Extirper : définition de extirper


Extirper : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

EXTIRPER, verbe trans.

A.− [Le compl. désigne une réalité considérée comme nuisible par le référent du sujet]
1. [Le compl. désigne une réalité matérielle]
a) AGRIC. Arracher une plante avec ses racines pour l'empêcher de repousser. Extirper les mauvaises herbes. Le chiendent est l'herbe la plus difficile à extirper (Ac.1932).Anton. enraciner.
P. métaph. Mon cœur est transparent comme ma vie, et je n'y vois point pousser de champignons vénéneux que je doive extirper (Sand, Corresp.,t. 3, 1853, p. 376).On n'admettait pas que ces gens-là puissent se tromper; ils allaient d'un geste, d'un mot, extirper la racine du mal (Arnoux, Rêv. policier amat.,1945, p. 125).
b) CHIR. Enlever (à quelqu'un) un organe ou un corps étranger sans qu'il laisse de racines. Extirper une tumeur, un cancer, une loupe, un polype (Ac.). Synon. usuel extraire; anton. implanter, greffer.Ces mêmes organes apparaissent par contre chez la poule dont on a extirpé les ovaires (Perrier, Zool.,t. 4, 1932, p. 3239).Les kystes dermoïdes seront extirpés chirurgicalement (Hudelo dsNouv. Traité Méd.,fasc. 1, 1926, p. 519):
champbourcy. − Oh! tout de suite! il m'a brûlé un petit nerf de la gencive... ça ne m'a pas soulagé... alors il m'a extirpé ma dent... Labiche, Cagnotte,1864, II, 3, p. 52.
Au part. passé. Qui a été extirpé. On peut mesurer cette activité dans des fragments de tissus extirpés du corps (Carrel, L'Homme,1935, p. 197).Ces auteurs réalisèrent (...) un diabète expérimental susceptible d'être corrigé par la greffe de l'organe extirpé (Bariéty, Coury, Hist. méd.,1963, p. 763).
P. anal. Car les oiseaux de proie t'extirperont les globes des yeux (Claudel, Tête d'Or,1890, 1repart., p. 129).Il s'extirpa pensivement des filaments de bœuf coincés en plusieurs endroits parmi sa dentition (Queneau, Zazie,1959, p. 99).
2. Au fig. [Le compl. désigne une réalité considérée d'un point de vue moral ou social] Faire disparaître (quelque chose) complètement. Extirper les abus, les vices (Ac.). Extirper l'idôlatrie, des superstitions; extirper des bandes de brigands. Synon. anéantir, exterminer, supprimer; anton. implanter, établir.On s'est hâté d'amputer la France, de mutiler les populations rhénanes, d'en extirper l'esprit français (Hugo, Rhin,1842, p. 459).Cet instinct farouche se laisse discipliner mais non extirper; on le réduit, on ne le détruit pas (Amiel, Journal,1866, p. 438).Elle [MmeVerdurin] éprouvait la colère d'un grand inquisiteur qui ne parvient pas à extirper l'hérésie (Proust, Swann,1913, p. 259).
Au part. passé. Synon. anéanti, supprimé.Or la violence n'est pas extirpée, une fois pour toutes, des rapports humains (Perroux, Écon. XXes.,1964, p. 289).
B.− P. ext.
1. [Avec un compl. introd. par de indiquant la source] Extraire (quelque chose) de (quelque chose). Il extirpa un briquet de sa poche. Synon. sortir, tirer (hors de); anton. enfoncer, fourrer (fam.), mettre (dans).D'un chapeau, il extirpa deux tourterelles vivantes cueillies dans la coiffe (Adam, Enf. Aust.,1902, p. 108).Il semblait alors dans l'impossibilité d'extirper du fond de sa gorge des tampons d'ouate qui l'eussent étouffé (Camus, Peste,1947, p. 1406).Gabriel extirpa de sa manche une pochette de soie couleur mauve (Queneau, Zazie,1959, p. 9).
Emploi pronom. réfl. Sortir (de quelque chose) avec peine. Synon. s'extraire.Comme je m'extirpe avec précaution de la colonne, une tête de vrai monsieur jaillit tout près de moi (Sartre, Nausée,1938, p. 66).Tout à coup, la porte céda, la femme apparut. Elle s'extirpa de la cabine comme d'un mauvais lieu (Aragon, Beaux quart.,1936, p. 230).
2. Au fig. [Avec un compl. datif indiquant l'origine] Obtenir (quelque chose) de (quelqu'un) alors qu'il ne le veut pas. Extirper des renseignements à qqn. C'est égal, celle-ci déteste sa sœur, et je crois que je pourrai lui extirper une foule de révélations sur Aimée (Colette, Cl. école,1900, p. 134).Il veut te taper de cent mille francs. Il m'a demandé de l'aider à t'extirper le chèque (France, Bergeret,1901, p. 230).V. aussi citat. Courteline s.v. démonter I A 3 rem.
Au part. passé. Il [Gaubertin] possédait depuis si longtemps l'argent extirpé par la terreur aux fermiers de mademoiselle Laguerre (Balzac, Paysans,1844-50, p. 118).
Emploi pronom. Il avait découvert le moyen de perdre l'amusement du bibelot, de s'extirper cette dernière satisfaction (Huysmans, En route,t. 2, 1895, p. 314).
Prononc. et Orth. : [εkstiʀpe], (j')extirpe [εkstiʀp]. Cf. é-1. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1220 fig. estirper (la racine du mal) (Barlaam et Josaphat, 8034 ds T.-L.); 2. 1336 au propre « arracher, déraciner (une plante) » (Franch. de la Chaux du Dombief, Droz, Bib. Besançon ds Gdf. Compl.). Empr. au lat. class. de même sens exstirpare (dér. de stirps « souche, racine »), cet empr. savant ayant supplanté le verbe d'a. fr. de même orig. esterper ou estreper attesté dep. le xiies. (cf. Gdf. et T.-L.). Fréq. abs. littér. : 210. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 238, b) 292; xxes. : a) 338, b) 326. Bbg. Versini (L.). Néol. et tours à la mode dans Angola. In : [Mél. Pintard (R.)]. Trav. Ling. Litt. Strasbourg. 1975, t. 13, p. 514.

