Déraciner : définition de déraciner


Déraciner : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DÉRACINER, verbe trans.

A.−
1. [L'obj. désigne un arbre ou une plante] Arracher de terre avec ses racines. Il [Roland] dit, et déracine un chêne. Sire Olivier arrache un orme dans la plaine (Hugo, Légende,t. 1, 1859, p. 172).J'aimais beaucoup la terre, et je déracinais les fleurs pour les replanter (Schwob, Monelle,1894, p. 137).
P. métaph., en emploi pronom. réciproque. Poitrine contre poitrine, front contre front, ils [les deux lutteurs] cherchaient à se déraciner de terre réciproquement, les deux « vigoureux », inflexibles comme des rouvres (Claudel, Ompdrailles,1879, p. 14).
2. P. ext. [L'obj. désigne une chose qui tient fortement au sol] Arracher. On ne peut entamer les tours bâties en ciment romain, et les cheminées furent impossibles à déraciner. Elles sont encore debout (Sand, Hist. vie,t. 2, 1855, p. 280):
1. La ville va bouger, ce matin. Elle va s'arracher à la terre, Déraciner ses fondations, Les dépêtrer de la glaise grasse... Romains, La Vie unanime,Dieu, la ville, 1908, p. 86.
P. anal. [L'obj. désigne qqc. qui tient fortement à sa base, parfois par des « racines »] Le navire, arraché aux vagues, avait été en quelque sorte déraciné de l'eau par l'ouragan (Hugo, Travaill. mer,1866, p. 244).Déraciner un cor, une dent, une verrue (Ac.1878).
B.− P. métaph. ou au fig.
1. [L'idée dominante est celle d'arrachement de la base]
a) [L'obj. désigne un souvenir] Arracher (du cœur) :
2. J'accompagnai Colomb (...) portant toujours en moi cette mystérieuse souffrance, ce souvenir déchirant que ni fatigues ni aventures n'avaient pu déraciner de mon cœur. Dumas père, Le Gentilhomme de la montagne,1861, 1, 2, p. 22.
b) [L'obj. désigne une pers., sa vie] Arracher quelqu'un à sa terre natale, à son milieu d'origine; p. ext., à tout ce à quoi il tient par des liens étroits :
3. Déraciner ces enfants, les détacher du sol et du groupe social où tout les relie, pour les placer hors de leurs préjugés dans la raison abstraite, comment cela le [Bouteiller] gênerait-il, lui qui n'a pas de sol, ni de société, ni, pense-t-il, de préjugés? Barrès, Les Déracinés,1897, p. 21.
Emploi pronom. (cf. Lamart., Voy. Orient, t. 2, 1835, p. 106).
2. [L'idée dominante est celle de mort, de destruction, conséquence de l'arrachement]
a) [L'obj. désigne des institutions, des systèmes pol.] Supprimer totalement :
4. ... elle [la bourgeoisie révolutionnaire] voulait en finir avec le régime féodal et nobiliaire. Elle voulait le déraciner si bien qu'aucun rejeton n'en pût rejaillir un jour comme par surprise. Jaurès, Ét. socialistes,1901, p. 221.
b) [L'obj. désigne des pers.] Faire disparaître brutalement :
