La langue française

Défaillance

Sommaire

  • Définitions du mot défaillance
  • Étymologie de « défaillance »
  • Phonétique de « défaillance »
  • Évolution historique de l’usage du mot « défaillance »
  • Citations contenant le mot « défaillance »
  • Images d'illustration du mot « défaillance »
  • Traductions du mot « défaillance »
  • Synonymes de « défaillance »
  • Antonymes de « défaillance »

Définitions du mot défaillance

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉFAILLANCE, subst. fém.

A.− [Le compl. prép. désigne un inanimé concr.] Absence, déperdition d'une chose. MmeBertrand avait pris le parti de s'installer de son côté, avec sa fille, ce qui certainement amenait une grande défaillance de budget (Gide, Si le grain,1924, p. 480).
En partic. Disparition momentanée des manifestations habituelles d'un phénomène physique généralement cyclique. Celui qui vit de lumière (...) qui est plus intimement associé aux défaillances, aux éclipses du jour, à ses résurrections (Michelet, Oiseau,1856, p. 132):
1. Mais le soleil, sujet à de capricieuses absences, néglige souvent de notifier ses commandements : il n'est pas là pendant la nuit, il n'est pas là aux jours de brume. Les hommes ont donc été dans l'obligation de mesurer le temps et de définir les heures par des expédients, propres à suppléer aux défaillances de l'astre régulateur. Faral, La Vie quotidienne au temps de St Louis,1942, p. 20.
B.− [Le compl. prép. désigne une pers., p. méton. une partie du corps, un trait de caractère, une qualité intellectuelle ou mor.]
1. [À propos de la nature physique d'une pers.]
a) Amoindrissement ou interruption des fonctions d'un organe, d'un organisme, ayant généralement des causes pathologiques. La santé est de beaucoup dans la carrière d'un homme (...) cette force du corps sans défaillance (Goncourt, Journal,1863, p. 1334).
b) Spéc., MÉD. Défaillance du cœur, défaillance cardiaque (cf. anesthésie ex. 1).(Quasi-)synon. insuffisance cardiaque (d'apr. Méd. Biol. t. 1 1970).
P. méton. Ralentissement soudain, plus ou moins marqué, du rythme cardiaque, constituant le premier degré de la syncope et s'accompagnant d'une diminution de la respiration, d'une perte de conscience. (Quasi-) synon. évanouissement, syncope.Les jambes allongées, la tête appuyée au dossier, les mains pendantes, le visage pâle, les yeux hébétés, absolument comme s'il allait tomber en défaillance (Balzac, Splend. et mis.,1847, p. 489).Lisa a une sorte de défaillance. (...) elle s'évanouit (Camus, Possédés,1959, p. 1094).
2. [À propos de la vie mor. et intellectuelle d'une pers.]
a) Affaiblissement ou disparition d'une qualité d'ordre intellectuel, moral ou affectif. Défaillances morales; soudaine défaillance; défaillance(s) de l'âme, (la) mémoire, la nature humaine; tomber en défaillance. (Quasi-)synon. s'affaiblir, disparaître.C'est alors qu'on en veut à cette cruelle espérance (...) que tout projet de félicité s'évanouit et que toute idée de bonheur tombe en défaillance (Chênedollé, Journal,1804, p. 6).Ce ministre étrange, qui donc l'avait choisi, ou plutôt subi par défaillance de volonté (Clemenceau, Vers réparation,1899, p. 259):
2. C'est justement de ne rien vouloir, de ne rien faire que de petit, c'est d'une défaillance de désir et d'amour qui ne supprime point son orgueilleuse susceptibilité, c'est de vouloir et de ne pas faire qu'il est coupable. Blondel, L'Action,1893, p. 368.