Extirper : définition du Wiktionnaire

Verbe

extirper \ɛk.stiʁ.pe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Déraciner, en parlant des plantes indésirables, de telle façon qu’elles ne puissent plus repousser.
    • Les plantes qui nuisent à l'avoine, soit en l'étouffant, soit en s'opposant à sa production, sont l'ivraie, le caucalis, le chardon hémorroïdal, l’avron, la mille-feuille , le coquelicot, etc : il est important de les extirper quand cela est possible. — (« Avoine », dans le Dictionnaire des sciences naturelles, tome 3 (Argi-Bam), Strasbourg : chez F. G. Levrault & Paris : chez Le Normant, 1816, p. 346)
  2. (Par extension) (Chirurgie) Enlever entièrement.
    • On doit, sans perdre un instant, extirper la tumeur : opération qui exige la main d'un anatomiste, et qui n'est pas sans danger pour celui qui la pratique, l'inoculation de l'ichor gangreneux pouvant causer la mort. — (Mémoires d'agriculture, d’économie rurale et domestique, 1831, page 423)
  3. (Figuré) Détruire complètement.
    • Toute la race des princes et des seigneurs saxons était, à peu d’exceptions près, extirpée ou déshéritée, …. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
  4. Extraire avec difficulté.
    • D'ailleurs, tiens, il faut que je raconte ça sur Fessebouc ! En allongeant le cou, je vis dans le rétroviseur qu'elle avait extirpé de sa poche un iPhone. — (Luc Doyelle, Qui veut la peau de Nestor Boyaux ?, Les Editions du Préau, 2014, chap. 20)
    • Je fourre l’énorme pistolet dans mon froc et voilà le canon qui glisse dans mon slip. Je n'arrive pas, assis, à l’extirper. — (Michel-Jacques Aubin, Les Caractériels, Éditions Publibook, 2007, page 391)
  5. (Figuré) Faire dire de force, de peine et de misère.
    • Charlotte fixe Marie, en essayant de déterminer si elle dit la vérité ou si elle essaie seulement de lui extirper sa version des faits sans se compromettre elle-même. — (Thomas O. St-Pierre, Charlotte ne sourit pas, Leméac, 2016, p. 28.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Extirper : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EXTIRPER. v. tr.
Déraciner. Il se dit proprement en parlant des Mauvaises herbes, lorsqu'on les déracine de telle sorte qu'elles ne puissent plus revenir. Le chiendent est l'herbe la plus difficile à extirper. Par extension, en termes de Chirurgie, Extirper une tumeur, un cancer, une loupe, un polype, Enlever entièrement une tumeur, un cancer, etc. On dit aussi Extirper un cor. Il signifie figurément Détruire complètement. Extirper les abus, les vices. C'est un mal qu'on ne saurait extirper.