5. Les jérémiades éloquentes de ce vieux paysan attaché au sol par toutes ses fibres et que la mort allait déraciner n'étaient point faites pour émouvoir Barnabé... F. Fabre, Barnabé,1875, p. 347.
c) [L'obj. désigne des préjugés, des mauvaises habitudes, etc.] Supprimer radicalement, faire disparaître :
6. Déracinez donc, si vous le pouvez, de telles idées [les privilèges] inhérentes à un régime, sans détruire ce régime de fond en comble! Sainte-Beuve, Nouveaux lundis,t. 11, 1863-69, p. 153.
Rem. On rencontre ds la docum. déracinant, ante, adj., p. métaph. Qui arrache; qui abat, détruit. Une demande pécuniaire, de toutes les bourrasques qui tombent sur l'amour, étant la plus froide et la plus déracinante (Flaub., MmeBovary, t. 2, 1857, p. 166). Des Esseintes se réveilla tout valide (...); plus de toux déracinante, plus de coins enfoncés à coup de maillet dans la nuque (Huysmans, À rebours, 1884, p. 148).
Prononc. et Orth. : [deʀasine], (je) déracine [deʀasin]. Ds Ac. 1694, s.v. desraciner; ds Ac. 1718-1932 sous la forme moderne. Étymol. et Hist. 1. Ca 1200 « arracher ce qui a pris racine » ici fig. « extirper [les pensées inutiles] » (Moralités sur Job, 337, 20 ds T.-L.); 1690 p. anal. déraciner les cors aux pieds (Fur.); 2. 1863-69 « retirer quelqu'un de son milieu d'origine » (Sainte-Beuve, op. cit., p. 363). Formé comme anton. d'enraciner*, par changement de préfixe. Fréq. abs. littér. : 194 (déracinant : 7).
DÉR. 1.
Déracinable, adj.,p. métaph. Qui peut être arraché à son milieu naturel. a) [En parlant de qqc. qu'on estime nuisible] Qui peut être supprimé totalement. Cette sensualité retardée (...) s'affirme (...) plus difficilement déracinable, que les fièvres normales de l'adolescence et de la jeunesse (Du Bos, Journal,1926, p. 39).b) [En parlant d'une pers.] Qui peut être arraché à son pays d'origine. C'est la période de ma vie où j'eusse été le plus déracinable si une force qui a résisté à tout ne m'avait ancré au pays (Jammes, Mémoires,1923, p. 58). [deʀasinabl̥]. 1reattest. 1842 (J.-B. Richard de Radonvilliers, Enrichissement de la lang. fr.); du rad. de déraciner, suff. -able*. Fréq. abs. littér. : 1.
2.
Déracineur, subst. masc.a) Celui qui déracine (des arbres, des plantes). Ces niveleurs [nom d'une secte] étaient de plusieurs espèces : les uns, les fouilleurs et déracineurs, s'emparaient des bruyères et des champs en friche (Chateaubriand, Les Quatre Stuarts,1830, p. 248 ds Littré).[Désigne le vent] Je me réjouissais, moi aussi, de cette défaite du destructeur, du déracineur (A. Arnoux, Paris-sur-Seine,1939, p. 123).b) Au fig. Celui qui prône le déracinement, l'arrachement à son pays et à son milieu d'origine (cf. Barrès, Scènes et doctrines du nationalisme, t. 2, 1902, p. 180). Seule prononc. ds Littré : dé-ra-si-neur. 1reattest. 1830 (Chateaubriand, loc. cit.); du rad. de déraciner, suff. -eur*.
BBG. − Quem. 2es. t. 2 1971.

