Autoritaire : définition de autoritaire


Autoritaire : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

AUTORITAIRE, adj. et subst.

I.− Emploi adj.
A.− Domaine pol., admin., soc.
1. [En parlant de pers.]
a) Vieilli. Qui est partisan de l'autorité absolue, d'un régime fort :
1. ... notre table donne une idée de l'anarchie actuelle des esprits. Le vicomte est un athée du mariage, le docteur un vitaliste qui nie la liberté; le premier est catholique, autoritaire; le second positiviste et proudhonien. Amiel, Journal intime,1866, p. 551.
b) Qui exerce une autorité absolue, qui gouverne en despote :
2. Frédéric de Hohenzollern passa pour le type du souverain éclairé. Ses victoires, pour celles du progrès et même, ou peu s'en faut, de la liberté. C'était pourtant un despote, un souverain absolu et plus autoritaire que tous les autres. Sa méthode, c'était le militarisme, le caporalisme, le dressage prussien, le contraire du gouvernement libéral. Il a fallu plus d'un siècle pour qu'on s'en aperçût. Bainville, Histoire de France,t. 1, 1924, p. 299.
Rem. 1. On rencontre dans la docum. le néol. autoritarien, ienne, adj. et subst. (Péguy, De la Grippe I, 1900, p. 13; suff. -ien*, sans doute sur le modèle sém. de césarien, ou morphol. de agrarien [de agraire]) synon. de autoritaire (I A 1 b). 2. On rencontre également le néol. autoritarite, subst. fém. (Id., ibid., p. 8; suff. -ite*). P. plaisant. Maladie due à une crise inflammatoire d'autorité, à un excès autoritaire.
2. [En parlant de choses] Qui caractérise, exprime l'autorité, qui dénote un régime fort :
3. Le caractère brutal de l'autorité politique et judiciaire, l'arbitraire fréquent de ses décisions, les rigueurs des peines et des châtiments, l'emploi de la contrainte matérielle pour dompter les consciences, la flagrante et profonde inégalité des conditions, toutes ces circonstances donnent l'impression d'une société durement constituée, d'une organisation oppressive, maintenue par le moyen d'une hiérarchie autoritaire, et dans de telles conditions que l'individu, astreint à l'exécution de devoirs impérieux, devait renoncer à jamais franchir d'un pas les limites de la caste où il était né. Mais c'est là une illusion; et la réalité était bien différente de l'apparence. Il s'en fallait de beaucoup que le cadre social fût aussi inflexible et rigide qu'il en avait l'air. Faral, La Vie quotidienne au temps de st Louis,1942, p. 255.
SYNT. Subst. + autoritaire : empire, gouvernement, plan, principe, régime autoritaire. − PARAD. a) (Quasi-)synon. autocratique, despotique, dictatorial, puissant, totalitaire. b) Anton. démocratique, humanitaire, libertaire.
B.− Domaine psychol.
1. [En parlant de pers.] Souvent péj. Qui a de l'autorité, qui impose nettement sa personnalité, sa volonté à autrui. Homme autoritaire :
4. Or, dans cette discussion sur la guerre, Zola est cassant, tranchant, autoritaire, parle de la guerre comme un stratège qui aurait vu toutes les batailles du siècle pourrait en parler, n'écoutant pas les objections, donnant des démentis, butordant à tort et à travers, enfin mal élevé au possible; et Daudet et moi ne l'avons jamais trouvé d'un commerce si désagréable. E. et J. de Goncourt, Journal,1891, p. 122.
5. Pierre Louis pouvait avoir bien des défauts de caractère : il était capricieux, quinteux, fantasque, autoritaire; il cherchait sans cesse à incliner autrui vers ses goûts à lui, et prétendait forcer l'ami à marcher dans sa dépendance; mais il avait des générosités exquises... Gide, Si le grain ne meurt,1924, p. 573.
