Exagération : définition de exagération


Exagération : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

EXAGÉRATION, subst. fém.

A.− [Désigne un processus mental]
1. Action, fait de présenter une chose en lui donnant plus d'importance ou des proportions plus grandes qu'elle n'en a réellement. Exagération des faits, des mérites de qqn. Jamais on ne poussa plus l'exagération (Ac.).(Quasi-)synon. amplification; anton. atténuation, minimisation.
a) [Avec un compl. désignant l'agent] La cour d'Espagne, celle de Naples, reposaient encore sur l'importance et la grandeur de Louis XIV, mêlées à la boursouflure et à l'exagération des Castillans et des Maures (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène,t. 1, 1823, p. 396).J'ai fait quelques croquis d'après les « Chasses » de Rubens; il y a autant à apprendre dans ses exagérations et dans ses formes boursouflées que dans des imitations exactes (Delacroix, Journal,1852, p. 201):
1. Ils partent au nombre de trois cent six (...) tous patriciens, tous de la même gens, tous, selon la puérile exagération de l'historien, dignes de présider un Sénat dans les plus beaux temps de la République. Michelet, Hist. romaine,t. 2, 1831, p. 71.
Expr. Avec exagération. D'une manière exagérée. Synon. exagérément.Parler avec exagération (Rob.).Sans exagération. Conformément à la réalité. On peut dire sans exagération que presque toute la littérature de guerre dérive de deux types : celui de « Servitude et grandeur militaires » et celui du roman naturaliste (Thibaudet, Réflex. litt.,1936, p. 146).
P. anal. Les exagérations du romantisme. Elle avait une douce ironie pour les exagérations de sa tendresse enfantine (Rolland, J.-Chr.,Amies, 1910, p. 1240).Télémaque, avec l'emportement même et l'exagération de la jeunesse, maudit la jeunesse (Larbaud, Marquez,1911, p. 182).
b) [Sans compl. désignant l'agent] La Beauté d'un art plastique ne peut consister dans la discordance des proportions, dans l'exagération des formes ni surtout dans leur suppression (Barlet, Lejay, Art de demain,1897, p. 139).Cet exemple [d'une mauvaise accentuation] montre qu'en musique, comme en littérature et en dessin, le grotesque résulte de l'exagération (Mathis-Lussy, Rythme mus.,1911, p. 75).
2. Représentation excessive de quelque chose. Elles perçaient à chaque instant la découpure multiple des pignons de flèches tailladées, de clochers à jour, d'aiguilles déliées dont la ligne n'était aussi qu'une magnifique exagération de l'angle aigu des toits (Hugo, N.-D. Paris,1832, p. 146).« Allons! cessez de regimber, Cadio. Ma loi n'a rien d'affreux. Vous vous faites des exagérations sur ces choses » (Gide, Caves,1914, p. 858):
2. Rien ne distingue alors l'émotion des diathèses de mélancolie ou d'angoisse (...) et il y aura lieu de traiter en conséquence les phénomènes pathologiques comme de simples exagérations ou grossissements des phénomènes normaux... J. Vuillemin, Essai signif. mort.,1949, p. 129.
Spéc. Propos exagérés. Plus loin, il avoue encore qu'il use souvent de catachrèses ou exagérations lorsqu'il parle des choses de Dieu avec quelque sentiment (Bremond, Hist. sent. relig.,t. 4, 1920, p. 77).Et je m'y prenais tout de travers, laissant voir ma partialité, accumulant les exagérations et les invraisemblances et affirmant, sans preuve, que le pantalon cannelle de M. Crottu cachait dans son vaste fond une queue de cheval (France, Vie fleur,1922, p. 318).
B.− [Désigne un processus concr.]
1. Fait de devenir exagéré. L'exagération du flux et du reflux, des précipitations atmosphériques; exagération du développement. Anton. amoindrissement.Cette exagération de température eût certainement rendu la vie impossible dans son voisinage (Lapparent, Abr. géol.,1886, p. 415).Fréquemment, on observe une exagération de l'émotivité (Codet, Psych.1936, p. 55).
2. Caractère exagéré de quelque chose. Exagération des dépenses. Synon. démesure, disproportion; anton. mesure.Et l'on ne peut avoir une idée complète de l'exagération du style de Shakespeare que quand on l'explique mot à mot, comme nous l'avons fait ce soir (Delécluze, Journal,1825, p. 172):
3. Quand la question fut soulevée à la Chambre des Communes, il répondit qu'il espérait, pour l'honneur de la nature humaine, que des informations plus précises montreraient l'exagération de ces nouvelles... Maurois, Disraëli,1927, p. 284.
Prononc. et Orth. : [εgzaʒeʀasjɔ ̃] ou [e-]. Cf. é-1. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1549 (Est.). Empr. au lat. exaggeratio proprement « accumulation », terme de rhét. « amplification, hyperbole » (Aulu Gelle), en lat. chrét. « exagération ». Fréq. abs. littér. : 671. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 225, b) 1 079; xxes. : a) 932, b) 667. Bbg. Quem. DDL t. 11.

