La langue française

Aveulir

Définitions du mot « aveulir »

Trésor de la Langue Française informatisé

AVEULIR, verbe trans.

I.− Emploi trans. Rendre veule, sans volonté et sans énergie.
A.− [Le compl. désigne une pers. ou sa vie intellectuelle] Aveulir qqn; aveulir ses idées :
1. C'est la solitude qui m'aveulit de la sorte. J. Richepin, Braves gens,1886, p. 364.
B.− P. anal. [Le compl. désigne un inanimé, gén. une expr. artistique] Aveulir un refrain ,,en ralentissant les notes finales`` (A. Daudet, Jack, t. 2, 1876, p. 291).
Rem. Noté comme néol. par Littré; non admis par les dict. de l'Ac.
II.− Emploi pronom. (à valeur passive). Devenir veule.
A.− [Le suj. désigne une pers.] :
2. − Pendant ton emprisonnement, qu'est-ce qui t'a demandé le plus de force? − D'apprendre à m'aveulir ... Depuis longtemps Hernandez soupçonnait Moreno d'une singulière complaisance à l'égard du tragique. Mais son angoisse, dont le capitaine ne discernait pas la nature, était évidente. Malraux, L'espoir,1937, p. 622.
B.− P. anal. [Le suj. désigne une forme d'expr. artistique, un tracé, une figure, etc.] :
3. Et puis, il faut bien l'avouer, le tableau de cette année témoigne d'étranges défaillances. Le modelé s'est aveuli et l'air s'est raréfié. Les mains de sa paysanne [de M. Lepage] ne sont pas des mains de femme qui tripote la terre, ce sont les mains de ma bonne qui époussète le moins possible et lave la vaisselle, à peine. Huysmans, L'Art mod.,1883, p. 49.
4. Au lieu de préparer sur la palette la valeur d'un morceau ou un bon mélange où s'aveulissaient les couleurs, ils les trouvent sur la toile par l'action... F. Fénéon, Les Hommes d'aujourd'hui,no241 (Plowert1888).
Rem. 1. La forme en -ant du verbe peut être adjective : une vie aveulissante, des mœurs aveulissantes (Rob.). ,,Vieillir nous charge quelquefois d'une mauvaise vie et aveulissante science`` (Guéhenno, Journal d'une « Révolution », 1937, p. 159). 2. De même la forme du part. passé, un caractère aveuli (Gide, Journal, 1928, p. 877).
PRONONC. : [avøli:ʀ], j'aveulis [ʒavøli]. Aveulissant : [avølisɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. xives. « réduire (une qualité) à néant » (G. Le Muisis, Poésies, éd. Kervyn de Lettenhove, II, 54 ds T.-L. : toute gentillecche par est trop aveulie), attesté uniquement chez cet auteur; 2. 1876 « rendre veule », supra ex. 3. Dér. de veule*; dés. -ir.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 10.
BBG. − Darm. 1877, p. 130. − Plowert 1968 [1888].

Wiktionnaire

Verbe

aveulir \a.vø.liʁ\ 2e groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’aveulir)

  1. (Transitif) Rendre veule, sans volonté.
  2. (Pronominal) Devenir veule.
    • Les Français ont oublié la guerre, la victoire et l'enthousiasme ; ils s’aveulissent ; ils laissent la bride sur le cou à ceux qui les dépouillent. — (Paul Chack, Sur les bancs de Flandre, 1927, p.252)
    • Comme ces pères lâches qui trouvent plus facile de satisfaire tous les caprices de leurs enfants que de leur opposer fermement des valeurs fortes, l’Église ne cessait de s’aveulir. — (Dan Brown, Da Vinci Code, Traduction Daniel Roche, 2004)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « aveulir »

Verbe dérivé de l'adjectif veule en ajoutant le préfixe a- inchoatif, du latin ad- (« à »), marquant ici le changement d'état, le début de l'action.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « aveulir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
aveulir avølir

Évolution historique de l’usage du mot « aveulir »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « aveulir »