Rem. S'emploie except. à propos d'une pers. vis-à-vis d'elle-ême (cf. Green, Journal, Le Bel aujourd'hui, 1958, p. 358 : ... un moi plus impérieux, plus autoritaire et plus sûr de lui que le moi que je connais).
2. [En parlant de choses, en partic. d'un aspect du comportement humain] Qui marque l'autorité :
6. Il évoque le masque du docteur : son regard dur et fin; sa bouche, autoritaire jusque dans le baiser; son sourire décidé et courageux : mais tant de bonté secrète. R. Martin du Gard, Jean Barois,1913, p. 253.
SYNT. Subst. + autoritaire : éducation, geste, pression, signe, voix autoritaire. − PARAD. a) (Quasi-)synon. arrogant, assuré, énergique, ferme, fort, glorieux, hautain, impératif, important, imposant, magistral, péremptoire, raide, rude, violent. b) Anton. accommodant, conciliant, coulant, faible, familier, indulgent, servile, soumis.
P. anal. [En parlant d'inanimés] :
7. Ceux qui préfèrent la sieste sont réveillés en sursaut par un drôle d'angélus sans rien de mélancolique, de doux, de persuasif comme le nôtre, un angélus sec, autoritaire, fanatique, administré à la ville comme une fessée. Morand, La Route des Indes,1936, p. 119.
II.− Emploi subst.
A.− Domaine pol., vieilli.Partisan de l'autorité absolue. (Quasi-)synon. absolutiste :
8. Ah! que Rougon prenne garde! il sera mangé, lui d'abord, balayé de ce pouvoir auquel il se cramponne, pour lequel il renie tout. C'est très malin, son jeu de bascule, les gages donnés un jour aux libéraux, l'autre jour aux autoritaires; mais, à ce jeu-là, on finit fatalement par se rompre le cou... Zola, L'Argent,1891, p. 414.
B.− Domaine psychol.Personne autoritaire, qui imprime à son entourage la marque de sa personnalité, de sa volonté :
9. Ce que tue l'autoritaire autour de lui, c'est la saveur même de l'acte humain, avec ce que comporte d'excitant l'initiative et de léger l'autonomie. (...) L'autoritaire dérobe à son entourage cette sphère de l'aisance qui est, autour d'un être libre, le jeu d'espace vécu nécessaire aux manœuvres de sa liberté. Les tendresses tyranniques, les sollicitudes trop pressantes donnent à l'objet de leurs faveurs le même sentiment d'étouffement, et sans doute le donnent-elles parce qu'elles ne sont pas étrangères à la passion dominatrice. Mounier, Traité du caractère,1956, p. 512.
PRONONC. : [otɔ ʀitε:ʀ] ou [ɔ-]. Cf. autoriser. Noter que, pour le mot, Harrap's 1963 donne également les deux possibilités de prononc. pour l'initiale. À comparer avec autoriser.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1865 « qui soutient en politique le principe de l'autorité » (J. Lemoinne, Journal des Débats, 15 oct. ds Littré : Ce n'était pas la peine de prendre son vol avec tant de solennité pour nous dire que les différents peuples avaient des caractères différents, que l'Angleterre était aristocratique et libérale, et que la France était démocratique et autoritaire); 2. 1865 « (en parlant des choses) qui se rapporte à l'autorité » (G. Flaubert, Correspondance, p. 191 : la mesure autoritaire); 3. 1873 « qui veut imposer sa volonté, despote » (Zola, Le Ventre de Paris, p. 709 : Mais Charvet restait le despote du groupe, étant le plus autoritaire); 4. 1885 subst. (Zola, Germinal, p. 1411 : Et lui, continuant à leur tenir tête, éprouvait un soulagement, dans cette franchise qui vidait son cœur d'autoritaire). Dér. de autorité*; suff. -aire*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 293. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) néant, b) 119; xxes. : a) 600, b) 821.
BBG. − Bastin 1970. − Bruant 1901. − Darm. 1877, p. 196. − Dub. Pol. 1962, passim.Foulq.-St-Jean 1962. − Pamart (P.). Écriture artiste et créations verbales. qq. glanures à travers le Journal des Goncourt. Vie Lang. 1970, p. 306.