b) P. ext., absol. Relâchement ou abandon de l'ensemble des forces morales d'une personne, se traduisant par une attitude de défaitisme, de renoncement. Moment(s) de défaillance. Pascal eut une heure de défaillance, de désespérance absolue. Il se demandait à quoi bon lutter (Zola, DrPascal,1893, p. 99).Sa tristesse (...) son sentiment de faiblesse et de défaillance l'ont amenée à prendre de mauvaises habitudes (Janet, Obsess. et psychasth.,1903, p. 106):
3. Mais il arrive aussi quelquefois que la défaillance est générale, c'est-à-dire que le pouvoir personnel abdique entièrement, et lâche en même temps les rênes à toutes nos facultés. T. Jouffroy, Mél. philos.,1833, p. 251.
P. méton. Erreur, faute commise sous l'effet d'un relâchement ou d'un abandon des forces morales. Tes faiblesses, tes défaillances, tes ennuis, tes fautes (Amiel, Journal,1866, p. 427).Elle céda et fut profondément dégoûtée. (...) elle raconta à ses camarades sa défaillance, qu'elle regrettait (Huysmans, Marthe,1876, p. 27).
C.− [Le compl. désigne des productions de l'activité hum.]
1. [Le compl. désigne une machine, un instrument] Perte (momentanée ou non) des qualités requises pour remplir une fonction. Défaillance mécanique. Défaillance du train au milieu de la côte (Romains, Vie unan.,1908, p. 211).De telles machines (...) sont incapables de la moindre défaillance, de la moindre erreur (Admin. P. et T.,1964, p. 41).
P. plais. Nous dansions sur les défaillances d'une clarinette (Sagan, Bonjour tristesse,1954, p. 48).
2. [Le compl. désigne une instit., un système soc.] Perte d'efficacité nuisant à la bonne marche de l'entreprise; erreur, faute commise à la suite de cette perte d'efficacité. L'ordonnancement des opérations de la paye, dont la moindre défaillance risque de se réfléchir sur le comportement du personnel (Villemer, Organ. industr.,1947, p. 170).On pourrait (...) déplorer (...) d'inadmissibles défaillances dans le système hôtelier (Le Figaro,19-20 janv. 1952, p. 8, col. 3).
3. [Le compl. désigne une œuvre littér. ou artistique] Point faible ou baisse de qualité d'une œuvre. Ce vaste roman [La guerre et la paix] n'a pas une défaillance. Chaque personnage est saisi dans son épaisseur humaine, son individualité bien marquée (Chardonne, Ciel,1959, p. 174):
4. Mais qu'arrive l'art romain, que se perde ce sens aigu de la qualité pour ne plus subsister que le principe de l'imitation, aboutissant au naturalisme, ou celui de la correction formelle, menant à l'académisme, et l'art occidental connaîtra sa première défaillance devant les dangers qui le guettent. Huyghe, Dialogue avec le visible,1955, p. 242.
Rem. On rencontre dans la docum. défaillement, subst. masc. Synon. de défaillance. Je me souviens du défaillement que j'eus le premier jour, quand (...) je m'aperçus qu'il n'avait pas de main droite (Gide, Journal, 1915, p. 525). Attesté aussi ds Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, Littré, Guérin 1892, Lar. 19e, Lar. Lang. fr., Quillet.
Prononc. et Orth. : [defajɑ ̃:s]. Ds Ac. 1694, s.v. deffaillance; ds Ac. 1718-1932 sous la forme mod. (cf. dé-1). Étymol. et Hist. Ca 1190 défailance « manque, défaut » (Sermons St Bernard, 113, 14 ds T.-L.); 1540 « perte subite des forces physiques » (N. Herberay des Essars, Amadis de Gaule, éd. H. Vaganay, 67). Dér. de défaillir*; suff. -ance*. Fréq. abs. littér. : 794. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 348, b) 1 008; xxes. : a) 1 590, b) 1 582.

