La langue française

Étourdissement

Sommaire

  • Définitions du mot étourdissement
  • Étymologie de « étourdissement »
  • Phonétique de « étourdissement »
  • Évolution historique de l’usage du mot « étourdissement »
  • Citations contenant le mot « étourdissement »
  • Traductions du mot « étourdissement »
  • Synonymes de « étourdissement »
  • Antonymes de « étourdissement »

Définitions du mot étourdissement

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉTOURDISSEMENT, subst. masc.

A.− MÉD. et usuel. Trouble provoqué par un choc moral ou physique et parfois caractérisé par une perte de conscience momentanée. Synon. défaillance, éblouissement, évanouissement, faiblesse.La colique, la nausée, la faim, la soif, le mal d'estomac, le mal de tête, les étourdissements (...) sont bien aussi des sensations (Destutt de Tr., Idéol.,1801, p. 36).Ce n'est qu'un étourdissement, tout au plus. Je n'ai pas perdu connaissance une seconde (Bernanos, Imposture,1927, p. 501):
1. Je me plaisais à d'excessives frugalités, mangeant si peu que ma tête en était légère et que toute sensation me devenait une sorte d'ivresse. J'ai bu de bien des vins depuis, mais aucun ne donnait, je sais, cet étourdissement du jeûne, au grand matin ce vacillement de la plaine, avant que, le soleil venu, je ne dorme au creux d'une meule. Gide, Nourrit. terr.,1897, p. 187.
P. métaph. :
2. Un souvenir confus, une pâle mémoire lui restait d'espaces, d'étendues, de lieux vagues, de ces mondes et de ces limbes où les malades s'en vont pendant les dernières nuits qui les détachent de la terre, et dont ils sortent tout étonnés, avec l'étourdissement et la stupeur de l'infini, comme si dans leur rêve oublié avaient battu les premiers coups d'ailes de la mort! Goncourt, Mauperin,1864, p. 323.
B.− P. ext. Fatigue provoquée par un bruit, des paroles lassantes. Elle tombait seulement dans une rêverie, sous l'étourdissement des paroles intarissables du jeune homme (Zola, Pot-Bouille,1882, p. 172).Me suis réveillé dans l'étourdissement du bourdonnement des abeilles (Gide, Journal,1906, p. 217).
C.− Au fig. Fait de s'étourdir; état de griserie, d'ivresse qui en résulte. Une telle ivresse des sens et un si voluptueux étourdissement de la pensée que je ne puis y songer sans émotion (Lamart., Confid.,1849, p. 94).Il vivait au milieu d'un tel étourdissement sensuel, qu'en dehors du besoin de la posséder, il n'éprouvait rien de bien net (Zola, Nana,1880, p. 1260):
3. Ce qui me tente, c'est le voyage, c'est l'étourdissement, c'est l'oubli. L'instinct de m'échapper à moi-même renaît toujours. L'impossibilité d'être content de moi me rejette dans la dispersion effrénée. Et pourtant, à quoi bon? Amiel, Journal,1866, p. 379.
Prononc. et Orth. : [etuʀdismɑ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1213 « perte momentanée de conscience » (Faits des Romains, éd. L. F. Flutre et K. Sneyders de Vogel, p. 318, 15 : Quant il furent venu de l'estordissement arriere en lor sens); 2. 1553 « état de grand trouble moral » (La Bible, Impr. Jean Gérard); 3. 1685 « action de s'étourdir, de s'étourdir, de se distraire » (Boss., Ann. de Gonz. ds Littré). 4. av. 1799 « griserie, vertige » (Marmontel, Mém., XI, ibid.). Dér. du rad. du part. prés. de étourdir*; suff. -(e)ment1*. Fréq. abs. littér. : 290. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 338, b) 643; xxes. : a) 445, b) 331.

Wiktionnaire

Nom commun

étourdissement \e.tuʁ.dis.mɑ̃\ masculin

  1. Ébranlement causé par quelque chose qui étourdit.
    • Il a des étourdissements.
    • Il lui a pris un étourdissement.
  2. (Par métonymie) Objet ou procédé destiné à étourdir.
    • « étourdissement » […] tout procédé appliqué intentionnellement qui provoque une perte de conscience et de sensibilité sans douleur, y compris tout procédé entraînant une mort immé­diate[…]. — (Règlement européen n°1099/2009 du 24 septembre 2009 sur la protection des animaux au moment de leur mise à mort → lire en ligne)
  3. (Figuré) Trouble que cause un malheur subit, une mauvaise nouvelle imprévue.
    • Un flot de sang neuf jaillit jusqu’à mon cerveau ; j’eus comme un étourdissement, et je dus m’accrocher fortement aux rebords de la croisée, pour n’être pas précipité dans le vide... — (Octave Mirbeau, Le colporteur)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉTOURDISSEMENT. n. m.
Ébranlement causé par quelque chose qui étourdit. Il a des étourdissements. Il lui a pris un étourdissement. Il se dit, figurément, du Trouble que cause un malheur subit, une mauvaise nouvelle imprévue. Ils ne sont pas tout à fait revenus de leur étourdissement.