Autoritaire : définition du Wiktionnaire

Adjectif

autoritaire \o.tɔ.ʁi.tɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Associé à une personne qui use ou montre de l’autorité.
    • Avec beaucoup de tact, ce vieillard, qui savait n’être ni autoritaire ni égoïste, s’efforçait de gagner l’affection de Nazira et de se faire pardonner d’être vieux. — (Out-el-Kouloub, Nazira, dans "Trois contes de l’Amour et de la Mort", Édition Corrêa, 1940)
    • Rabalan se sentit troublé. Du moment que le maire affirmait d’une façon aussi autoritaire qu’il était sorcier, il fallait le croire… Ça l’étonnait pourtant. — (Octave Mirbeau, Rabalan.)
    • Agrégé d'histoire du droit et de droit romain, autoritaire et un rien coléreux, il est fasciné par les méthodes policières. — (Thierry Pfister, Les socialistes, Albin Michel, 1977)
  2. (Vieilli) Associé à une personne qui est partisanne de l’autorité comme valeur prédominante d’un régime, d’un système, d’une institution.
    • Actuellement le jeu chiraqien, malgré son ineptie, a le mérite d'empêcher le glissement d'une fraction de l’électorat « autoritaire » vers le PCF. — (Emmanuel Todd, Le Fou et le Prolétaire, 1979, réédition revue et augmentée, Paris : Le Livre de Poche, 1980, page 208)
  3. Associé à un concept, une idée, une chose qui manifestent de l’autorité.
  4. (Psychologie) Associé à une personne qui à une personnalité qui souhaite prendre l’ascendant sur les autres, leur imposer sa volonté.

Nom commun

autoritaire \o.tɔ.ʁi.tɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. (Politique) (Vieilli) Partisan de l’autorité, de l’ordre supérieur à la liberté.
    • Cette lutte dans l’Internationale entre les autoritaires et les anarchistes se termina donc en faveur de ces derniers. — (Michel Bakounine, Œuvres, tome I, Introduction par Max Nettlau, édition P.-V Stock, 1907, p. xviii)
  2. (Psychologie) Personne qui arrive à dominer son entourage en lui imposant sa personnalité et sa volonté.[1]
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Autoritaire : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AUTORITAIRE. adj. des deux genres
. Qui aime l'autorité et qui en use volontiers.

Autoritaire : définition du Littré (1872-1877)

AUTORITAIRE (ô-to-ri-tê-r') adj.
  • Néologisme. Qui aime ou favorise l'autorité. Ce n'était pas la peine de prendre son vol avec tant de solennité pour nous dire que les différents peuples avaient des caractères différents, que l'Angleterre était aristocratique et libérale, et que la France était démocratique et autoritaire, John Lemoinne, Journal des Débats, 15 oct. 1865.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « autoritaire »

Étymologie de autoritaire - Wiktionnaire

(1865) Composé de autorité et du suffixe -aire.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « autoritaire »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
autoritaire otɔritɛr play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « autoritaire »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « autoritaire »