Exagération : définition du Wiktionnaire

Nom commun

exagération \ɛɡ.za.ʒe.ʁa.sjɔ̃\ ou \eɡ.za.ʒe.ʁa.sjɔ̃\ féminin

  1. Action d’exagérer ou résultat de cette action.
    • Ils donnèrent ces détails avec toute l’exagération à laquelle se livrent en général les esprits vulgaires, lorsqu’ils ont été fortement impressionnés par quelque événement extraordinaire, […] — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • […] ; flétrissez aussi le charlatanisme de ces pseudo-virtuoses qui ont obtenu des succès apocryphes à New-York ou en Californie, et qui, […], viennent défigurer sur nos grandes scènes lyriques des partitions dont elles ridiculisent la majesté par les exagérations de leur style exotique. — (Stéphen de La Madelaine, Études pratiques de style vocal, T. 1, 1868, p. 18)
    • En examinant avec soin, en étudiant scrupuleusement, et dans les moindres détails, les ouvrages défensifs de ces temps, on comprend ces récits d’attaques gigantesques que nous sommes trop disposés à taxer d’exagération. — (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • Il n’y a aucune exagération à alléguer que, pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, les populations se trouvaient approvisionnées plus qu’à leur suffisance, […]. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 407 de l’éd. de 1921)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Exagération : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EXAGÉRATION. n. f.
Action d'exagérer ou Résultat de cette action. Jamais on ne poussa plus loin l'exagération. Tomber dans l'exagération. C'est sans exagération. C'est par exagération qu'il s'exprime ainsi. Il y a toujours un peu d'exagération dans la manière de cet artiste.

Exagération : définition du Littré (1872-1877)

EXAGÉRATION (è-gza-jé-ra-sion ; en vers, de six syllabes) s. f.
  • 1Action d'exagérer ; résultat de cette action. Je l'ai vu [le prince de Condé], et ne croyez pas que j'use ici d'exagération, je l'ai vu vivement ému des périls de ses amis ; je l'ai vu, simple et naturel, changer de visage au récit de leurs infortunes…, Bossuet, Louis de Bourbon. Hé bien ! ne croyez-vous pas que ceux à qui s'adressera une exagération aussi forte l'écouteront avec plaisir ? Fontenelle, Auguste, Arétin. Je parle votre langage : je réponds à vos exagérations par les miennes, Marivaux, Préj. vaincu, sc. 4. Les fortes âmes de ceux-ci [les anciens] paraissent aux autres [les modernes] des exagérations de l'histoire, Rousseau, Gouv. de Polog. ch. 2. L'exagération qui, en voulant agrandir les petites choses, les fait paraître plus petites encore, D'Alembert, Éloges, Fléchier. L'exagération est naturelle au langage humain ; les mots expriment l'inspiration que l'homme reçoit des faits bien plutôt que les faits mêmes, Guizot, Histoire de la civil. en France, 8e leçon.

    Figure de pensée qui consiste à mettre à la place de la véritable idée de la chose une autre idée du même genre, mais d'un degré supérieur.

  • 2 Terme de beaux-arts. L'exagération des formes. La manière de cet artiste a de l'exagération. L'exagération des gestes.

HISTORIQUE

XVIe s. Au premier qui me demande la verité nue et crue, je quitte soubdain mon effort, et la luy donne sans exaggeration, sans emphase et remplissage, Montaigne, IV, 181.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « exagération »

Étymologie de exagération - Littré

Lat. exaggerationem (voy. EXAGÉRER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de exagération - Wiktionnaire

Du latin exaggeratio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « exagération »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
exagération œksaʒerasjɔ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « exagération »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « exagération »

