La langue française

Déférent

Sommaire

  • Définitions du mot déférent
  • Étymologie de « déférent »
  • Phonétique de « déférent »
  • Évolution historique de l’usage du mot « déférent »
  • Citations contenant le mot « déférent »
  • Traductions du mot « déférent »
  • Synonymes de « déférent »
  • Antonymes de « déférent »

Définitions du mot déférent

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉFÉRENT1, ENTE, adj.

[En parlant d'un inanimé concr.]
A.− ANAT. Canal déférent. Canal qui relie l'épididyme à l'urètre postérieur. La ligature des canaux déférents n'a pas donné chez l'homme des résultats bien nets (J. Rostand, La Vie et ses probl.,1939, p. 129).
Emploi subst. p. ell. Les canaux séminifères (...) qui aboutissent tous à un seul déférent (Cuvier, Leçons d'anat. comp.,t. 5, 1805, p. 210).
B.− ASTRON. Cercle déférent. Cercle imaginé par les Anciens pour expliquer le mouvement des planètes. Pour toutes les planètes, un des deux cercles, épicycle ou déférent, est parcouru dans le même temps (Poincaré, Mécan. nouv.,Mémoire, 1905, p. 21).
Prononc. et Orth. : [defeʀ ɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Ds Ac. 1718-1878. Étymol. et Hist. 1520 anat. (Le Guidon en françois avec les gloses de J. Falcon, fo74 ds Sigurs, p. 273 : vases spermatiques deferens). Empr. au lat. deferens, part. prés. de deferrer au sens de « porter de haut en bas »; v. déférer.

DÉFÉRENT2, ENTE, adj.

[En parlant d'une pers. ou de son attitude] Qui témoigne de la déférence. Attitude déférente. Kassem avait été très doux pour sa sœur aînée, très déférent (Gobineau, Nouv. asiat.,1876, p. 108):
Nous parlâmes beaucoup de Robert, Gilberte en parlait sur un ton déférent, comme si c'eût été un être supérieur qu'elle tenait à me montrer qu'elle avait admiré et compris. Proust, Le Temps retrouvé,1922, p. 980.
Rem. 1. Dans cette accept., on rencontre également ds la docum. le part. prés. déférant, ante, en emploi adj. Le roman psychologique (...) se faisait le glossateur déférant de la caste riche et oisive (Mauclair, De Watteau à Whistler, 1905, pp. 102-103). 2. Comme formule de politesse, ,,sentiments déférents est moins humble que sentiments respectueux et s'emploiera à l'égard d'un correspondant vis-à-vis de qui on se sent inférieur sans avoir à lui témoigner proprement du respect`` (Dupré 1972).
Prononc. et Orth. : [defeʀ ɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Écrit déférant ds Ac. 1694-1878; écrit déférent ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. Cf. déférer1 et 2. STAT. − Déférent1 et 2. Fréq. abs. littér. : 188.

Wiktionnaire

Adjectif 1

déférent

  1. En parlant d'une personne ou de son attitude : Qui défère, qui cède, qui témoigne de la déférence vis-à-vis d'autrui.
    • Esprit doux et déférent.
    • Et comme j’allais courir, craignant la fureur des matous, au secours de Beaugarçon, je vis qu’il faisait retraite avec lenteur, majesté et inconscience, parmi les rayés immobiles, silencieux, et pour la première fois déférents devant l’eunuque qui avait osé battre la reine. — (Colette, Chats, dans La maison de Claudine, Hachette, 1922, collection Livre de Poche, 1960, page 143.)
    • Car il avait la clientèle de tous les hobereaux du pays. Il les traitait avec une familiarité déférente dont son fils s'émerveillait. — (Georges Simenon, Le Blanc à lunettes, ch. II, Gallimard, 1937)

Adjectif 2

déférent

  1. (Anatomie) Canal déférent : canal qui relie l'épididyme à l'urètre.
  2. (Astronomie) Cercle déférent : cercle sur lequel, selon les Anciens, se déplacent les planètes.
    • Après avoir emprunté à Apollonius de Perge l’idée des cercles excentriques, déférents et épicycles, [Ptolémée] propose un système géocentrique qui permet de prévoir les positions des astres avec une très bonne précision, qui rend compte des mouvements rétrogrades et des variations de luminosité des planètes. — (« De l’astronomie à la géométrie », Michel Rousselet, Les secrets des dimensions, Bibliothèque Tangente no 66, avril 2019, page 44.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉFÉRENT, ENTE. adj.
Qui défère, qui cède. Esprit doux et déférent.

