La langue française

Hypertrophie

Définitions du mot « hypertrophie »

Trésor de la Langue Française informatisé

HYPERTROPHIE, subst. fém.

A. − BIOL., BOT. Augmentation anormale du volume d'un organe ou d'un tissu, due à sa dilatation, à l'augmentation du volume des cellules qui le composent (d'apr. Méd. Biol. t. 2 1971); son résultat. Anton. atrophie, hypotrophie (s.v. hypo- A 1 b β).Hypertrophie du cœur, du foie, des ventricules. Si le sujet éprouve d'ailleurs des signes généraux de maladie du cœur, on peut assurer que cette maladie est une hypertrophie des ventricules (Laennec, Auscult., t. 2, 1819, p. 204).Un son traînard et nasal dans la composition duquel entraient peut-être des hérédités provinciales, une affectation juvénile de flegme britannique (...) et une hypertrophie congestive de la muqueuse du nez (Proust, J. filles en fleurs,1918, p. 877).De petits renflements, les nodosités, (...) constitués par une hypertrophie des radicelles (Plantefol, Bot. et biol. végét., t. 1, 1931, p. 358).
Hypertrophie compensatrice. ,,Développement exagéré d'un tissu observé soit sur un fragment restant d'un organe (...), soit au niveau d'un organe pair en l'absence de son homologue`` (Lar. Méd. t. 2 1972). Le rein sain subit une hypertrophie compensatoire (Brumpt, Parasitol.,1910, p. 234).
B. − Au fig. Développement excessif, anormal, exagéré. Il y a des sociétés où il y a trop de fonctionnaires, ou trop de soldats, (...) ou trop de prêtres, etc.; les autres professions souffrent de cette hypertrophie (Durkheim, Divis. trav.,1893, p. 254).Qui sait si toute notre culture n'est pas une hypertrophie, un écart, un développement insoutenable, qu'une ou deux centaines de siècles auront suffi à produire et à épuiser? (Valéry, Variété III,1936, p. 264).
[En parlant de la pers., de ses attributs] L'Avare nous montre avec son mal une hypertrophie du pouvoir de préférer aux jouissances positives des jouissances irréelles (Gaultier, Bovarysme, 1902, p. 69). V. aguerri ex. 15.
En partic. L'hypertrophie de sa personnalité, (...) l'exploitation qu'il faisait de soi en ne demandant que très peu au monde (...) avaient fini par créer en lui une inaptitude (...) à rien comprendre parfaitement de ce qui n'était pas lui-même (Montherl., Songe,1922, p. 53) :
... le souci perpétuel de sa santé, ses inquiétudes (...) achevèrent de concentrer ses préoccupations sur elle. Étranges cures modernes de la neurasthénie, qui substituent à une maladie du moi une autre maladie, l'hypertrophie du moi! Rolland, J.-Chr., Amies, 1910, p. 1210.
P. anal. Il peut arriver qu'une expression marque certaine hypertrophie de la phrase et du mot. Seulement nous ne découvrions, à l'endroit indiqué, qu'une absence étrange de phrase et comme une hypertrophie de pensée (Paulhan, Fleurs Tarbes,1941, p. 99).
Prononc. et Orth. : [ipε ʀtʀ ɔfi]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1818 (Dict. des sciences méd., 1812-1822 d'apr. Höfler ds Fr. mod. t. 37, p. 37). Anton. de atrophie* avec substitution de l'élém. hyper-* au a- initial interprété comme un préfixe. Fréq. abs. littér. : 39. Bbg. Jourjon (A.). Rem. lexicogr. R. Philol. fr. 1917-18, t. 30, p. 51. - Quem. DDL t. 4, 9, 12.

Wiktionnaire

Nom commun

hypertrophie \i.pɛʁ.tʁɔ.fi\ féminin

  1. (Médecine) Augmentation du volume d’un organe par l’augmentation du nombre de cellules (hyperplasie) ou par augmentation du volume de chacune des cellules de l’organe.
    • L’hypertrophie thyroïdienne dont est atteint le sujet, et peut-être aussi un certain degré de sthénose de la trachée, consécutive à la trachéotomie, rendirent la chloroformisation très difficile. — (Association française de chirurgie, Procès-verbaux, mémoires et discussions, F. Alcan, 1888, n° 3, page 500)
    • Souffrant d’une hypertrophie du cœur, il ne pouvait se coucher, et passait la nuit dans son fauteuil, avec ses livres sur une tablette. Deux heures avant sa mort, il essaya de lire encore. Il était affectueux et bon. — (Anatole France, Le Lys rouge, 1894, réédition Le Livre de Poche, page 112)
    • (Figuré) Hypertrophie de la mâchoire, du crâne.
  2. (Figuré) Développement excessif.
    • L’hypertrophie du Moi.
    • Les Occidentaux modernes prennent pour l'évidence la seule conception qu'ils connaissent, celle de la société de consommation, fondée sur la suggestion et l'hypertrophie des besoins égoïstes. — (Arnaud Desjardins, Les chemins de la sagesse, La Table Ronde, Pocket spiritualité, 1999, page 261)