Wiktionnaire

Nom commun

défaillance \de.fa.jɑ̃s\ féminin

  1. Perte momentanée des forces physiques accompagnée souvent d’une perte de connaissance.
    • Le phosphure de zinc employé comme rodenticide puissant produit en général des lésions nécrotiques ou rénales et entraîne la mort par défaillance cardiaque. — (Rodenticides: analyses, normes, préparations utilisées en santé publique et en agriculture, FAO, 1985, page 25)
    • Tomber en défaillance.
    • Il lui a pris une défaillance.
    • Avoir de fréquentes défaillances.
  2. (Figuré) Perte momentanée des forces morales.
    • Céline Thiébault était alors une jeune fille « bienfaisante », une de ces grandes filles brunes qui paraissent vingt ans au lieu de quinze, […]. Autour de ces créatures, trop vite aoûtées, ce qu'il peut roder d'appétits et combien le péché les guette à la moindre défaillance, je le sais. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 19)
  3. (Vieilli) Fait de faire défaut.
    • […], on pourrait dire que le soldat était convaincu que la moindre défaillance du moindre des troupiers pouvait compromettre le succès de l'ensemble et la vie de tous ses camarades - et que le soldat agissait en conséquence. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VII, La morale des producteurs, 1908, p.351)
  4. (Astronomie) Éclipse, en parlant d'un astre.
  5. (Informatique) Cessation de l’aptitude d’une unité fonctionnelle à accomplir une fonction requise.
  6. (Marché public) Cessation d’activité ou difficulté en cours d’exécution d’un contrat.
    • L’entreprise peut anticiper ce risque commercial en présentant un prix plus élevé, ou, au contraire, si elle sous-estime le risque, proposer un prix qui n’absorbera pas durablement la charge financière induite ce qui peut entraîner, à terme, la défaillance de l’entreprise ou une diminution de la qualité des prestations en dessous du minimum acceptable au titre du marché. — (DAJ, Le prix dans les marchés publics. Guide et recommandations. La formation et la variation des prix dans les marchés publics. Éléments juridiques et modalités pratiques. Version 1. Mars 2013. page 9.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉFAILLANCE. n. f.
Perte momentanée des forces physiques accompagnée souvent d'une perte de connaissance. Tomber en défaillance. Il lui a pris une défaillance. Avoir de fréquentes défaillances. Il se dit figurément de la Perte momentanée des forces morales. Dans cette vie d'ailleurs si belle il y eut de tristes défaillances. Il se disait aussi du Fait de faire défaut. La défaillance de la ligne masculine fit passer le trône dans une autre famille. Spécialement, Défaillance d'un astre, Éclipse.

Littré (1872-1877)

DÉFAILLANCE (dé-fa-llan-s', ll mouillées, et non dé-fa-yan-s') s. f.
  • 1État de ce qui fait défaut. Si la défaillance de la race masculine d'Aaron eût dû arriver, Dieu l'aurait prévue, Fénelon, t. II, p. 124.

    Terme de jurisprudence. Défaut d'accomplissement d'une clause au temps fixé.

    Ancien terme d'astronomie. Défaillance d'un astre, éclipse. Agathocle rassura ses soldats, en leur faisant entendre que ces sortes de défaillances des astres marquaient toujours un changement dans l'état présent, Rollin, Hist. anc. Œuvres, t. I, p. 285, dans POUGENS.

  • 2Défaillance de nature, état d'une personne en qui l'âge, les fatigues, les maladies ont usé les forces vitales. Cette suite de changements, en nos corps par la défaillance de la nature, en nos âmes par l'instabilité de nos désirs, Fléchier, Dauphine. Son zèle la soutint dans les défaillances de la nature, Fléchier, Mme de Mont. Seigneur, soutenez mon cœur, malgré les défaillances de la nature, Fénelon, t. XVIII, p. 160. La nécessité où les hommes sont de soutenir tous les jours la défaillance de leur corps par le boire et par le manger, Nicole, Ess. de mor. 1er traité, ch. 5.
  • 3Évanouissement, ou, plus précisément, diminution soudaine et plus ou moins marquée de l'action du cœur, qui constitue le premier degré de la syncope. Il lui prit une défaillance, Vaugelas, Q. C. liv. IV, ch. 6. Le sang qu'on perd en abondance Fait ordinairement tomber en défaillance, Tristan, Panthée, V, 1. Astarté but sans crainte, se fiant au contre-poison ; Pygmalion but aussi et peu de temps après il tomba dans une défaillance, Fénelon, Tél. VIII. Le chancelier Bacon tombait en défaillance toutes les fois qu'il y avait une éclipse de lune, Saint-Foix, Ess. Paris, Œuvres, t. IV, p. 400, dans POUGENS. Son trépas ne fut qu'une dernière défaillance, Marmontel, Mém. liv. VIII.
  • 4 Fig. Mon cœur tombait en défaillance ; je ne pouvais plus rappeler ma raison, Fénelon, Tél. IV. Avoir, dans les défaillances de l'âge, le même goût pour le monde, Massillon, Car. Prosp. Comme ses disciples étaient encore faibles, il veut leur épargner le spectacle de ses défaillances et de son agonie, Massillon, Car. Passion. Il souffrira, par les raisons que je viens de dire, une défaillance de cœur très grande, Montesquieu, Esp. XIV, 2. Jamais je n'y suis entré, sans sentir une certaine défaillance de cœur qui venait d'un excès d'attendrissement, Rousseau, Conf. IV.
  • 5 Terme de chimie ancienne. Déliquescence. Huile de tartre par défaillance, mélange de potasse et de carbonate de potasse devenu liquide par l'effet de son exposition à l'air.