Déraciner : définition du Wiktionnaire

Verbe

déraciner transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Arracher de terre un arbre, une plante avec ses racines, extirper.
    • Déraciner un arbre. - Les grands vents, les orages déracinent quelquefois les arbres.
  2. (Par analogie) Arracher de terre tout autre objet fixé solidement au sol.
    • […], un pâtre, […], courait à toutes jambes, […], ébranlant à chaque bond quelque pierre qui dans sa chute en entraînait d’autres. Celles-ci détachaient en roulant de petits rochers qui à leur tour en déracinaient de plus gros; …. — (Alexandre Dumas, Impressions de voyage, La Revue des Deux Mondes T.1, 1833)
  3. (Figuré) Défaire une chose solidement implantée, installée depuis longtemps.
    • Les mafias ne sont pas des organisations criminelles comme les autres : les « décapiter » est futile ; ce qu’il faut, c’est les « déraciner ». — (Jean-François Gayraud, Le Monde des mafias : Géopolitique du crime organisé, Paris, Odile Jacob, juin 2008, Préface, page 14)
    • Il faut déraciner notre concurrent de ce marché si on veut avoir une chance de se développer sur le long terme dans cette région.
  4. (Figuré) Arracher quelqu’un à son pays d’origine.
    • Dans beaucoup de cas, les artisans, obligés de se rendre aux nouvelles sources de labeur, se sont déracinés et sont devenus, loin de leur contrée natale, des sans-foyer …. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  5. (Figuré) Éradiquer, en parlant des maladies, des mauvaises coutumes, opinions, des vices, des mauvaises habitudes, etc.
    • Il est difficile de déraciner un mal invétéré. - On aura peine à déraciner cet abus, cette opinion, cette erreur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Déraciner : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉRACINER. v. tr.
Arracher de terre un arbre, une plante avec ses racines, extirper. Déraciner un arbre. Les grands vents, les orages déracinent quelquefois les arbres. Fig., Déraciner quelqu'un, L'arracher de son pays d'origine. La vie moderne déracine beaucoup de gens. Il se dit, figurément, en parlant des Maladies et aussi des mauvaises coutumes, des opinions, des vices, des mauvaises habitudes, etc. Il est difficile de déraciner un mal invétéré. On aura peine à déraciner cet abus, cette opinion, cette erreur. Le participe passé

DÉRACINÉ, ÉE, s'emploie quelquefois comme nom pour désigner Celui, celle qui ayant été arraché d'un endroit où il avait pris en quelque sorte racine, en particulier de son pays natal, le regrette et ne parvient pas à s'adapter à un milieu nouveau.

Déraciner : définition du Littré (1872-1877)

DÉRACINER (dé-ra-si-né) v. a.
  • 1Renverser ce qui tient au sol par racines. Le vent redouble ses efforts Et fait si bien qu'il déracine Celui de qui la tête au ciel était voisine Et dont les pieds touchaient à l'empire des morts, La Fontaine, Fabl. I, 22. Ce grand Dieu qui se vante de déraciner par son souffle les cèdres du Liban, tonne pour abattre les feuilles des arbres, Bossuet, la Vallière. Je le voyais déraciner sans peine d'une main les hauts sapins, Fénelon, Tél. X.

    Fig. Vous avez été choisi pour déraciner ma vie de la terre ; j'y tenais par un lien trop fort, Staël, Corinne, XX, 3.

  • 2 Par extension. Déraciner un cor, l'extirper.

    Faire sortir de sa place. Et d'un grand maître tireur d'armes, qui vient avec ses battements de pied, ébranler toute la maison et nous déraciner tous les carreaux de notre salle, Molière, B. gent. III, 3.

  • 3 Fig. Ôter, enlever, faire disparaître. Chacun se doit connaître et, par un exercice, Cultivant sa vertu, déraciner son vice, Régnier, Sat. X. Par là de nos trois cœurs l'amitié ressaisie En déracinerait et haine et jalousie, Corneille, Othon, II, 4. Qui pourrait l'affermir dans un saint exercice Qui du cœur tous les ans déracinât un vice, Corneille, Imit. I, 11. … Regarde en autrui Tout ce qui t'y déplaît, tout ce qu'on y censure, Et déracine en toi ce qui te choque en lui, Corneille, ib. I, 25. St Bernard fit un voyage dans ces pays-là pour y déraciner ce mauvais germe, et les miracles qu'il y fit en confirmation de la vérité catholique sont plus éclatants que le soleil, Bossuet, Var. XI, § 35. Commencez à déraciner vos vicieuses inclinations, Massillon, Car. Jeûne.

    Déraciner les abus, les faire disparaître.

  • 4Se déraciner, v. réfl. Perdre son enracinement. Cet arbre se déracine.

    Fig. Les opinions anciennes ne se déracinent pas facilement. Souvent le vain orgueil par là se déracine, L'amour-propre se mine, Et fait place aux vertus avec facilité, Corneille, Imit. II, 2.

HISTORIQUE

XIVe s. … Et si t'enfourme [conduis-toi de telle manière], K'orguel de ton cuer desrachinnes, Jean de Condé, p. 158.