  • Toutefois, dans les faits, l’assurance-vie, dans certains cas bien précis, donne l’illusion qu’elle permet tout de même de ne rien transmettre à ses héritiers. Qu’ils soient des enfants, parents, ou tout autre. Le cas particulier serait alors de considérer que l’assuré ait des revenus confortables lui permettant de verser des primes, sans exagérations (cf infra), n’aurait aucun patrimoine intégrable à sa succession, seule une assurance-vie. Il aurait ainsi organisé son patrimoine, en vendant tous ses biens, quitte à demeurer dans sa résidence principale, vendue en viager, par exemple. Une situation cocasse, mais possible. Il faut tout de même se rappeler que 60% des viagers sont réalisés dans le cadre d’optimisation de la transmission successorale. Guide Epargne, L'assurance-vie permet-elle de déshériter ses enfants ? : Guide assurance-vie
  • Ce n’est encore qu’une tension virtuelle, une guerre des mots, une succession de coups de poker et de furieux brassages d’air. Mais cela dure depuis si longtemps. Et, malgré les médiations, le point de bascule n’a jamais paru aussi proche : entre l’Ethiopie et l’Egypte, il suffirait d’un incident, d’une bêtise, d’une exagération de trop, pour que se déchaîne un conflit autour du contrôle des eaux du Nil. En amont, sous forme de gouttes de pluie, l’eau a commencé à tomber en abondance depuis le mois de juin sur le massif montagneux de l’Ouest éthiopien, comme tous les ans lors de la longue saison pluvieuse qui dure jusqu’en septembre. Ce flot, considérable, alimentera le fleuve qui compte onze pays riverains, mais dont un seul l’associe, littéralement et symboliquement, à sa survie : l’Egypte. Les Etats les plus concernés par le cours principal du Nil – Egypte, Ethiopie, Soudan – doivent trouver un accord pour le partage de cette ressource. Un accord espéré depuis des décennies, et dont l’absence – ou l’échec – devient explosive. Le Monde.fr, Le barrage de la discorde entre l’Ethiopie et l’Egypte
  • À l’occasion d’une séance de questions, un sénateur a attiré l’attention des pouvoirs publics sur cette problématique. Ce sénateur a rappelé qu’il n’existe aucune disposition législative précisant les conditions de l’exagération. Et que la solution d’un contentieux entre bénéficiaires et héritiers réservataires repose uniquement sur l’interprétation que fera le juge de la notion d’exagération. Il a demandé s’il ne serait pas opportun d’inviter le législateur à fournir des éléments d’appréciation de « l’exagération » sur lesquels pourront s’appuyer les juges pour écarter ou au contraire pour valider les prétentions d’héritiers réservataires craignant d’être privés de leurs droits. Les Echos Executives, Assurance-vie : la protection des héritiers réservataires, Patrimoine du dirigeant
  • Cet événement, unique en France, fera revivre la diversité de l’esthétique baroque, qui incarne l’excès, l’artifice, l’exagération, le refus des contraintes, l’imagination et les contrastes. , Val-d'Oise. Le Festival baroque de Pontoise se met à l'heure italienne | La Gazette du Val d'Oise
  • Le Sénateur pose la question de savoir s'il est « admissible que les capitaux susceptibles d'échapper aux héritiers réservataires dépendent de l'interprétation que fera le juge de la notion d'exagération, reposant sur l'appréciation de l'utilité du contrat au jour de sa souscription ? » et demande que soient fournis « des éléments d'appréciation de « l'exagération » sur lesquels pourront s'appuyer les juges du fond pour écarter ou au contraire pour valider les prétentions d'héritiers réservataires craignant d'être privés de leurs droits ».  Boursorama, Assurance vie, prime manifestement exagérée et réserve héréditaire - Boursorama
  • Aujourd’hui, alors qu'il n'existe aucune disposition législative précisant les conditions de l'exagération, « est-il admissible que les capitaux susceptibles d'échapper aux héritiers réservataires dépendent de l'interprétation que fera le juge de la notion d'exagération, reposant sur l'appréciation de l'utilité du contrat au jour de sa souscription ? », déplore-t-il. Les décisions de justice sont sur ce point « d'autant plus divergentes que les juges doivent apprécier l'utilité du contrat sans pouvoir faire référence à son utilisation, devant se situer au jour du paiement des primes et non au jour du dénouement du contrat », selon lui. L'Argent & Vous, Assurance-vie : des précisions attendues sur les primes « manifestement exagérées », Actualité/Actu Epargne
  • Nous prenons aisément l'exagération pour la grandeur. De Philippe Gerfaut
  • L'exagération est le mensonge des honnêtes gens. De Joseph de Maistre
  • Les défauts sont l'exagération des qualités. De Anonyme
  • Tout ce qui est exagéré est insignifiant. Charles Antoine Guillaume Pigault de l'Épinoy, dit Pigault-Lebrun,

Traductions du mot « exagération »

Langue Traduction
Corse esagerazione
Basque gehiegikeria
Japonais 過言
Russe преувеличение
Portugais exagero
Arabe مبالغة
Chinois 夸张
Allemand übertreibung
Italien esagerazione
Espagnol exageración
Anglais exaggeration
Source : Google Translate API

Synonymes de « exagération »

Source : synonymes de exagération sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « exagération »



mots du mois

Mots similaires