Forme de verbe

hypertrophie \i.pɛʁ.tʁɔ.fi\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe hypertrophier.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe hypertrophier.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe hypertrophier.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe hypertrophier.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe hypertrophier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HYPERTROPHIE. n. f.
T. de Médecine. Développement excessif d'un organe par l'effet d'une nutrition trop active. Une hypertrophie du cœur. Hypertrophie de la mâchoire, du crâne. Fig., L'hypertrophie du Moi.

Littré (1872-1877)

HYPERTROPHIE (i-pèr-tro-fie) s. f.
  • Terme de médecine. Accroissement excessif d'un organe ou d'une portion d'organe, sans altération réelle de sa texture intime. Hypertrophie du cœur.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « hypertrophie »

Mot constitué des formants :
  • hyper-, du grec ancien ὑπέρ, uper (« au-dessus, au-delà ») et de -trophie, du grec ancien τροφή, trofē (« nutrition »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Hyper…, et τροφὴ, nourriture, nutrition.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « hypertrophie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hypertrophie ipɛrtrɔfi

Citations contenant le mot « hypertrophie »

  • La passion est une hypertrophie du sentiment de la propriété. De Etienne Rey / De l'Amour de Stendhal
  • La beauté réelle finit où commence l'expression intellectuelle. L'intelligence est, par sa nature, une sorte d'hypertrophie ; elle détruit fatalement l'harmonie d'un visage. De Oscar Wilde / Le Portrait de Dorian Gray
  • « L’hypertrophie des administrations centrales est patente, 57 % de dépenses publiques rapportées au PIB, on est un pays sur-réglementé. Il faut libérer l’énergie en baissant la dépense publique. Il y a une grande défiance. Il faut renforcer le pouvoir des maires, réduire le nombre de communes comme en Allemagne ou en Italie ». Le Telegramme, L’invité - Olivier Lepick : « L’hypertrophie des administrations centrales est patente » [Vidéo] - Bretagne - Le Télégramme
  • L’hyperplasie bénigne de la prostate (HPB), également appelée hypertrophie ou adénome de la prostate, est liée à l’augmentation du volume de cette petite glande, située sous la vessie, qui sécrète des fluides entrant dans la composition du sperme. Habituellement de la taille d’une noix, elle peut devenir aussi grosse qu’une balle de tennis et comprimer l’urètre. Les médecins ne connaissent pas vraiment la cause de cette pathologie qui affecte l’homme, surtout après la soixantaine. Outre le vieillissement, des facteurs de risque ont été identifiés comme la prise de diurétiques, des complications liées au diabète ou le syndrome métabolique (augmentation du volume de l’abdomen). La testostérone, une hormone sexuelle qui active les cellules de la prostate, et des prédispositions génétiques pourraient également être en cause. , Lutter contre l’hyperplasie bénigne de la prostate 
  • D’abord et avant tout, il faut savoir qu’environ 75% d’une perte de poids est dûe à une alimentation saine plutôt qu’à l’exercice physique! Même si tu passes 3 heures sur une machine elliptique, tu n’obtiendras pas de résultats concluants si tu manges n’importe quoi. Maintenant qu’est-ce qui est le mieux : une heure sur un tapis roulant dans la zone « perte de poids » ou une séance de musculation qui a comme objectif l’hypertrophie? RDS.ca, 5 mythes et croyances populaires en entraînement | RDS.ca
  • Appelée également hypertrophie de la prostate, cette pathologie se manifeste par différents symptômes. Elle touche particulièrement la vessie et peut provoquer plusieurs problèmes urinaires : Femme Actuelle, Adénome de la prostate : quels sont les symptômes de cette tumeur de la prostate ? : Femme Actuelle Le MAG

Traductions du mot « hypertrophie »

Langue Traduction
Anglais hypertrophy
Espagnol hipertrofia
Italien ipertrofia
Allemand hypertrophie
Chinois 肥大
Arabe تضخم في حجم الخلايا
Portugais hipertrofia
Russe гипертрофия
Japonais 肥大
Basque hipertrofia
Corse ipertrofia
Source : Google Translate API

Synonymes de « hypertrophie »

Source : synonymes de hypertrophie sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « hypertrophie »

Hypertrophie

Retour au sommaire ➦

Partager