La langue française

Déraidir

Définitions du mot « déraidir »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉRAIDIR, verbe trans.

Faire perdre sa raideur à quelque chose, l'assouplir. Il a étiré et déraidi ses jambes (Laforgue, Moral. légend.,1887, p. 182).
Emploi pronom. réfl. :
1. ... toute sa personne secouée d'un petit frisson de froid se déraidissait. Rigide tout à l'heure et défendu par son immobilité, le corps de la femme réapparaissait, vivait, livrait insouciamment quelque chose de ses mystères sous les plis changeants du vêtement. Vogüé, Les Morts qui parlent,1899, p. 165.
Au fig. :
2. ... dans ces minutes royales, si nous étions poète, toute la plainte de l'univers (...) s'échapperait de notre cœur, vivante, épanouie, prête à déraidir les âmes. Barrès, Mes cahiers,t. 3, 1904, p. 247.
Emploi pronom. réfl. Se détendre, se laisser aller :
3. Gêné, compassé dans la première partie de son rôle, il [M. Guitry] s'est déraidi subitement au quatrième acte et a joué toute la scène du bal avec un superbe emportement de colère amoureuse. A. Daudet, Pages inédites de crit. dramatique,1897, p. 134.
Rem. On rencontre ds la docum. les part. passés adj. déraidi, ie, déroidi, ie. Peu à peu ses membres déroidis lui permettaient de plus faciles mouvements (Toepffer, Nouv. genev., 1839, p. 355). Ce charme que possède le Midi (...) pour vaincre le dur des âmes du Nord et les livrer, déliées et déraidies, au catholicisme (Goncourt, MmeGervaisais, 1869, p. 158).
Prononc. et Orth. : [deʀ εdi:ʀ] ou, p. harmonis. vocalique, [deʀe-]; (je) déraidis [deʀ ε(e)di]. Var. déroidir, je déroidis [deʀwadi:ʀ]. [deʀwadi] [e] fermé libre lat. devenu [wε] à la fin du Moy. Âge, subit vers le xives. 2 traitements : il aboutit à [wa] dans un grand nombre de mots (roi, loi, voix, évolution qui s'étend du xiveau xixes.); il aboutit à [ε] écrit -ai-, [wε] perdant son élément labial, dans un certain nombre de mots, surtout derrière [ʀ] (raie, craie). Dans de nombreux mots il y a, jusqu'au xviies., hésitation entre [wa] et [ε] : croire/crere, droit/dret (cf. ces mots) dans lesquels c'est [wa] qui l'emporte. Dans raide/roide (et ses dér.), c'est [ε] qui est couramment prononcé, la prononc. [wa] étant réservée au style oratoire et considérée comme vieillie. Le verbe est admis ds Ac. 1798 et 1835, s.v. déroidir; ds Ac. 1878 et 1932, s.v. déraidir, avec la rem. : ,,on écrit aussi déroidir``. La majorité des dict. admet les 2 formes tout en soulignant que déroidir n'est plus usité (cf. Lar. 19e-20e, Rob., Quillet 1965). Étymol. et Hist. 1. 1559 réfl. se desroidir « perdre sa raideur » (Ol. de Magny, Od., fo35 vods Gdf. Compl.); 2. 1604 « faire perdre à quelque chose sa raideur, relâcher » (Trium. Ling. Dict., ibid.); 1798 fig. (Ac. : son caractère commence à se déroidir). Anton. de enredir (Psautier d'Oxford, Cantique de Moïse, 17, éd. Fr. Michel, p. 238), enroidir (Dialogue Gregoire, 184, 8 ds T.-L., s.v. enredir), cf. enreder, enroidier ds T.-L.; prép. de(s)-, lat. dis-; dès 1268, la forme de[s]roidier « faire cesser la raideur des membres » (Claris et Laris, 25579 ds T.-L.). Fréq. abs. littér. : 8.
DÉR.
Déraidissement, subst. masc.Action de (se) déraidir et, p. méton., résultat de cette action. Il y a eu comme un déraidissement entre Dumas et moi et comme un commencement de relation (Goncourt, Journal,1895, p. 873).Il résulta de cette volte-face − escomptée par l'habile dictateur − un déraidissement général (L. Daudet, Sylla,1922, p. 197). 1reattest. 1636 deroidissemant (Monet, p. 300a); du rad. du part. prés. de déroidir, déraidir, suff. -ment1*. Fréq. abs. littér. : 1.

Wiktionnaire

Verbe

déraidir \de.ʁɛ.diʁ\ transitif 2e groupe (voir la conjugaison)

  1. Faire cesser d’être raide.
    • Il faut mettre ce linge gelé devant le feu pour le déraidir.
    • Les membres engourdis par le froid se déraidissent auprès du feu.
    • (Figuré) Son caractère commence à se déraidir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉRAIDIR. v. tr.
Faire cesser d'être raide. Il faut mettre ce linge gelé devant le feu pour le déraidir. Les membres engourdis par le froid se déraidissent auprès du feu. Fig., Son caractère commence à se déraidir.

Littré (1872-1877)

DÉRAIDIR
  • Voy. DÉROIDIR.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « déraidir »

De raidir, avec le préfixe dé-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « déraidir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
déraidir derɛdir

Évolution historique de l’usage du mot « déraidir »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « déraidir »

  • En pratique, le président de la République et ses ministres entendent déraidir le Code du travail, faciliter le recours au chômage partiel et permettre une révision potentielle des heures de travail. Il s'agit après tout "donner des instruments de souplesse aux entreprises", rappelle Le Parisien. Planet, Coronavirus : les pouvoirs que le projet de loi d'urgence confère au gouvernement
  • L'objectif ? "Se rajeunir, gagner en naturel et déraidir son image sulfureuse de Némésis vengeresse", assure la journaliste lifestyle du Point.fr. Le Point, Valérie Trierweiler : merci pour ce lifting ! - Le Point
  • Calmez-vous…..Prenez une tisane avec de la camomille et un truc pour vous détendre ….pour vous déraidir… Je vous sens raide ! Un si Proche Orient, La vérité sur Chirac et les Arabes – Un si Proche Orient
  • calme pépère, la cousine arrive bientôt, tu vas déraidir... midilibre.fr, Une Héraultaise violemment attaquée par deux chiens dans le Nord - midilibre.fr
  • Une fois ces bonnes astuces pour se lever en tête, on peut passer à la vitesse supérieure et en profiter pour faire quelques étirements rapides, qui détendront les muscles. "On peut par exemple se mettre debout, lever un genou, et le croiser d'un côté puis de l'autre. Ou, pour déraidir tout le corps, lever ses deux bras puis les incliner d'un côté puis de l'autre", conseille Yann Couderc. Le Huffington Post, La position assise est néfaste pour la santé, voici quelques astuces pour passer plus de temps debout | Le Huffington Post LIFE

Images d'illustration du mot « déraidir »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « déraidir »

Langue Traduction
Anglais loosen
Espagnol aflojar
Italien allentare
Allemand lösen
Chinois 松开
Arabe فك
Portugais afrouxar
Russe отпускает
Japonais 緩む
Basque loosen
Corse allughjà
Source : Google Translate API

Synonymes de « déraidir »

Source : synonymes de déraidir sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « déraidir »

Déraidir

Retour au sommaire ➦

Partager