Littré (1872-1877)

ÉTOURDISSEMENT (é-tour-di-se-man) s. m.
  • 1Ébranlement causé par un coup violent ou par une forte commotion. Son étourdissement dura longtemps.
  • 2État de trouble cérébral qu'on éprouve soit en montant sur un édifice élevé, soit en regardant dans un abîme, soit par une cause interne. Et comme sans mesure il veut toujours monter, Son étourdissement le fait précipiter, Tristan, Panthée, III, 5. Vous avez des étourdissements ; comment avez-vous résolu de les nommer, puisque vous ne voulez plus dire des vapeurs ? Sévigné, t. IX, Lett. 891, p. 60, dans POUGENS.
  • 3Trouble où nous jette un malheur subit, une mauvaise nouvelle. Le premier étourdissement passé, on parvint à calmer sa douleur.
  • 4Action de s'étourdir sur. Qu'est-ce donc, après tout, que leur malheureuse incrédulité, sinon une erreur sans fin, une témérité qui hasarde tout, un étourdissement volontaire et, en un mot, un orgueil qui ne peut souffrir son remède, c'est-à-dire qui ne peut souffrir une autorité légitime ? Bossuet, Ann. de Gonz.
  • 5État qui fait tourner la tête par orgueil, vanité, etc. Il est bien difficile d'être aussi fortuné sans un peu d'étourdissement, Marmontel, Mém. X.
  • 6 Terme de médecine vétérinaire. Sorte de maladie qui attaque les bestiaux.

HISTORIQUE

XVIe s. Quand il fut revenu de ce grand estourdissement, il demanda le nom de son vainqueur, Mém. sur du Guescl. ch. 2. Au lieu de servir à esteindre le feu, [les témoins d'un duel] aident à l'enflammer davantage, et souvent à la ruine d'euxmesmes, penitence tres meritoire à un tel estourdissement, Lanoue, 249.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « étourdissement »

(XIIIe siècle) Attesté en ancien français sous la forme estordissement ou estourdissement à côté de estourdison. Dérivé du participe présent de estourdir avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étourdir. On trouve dans l'ancienne langue estourdison, et au XVIe siècle estourdiment, à côté d'estourdissement.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « étourdissement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
étourdissement eturdisœmɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « étourdissement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « étourdissement »

  • Le groupe BOT fait du théâtre musical. Par théâtre, il faut plutôt entendre théâtre de rue, de celui que l’on fabrique dans des usines désaffectées avec du métal, des compresseurs, des chalumeaux, du matériel de récupération et beaucoup d’imagination. Car BOT crée des instruments étranges, aussi étonnants à entendre qu’à regarder fonctionner : une paire de chaussures de claquettes automatisée, des dentiers pour faire des claps, un magnétophone à bande manuel, un violoncelle automatique, des flûtes activées par des pompes à vélo… Tant d’invention poétiquement saugrenue donne souvent des raisons de rire, et à gorge déployée. Mais la mélancolie rôde et si le spectacle s’appelle Lek, « fuite » en néerlandais, c’est qu’il évoque le vain étourdissement par lequel l’humanité cherche à masquer la vanité et la fugacité de toute chose. « Jean Tinguely rencontre Tom Waits », a très justement résumé un journaliste hollandais Radio Intensité, BLOIS (41) - Performance musicale : Lek | Radio Intensité
  • Le protoxyde d’azote n’est évidemment pas destiné à être inhalé, mais plutôt utilisé en anesthésie ou dans les siphons de chantilly. Aussi, les conséquences sur la santé sont inévitables. La plupart sont neurologiques :  maux de tête, étourdissement, fourmillement, perte d’équilibre… Mais il semblerait que dans certains cas, les symptômes soient amenés à persister dans le temps et à devenir chroniques. On observe donc des contractions musculaires involontaires, un manque de coordination ou encore des atteintes à la motricité. Parole de mamans, Un rapport de l’Anses alerte : le gaz hilarant est encore plus inquiétant qu'on ne le pensait | Parole de Mamans
  • Une affaire qui ouvre également la question de l'abattage rituel, exercé sans étourdissement, que peut pratiquer l'abattoir alésien selon une dérogation européenne. midilibre.fr, Alès : une audience express en appel dans l'affaire de maltraitance animale à l'abattoir - midilibre.fr
  • – La migraine. Des étourdissements et une sensibilité au mouvement (migraine vestibulaire) peuvent survenir en raison de céphalées migraineuses. La migraine est une cause fréquente de vertiges. Presse santé, Problèmes d’équilibre, vertiges, étourdissement : symptômes et causes
  • Quand tu tombes amoureux(-euse) pour la première fois, c'est comme un étourdissement. Tu planes littéralement et tu ne peux pas t'empêcher de penser à l'être aimé. Ce sentiment est magique et quand tu le découvres, il devient presque irréel. Pourtant, la chute peut être très douloureuse lorsque la relation se termine. Le choc passé, il faut réapprendre à vivre et à avancer même si cela paraît impossible. Et même si seul le temps guérit toutes les blessures, voici 3 conseils pour essayer d'oublier son premier amour. , Love : 3 conseils pour oublier son premier amour - L'Etudiant Trendy

Traductions du mot « étourdissement »

Langue Traduction
Anglais dizziness
Espagnol mareo
Italien vertigini
Allemand schwindel
Chinois 头晕
Arabe دوخة
Portugais tontura
Russe головокружение
Japonais めまい
Basque zorabioak
Corse sturdamenti
Source : Google Translate API

Synonymes de « étourdissement »

Source : synonymes de étourdissement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « étourdissement »

Partager