HISTORIQUE

XIIe s. Et s'en tel point leur faisiez defaillance, Saint et martir, apostre et inocent Se plainderoient de vous au jugement, Quesnes, Romancero, p. 102.

XIIIe s. Mès si cum li ombre ne pose, En l'air oscurci, nule chose Fors defaillance de lumiere, la Rose, 6339.

XIVe s. Les vertuz sont superhabundances ou regart des vices qui sont defaillances, et ces vertus meismes ce sont defaillances ou deffautes ou regart des vices qui sunt en superhabundance, Oresme, Éth. 52.

XVIe s. Memoire monstrueuse en defaillance, Montaigne, I, 33. [Teigneux ou bossu, un père avoue son fils] non qu'il ne s'aperçoive de sa defaillance, Montaigne, I, 154. Qu'il feust huict jours sans prendre aulcun aliment, quelque defaillance qu'il sentist en soy, Montaigne, II, 32. Les assiegez ne perdoient plus de coups au loin, sentans la deffaillance de leurs poudres, D'Aubigné, Hist. II, 50. Elles ont un battement et defaillance de cœur, Paré, XVIII, 64.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « défaillance »

Défaillant ; provenç. defaillensa, defalensa.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) De défaillant ; voir -ance.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « défaillance »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
défaillance defajɑ̃s

Évolution historique de l’usage du mot « défaillance »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « défaillance »

