La langue française

Éclipse

Définitions du mot « éclipse »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉCLIPSE, subst. fém.

A.− Lang. techn. et cour.
1. ASTRON. Disparition apparente et temporaire d'un astre, provoquée par l'interposition d'un corps céleste soit entre cet astre et la source lumineuse qui l'éclaire habituellement (éclipse vraie), soit entre cet astre et l'œil de l'observateur (éclipse apparente). Le cycle astronomique des éclipses; annoncer, prédire la date d'une éclipse; une éclipse (in)visible de tel endroit. Il n'y a pas encore bien longtemps, une éclipse ou une comète jetaient l'effroi partout (Alain, Propos,1921, p. 275).
Spéc. Éclipse de soleil. Éclipse se produisant quand la lune s'interpose entre la terre et le soleil. Éclipse de lune. Éclipse se produisant quand la lune passe dans le cône d'ombre projeté par la terre. Éclipse partielle (p. oppos. à totale). Éclipse se produisant selon qu'une partie de l'astre reste visible ou non. Éclipse annulaire. Éclipse partielle du soleil, qui ne laisse voir de cet astre qu'un anneau lumineux.
SYNT. Le calcul des éclipses; observer, regarder une éclipse; des verres pour éclipses; les phases d'une éclipse; l'obscurité momentanée d'une éclipse.
2. P. anal. Disparition pour un observateur, d'un foyer lumineux. La Petite, dans l'herbe, tient ses yeux fixés sur la lampe, qu'une brève éclipse vient de voiler : une main a passé devant la flamme, une main qu'un dé brillant coiffait (Colette, Mais. Cl.,1922, p. 39).
À éclipses. [À propos de dispositifs lumineux] Qui éclaire par intermittence. Phare à éclipses; feux à éclipses des fanaux tournants; feux fixes ou clignotants, à éclats ou à éclipses.
P. ext. Qui apparaît ou disparaît par intermittence. Les exercices de tir sur des buts mobiles à éclipse prompte constituent un excellent moyen pour habituer les soldats à charger et à ajuster très rapidement (Ledieu, Cadiat, Nouv. matér. nav.,t. 1, 1890, p. 358).
Au fig. Folie à éclipses. Troubles mentaux qui disparaissent complètement, puis reviennent pendant des périodes plus ou moins longues (d'apr. Piéron 1963). Publicité à éclipses, à répétition (Duhamel dsPt Rob.).
3. P. ext.
a) Fam. Disparition furtive de quelqu'un. Apparitions et éclipses (de qqn) :
1. Il [Vespasiano] disparaissait parfois de la scène du monde durant une quinzaine de jours, puis (...) payait de méchantes défaites ceux qui l'interrogeaient sur les causes de cette éclipse périodique. O. Feuillet, Onesta,1848, p. 206.
b) MÉD. Éclipse cérébrale. Ensemble de manifestations (troubles moteurs, sensitifs) traduisant les complications vasculaires de l'hypertension artérielle associée à l'athérosclérose des artères cérébrales (d'apr. Méd. Biol. t. 2 1971). Éclipse visuelle. ,,Accès de cécité bilatérale de caractère paroxystique et de durée variable`` (Méd. Flamm. 1975).
c) PSYCHOL. Éclipse mentale. Perte momentanée du contrôle de la pensée (d'apr. Piéron 1973).
d) LING. ,,Dans la grammaire celtique, (...) nasalisation du phonème initial d'un mot après certains mots ou types flexionnels déterminés`` (Mar. Lex. 1933).
B.− Au fig.
1. Éclipse de + nom de chose abstr.Élimination, disparition temporaire (de quelque chose). En Europe, l'éclipse des lumières de l'antiquité avait été complète (Stendhal, Hist. peint. Ital.,t. 1, 1817, p. 10).Je ne peux jamais me reposer, quand je sais, quand je sens, derrière un mur, des existences interrompues par ces régulières éclipses de la raison (Maupass., Contes et nouv.,t. 2, Qui sait? 1890, p. 1187):
2. Voltaire ne se trompe point ici comme tout homme est sujet à se tromper. Il se trompe honteusement. C'est une éclipse centrale du sens commun. Tout ce qui naît d'un abus est un abus! J. de Maistre, Considérations sur la France,1796, p. 282.
Obscurcissement passager (de ce qui a quelque éclat). Décadence et éclipse. Ils coïncident avec une éclipse du goût que je suis fait pour endurer, moi qui me fais du goût l'idée d'une grande tâche (Breton, Manif. Surréal., 1erManifeste, 1924, p. 32):
3. Quand cette grande et trouble image ne sera plus qu'un décor, le xviesiècle en deviendra esclave et affaiblira son art : peut-être la longue éclipse de la poésie française tient-elle à ce que Ronsard préféra le décor de Théocrite au fond féerique sur lequel s'appuyèrent Spencer et Shakespeare. Malraux, Les Voix du silence,1951, p. 630.
2. [Avoir, connaître, souffrir une éclipse : suj. nom de pers.] Baisse passagère de prestige, de popularité. Elle [Mmede Boufflers] eut une petite éclipse de faveur en 1743 (...) et elle fut assez longtemps sans souper dans les Cabinets (Sainte-Beuve, Nouv. lundis,t. 4, 1863-69, p. 9).Je subissais une éclipse, due à de bien sots lecteurs, dans mes fonctions de critique dramatique (Léautaud, Théâtre M. Boissard,t. 2, 1943, p. 223).
Emploi abs. Après 1814 la Comédie-Française eut à peine un instant d'éclipse (Sainte-Beuve, Caus. lundi,t. 1, 1851-62, p. 41).
Prononc. et Orth. : [eklips]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Ca 1150 astron. eclypse (Lapid. de Marbode, éd. P. Studer et J. Evans, 604); ca 1223 au fig. (G. de Coincy, Mir. Vierge, éd. V. F. Kœnig, 1 Pr. 2, 4). Empr. au lat. impérialeclipsis « éclipse », lui-même empr. au gr. ε ́ κ λ ε ι ψ ι ς « abandon; défection; éclipse ». Fréq. abs. littér. : 322. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 323, b) 627; xxes. : a) 417, b) 510. Bbg. Valter (R.). Einige Bemerkungen zum romanischen Wortschatz gelehrtlateinischer Herkunft. Beitr. rom. Philol. 1972, t. 11, p. 137.

