Endurcir : définition de endurcir


Endurcir : définition du Wiktionnaire

Verbe

endurcir \ɑ̃.dyʁ.siʁ\ transitif ou pronominal 2e groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’endurcir)

  1. Rendre dur.
    • Donner une nouvelle trempe à du fer pour l’endurcir davantage.
    • Le corail s’endurcit à l’air.
    • La plante des pieds s’endurcit à la marche.
  2. (Par extension) Rendre fort, rendre robuste.
    • Le travail endurcit le corps.
  3. (Figuré) Accoutumer à ce qui est dur, fâcheux, pénible.
    • Il est bon d’endurcir de bonne heure les jeunes gens au travail, aux intempéries de l’air, aux privations.
    • S’endurcir à la peine.
    • S’endurcir à la douleur, à la fatigue.
    • S’endurcir aux injures, aux affronts.
  4. (Par extension) Contracter une mauvaise habitude, au point de n’en avoir ni honte, ni remords.
    • S’endurcir dans le vice, dans le crime.
    • S’endurcir au crime.
  5. Rendre impitoyable, insensible.
    • L’avarice lui avait endurci le cœur.
    • S’endurcir aux misères d’autrui.
    • Un cœur qui s’est endurci.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Endurcir : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ENDURCIR. v. tr.
Rendre dur. Le grand air endurcit certaines pierres. Donner une nouvelle trempe à du fer pour l'endurcir davantage. Le corail s'endurcit à l'air. La plante des pieds s'endurcit. Il signifie, par extension, Rendre fort, rendre robuste. Le travail endurcit le corps. Il signifie au figuré Accoutumer à ce qui est dur, fâcheux, pénible. Il est bon d'endurcir de bonne heure les jeunes gens au travail, aux intempéries de l'air, aux privations. S'endurcir à la peine. S'endurcir à la douleur, à la fatigue. S'endurcir aux injures, aux affronts. S'endurcir dans le vice, dans le crime, Contracter l'habitude du vice, du crime, au point de n'en avoir plus de honte, de remords. On dit aussi S'endurcir au crime. Il signifie aussi Rendre impitoyable, insensible. L'avarice lui avait endurci le cœur. S'endurcir aux misères d'autrui. Un cœur qui s'est endurci. Dans le langage de l'Écriture, Dieu endurcit le cœur des pécheurs, Il ferme leur cœur aux bonnes inspirations, il les abandonne à leur égarement. Dieu avait endurci le cœur de Pharaon. Le participe passé

ENDURCI, IE, s'emploie comme nom et se dit de Ceux qui ont perdu tout sentiment de piété. Ces hommes ne peuvent goûter les vérités évangéliques : ce sont des endurcis.

Endurcir : définition du Littré (1872-1877)

ENDURCIR (an-dur-sir) v. a.
  • 1Rendre dur. Le grand air endurcit certaines pierres.

    Fig. Donner une dureté morale. Ma place ne m'a pas encore endurcie ; je sens tout trop vivement, Maintenon, Lettre au card. de Noailles, 5 avril 1700. La tendresse de cœur se perd souvent, parce que les passions et le commerce des hommes politiques endurcissent insensiblement les jeunes gens qui entrent dans le monde, Fénelon, Éduc. filles, ch. 5. La multitude des malheureux vous endurcit à leurs misères, Massillon, Car. Aumône. C'est que le même zèle qui nous attache au prince nous endurcit souvent envers le public, Massillon, Or. fun. Villeroy.

    Il se dit, dans le même sens, des sentiments, du cœur, etc. Sans mentir, Monseigneur, si vous ne vous êtes bien endurci le cœur parmi les Suédois…, Voiture, Lett. 67. Il faut agir de force avec de tels esprits, Seigneur ; et qui les flatte endurcit leur mépris, Corneille, Héracl. I, 1. Endurcis-toi le cœur, sois arabe, corsaire…, Ne va point sottement faire le généreux, Boileau, Sat. VIII. Un cœur qu'ont endurci la fatigue et les ans, Racine, Bajaz. I, 1. Endurcir les esprits contre l'humanité, Voltaire, M. de Cés. I, 1. Les Musulmans altiers, trop longtemps vos vainqueurs, Ont changé la Sicile, ont endurci vos mœurs, Voltaire, Tancr. I, 4.

    Absolument. Au milieu des grandeurs, qui endurcissent toujours, ils nous trouvaient sensibles, Montesquieu, Lett. pers. 74.