Littré (1872-1877)

DÉFÉRENT (dé-fé-ran) adj. m.
  • 1 Terme d'astronomie. Cercle déférent, ou, substantivement, le déférent, cercle imaginé par les anciens astronomes pour expliquer certaines inégalités des planètes, vues de la terre supposée immobile au centre du monde.
  • 2 Terme d'anatomie. Canal déférent, le conduit excréteur du testicule.
  • 3 S. m. Terme de monnayeur. Le déférent, la marque qui indique le lieu de la fabrication d'une monnaie, le nom du directeur et du graveur.

HISTORIQUE

XVIe s. Quatre preparans et deux ejaculatoires ou deferens, c'est à dire jetans, Paré, I, 27.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

DÉFÉRENT, adj. pris sub. (Astron.) cercle inventé dans l’ancienne Astronomie, pour expliquer l’excentricité, le périgée, & l’apogée des planetes. Voyez Excentricité, &c.

Comme l’on avoit observé que les planetes sont différemment éloignées de la terre en différens tems ; on supposoit que leur mouvement propre se faisoit dans un cercle qui n’étoit pas concentrique à la terre ; & ce cercle excentrique étoit appellé déférent, parce que passant par le centre de la planete, il sembloit la porter & la soûtenir, pour ainsi dire, dans son orbite.

On supposoit que ces déférens étoient inclinés différemment à l’écliptique, mais qu’aucun ne l’étoit au-delà de huit degrés, exceptés celui du soleil qu’on plaçoit dans le plan de l’équateur même, & qu’on supposoit coupé par les déférens des autres planetes en deux endroits appellés nœuds.

Dans le systême de Ptolomée, le déférent est aussi appellé déférent de l’épicycle, parce qu’il traverse le centre de l’épicycle, & semble le soûtenir. Voyez Épicycle.

Il est évident qu’on expliquoit assez bien par le moyen de ces cercles excentriques pourquoi les planetes étoient tantôt plus éloignées, tantôt plus proches de la terre : on auroit pû même s’en passer absolument dans le systême des épicycles. Car supposant le déférent concentrique à la terre, & imaginant que la planete parcoure un épicycle dont le centre se meuve sur la circonférence du déférent ; il est évident que la planete sera le plus éloignée lorsqu’elle sera au point le plus haut de l’épicycle, & le plus proche lorsqu’elle sera au point le plus bas. Aussi on n’a fait principalement usage des déférens excentriques que lorsqu’on a eu banni les épicycles, & qu’on a supposé que les planetes se mouvoient autour du soleil. Car comme alors on expliquoit fort facilement les stations & rétrogradations des planetes, les épicycles que Ptolemée avoit imaginés pour cela, devenoient inutiles ; mais il restoit à expliquer l’excentricité, & les points de l’apogée & du périgée ; c’est ce qui fit imaginer que les planetes décrivoient autour du soleil des cercles excentriques. Kepler a depuis changé ces cercles en ellipses dont le soleil occupe le foyer commun, & M. Newton a fait voir par son systême de la gravitation universelle, que les planetes devoient en effet décrire des ellipses autour du soleil, suivant les loix que Kepler avoit indiquées. V. Newtonianisme, Attraction, Plante, &c. (O)

Déférens, (Vaisseaux) Anat. Ce sont deux tuyaux du corps humain blancs, fermes, & un peu applatis, un à droite & un à gauche, qui naissent chacun de l’extrémité interne, ou de la queue de l’épididyme dont ils sont la continuation, & finissent enfin après un long cours par se terminer aux vésicules séminales. Il faut en remarquer,

1°. La situation & le cours. Ils marchent parallelement, sans pourtant communiquer ensemble, remontent avec les vaisseaux & les nerfs spermatiques, & entrent dans la cavité du bas-ventre, en passant par l’anneau du grand oblique. C’est alors qu’ils quittent les arteres & veines spermatiques, pour se jetter du côté de la vessie ; ils rencontrent dans leur trajet l’artere ombilicale, derriere laquelle ils passent, ainsi que derriere l’uretere du même côté avec lequel ils croisent, se portent à la partie postérieure du cou de la vessie, & s’ouvrent chacun de leur côté dans le réservoir cellulaire qui porte le nom de vésicules séminales.

2°. Leur extrémité : elle se termine, comme je viens de dire, à la partie antérieure des vésicules séminales. Là elle s’unit en maniere d’angle pour former avec les extrémités voisines des vésicules séminales une espece de languette qui avance dans le canal, & qui fait l’office de soûpape, c’est-à-dire qu’elle permet l’entrée de la liqueur séminale dans la vésicule, mais qu’elle ne permet pas de même le retour de cette liqueur dans le canal déférent.

3°. Leur substance qui est forte, presque semblable à celle d’un nerf, plus solide & plus ferme que celle des vaisseaux ordinaires.

