effets. Sortis de leur domaine, ils sont exécrables. S'ils y restent, ils restent supérieurs... Renard, Journal,1902, p. 724.
[En parlant d'une chose] [De Poitiers, je n'en puis rien dire] (...) sinon que son pavé est parfaitement exécrable (Gautier, Tra los montes,1843, p. 4).Je n'ai pas à te cacher que je trouve mon poème exécrable (Gide, Faux-monn.,1925, p. 1160):
4. Depuis vingt-cinq ans dans la famille [Boccanera], elle [Victorine] s'était haussée au rôle de gouvernante, tout en restant une illettrée, si dénuée du don des langues, qu'elle n'était parvenue qu'à baragouiner un italien exécrable... Zola, Rome,1896, p. 30.
Rem. On rencontre ds la docum. exécrabilité, subst. fém. Caractère de ce qui est exécrable. Le tombeau de Canova [à Venise] est à la fois le tombeau de la sculpture. L'exécrabilité des statues prouve que cet art est mort avec ce grand homme (Stendhal, Corresp., t. 2, 1842, p. 481).
Prononc. et Orth. : [εgzekʀabl̥] ou par emphase [-ks-]. Cf. é-1. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Av. 1380 « qui fait horreur; extrêmement mauvais » triste et excecrable fortune (Bers., T. Live, ms. Ste Gen., fo254ads Gdf. Compl.). Empr. au lat. impérial ex(s)ecrabilis « abominable, que l'on doit exécrer ». Fréq. abs. littér. : 440. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 782, b) 555; xxes. : a) 1 038, b) 280.
DÉR.
Exécrablement, adv.D'une manière qui provoque dégoût ou aversion; [à un degré moindre] de façon extrêmement déplaisante. Il s'est conduit exécrablement; il versifie exécrablement (Ac.1835, 1878).A voulu me désoler en m'isolant par le piano dont elle a tapé exécrablement tout le soir, ou en dansant quand moi je ne dansais pas (Barb. d'Aurev., Mémor. 2,1839, p. 396). [εgzekʀbləmɑ ̃] ou par emphase [-ks-]. Cf. é-1. Ds Ac. 1694-1932. 1reattest. [xves. d'apr. Lar. Lang. fr.] 1510-12 maudissoit execrablement (Lemaire de Belges, Illustr., II, 12 ds Hug.); de exécrable, suff. -ment2*. Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. − Arickx (I.). Les Orthoépistes sur la sellette. Trav. Ling. Gand. 1972, no3, p. 128. − Quem. DDL t. 7.

Wiktionnaire

Adjectif

exécrable \ɛɡ.ze.kʁabl\ ou \ɛk.se.kʁabl\ masculin et féminin identiques

  1. Qu’on doit exécrer, dont on doit avoir horreur.
    • Forfait exécrable.
    • C’est un homme exécrable.
    • Il a des mœurs et des opinions exécrables.
  2. (Familier) Qui est extrêmement mauvais.
    • Le village auvergnat est resté malpropre, boueux, puant, délavé par les purins ; il est sans lumières ; les conditions d’habitation y sont exécrables. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • La circulation à Paris lui avait paru exécrable, dangereuse, des maniaques au volant qui avaient l'œil fixé sur le bout du capot comme des gosses dans des autos-tamponnantes. — (André Girod, Ilkya, Éditions Publibook, 2010, page 174)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EXÉCRABLE. adj. des deux genres
. Qu'on doit exécrer, dont on doit avoir horreur. Forfait exécrable. C'est un homme exécrable. Il a des mœurs et des opinions exécrables. Il signifie familièrement Qui est extrêmement mauvais. Que dites-vous de ce livre, de ce poème? Il est exécrable. Cette eau a un goût exécrable.

Littré (1872-1877)

EXÉCRABLE (è-gzé-kra-bl') adj.
  • 1Qu'on doit exécrer, avoir en horreur. Exécrable assassin d'un héros que j'adore, Corneille, Cid, v, 6. Un exécrable Juif, l'opprobre des humains, Racine, Esth. III, 1. En horreur à ses fils, exécrable à sa mère, Voltaire, Œd. I, 3.
  • 2Il se dit aussi des choses. L'exécrable honneur de lui donner un maître, Corneille, Cinna, I, 3. D'un infâme trépas l'instrument exécrable, Racine, Esth. III, 4. Va, j'ai bien mérité Cet exécrable prix de ma crédulité, Voltaire, Fanat. IV, 6. Depuis qu'un exécrable duel nous a ravi notre autre fils, Beaumarchais, Mère coupable, IV, 13.
  • 3Serment exécrable, serment accompagné d'imprécations. Un serment exécrable à sa haine me lie, Corneille, Cinna, III, 2. Il [Pierre] se mit alors à faire des serments exécrables, et à dire en jurant : Je ne connais point cet homme dont vous me parlez, Sacy, Bible, Évang. St Marc, XIV, 71.
  • 4 Par exagération, très mauvais, pitoyable. Cela est d'un style et d'un goût exécrables.

SYNONYME

1. EXÉCRABLE, DÉTESTABLE., Ce qui est exécrable est digne de malédiction ; ce qui est détestable est digne d'être repoussé, mais sans l'idée de malédiction. Il y a donc quelque chose de plus fort dans exécrable que dans détestable. Un crime exécrable est plus, dans l'expression, qu'un crime détestable, et un vice exécrable plus qu'un vice détestable.