  • 2Rendre résistant, robuste, capable de supporter. S'exposer aux intempéries des saisons est ce qui endurcit le corps.

    Absolument. Il n'y a rien qui endurcisse comme le travail des champs.

  • 3S'endurcir, v. réfl. Devenir dur. Le corail s'endurcit à l'air.
  • 4 Fig. Contracter une dureté morale. S'endurcir au crime. Mon cœur s'est endurci par toutes mes disgrâces, Rotrou, Vencesl. II, 2. Ceux qui s'endurcissent contre la foi de nos pères, Bossuet, Messe. Autant qu'ils se seront endurcis aux malheurs des pauvres, autant Dieu les laissera-t-il s'endurcir à leur propre malheur, Bourdaloue, Exhort. char. envers les pauvres, t. I, p. 50. Ce héros… Qui ne connaît de pleurs que ceux qu'il fait répandre, Qui s'endurcit contre eux dès l'âge le plus tendre, Racine, Iphig. IV, 1. Les hommes corrompus s'endurcissent contre ce qui pourrait les toucher, Fénelon, Tél. XX. En cherchant à s'endurcir contre les cris de sa conscience, Massillon, Car. Avenir.
  • 5Devenir résistant à la fatigue, apprendre à supporter. Montrez-lui comme il faut s'endurcir à la peine, Corneille, Cid, I, 7. Son corps s'endurcissait chaque jour, Fénelon, Tél. XVII.

    Par extension. Il avait acquis avec art l'habitude de n'être pas aisément troublé, et s'était endurci aux distractions, Fontenelle, Tschirnhaus.

HISTORIQUE

XIIe s. Pur quei endurcissez vos quers [cœurs] cume fist Egypte e li reis Pharaun de Egypte ? Rois, p. 21.

XIIIe s. Et gloutonnie la vilaine, Luxure, peresce et envie, Et avarice l'endurcie, Et toute leur pourrie graine, J. de Meung, Tr. 107. Il apele à sa merci ceus qui endurcissent en pechié, Psautier, f° 77.

XIVe s. En ce chastel avoit maint Englois endurci De guerre demener et le may et l'avril, Guesclin. 21637.

XVIe s. Endurcissez le à la sueur, au froid, aux hazards, Montaigne, I, 183. Il dressoit et endurcissoit fort sa personne tous les jours à l'exercice des armes, Amyot, Philop. 21.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Endurcir : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « endurcir » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « endurcir »

Étymologie de endurcir - Littré

En 1, et durcir ; Berry, endurzir ; provenc. endurzir, indurzir ; catal. endurir ; espagn. endurecer ; ital. indurire.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de endurcir - Wiktionnaire

(1100-50) Dérivé de durcir avec le préfixe en-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « endurcir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
endurcir ɑ̃dyrsir play_arrow

Conjugaison du verbe « endurcir »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe endurcir

Évolution historique de l’usage du mot « endurcir »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « endurcir »

  • Bart fait encore les frais des pensées obscènes de son père ! Homer a des doutes : il pense que son fils pourrait devenir homosexuel. Totalement opposé à cette éventualité, il décide alors de l'endurcir. Pour cela, il lui fait passer toutes sortes de tests ridicules, dont l'un consiste à tuer un renne de sang-froid. Heureusement, l'animal et ses copains se sont rebellés, empêchant la famille Simpson d'agir ainsi. Ce qui signifie tout de même qu'en plus de le battre, Homer veut décider des choix amoureux de Bart à sa place. Décidément, ce gros mangeur de donuts perd peu à peu sa place dans notre coeur... melty, Les Simpson : Voici les pires choses faites par Homer dans la série | melty
  • Pour s'endurcir, il faut soumettre le corps à beaucoup d'effort et de fatigue, et s'habituer à résister à tout ce qui peut l'affecter, quelque rudement que ce soit. De Arthur Schopenhauer / Aphorismes sur la sagesse dans la vie
  • Il faut s'endurcir, sans jamais se départir de sa tendresse. De Ernesto "Che" Guevara

Traductions du mot « endurcir »

Langue Traduction
Corse endurite
Basque harden
Japonais 硬化する
Russe затвердеть
Portugais endurecer
Arabe تصلب
Chinois 硬化
Allemand härten
Italien indurire
Espagnol endurecer
Anglais harden
Source : Google Translate API

Synonymes de « endurcir »

Source : synonymes de endurcir sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « endurcir »


Mots similaires