4°. Leur cavité, qui au commencement, & dans sa continuation, peut à peine recevoir une soie, s’élargit de plus en plus derriere la vessie, ensuite se retrécit à son extrémité, & ne laisse rien couler dans l’urethre, hormis dans les convulsions causées par les plaisirs de l’amour. Enfin quoique l’épaisseur du canal déférent soit applatie, sa cavité est néanmoins cylindrique.

Voilà les principales singularités des vaisseaux déférens, dont on peut voir la représentation, le cours & les contours, dans Vesale, dans Graaf, & dans Ruysch. Article de M. le Chevalier de Jaucourt.

Deferent (à la Monnoie) est une marque que chaque directeur met sur sa monnoie, pour reconnoître les especes de sa fabrication.

Il y a trois especes de déférens ; celui de la monnoie, qui est ordinairement une lettre qui se place au bas de l’écusson ; celui du directeur, qui se place au bas de l’effigie, & celui du graveur, qui se met avant le millésime.

Le déférent des monnoies est constant en France, mais celui du directeur & du graveur sont arbitraires.

Déférens des hôtels des monnoies de France.
A, Paris. H, La Rochelle. O, Riom.
B, Roüen. I, Limoges. P, Dijon.
C, Caen. K, Bordeaux. Q, Perpignan.
D, Lyon. L, Bayonne. R, Orléans.
E, Tours. M, Toulouse. S, Reims.
G, Poitiers. N, Montpellier. T, Nantes.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « déférent »

De déférant, participe présent de déférer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. deferens, de deferre, porter de haut en bas (voy. DÉFÉRER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « déférent »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
déférent defer

Évolution historique de l’usage du mot « déférent »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « déférent »

  • Anne Walberg est une diva déchue, elle fut un grand nez dans le monde du parfum. Aujourd’hui, elle est socialement une « sauvage », froide et distante. Guillaume Favre est son nouveau chauffeur, spontané, peu déférent. La particularité de ce duo, c’est qu’il n’est ni amoureux, ni amical. Unidivers, CINECO : LES PARFUMS Vialas mardi 21 juillet 2020
  • L'hymne actuel du Niger - La Nigérienne - a été écrit par le Français Maurice Albert Thiriet en 1961 et beaucoup de gens dans le pays considèrent que les paroles de la chanson sont déférentes à la France.Vous pouvez écouter l'hymne actuel du Niger ci-dessous : BBC News Afrique, Le Niger veut changer son hymne jugé trop déférent à la France - BBC News Afrique
  • Le canal déférent passe dans le canal inguinal pour entrer dans la cavité pelvienne, puis se courbe au-dessus de l'urètre et redescend à l'arrière de la vessie. À son extrémité, le canal déférent s'élargit en une ampoule. En s'associant au conduit excréteur de la vésicule séminale (glande), il forme un court conduit éjaculateur. Les deux conduits entrent dans la prostate et déversent leur contenu dans l'urètre. Futura, Définition | Canal déférent - Conduit déférent - Spermiducte | Futura Santé
  • Cette technique sera présentée comme une alternative à long-terme à la vasectomie, qui consiste à sectionner le canal déférent. “Les procédures non-chirurgicales sont toujours favorisées aux méthodes chirurgicales parce qu’elles sont plus sûres et moins invasives, a expliqué le Dr Sharma. Davantage d’hommes sont prêts à les suivre.” Le contrôle de cette technique a été effectué via différentes phases d’essais cliniques. Le Dr Sharma rapporte un taux de réussite de 97.3% sur les 303 candidats humains qui s’étaient portés volontaires pour la phase 3 des essais. Il indique, de plus, qu’aucun effet secondaire n’a été rapporté. Si toutes les autorisations sont accordées, le produit pourrait être disponible pour le grand public – dans un premier temps, en Inde – d’ici six mois. Journal du Geek, Le premier contraceptif masculin par injection bientôt commercialisé
  • Car en plus de rendre un hommage déférent et très musical à tout un pan de la musique populaire tout en évoquant de façon nostalgique les changements spectaculaires et radicaux survenus dans le monde du spectacle depuis l’avènement d’Abba, Eurovision song contest – The story of Fire Saga contient indéniablement certaines séquences vraiment fendardes et surréalistes. Ajoutons également qu’au sens du gag s’ajoute un certain sens du rythme : si le petit coup de mou habituel aux comédies intervient bien au bout d’une heure, il aura le bon goût de ne pas s’éterniser. Critique Film, À voir sur Netflix : Eurovision Song Contest - The Story of Fire Saga | Critique Film

Traductions du mot « déférent »

Langue Traduction
Anglais deferential
Espagnol deferente
Italien deferente
Allemand ehrerbietig
Chinois 服从的
Arabe مراعية
Portugais deferente
Russe почтительный
Japonais 延期
Basque deferential
Corse diferente
Source : Google Translate API

Synonymes de « déférent »

Source : synonymes de déférent sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « déférent »

Partager