La langue française

Doucereux

Définitions du mot « doucereux »

Trésor de la Langue Française informatisé

DOUCEREUX, EUSE, adj.

A.− [Correspond à doux I A] Qui est doux sans être agréable, qui est d'une douceur fade. Mets, vin doucereux. Ces papayes doucereuses au goût de poires urineuses, dont le souvenir, quinze ans plus tard, (...) m'écœure encore (Céline, Voyage,1932, p. 218).
B.− [Correspond à doux I B 2]
1. [Correspond à doux I B 2 a] Qui est d'une douceur affectée, hypocrite ou désagréable, fade. (Quasi-)synon. douceâtre (cf. douceâtre B), enjôleur, insinuant; (quasi-) anton. autoritaire, brutal, caustique.Dans la société « néochrétienne », les gardes municipaux seront de timides militaires rougissant ainsi que des jeunes filles (...) les sergens de ville, de doucereux et inoffensifs personnages, des manières de maîtres de cérémonie (Musset, Revue des Deux-Mondes,1833, p. 106):
1. ... Diderot est affecté à force de vouloir faire effet; on aperçoit le dédain du succès dans Goethe à un degré qui plaît singulièrement, alors même qu'on s'impatiente de sa négligence. Diderot a besoin de suppléer, à force de philantropie, aux sentiments religieux qui lui manquent; Goethe seroit plus volontiers amer que doucereux; mais ce qu'il est avant tout, c'est naturel; ... Staël, De l'Allemagne,t. 2, 1810, p. 80.
Par personnification. Tel est le cruel amour! Il paraît doucereux et gentil, mais il est barbare et impudent (Claudel, Échange,1894, II, p. 693).
Subst. C'est un doucereux; faire le doucereux :
2. Les Lachassaigne disaient de leur cousine pauvre « qu'elle avait du tact, qu'elle savait disparaître ». C'était vrai qu'au dessert, il semblait qu'elle se volatisât. Pendant le repas même on eût dit qu'elle éteignait ses cheveux blonds; ses yeux ne regardaient rien; sa robe avait la couleur des boiseries. Aussi en sa présence le linge le plus sale était-il lavé sans que le couple se méfiât d'une doucereuse qui feignait de n'avoir pas d'yeux, mais qui voyait − ni d'oreilles, mais qui entendait. Mauriac, Génitrix,1923, p. 335.
2. P. méton. [Correspond à doux I B 2 b] Qui dénote une douceur affectée, hypocrite ou désagréable, fade. Air, regard, trait doucereux; parole, voix doucereuse. La veuve vint à lui, en prenant l'air aigrement doucereux d'une marchande soupçonneuse qui ne voudrait ni perdre son argent, ni fâcher le consommateur (Balzac, Goriot,1835, p. 300).La doucereuse honnêteté, (...) les semblants de vertu, (...) les façons hypocrites d'une femme mariée (Balzac, Cous. Bette,1846, p. 140):
3. Don Eduardo, dans la dépêche aux Cortès, ne donne-t-il pas trop à la gracieuseté? Cette lettre n'est pas assez énergique. ferrante. − Je répugne au style comminatoire, parce qu'il engage. Je préfère le style doucereux. Il peut envelopper tout autant de détermination solide que le style énergique, et il a l'avantage qu'il est plus facile de s'en dégager. Montherlant, La Reine morte,1942, II, 1ertabl., 1, p. 166.
Emploi masc. à valeur de neutre. Il a de la gaucherie sans timidité, du dédain sans fierté, quelque chose de doucereux auprès des femmes, parce que, dans cette seule circonstance, il a besoin de tromper pour séduire (Staël, De l'Allemagne,t. 3, 1810, p. 74).
Prononc. et Orth. : [dusʀø], fém. [ø:z]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1225-30 le tens bel et doucereus « doux » (G. de Lorris, Rose, éd. F. Lecoy, 80); av. 1350 [ms. xves.] Qui croit paroles doucereuses Souvent les treuve venimeuses (Isopet, I, IX, éd. J. Bastin, Recueil général des Isopets, t. II, p. 216); jusqu'au xvies.; 1648 « qui a une douceur affectée » (Scarron, Le Virgile travesti, VI ds Littré). Dér. de douceur*; suff. -eux*; cf. Meyer-L. t. 2, 2, § 27. Fréq. abs. littér. : 154. Bbg. Goug. Mots t. 3 1975, p. 96. − Mat. Louis-Philippe 1951, p. 286.

Wiktionnaire

Adjectif

doucereux \du.sʁø\

  1. Qui est d’une douceur fade et affectée, en parlant des personnes.
    • […] insensiblement la sombre humeur qu’on voyait sur leurs traits s’atténuait, s’effaçait. De menaçants, ils devenaient gouailleurs, puis doucereux, entreprenants. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • (Par extension)Un traitement ! répéta le prêtre enhardi par le ton doucereux du capitaine forestier ; […]. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DOUCEREUX, EUSE. adj.
Qui est d'une douceur fade et affectée, en parlant des Personnes. Quel personnage doucereux! Par extension, Un langage, un ton, un air doucereux.