  • Tout compte fait, il est évident que dans notre pays, l’université n’est qu’un instrument du pouvoir au même titre que les autres appareils idéologiques d’État. Tout est mis en œuvre pour que les sbires du régime y occupent des positions privilégiées. On n’a pas encore compris que l’enseignement universitaire doit produire un savoir, un savoir qui se renouvelle et qu’il se doit d’offrir un espace de mise en question de notre société. Sans être exclusivement fonctionnel comme le souhaitent certains courants de pensée contemporains, l’université doit réfléchir sur la société dans laquelle elle vit. Pour ce faire, l’enseignant, sans nécessairement bénéficier de ce qu’Olivier Beaud appelle privilège d’extraterritorialité, doit jouir d’un statut, en termes d’immunité, au moins semblable à celui dont jouit le député de l’Assemblée Nationale. Évidemment, on pourrait redouter des abus et se demander si l’enseignant fera bon usage de ce genre de privilège. Mais pareilles craintes ne seraient fondées que si, au départ, le recrutement ou les promotions se font sans la rigueur nécessaire, comme on semble d’ailleurs l’observer depuis quelques années. Qui l’eût cru? Dans un inextricable cafouillage, le Cameroun recrute des enseignants d’université par centaines à partir du Minesup, sous la supervision du cabinet du Premier Ministre et les dispatche dans les établissements comme on le ferait pour des écoles primaires ou des lycées de la République ! Une honte ! Du jamais vu nulle part ailleurs dans le monde. Mais encore une fois à regarder de plus près, pareille « innovation » dans le mode de recrutement peut n’être qu’une nouvelle manière d’aveulir l’enseignant de l’université de manière à ce qu’il considère justement comme superflue toute revendication ayant trait aux libertés académiques. camer.be, CAMEROUN :: Affaire Agbor Balla : Dans une lettre ouverte, Ambroise Kom déshabille Fame Ndongo :: CAMEROON
  • Je suis derrière vous. En 1974 quand je reviens a 12hoo de ma classe de CM2 je rencontre un marocain que l’administration étatique obesifiée a fait venir pour faire le travail de boug... euuh le travail que le cul-blanc ne veut pas faire car il est payé au smic et il faut bien approvisionné la SS mortifère qui justement s’occupe a aveulir ces fesses blanches,bref,ce monsieur,que je croise parfois actuellement et qui en quelques mots m’embue mes yeux,m’envoyait avec des pièces de dix ou vingt centimes lui acheté une bouteille de « SIC » ,bouteilles consignées parfois,translucides,elles contenaient un ancêtre du soda,couleurs vert phosphorique,jaune soufre,orange,ca « piquait » quand on. AgoraVox, La nouvelle « épidémie du siècle »... - AgoraVox le média citoyen
  • le jeux des islamistes pour des raisons historiques qui leur est propre , cet entrisme des islamistes étaient pourtant facilement détectable par leur misogynie affichée et déclarée et leur lutte qui n’était ni économique ni sociale, mais plutôt une lutte des consciences pour atteindre leur seul idéal, l’apartheid des consciences (abolir ou dans le cas le moins favorable aveulir l’incroyance et les fausses religions, c’est a dire toutes les religions autres que l’islam).Mais personnellement je pense que les choses ont bien évolué depuis Arlette Laguillet et la lutte des classes traditionnelle a bel et bien été remplacée par la lutte des races même si pour les gauchistes naïfs (qui n’ont pas encore compris l’islamisme) la lutte des races se fait en faveur de la lutte des classes, mais ils oublient quand même que c’est au prix du sacrifice de leurs fondamentaux, a savoir l’égalité homme femme, la liberté de conscience (et surtout de ne pas croire en Dieu) et bien d’autres choses qu’il faut mettre sous le tapis de la prière.Mais le gauchistes commencent a se rendre compte, ces contradictions deviennent difficilement supportables et c’est pour cela qu’ils tentent un populisme de gauche, mais il est voué a l’échec s’ils continuent a trainer comme un boulet l’islamisme qui peut encore se greffer sur eux, alors qu’en face le populisme de droite est bien plus cohérent AgoraVox, Alexandre del Valle : « L'islamisme ne serait pas possible s'il n'y avait une extrême-gauche complice et une gauche multiculturaliste » - Agoravox TV

Images d'illustration du mot « aveulir »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « aveulir »

Langue Traduction
Anglais shame
Espagnol vergüenza
Italien vergogna
Allemand schande
Chinois 耻辱
Arabe عار
Portugais vergonha
Russe позор
Japonais
Basque pena
Corse vergogna
Source : Google Translate API

Synonymes de « aveulir »

Source : synonymes de aveulir sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « aveulir »

Aveulir

Retour au sommaire ➦

Partager