Wiktionnaire

Nom commun

éclipse \e.klips\ féminin

  1. (Astronomie) Disparition totale ou partielle du soleil causée par le passage de la lune devant lui. Se dit aussi de la disparition du satellite d’une planète, et en particulier de la lune, par suite de son entrée dans l’ombre projetée de sa planète.
    • Une éclipse de soleil et de lune peut résulter aussi bien d’une extinction - comme auprès de nous l’on voit cela arriver - qu’également d’une interposition d’autres corps, soit la terre, soit le ciel, ou un autre du même type ; […]. — (Épicure, Lettre à Pythoclès, traduction anonyme)
    • On sait que pendant une éclipse totale de soleil, la lune est entourée d’une couronne lumineuse. Mais quelle est l’origine de cette couronne ? — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • En 1919, lors d'une éclipse totale du soleil […], une des prédictions de cette théorie était vérifiée pour la première fois, soit la déviation d'un rayon lumineux par une masse imposante, celle du soleil. — (Denis Hamel, Albert Einstein, astrologue ? Vous voulez rire ? La fin d’un canular, dans Le Québec sceptique, n°57, p.31, été 2005)
    • Dans son mouvement autour de la Terre, la Lune peut se placer entre le Soleil et la Terre. Le Soleil devient alors invisible pour les points de la Terre qui se trouvent dans l'ombre portée par la lune. Il y a pour ces points éclipse totale de soleil. — (Bernard Balland, Optique géométrique: imagerie et instruments, PPUR presses polytechniques, 2007, page 95)
  2. (Figuré) (Familier) Forte régression ou disparition d'une chose.
    • Il existait en 1914 trois principaux courants de pensée à la S.F.I.O. : le syndicalisme révolutionnaire, le jaurésisme et le guesdisme. Dans l’entre-deux-guerres, deux de ces courants connaissent une éclipse durable, au profit du troisième. — (Jacques Delpierrié de Bayac, Histoire du Front populaire, Fayard, 1972, page 23)
    • À partir de 1953, l'année de la mort de Staline, le lyssenkisme connut une éclipse partielle, due à une conjonction de plusieurs facteurs : le décès de son protecteur, le caractère rocambolesque de la métamorphose des espèces […]. — (Denis Buican, Darwin et l'épopée de l'évolutionnisme, 2012)
    • Si l'Église ne semble plus répondre aux attentes de la population, y a-t-il pour autant une éclipse du sacré? — (Éric Bédard, Recours aux sources, Montréal, Boréal, 2011, p. 143)
  3. (Figuré) (Familier) Absence subite d’une personne.
    • Un grand jeune blondin, que je me souviens de n’avoir point vu durant l’éclipse de la belle, rentra en catimini. — (Restif de la Bretonne, Le Paysan et la Paysanne pervertis,)
  4. (Figuré) Absence subite de l’intelligence, de la gloire, etc.
    • Sa raison, sa mémoire est sujette à des éclipses.
    • Il n’y a point de gloire qui ne souffre quelquefois des éclipses.