Littré (1872-1877)

DOUCEREUX (dou-se-reû, reû-z') adj.
  • 1Qui est doux sans être agréable au goût. Et qui [vin], rouge et vermeil, mais fade et doucereux, N'avait rien qu'un goût plat et qu'un déboire affreux, Boileau, Sat. III.
  • 2 Fig. Qui a un agrément, une douceur fade. Peignez donc, j'y consens, les héros amoureux, Mais ne m'en faites pas des bergers doucereux, Boileau, Art p. III. Tomyris : Un madrigal que j'ai fait ce matin pour le charmant ennemi que j'aime. - Minos : Hélas ! qu'elle est doucereuse ! Boileau, Héros de romans. Ces doucereux Renauds, ces insensés Rolands, Boileau, Sat. X.

    Substantivement. Un doucereux. Votre Clitandre dont vous me parlez et qui fait tant le doucereux, est le dernier des hommes pour qui j'aurais de l'amitié, Molière, Mis. V, 4. Je laisse aux doucereux ce langage affecté, Boileau, Sat. IX.

    Il se dit aussi des choses. Pour un enfant maltraité, Dit Iris, votre langage Me paraît bien doucereux, Chaulieu, L'am. et l'amitié. Ce n'est pas un tissu de mots doucereux, La Bruyère, i. Les propos doucereux dont on veut l'amuser, Rousseau, Ém. V.

  • 3Qui a une douceur affectée. Ces gens-là, quoique doucereux, Sont quelquefois bien dangereux, Scarron, Virg. trav. VI. Je ne suis ni doucereuse, ni importune, Maintenon, Lett. d'Aubigné, 22 juillet 1680. Il y a des vieillards doucereux, circonspects, pleins de ménagements, comme s'ils avaient leur fortune à faire, Voltaire, Lett. Mme du Deffant, 15 janv. 1761.

    Il se dit aussi des choses. Sa figure effrayante et doucereuse m'est bien restée, et j'ai peine à me le rappeler sans frémir, Rousseau, Confess. III.

HISTORIQUE

XIIIe s. Lors estuet [il faut] jones gens entendre à estre gais et amoureus Por le tens bel et doucereus, la Rose, 80. Et esperance me ramene Un pensé doucereus et frois [frais], Roman de la Poire.

XIVe s. Qui croit paroles doucereuses Souvent les trouve venimeuses, Leroux de Lincy, Prov. t. II, p. 387.

XVIe s. Ô doux parler dont les mots doucereux Sont engravés au fond de ma memoire ! Ronsard, 30. Remy Belleau, ce doucereux et gentil poete, Des Accords, Bigarr. f° 79, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « doucereux »

 Dérivé de douceur avec le suffixe -eux.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Picard, douchereux ; wallon, doûcrèse ; rouchi, doucreux ; de douceur, anciennement doucor, d'où doucereux par atténuation de l'o, comme dans l'ancienne forme dolereus, douloureux. Dans l'ancienne langue, doucereus n'avait pas un sens péjoratif.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « doucereux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
doucereux dusrø

Évolution historique de l’usage du mot « doucereux »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « doucereux »

  • Projet folk rassemblant l’autrice-compositrice-interprète Anique Granger ainsi que Benoît Archambault qui est également membre de Mes Aïeux ainsi que le conjoint de sa partenaire de scène, Prairie Comeau offre un album de reprises tout en douceur (tanguant même vers le doucereux de temps en temps). Comme le tandem s’avère très (voire trop ?) sage dans sa proposition, Praire Comeau se distingue par son interprétation et le choix de ses pièces allant d’un classique de Félix (Notre sentier) à un extrait de comédie musicale des années 40 (Speak Low). Pour se confiner dans la ouate, bref.   Le Journal de Montréal, Un hommage tout étoile pour Guy Béart | JDM
  • Le regard complice, le sourire au bout des lèvres sur un rythme lent et doucereux… Les Stone à la voix de velour signent une session live d’une élégance rare. Rolling Stone, LIVE SESSION - Angus et Julia Stone partent sur leur "Big Jet Plane" - Rolling Stone
  • Certains trouvaient Jean Dominique Senard trop doux, voire doucereux. Plus maintenant. Après avoir convoqué un conseil d'administration extraordinaire, le président de Renault vient d'obtenir la tête de son numéro deux, Thierry Bolloré, et ce "avec effet immédiat", comme le précise un communiqué de presse lapidaire. La Directrice financière, Clotilde Delbos, assurera l'intérim en attendant l'arrivée d'un successeur a précisé le groupe au losange. Celui qui avait dû prendre dans la précipitation la direction du groupe au losange, après l'arrestation de Carlos Ghosn à l'aéroport de Tokyo il y a onze mois, a d'ailleurs dénoncé dans un entretien aux Echos paru la veille la "brutalité", et un "coup de force très inquiétant".   LExpansion.com, Alliance Renault Nissan : Pourquoi Thierry Bolloré a été sacrifié - L'Express L'Expansion

Images d'illustration du mot « doucereux »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « doucereux »

Langue Traduction
Anglais sweet
Espagnol dulce
Italien dolce
Allemand süss
Chinois
Arabe حلو
Portugais doce
Russe сладкий
Japonais 甘い
Basque gozoa
Corse dolce
Source : Google Translate API

Synonymes de « doucereux »

Source : synonymes de doucereux sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « doucereux »

Doucereux

Retour au sommaire ➦

Partager