  • Vous avez là deux hommes majeurs et libres de mener leur vie à leur guise depuis que leur père autoritaire n’est plus. Je pense qu’il va falloir vous habituer à les voir séparément si vous tenez à eux. Apprenez à diminuer vos attentes et ça vous permettra d’apprécier la présence de chacun à la fois, au lieu de continuer à espérer l’impossible. Le Journal de Montréal, Comment raccorder ma famille? | Le Journal de Montréal
  • Souvent accusée par ses opposants de gouverner Paris seule et de façon autoritaire, dans la dernière ligne droite des municipales, Anne Hidalgo semble plutôt miser sur la concertation. En apparence tout du moins. CNEWS, Anne Hidalgo va-t-elle changer sa façon de diriger Paris ? | CNEWS
  • Massensen Cherbi : Sur un plan procédural, cet avant-projet est autoritaire. En effet, l’avant-projet de révision de la Constitution n’est pas issu du bas, c’est-à-dire du peuple, à travers une Assemblée constituante, mais du haut, à travers une initiative présidentielle. Or, la Constitution algérienne est la seule de toutes les Constitutions méditerranéennes à confier uniquement cette initiative au président de la République, et ce depuis la Constitution du 22 novembre 1976. C’est ainsi que dans toutes les autres Constitutions maghrébines, l’initiative de la révision est partagée avec le Parlement, tandis que dans la Constitution turque, elle appartient uniquement au Parlement. Selon Montesquieu « tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser » et il est dès lors peu probable qu’un Président, qui dispose des pleins pouvoirs, s’en déleste de lui-même. De là que l’avant-projet conserve l’hyper-présidentialisme de la Constitution de 1976. Afrik.com, Massensen Cherbi : « L’avant-projet de révision de la Constitution est autoritaire »
  • C’est via cet article du Soir, ainsi que par courrier électronique, que les membres de personnel de l’ULB ont pris connaissance des mesures envisagées par l’université. Un « coup de force plus qu’interpellant » que dénonce le syndicat CGSP Enseignement-recherche, ancré à l’ULB. Dans une lettre envoyée jeudi aux membres du conseil d’administration et du conseil académique de l’université, le syndicat d’enseignants va jusqu’à pointer une « dérive vers une gestion autoritaire ». Le Soir Plus, La CGSP dénonce «la dérive vers une gestion autoritaire» à l’ULB - Le Soir Plus
  • C'est sans doute cette omniscience qui lui dicte de continuer à durcir sa politique et à se montrer de plus en plus autoritaire. La situation semble critique? C'est pourtant là que Trump est dans son élément. Certes, depuis son investiture il s'est rendu ridicule plus d'une fois lors d'interventions où son inculture et son manque de préparation sautaient aux yeux; mais aujourd'hui, alors que son pays est, sinon au bord de la guerre civile, du moins clivé comme jamais, il doit sentir que son moment est venu. Faire jouer les muscles, montrer qui est le plus fort, tracer une démarcation claire, simple, nette entre les méchants d'un côté et les gentils de l'autre: ce qui relève du cauchemar pour n'importe quel dirigeant vaguement normal en Occident, c'est pain bénit pour Trump. Slate.fr, Mises en scène, dérive autoritaire... À quoi joue Trump? | Slate.fr
  • Dans toute l'Amérique latine, des démocraties ont remplacé des régimes autoritaires. Il est temps que la même chose se produise à Cuba. De Barack Obama / Maison Blanche, 29 septembre 2014.
  • Les chefs ne se soumettent pas, ou s'ils se soumettent, ce n'est qu'en apparence. Ils sont nés autoritaires. C'est une des bonnes raisons pour lesquelles ils sont des chefs. De Henry Deyglun / Les Amours d'un communiste
  • Les femmes ont tous les défauts : elles sont autoritaires, dépensières, sans culture. Et le pire de tous : elles sont jolies. De Paul Morand
  • La dictature est une forme autoritaire de la démocratie dans laquelle tout ce qui n'est pas obligatoire est interdit. De Léo Campion
  • Elle est acariâtre et autoritaire : c’est un boulet. Il l’a épousée quand même : c’est une boulette. De René Dorin

Traductions du mot « autoritaire »

Langue Traduction
Corse autoritariu
Basque autoritario
Japonais 権威主義者
Russe авторитарный
Portugais autoritário
Arabe استبدادي
Chinois 专制
Allemand autoritär
Italien autoritario
Espagnol autoritario
Anglais authoritarian
Source : Google Translate API

Synonymes de « autoritaire »

Source : synonymes de autoritaire sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « autoritaire »



mots du mois

Mots similaires