  • A la première défaillance de gratitude, le bienfaiteur sent tout ses bienfaits lui remonter à la gorge. De Jean Rostand / De la vanité
  • Laissez-vous convaincre ; c'est en faisant méthodiquement et sans défaillance l'éducation de la liberté que vous élèverez des êtres libres. De Pauline Kergomard
  • L'insomniaque rêve d'une défaillance de la conscience qui lui permettrait de dormir comme l'acrobate rêve d'une défaillance de la pesanteur qui lui permettrait de ne jamais retomber. De Jean Baudrillard / Cool Memories - 1980-1985
  • Ce sont les faiblesses du coeur qui font les belles défaillances. De Paul Géraldy
  • Ce sont les faiblesses du coeur qui sont les plus belles défaillances. De Paul Géraldy
  • Les temps du passé ont des noms de défaillance : imparfait, passé composé.
  • Les âmes sont ainsi. Elles se vendraient pour posséder un corps mais n'ont rien de plus urgent à faire que de quitter à la moindre défaillance celui qui leur a donné asile et nourriture. De Hélène Ouvrard / Contes intemporels
  • Celui qui crée ne peut se détourner d'aucune existence ; une seule défaillance, n'importe où, l'arrache à l'état de grâce, le rend fautif de part en part. De Rainer Maria Rilke / Lettre à Clara Rilke
  • La crise de la grippe A (H1N1) de 2009 a préparé la défaillance de 2020 face au Covid-19. C'est la conviction du professeur Didier Houssin, ancien patron de la direction générale de la Santé, entre 2005 et 2011, et actuel président du comité d'urgence de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). La Chaîne Parlementaire - Assemblée Nationale, Coronavirus : Didier Houssin juge 'particulièrement grave' la défaillance sur les masques FFP2 | LCP
  • Le Rapport sur les hôtels souligne les données vitales qui sont basées sur la région de fabrication, les principaux acteurs de Équipement danalyse de défaillance, le type, les applications, etc. Et il donnera une vue transparente de lindustrie hôtelière. La présence importante de différents acteurs régionaux et locaux du marché Équipement danalyse de défaillance est extrêmement compétitive. Le rapport sur les hôtels est bénéfique pour reconnaître les revenus annuels des principaux acteurs, les stratégies commerciales des hôtels, les profils clés des entreprises et leur bienfait pour la part de marché des hôtels. La recherche sur le marché Équipement danalyse de défaillance contient une représentation illustrée de données importantes sous forme de graphiques, de figures, de diagrammes et de tableaux pour simplifier la compréhension des nouvelles tendances du marché Équipement danalyse de défaillance par les utilisateurs. Journal l'Action Régionale, Marché mondial des Équipement d’analyse de défaillance 2020 Diverses industries manufacturières: CARL Zeiss SMT GmbH, FEI Company, Hitachi High-Technologies Corporation, Jeol Ltd., Tescan Orsay Holding – Journal l'Action Régionale
  • Au lendemain de la condamnation d'un jeune Varois à 12 ans de réclusion criminelle et huit ans de suivi socio-judiciaire, ses avocats attaquent l'État pour défaillance de soins. Une action en responsabilité civile déposée devant le tribunal judiciaire de Toulon en vue d'obtenir un dédommagement. France Bleu, L'État attaqué pour défaillance de soins après la condamnation d'un incendiaire récidiviste dans le Var
  • Mercredi 24 juin, la centrale nucléaire EDF du Tricastin a déclaré à l’autorité de sûreté nucléaire un événement significatif de niveau 1 (sur les 7 points de l’échelle internationale des événements nucléaires). Après une défaillance sur l’une des vannes du circuit d’alimentation de secours des générateurs de vapeur, remarquée le 21 avril sur le réacteur n° 2 lors d’une maintenance, les équipes ont mis trop de temps à en comprendre l’origine. , Faits-divers - Justice | Défaillance d’une vanne à la centrale nucléaire EDF du Tricastin
  • La défaillance de l’outil informatique doit être analysée comme une « circonstance exceptionnelle » au sens de l’article L. 3211-12-1, IV°, du code de la santé publique. Ainsi, quand un tel dysfonctionnement a empêché la saisine du juge des libertés et de la détention, la mainlevée automatique de la mesure n’est pas retenue. Ce faisant, il faut revenir à un débat sur le fond au sujet de la nécessité du maintien dans l’établissement.  , Quand la défaillance de l’outil informatique fait échec à la mainlevée d’une mesure d’hospitalisation - Civil | Dalloz Actualité
  • La défaillance d’une soupape de sûreté du pressuriseur s’est produite lors d’un test sur le réacteur EPR en Finlande en mars dernier, a révélé Le Journal de l’énergie le 2 juin. Reporterre, le quotidien de l'écologie, L’EPR en construction en Finlande subit la défaillance d’une soupape
  • Quel est vraiment le pouvoir et l’influence réels de ces cabinets de conseil ? Comme beaucoup de professions similaires (lobbyistes, conseillers en communications...), les consultants en gestion et en stratégie tendent à exagérer fortement leur rôle quand ils parlent à des clients potentiels, et à le minimiser lorsqu’ils se retrouvent sous le feu des critiques. Certes, ces cabinets de conseil sont des acteurs clé de l’alignement croissant des pouvoirs publics sur les intérêts du secteur privé. Mais le simple fait qu’on fasse appel à eux est le signe que les décideurs étaient déjà largement convertis. Pour ce qui concerne la gestion de l’épidémie du Covid-19, leur omniprésence a surtout valeur de symptôme : celui de la « défaillance organisée » de l’État. Basta !, Covid-19 : ces consultants au cœur de la « défaillance organisée » de l’État - Basta !

Images d'illustration du mot « défaillance »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « défaillance »

Langue Traduction
Anglais failure
Espagnol fracaso
Italien fallimento
Allemand fehler
Chinois 失败
Arabe بالفشل
Portugais falha
Russe отказ
Japonais 失敗
Basque porrota
Corse fallimentu
Source : Google Translate API

Synonymes de « défaillance »

Source : synonymes de défaillance sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « défaillance »

Partager