La langue française

Enfoncé

Définitions du mot « enfoncé »

Trésor de la Langue Française informatisé

ENFONCÉ, ÉE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de enfoncer*.
II.− Emploi adj.
A.− Qui est entré profondément. Les pavés, alors si inégaux, si énormes, si mal enfoncés (Gide, Journal,1914, p. 406).
En partic. L'œil enfoncé dans son orbite (Sandeau, Mllede La Seiglière,1848, p. 119).La tête enfoncée dans les épaules (Sand, Hist. vie,t. 1, 1855, p. 18).
Au fig. L'idée enfoncée, solide, indéracinable, chevillée, qu'un artiste est un homme rempli de vices coûteux (Goncourt, Man. Salomon,1867, p. 253).
B.− Rompu, défoncé. La garde était forcée, les soldats massacrés et la porte enfoncée (Constant, Wallstein,1809, V, 13, p. 172).
Au fig. L'ennemi enfoncé se retire, s'il peut, ou met bas les armes (Proudhon, Guerre et Paix,1861, p. 255).
Fréq. abs. littér. : 1 281. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 300, b) 2 246; xxes. : a) 2 155, b) 1 837.

Wiktionnaire

Adjectif

enfoncé \ɑ̃.fɔ̃.se\

  1. Qui n’est pas au niveau du reste, qui forme cavité, ou un endroit profond.
    • Un lieu enfoncé, une partie enfoncée.

Forme de verbe

enfoncé \ɑ̃.fɔ̃.se\

  1. Participe passé de enfoncer.
    • Dans le hall d’entrée du cinéma, Anna avait installé des grands panneaux d’affichage avec l’horaire des séances de cinéma, les thèmes des débats à venir, une foule de slogans qui s’entredévoraient et des messages à caractère informatif : « Comment réaliser un cocktail Molotov : une bouteille remplie de 2/3 d’essence, de savon en poudre, et un chiffon imbibé d’essence enfoncé dans le goulot. » — (Jean-Paul Dubois, Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon, éditions de l’Olivier, 2019)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ENFONCER. v. tr.
Mettre au fond, pousser vers le fond, faire pénétrer bien avant. Enfoncer un vase dans l'eau. Enfoncer des pieux, des pilotis. Enfoncer un clou dans la muraille. Enfoncer le burin dans le cuivre. Il lui enfonça son épée dans le corps. S'enfoncer dans la boue. Le plancher s'enfonça. S'enfoncer dans un bois. Enfoncer son chapeau, Faire que la tête entre plus avant dans le chapeau. Il signifie figurément Prendre une attitude de fanfaron; ou Prendre une résolution courageuse, hardie, dans quelque circonstance difficile, périlleuse. Enfoncer les éperons à un cheval, Les lui faire sentir fortement. Avoir les yeux enfoncés dans la tête, Avoir les yeux placés au fond de l'orbite. Un lieu enfoncé, une partie enfoncée, Un lieu, une partie qui n'est pas au niveau du reste, qui forme cavité, ou un endroit profond. Fig. et fam., Avoir l'esprit enfoncé dans la matière, Être épais, lourd d'esprit.

S'ENFONCER signifie figurément Se donner tout entier à quelque chose. Cet homme s'enfonce dans l'étude, dans la débauche, dans le jeu. S'enfoncer dans de profondes rêveries. Fig., Être enfoncé, s'enfoncer dans ses méditations, S'y absorber entièrement. Il signifie encore Faire de mauvaises affaires, échouer dans une entreprise. Ce banquier a fait de mauvaises spéculations : il s'est enfoncé. Une affaire qui s'enfonce.

ENFONCÉ se dit dans cette acception de Quelqu'un qui a le dessous. Le voilà enfoncé.

ENFONCER signifie aussi Rompre, briser en poussant, en pesant, etc. Enfoncer une porte. Ils enfoncèrent le plancher. La bombe enfonça la voûte de la cave. Enfoncer une côte. Fig. et fam., Enfoncer une porte ouverte, Faire un effort pour vaincre un obstacle qui n'existe pas. Enfoncer un bataillon, enfoncer un escadron, enfoncer les rangs, etc., Les percer, les rompre, les renverser en y pénétrant.

ENFONCER s'emploie intransitivement dans le sens d'Aller au fond. La nacelle enfonça dans l'eau. Un cheval qui enfonce dans la boue jusqu'au poitrail. Absolument, Le bateau enfonce. N'allez pas plus loin, nous enfonçons.

Littré (1872-1877)

ENFONCÉ (an-fon-sé, sée) part. passé.
  • 1Poussé au fond. Des pieux enfoncés dans le sol de la rivière.

    Par extension. Enfoncé sous les couvertures du lit. Et dans le lit l'une et l'autre enfoncée Ne laissa pas de l'entendre fort bien, La Fontaine, Herm. Tout le reste du jour, enfoncé dans la forêt, j'y cherchais, j'y trouvais l'image des premiers temps, dont je traçais fièrement l'histoire, Rousseau, Confes. VIII.