Forme de verbe

éclipse \e.klips\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de éclipser.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de éclipser.
    • Elle s’apprête à l’interpeller pour avoir le fin mot de toute cette mascarade, sans doute réglée à la seconde près puisqu’au même instant, alors que Pietski s’éclipse, la cave s’illumine comme par magie et place le curieux prélat sous la lumière saumonisée des projecteurs. — (Jean-Baptiste Mauroux, Un crime si agréable à Dieu, 2001, page 99)
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de éclipser.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de éclipser.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de éclipser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉCLIPSE. n. f.
T. d'Astronomie. Disparition totale ou partielle du soleil causée par le passage de la lune devant cet astre ou du satellite d'une planète, et en particulier de la lune, par suite de l'entrée de ce corps dans l'ombre projetée par cette planète. Éclipse de soleil. Éclipse de lune. La durée d'une éclipse. Prédire les éclipses. Phare à éclipse, Phare à éclat intermittent. Fig. et fam., Faire une éclipse, S'absenter tout d'un coup, disparaître. Il a fait une longue éclipse. Il s'emploie figurément en parlant de l'Intelligence, de la gloire, etc. Sa raison, sa mémoire est sujette à des éclipses. Il n'y a point de gloire qui ne souffre quelquefois des éclipses.

Littré (1872-1877)

ÉCLIPSE (é-kli-ps') s. f.
  • 1 Terme d'astronomie. Disparition apparente d'un astre, résultant de l'interposition d'un autre corps céleste entre cet astre et l'observateur. Éclipse partielle. Éclipse totale. Éclipse annulaire. Éclipse du soleil ou solaire, obscurcissement du soleil par l'interposition de la lune. Éclipse de lune, obscurcissement de la lune par l'interposition de la terre. Éclipse apparente, celle dans laquelle l'astre éclipsé n'est pas privé de lumière ; éclipse vraie, celle dans laquelle au contraire le corps éclipsé est complétement privé de lumière. Les éclipses des satellites de Jupiter. L'éclipse arriva précisément à l'heure marquée, ce qui le fit regarder comme un homme divin, Rollin, Hist. anc. t. XIII, liv. XXVI, ch. 3, art. 4, p. 63, dans POUGENS.

    Vent de l'éclipse, courant atmosphérique provoqué, dans une éclipse de soleil et dans un temps calme, par le passage du cône d'ombre de la lune, qui refroidit sensiblement la partie de l'air obscurcie.

  • 2 Fig. Obscurcissement de ce qui a un éclat intellectuel ou moral. Souvenez-vous de ce temps de désordre et de trouble, où l'esprit ténébreux de discorde confondait le droit avec la passion, le devoir avec l'intérêt, la bonne cause avec la mauvaise ; où les astres les plus brillants souffrirent presque tous quelque éclipse…, Fléchier, Turenne. La vertu la plus pure et la plus brillante a ses taches et ses éclipses, Massillon, Carême, Méd.
  • 3 Familièrement. Faire une éclipse, s'absenter, disparaître tout à coup. Au cas qu'il l'interrogeât sur la petite éclipse qu'il venait de faire, Saint-Évremond, dans LEROUX, Dict. comique.

HISTORIQUE

XIIIe s. Li eclipses est li defaute du solel et de la lune, Comput, f° 14. Por ce n'est preus l'amor de li, N'onc à prodomme n'abeli, N'il n'est drois qu'el li abelisse, Quant por si poi chiet [tombe] en esclipse, la Rose, 5372.

XIVe s. La terre est entre le soleil et la lune ; donc est esclipse de lune, Oresme, Eth. V.

XVe s. Coquart qui as l'esclipse en l'entendement, Chastelain, Exposition sur vérité mal prise. … D'or sera et d'argent grant esclipces, Deschamps, Poésies mss. dans LACURNE. Et pour ce que de tous biens est esclipce, ib. Il lui conta l'eclipse [absence] de poisson qui estoit en la ville, Louis XI, Nouv. XCIX.