2. EXÉCRABLE, ABOMINABLE., La force de l'expression est la même ; la nuance est différente. On maudit ce qui est exécrable ; on se détourne avec abomination de ce qui est abominable.

HISTORIQUE

XVIe s. Le roi, qui s'en alloit execrable à son peuple, se rend inimitable aux devotions, D'Aubigné, Hist. II, 330.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

EXÉCRABLE. - HIST. XVIe s. Ajoutez : Les anges, comme ainsi soit qu'ilz soient plus grans en force et en puissance, ne pevent porter l'execrable condemnation qui est contre eulx, II Pierre, II, 11, Nouv. Test. éd. Lefebvre d'Étaples, Paris, 1525.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « exécrable »

Lat. exsecrabilis (voy. EXÉCRER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Mot dérivé de exécrer avec le suffixe -able.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « exécrable »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
exécrable œksekrabl

Évolution historique de l’usage du mot « exécrable »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « exécrable »

  • Un peuple qui ne sait pas où il va est sûr d'y arriver dans un état exécrable. De Jean-Luc Dion
  • Le seul défaut qu’ont les oeuvres excellentes est d’être habituellement à l’origine de plusieurs écrits exécrables ou médiocres. De Georg Christoph Lichtenberg
  • Sphinx, hydre, lionne, vipère, qu'est-ce que tout cela ? Rien devant la race exécrable des femmes. De Anaxilas
  • Les personnes prétendument exécrables gagnent à être connues de près, alors que les bonnes gens, elles, y perdent. De Georg Christoph Lichtenberg / Le miroir de l'âme
  • L'assassinat sur l'échafaud est la forme la plus exécrable d'assassinat, parce qu'il est investi de l'approbation de la société. De George Bernard Shaw / Bréviaire d'un révolutionnaire
  • Il y a une divinité horrible, tragique, exécrable, païenne. Cette divinité s'appelait Moloch chez les Hébreux et Teutatès chez les Celtes ; elle s'appelle à présent la Peine de Mort. De Victor Hugo / Actes et Paroles
  • L’orgueil est odieux devant Dieu et devant les hommes et toute iniquité des nations est exécrable. De La Bible / Livre de l’écclésiastique
  • Pour accéder à Internet depuis notre domicile, nous utilisons généralement le modem-routeur fourni par l’opérateur. Certains utilisateurs préfèrent, néanmoins, le remplacer par un autre appareil jugé plus efficace. Une étude réalisée par l’institut Fraunhofer montre que ce n’est pas forcément une bonne idée, car la plupart des modems-routeurs grand public ont un niveau de sécurité exécrable. 01net, Sécurité : les modems-routeurs grand public sont de vrais passoires
  • Excédés par le défaut de continuité d’un chantier de voirie débuté en janvier, « laissant la voie dans un état exécrable », les riverains de la rue de la Ville Offier avaient prévu un mouvement d’humeur, ce mercredi soir. « Hasard du calendrier, nous avons trouvé dans notre boîte aux lettres, ce mercredi matin, un courrier de l’adjoint aux travaux, nous annonçant la reprise le jour même », ont-ils fait savoir. Si pour l’aménagement global (enrobé, stationnement, espaces verts), ils devront attendre début septembre, un bicouche sera réalisé mi-juillet. « Au moins, nous avons un calendrier ! » Le Telegramme, Reprise des travaux rue de la Ville Offier - Plérin - Le Télégramme
  • Durant les sept jours de son procès, Philippe Guignard a manifesté des réactions inappropriées, voire exécrables. Souvent confus, l’ex-pâtissier s’est régulièrement manifesté durant les débats, n’hésitant pas à sortir à plusieurs reprises de la salle. Il s’est montré tantôt euphorique, tantôt somnolent. Il a fait un malaise. «Tout un chacun n’a pas la même réaction face à l’échec. Philippe Guignard n’a certes pas eu la bonne», a reconnu son avocate Marianne Fabarez-Vogt, ce jeudi, en préambule de sa plaidoirie. Elle a rappelé la descente aux enfers du célèbre pâtissier, qui, autrefois, «organisait les banquets les plus huppés» et qui n’a dorénavant «plus de logement et plus un sou vaillant». Aujourd’hui, il pourrait même finir sous les verrous. Le Temps, Marianne Fabarez-Vogt, avocate de Philippe Guignard: «Il n’avait pas l’intention de tromper des gens» - Le Temps
  • CRITIQUE/AVIS FILM - Dans « Irresistible », Steve Carell incarne un consultant politique démocrate exécrable, qui organise la campagne d’un ancien militaire pour les élections municipales d’une petite ville du Wisconsin. Satire qui s’attaque férocement au système électoral en vigueur aux États-Unis, cette comédie réalisée par Jon Stewart a-t-elle l’étoffe d’un grand film politique ? CinéSéries, Critique de Irresistible (Film, 2020) - CinéSéries

Traductions du mot « exécrable »

Langue Traduction
Anglais execrable
Espagnol execrable
Italien esecrabile
Allemand ausführbar
Chinois 可执行的
Arabe مروع
Portugais execrável
Russe отвратительный
Japonais 実行可能な
Basque higuingarri
Corse execrable
Source : Google Translate API

Synonymes de « exécrable »

Source : synonymes de exécrable sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « exécrable »

Partager