    Fig. Dans un profond sommeil la paresse enfoncée D'aiguillons enflammés s'y trouvera pressée, Corneille, Imit. I, 24. Je suis actuellement enfoncé ou plutôt abîmé dans la ténébreuse matière de la formation des monstres, Bonnet, Lett. div. Œuvres, t. XII, p. 316, dans POUGENS. Enfoncé dans les calculs des spéculations commerciales, Marmontel, Mém. X. Il [Napoléon] raisonnait comme certains cœurs enfoncés dans l'habitude du vice, sentant qu'il en faut sortir, le désirant sincèrement, mais remettant de jour en jour, si bien que la vie finit pour eux avant qu'ils aient trouvé le temps de s'amender, Thiers, Hist. du Cons. et de l'Emp. XLIII.

    Populairement. Être enfoncé dans les affaires jusqu'aux sangles, y être engagé fort avant.

  • 2Qui a pénétré profondément. L'épée enfoncée jusqu'à la garde. Un clou enfoncé dans la muraille. Dans le sein d'Araspe un poignard enfoncé, Corneille, Nicom. V, 8. Tandis que dans son sein votre bras enfoncé Cherche un reste de sang que l'âge avait glacé, Racine, Andr. IV, 5.
  • 3Profond. Une alcôve enfoncée.

    Avoir les yeux enfoncés dans la tête, avoir les yeux creux.

    Il a la tête enfoncée entre les deux épaules, c'est-à-dire il a le cou très court. Représentez-vous un petit homme haut de trois pieds et demi, extraordinairement gros, avec une tête enfoncée entre les deux épaules ; voilà mon oncle, Lesage, Gil Blas, I, 1.

    Terme de botanique. Se dit des feuilles dont les intervalles des nervures sont creux ; des sutures des valves, lorsqu'elles sont placées au fond d'un sillon plus ou moins profond.

  • 4 Fig. Qui est plongé en quelque chose comme dans un fond, dans un abîme. Enfoncé dans ses réflexions, dans ses livres, dans ses études.

    Être enfoncé dans une certaine société, y être entièrement livré, en avoir les idées, les préjugés. Il est fort enfoncé dans la cour, c'est tout dit ; La cour, comme l'on sait, ne tient pas pour l'esprit, Molière, Femm. sav. IV, 3.

  • 5Avoir l'esprit enfoncé dans la matière, être épais, stupide. Mon Dieu ! ma chère, que ton père a la forme enfoncée dans la matière ! que son intelligence est épaisse et qu'il fait sombre dans son âme ! Molière, Préc. 6.
  • 6Un homme enfoncé, un homme qui cache ses pensées, ses sentiments. Il n'était pas de ces hommes enfoncés et impénétrables, sur le cœur de qui un voile fatal est toujours tiré, Massillon, Or. fun. Villars.
  • 7Rompu. Une porte enfoncée.

    Par extension. Le carré enfoncé par la cavalerie. Les Parthes au combat par les nôtres forcés, Tantôt presque vainqueurs, tantôt presque enfoncés, Corneille, Rodog. I, 6. Et des rangs enfoncés écrasant les débris, Delille, Énéide, X.

  • 8Néologisme et populairement. Renversé, battu, mis en déroute. Enfoncé le prétendant ! La partie est perdue, nous voilà enfoncés.

REMARQUE

Bossuet et Fénelon ont employé enfoncé dans le sens de foncé : On sent à la longue qu'un noir trop enfoncé fait beaucoup de mal [à la vue], Bossuet, Conn. III, 3. La ville se perd entre un bocage fort sombre et un petit bouquet d'autres arbres d'un vert brun et enfoncé, Fénelon, t. XIX, p. 339. Ce sens n'est plus en usage.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « enfoncé »

→ voir enfoncer
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « enfoncé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
enfoncé ɑ̃fɔ̃se

Évolution historique de l’usage du mot « enfoncé »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « enfoncé »

  • Le remords, c'est le crime enfoncé dans l'âme, qui s'oxyde. De Victor Hugo
  • L’EUR/GBP a enfoncé son support symbolique à 0,90 hier suite aux décevantes prévisions économiques en zone euro. L’euro pourrait revenir à 0,8866 à court terme. IG, EUR/GBP : Tentative de rebond échouée - l’euro s’enfonce sous 0,90 | IG France
  • Vers 14 h, ce lundi, un camion qui nettoyait le parking surélevé de la rue du Terroir s’est enfoncé dans la dalle en bitume. Le sol s’est affaissé et sa roue arrière s’est retrouvée coincée. Un autre parking étant en dessous, il y avait risque d’effondrement. La Voix du Nord, Villeneuve-d’Ascq: un camion de 14 tonnes s’enfonce dans une dalle au-dessus d’un parking!

Images d'illustration du mot « enfoncé »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « enfoncé »

Langue Traduction
Anglais depressed
Espagnol deprimido
Italien depresso
Allemand deprimiert
Chinois 郁闷
Arabe مكتئب
Portugais depressivo
Russe депрессии
Japonais うつ病
Basque lur jota
Corse depressu
Source : Google Translate API

Synonymes de « enfoncé »

Source : synonymes de enfoncé sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « enfoncé »

Enfoncé

Retour au sommaire ➦

Partager