Extirper : définition du Littré (1872-1877)

EXTIRPER (èk-stir-pé) v. a.
  • 1Arracher une plante avec ses racines. Extirper les mauvaises herbes.

    Il ne se dit guère qu'en parlant des plantes qui nuisent.

  • 2 Terme de chirurgie. Enlever en ôtant toutes les racines. Extirper une loupe, un cancer.
  • 3 Fig. Détruire entièrement. Extirper les abus, les vices. Ce que j'extirpe au loin, dans ma cour prend racine, Rotrou, St Genest, III, 2. Le désir d'extirper le cromvellisme et la doctrine qui donnait au peuple le droit de juger les rois à mort, Bossuet, Var. 5e avert. § 62. Après que le christianisme eut été extirpé par le massacre de trente-sept mille hommes exécutés presque en un moment, la nation [japonaise] se partagea en trois sectes, Diderot, Opin. des anc. phil. (Japonais).

    Extirper une race, une population, la détruire entièrement. Les Muscogulges s'emparèrent de la Floride après en avoir extirpé les Yamases, Chateaubriand, Amér. les Muscogulges.

SYNONYME

EXTIRPER, DÉRACINER. Un ouragan déracine un arbre et ne l'extirpe pas. Déraciner signifie qu'un végétal a été arraché de terre sans qu'on se soit inquiété si ses racines sont restées ou non dans le sol. Extirper indique que l'on n'a pas laissé dans le sol les racines, et qu'on les a enlevées en même temps qu'on enlevait le végétal. De plus, extirper indique surtout l'acte volontaire.

HISTORIQUE

XIIe s. Lor vingnes [vignes] et lor bois fist li rois estreper, Et lor maisons ardoir, et lor chasteaux gaster, Wace, dans DU CANGE, stirpare.

XIIIe s. Quant [la mort] toutes les cuide estreper, la Rose, 16113.

XIVe s. Chancre [cancer] dont toutes les rachines ne poent [peuvent] estre estrepées, H. de Mondeville, f° 98. Telz divins [devins] ont esté tousjours reprouvez et extirpez de toutes bonnes policies, Oresme, Thèse de MEUNIER.

XVIe s. Extirper un membre gangrené, Paré, Préf.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « extirper »

Étymologie de extirper - Littré

Provenç. et espagn. extirpar ; ital. stirpare ; du lat. exstirpare, de ex, hors, et stirps, souche, racine. La forme française est estreper ; extirper a été refait sur le latin au XVIe siècle. Stirps est rapproché par les étymologistes de stipes, tronc, que l'on rapproche, à son tour, du causatif sanscrit stha-pa, faire tenir debout.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de extirper - Wiktionnaire

Du latin exstirpare, de stirps (« souche, racine »). Faisait estreper en ancien français.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « extirper »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
extirper ɛkstirpe play_arrow

Conjugaison du verbe « extirper »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe extirper

Évolution historique de l’usage du mot « extirper »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « extirper »