XVIe s. Ceste année, seront tant d'ecclipses du soleil et de la lune…, Rabelais, Pantagr. Pronostication, ch. II.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « éclipse »

Provenç. eclipsis, esclipses, clipse ; espagn. eclipse ; ital. eclisse ; de ἔϰλειψις, de ἐϰλείπειν, faire défaut, de ἐϰ, et λείπειν ; quitter.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin eclipsis (« eclipse, ellipse »), issu du grec ancien ἔκλειψις, ékleipsis, dérivé de ἐκλείπω, ekleípō (« abandonner »), formé de ἐκ, ek (« hors de ») et λείπω, leipō (« laisser »). Les anciens croyaient que, lors des éclipses, les astres tombaient, pour un court instant, hors de la voûte céleste. Avant d’adopter le terme grec, les Latins utilisaient le terme de labor (« défaillance ») et le verbe de laborare (« travailler » mais dans le sens étymologique de « faire un malaise »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « éclipse »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
éclipse eklips

Évolution historique de l’usage du mot « éclipse »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « éclipse »

  • Un soleil n'éclipse pas un soleil. Un soleil n'est jamais éclipsé que par des lunes. De Victor Hugo / Faits et croyances
  • Quand le soleil s'éclipse on en voit la grandeur. De Sénèque
  • String : éclipse partiellement la lune. De Paulo Vincente
  • Tu éclipses Avec ton souvenir toutes les autres délices, Et mélanges de chagrin mes plaisirs les plus chers. De John Keats / Seul dans la splendeur, 2009
  • Tel brille au second rang qui s'éclipse au premier. De Voltaire / La Henriade
  • Ce qu'on nomme cafard n'est souvent qu'une éclipse de nos illusions et un éclair de notre lucidité. De Fernard Vanderem / Gens de qualité
  • Nous savions seulement […] qu'une éclipse de lune trompe les fleurs et fait avancer la montre des oiseaux. Rafael Alberti, Sobre los ángeles, Los ángeles colegiales
  • Les petits esprits triomphent des fautes des grands génies, comme les hiboux se réjouissent d'une éclipse de soleil. De Antoine de Rivarol / L’esprit de Rivarol
  • Quand on demande aux gens d’observer le silence... au lieu de l’observer, comme on observe une éclipse de lune, ils l’écoutent ! De Raymond Devos / Un ange passe
  • La troisième éclipse de Lune par la pénombre de 2020 était prévue pour ce dimanche 5 juillet. Il ne fallait pas s'attendre à un spectacle inoubliable : ce type d'éclipse est imperceptible. Numerama, Une éclipse de Lune par la pénombre a eu lieu dimanche matin (oui, encore une imperceptible)
  • Certains moments de notre vie ressemblent à une éclipse où ni l’espoir ni le désespoir n’ont de poids. De Hafid Aggoune / Premières heures au paradis
  • Ce phénomène astronomique connu sous le nom d’éclipse annulaire ne se produit qu’une ou deux fois par an. Seulement 2 % de la surface de la Terre vont être concernés ce week-end par la phase totale de l’éclipse. Le Monde.fr, Une éclipse solaire « cercle de feu » visible dimanche en Afrique et en Asie
  • Dans sa course autour de notre Planète, il arrive que notre satellite naturel passe dans l'ombre de la Terre. On assiste alors à une éclipse de Lune. Cependant, ces éclipses ne sont pas toutes identiques. On en distingue trois sortes : Futura, Éphéméride | Éclipse de Lune par la pénombre, visible en Amérique, dans le sud-ouest de l'Europe, et en Afrique
  • Une éclipse solaire était visible aujourd'hui en Afrique et en Asie, pour le solstice d'été. La Lune est passée pile entre le Soleil et la Terre pour de nombreux observateurs, mais sans l'occulter totalement : au maximum de l'éclipse, il restait un étroit anneau de lumière tout autour de la Lune... D'où son nom d'éclipse annulaire. Libération.fr, Eclipse annulaire de Soleil - Libération
  • Les éclipses de Lune et de Soleil sont des événements astronomiques marquants. Au cours d'une même année, il n'est pas possible d'avoir plus de 7 éclipses. Comment l'expliquer ? Numerama, Pourquoi ne peut-il y avoir que 7 éclipses maximum en une année ?
  • La quinzième éclipse annulaire du 21ème siècle s'est déroulée ce dimanche 21 juin. Un peu partout, les gens sont sortis pour l'observer. Franceinfo, La quinzième éclipse annulaire vue du monde
  • Les Bangkokiens verront quant à eux l’éclipse dans une proportion moins impressionnante de 40 %, tandis que les habitants de la région sud seront les moins émerveillés avec 16 % seulement, selon les spécialistes du NARIT. Siam Actu, Une éclipse solaire obscurcira le ciel thaïlandais le 21 juin 2020

Images d'illustration du mot « éclipse »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « éclipse »

Langue Traduction
Anglais eclipse
Espagnol eclipse
Italien eclisse
Allemand finsternis
Chinois
Arabe كسوف
Portugais eclipse
Russe затмение
Japonais 日食
Basque eklipse
Corse eclissi
Source : Google Translate API

Synonymes de « éclipse »

Source : synonymes de éclipse sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « éclipse »

Éclipse

Retour au sommaire ➦

Partager