XVIe s. Timoleon pensa d'affranchir aussi les autres villes, et de tout poinct exterminer et deraciner les tyrannies de Sicile, Amyot, Timol. 34.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « déraciner »

Étymologie de déraciner - Littré

Dé… préfixe, et racine ; picard, déracheiner, déracher ; provenç. desraygar, desrazigar ; anc. catal. desreygar ; espagn. desraigar ; ital. disradicare. Le provençal, l'espagnol et l'italien sont formés de raiz, radice, racine.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de déraciner - Wiktionnaire

 Dérivé de raciner avec le préfixe dé-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « déraciner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
déraciner derasɛ̃e play_arrow

Conjugaison du verbe « déraciner »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe déraciner

Évolution historique de l’usage du mot « déraciner »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « déraciner »

  • DLC (console et PC) 1er juillet – Vous seul pouvez arrêter la prolifération qui rugit dans cette jungle lointaine et la libérer d’un pouvoir mystérieux. La route n’est pas sans risques: de nouveaux ennemis et des puzzles dangereux vous attendent dans l’ombre. Trouvez de nouvelles armures, armes et artefacts en essayant de déraciner la source de la corruption maléfique: l’Abomination de la jungle. Breakingnews.fr, Xbox Game Pass ajoute SoulCalibur VI et bien d'autres à venir bientôt
  • Un pariMondou savait qu’il venait de prendre un pari en choisissant Canonica, le meilleur joueur de son groupe d’âge dans son pays. Le talent ne fait aucun doute. Des rumeurs dans le milieu laissaient entendre qu’il est intéressé à se déraciner. Une autre équipe de la LHJMQ a dit à Mondou après sa sélection que Canonica était numéro un sur sa liste… Le Nouvelliste, Après le choc, le flirt | Sports | Le Nouvelliste - Trois-Rivières
  • En réponse, l'Egypte s'est engagée dans une opération massive depuis février 2018 pour déraciner le terrorisme dans le Sinaï Nord, tuant au moins 1.000 combattants. F , Egypte : 2 combattants "extrêmement dangereux" tués dans le Sinaï Nord
  • Il faut rester dans une ville/région bien desservie par les trains et les axes autoroutiers pour que votre famille/vos amis viennent vous voir et que vous en fassiez autant. Il faut choisir un endroit câblé avec la fibre ou tout au moins parfaitement couvert par les opérateurs Internet et téléphone pour obtenir les meilleurs connexions rapides. Il faut surtout mûrir le projet en famille : si vous avez des ados, il sera plus compliqué de les "déraciner" de leurs copains que des enfants en maternelles. Franceinfo, Le rendez-vous du Particulier. Après le confinement et l'essor du télétravail, si on quittait les grandes villes ?
  • Si le départ de cette famille se déroule sans trop de heurts, la situation des agents qui souhaitent ne pas déraciner leurs familles est plus problématique. Certains doivent partir seuls travailler ailleurs en laissant leurs familles en Alsace. Courrier picard, Entre résignation et colère, Fessenheim attend l'arrêt de sa centrale
  • Si vous rencontrez une erreur, plutôt que de la déraciner ou de la pourfendre, voyez si vous pouvez la traiter avec patience et permettre à la lumière d'éclairer le noyau de Bon et de Vrai qui, en général, ne manque pas de s’y trouver. De Jean-Paul Ier
  • Il faut en prendre son parti : plus les préjugés sont idiots, et plus ils sont difficiles à déraciner... surtout chez les gens intelligents ! De André Ber / Ségoldiah !

Traductions du mot « déraciner »

Langue Traduction
Corse spuntà
Basque uproot
Japonais 根こそぎ
Russe выкорчевывать
Portugais arrancar
Arabe اقتلاع
Chinois 铲除
Allemand entwurzeln
Italien sradicare
Espagnol desarraigar
Anglais uproot
Source : Google Translate API

Synonymes de « déraciner »

Source : synonymes de déraciner sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « déraciner »



mots du mois

Mots similaires