  • Le feu avait été aussi soudain que violent. Dans la nuit de samedi 4 au dimanche 5 juillet, l’immeuble situé au 5 de la place Anatole-Le-Braz, à Lorient, a été le théâtre d’un incendie qui a ravagé un appartement du premier étage. Les deux occupantes avaient dû sauter par la fenêtre pour s’extirper des flammes. Trois personnes avaient été incommodées par les fumées. Le Telegramme, Après l’incendie, une cagnotte en faveur de la librairie « Quand les livres s’ouvrent » - Lorient - Le Télégramme
  • La consolidation, pourtant, conditionne le retour à un modèle économique créateur de valeur pour les banques européennes. Celles-ci doivent rapprocher leur trop faible rentabilité de leur coût du capital. Or les prochaines années seront difficiles. L’intervention massive des banques centrales, obligées de laisser le coût de la dette publique et privée à des niveaux supportables, promet au secteur financier un monde de taux zéro dont on voit mal à quel horizon il pourrait s’en extirper. Sans être nécessaires partout, ni suffisantes, les fusions seront l’une des réponses à l’absence de croissance des revenus. Il est heureux que les autorités se préoccupent enfin de changer les règles du jeu, et accordent leurs actes à leurs discours.  L'AGEFI, Mariages bancaires, des paroles aux actes - Actualités Banque & Assurance
  • Quelques minutes après la déclaration de Pierrette Herzberger-Fofana, Ursula von der Leyen, Présidente de la Commission européenne, a appelé le Parlement à « parler ouvertement du racisme ». Younous Omarjee y voit un symbole fort qui fait de l’Union Européenne une institution de premier plan dans la lutte contre les discriminations. Cependant, il considère également qu’il faut aller au-delà de ce symbole. À ses yeux, la première étape doit être celle du combat contre le manque de diversité qui règne au sein de nos institutions : « Pour lutter efficacement contre le racisme, il faut tout d’abord s’extirper du racisme raffiné, de ce continent mental de condescendance et de paternalisme ». Un appel qui consiste à donner aux victimes de racisme le pouvoir de le combattre elles-mêmes. Public Senat, Younous Omarjee : « Le racisme est mon quotidien et celui de millions de personnes » | Public Senat
  • Mais cette initiative est-elle viable ? "Le plus urgent sera de s'extirper de cette D3 Amateurs qui est un mouroir. Si ça stagne, le projet prendra immédiatement un coup dans l'aile", craint l'ancien Dragon. Reste à savoir également si la concurrence des Francs-Borains ne fera pas de l'ombre aux Montois ... "Le RFB a de l'avance. Ils font un travail très sérieux depuis des années, sans grands noms dans le noyau, sans faire de bruit ... jusqu'à cette arrivée fort médiatique de Georges-Louis Bouchez, qui n'est à mon sens pas une mauvaise idée", estime Casto.  Walfoot.be, Le RAEC et les Francs-Borains peuvent-ils cohabiter ? "Un beau projet, mais ..." - Tout le foot | Walfoot.be
  • La voiture a percuté un arbre à la suite d’une perte de contrôle. Selon des informations que TVA Nouvelles a reçues d’un témoin, les pinces de désincarcération auraient été utilisées pour extirper les deux jeunes personnes. Le Journal de Québec, Bas-Saint-Laurent: deux adolescents gravement blessés après avoir percuté un arbre | JDQ
  • Nancy a donc basculé et nul ne peut être abasourdi. Depuis plusieurs mois, nous sentions que quelque chose allait se passer, que la ville voulait s’extirper d’une époque qui a du positif à mettre à son crédit, mais que les citoyens voulaient repeindre avec d’autres couleurs que celles qui étaient la norme depuis des lustres. La Semaine, Municipales à Nancy : la ville voulait s’extirper d’une époque
  • Un livre, c'est un navire dont il faut libérer les amarres. Un livre, c'est un trésor qu'il faut extirper d'un coffre verrouillé. Un livre, c'est une baguette magique dont tu es le maître si tu en saisis les mots. De Michel Bouthot / Chemins parsemés d'immortelles pensées
  • Un des moyens d’extirper la frustration est sans doute la dérision. De Youssef Chahine
  • Extirper : Ce verbe ne s'emploie que pour les hérésies et les cors aux pieds. Gustave Flaubert, Dictionnaire des idées reçues

Traductions du mot « extirper »

Langue Traduction
Corse sradicà
Basque sustraitu
Japonais 根絶する
Russe искоренить
Portugais erradicar
Arabe اقتلاع
Chinois 深挖
Allemand auswurzeln
Italien sradicare
Espagnol eliminar, exterminar
Anglais root out
Source : Google Translate API

Synonymes de « extirper »

Source : synonymes de extirper sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « extirper »



mots du mois

Mots similaires