La langue française

Évanouissement

Sommaire

  • Définitions du mot évanouissement
  • Étymologie de « évanouissement »
  • Phonétique de « évanouissement »
  • Évolution historique de l’usage du mot « évanouissement »
  • Citations contenant le mot « évanouissement »
  • Traductions du mot « évanouissement »
  • Synonymes de « évanouissement »
  • Antonymes de « évanouissement »

Définitions du mot évanouissement

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉVANOUISSEMENT, subst. masc.

A.−
1. Action, fait de s'évanouir, de disparaître. L'évanouissement d'une brume errante (Nodier, Trilby,1822, p. 161).Le soir n'avait été qu'un lent évanouissement de la lumière (Hémon, M. Chapdelaine,1916, p. 161):
1. Évanouissement et dispersion lente de la fumée au fond du ciel doux, par les fins d'après-midi, lorsque le vent la violente, elle déjà si faible et qui meurt sans effort... Rodenbach, Règne silence,1891, p. 88.
2. P. ext. Fait de cesser d'être perceptible. Maintenant que le soir vient (...) je vais assister à l'évanouissement des choses : une à une, je vais voir les formes disparaître (Estaunié, Choses voient,1913, p. 150):
2. On aperçut la pointe du mât (...) Cette pointe erra au haut des roches, et sembla s'y enfoncer. On ne la vit plus (...) L'enfant regarda cet évanouissement. Hugo, Homme qui rit,t. 1, 1869, p. 47.
Spéc., RADIO. ,,Affaiblissement variable de la puissance des ondes reçues par un récepteur`` (Radio 1972). Synon. fading.Dès 1927, Mogel constatait des évanouissements brusques dans la propagation des ondes courtes et signalait leur lien avec les perturbations magnétiques (Hist. gén. sc.,t. 3, vol. 2, 1964, p. 530).
3. Au fig. Fait de cesser d'être, d'exister. Tout ce que fait l'homme passe de l'être au néant avec une triste rapidité. Mais cet évanouissement de nos œuvres ne détruit pas leur réalité (Lacord., Conf. N.-D.,1848, p. 73).L'évanouissement progressif de certains « tabous », d'où résulterait déjà une plus grande tolérance vis-à-vis des libertés sexuelles (Martin du G., Notes A. Gide,1951, p. 1420):
3. Je donnai à peine un regard à ces immenses plantations qui n'étaient plus qu'une mer de flammes (...) je n'avais qu'une pensée, et l'évanouissement de tant de richesses (...) ne pouvait m'en distraire... Hugo, Bug-Jargal,1826, p. 81.
Évanouissement en.Une étrange suspension de la douleur et de la joie, ou le lent évanouissement de l'une et de l'autre en un sentiment unique, indéfinissable, où semblaient se fondre la tendresse, la confiance (Bernanos, Joie,1929, p. 559).
En partic. [En parlant d'une pers.] Quelque chose d'énorme resta longtemps vide par l'évanouissement de Napoléon (Hugo, Misér.,t. 1, 1862, p. 426):
4. Adieu, mon frère, lui dit-il, et puisses-tu conserver jusqu'à l'évanouissement final les trésors de ta foi, de ta haine et de ton amour! France, Thaïs,1890, p. 24.
Spéc., ALG. Fait de devenir nul. Évanouissement d'une inconnue, d'une quantité, d'un dénominateur (Ac.1878-1932).L'évanouissement du radical (Lagrange, Fonctions analyt.,1797, p. 33).L'évanouissement de certaines grandeurs dans le passage du positif au négatif (Cournot, Fond. connaiss.,1851, p. 289).
B.− Fait de perdre conscience.
1. Cour. Perte de connaissance. Avoir un évanouissement, se réveiller d'un évanouissement. Synon. syncope, pâmoison.MmeBouland (...) venait de tirer Louise de son évanouissement, en lui donnant à respirer un flacon d'éther (Zola, Joie de vivre,1884, p. 1098).Ces expériences où la conscience, prise de vertige, s'aveugle et s'éteint : (...) l'évanouissement est une « absence », et le sommeil, une extinction de la conscience de veille (Ricœur, Philos. volonté,1949, p. 430):
5. Les yeux du pauvre homme furent tout à coup couverts d'un voile noir, il fut pris par une faiblesse et tomba sur le parquet. Cet évanouissement fut si complet, que Pons resta là pendant deux heures... Balzac, Cous. Pons,1847, p. 234.
2. Rare. Fait de n'être plus présent à soi-même ou de perdre conscience plus ou moins du monde extérieur. Elle [Germinie] buvait jusqu'à de l'absinthe pure pour tomber dans une léthargie plus inerte, et faire plus complet son évanouissement à toutes choses (Goncourt, G. Lacerteux,1864, p. 155):
6. L'hostie touchait ses lèvres. La vie semblait l'abandonner. Son corps, elle ne le sentait plus. Elle n'était plus qu'amour, extase, lumière, émotion, esprit pur... Délice de retrouver tout cela! Communion, recueillement, évanouissement de tout l'être, c'était ce qu'elle avait senti hier. Tharaud, Bien-aimées,1932, p. 206.
Prononc. et Orth. : [evanwismɑ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. xiiies. esvanuïscement « perte de connaissance » (Elucidation, éd. A. W. Thompson, 335); 2. 1456-67 « fait de disparaître » (Cent nouvelles nouvelles, éd. F. P. Sweetser, XI, 42; p. 86). Dér. du rad. du part. prés. de évanouir (s')*; suff. -(e)ment1*. Fréq. abs. littér. : 324. Fréq. rel. littér. : xixes., a) 448, b) 722; xxes. : a) 487, b) 314.

Wiktionnaire

Nom commun

évanouissement \e.va.nui.sə.mɑ̃\ masculin

  1. Perte de connaissance.
    • Il se réveilla d’un sommeil agité et entrecoupé par les impressions confuses qui accompagnent toujours un long évanouissement. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Pour couronner le tout, mon avocat se laisse aller sur son banc, tombe en faiblesse, et ne revient de son évanouissement qu'après avoir bu un verre de vinaigre des quatre-voleurs. — (L.-H., Physiologie de l'avocat, dans Le musée pour rire, t.1, Paris, Aubert, 1839)
    • Il y a plus de vingt ans, un soir qu’il traversait la place d’Italie, Giacometti fut renversé par une auto. Blessé, la jambe tordue, dans l’évanouissement lucide où il était tombé, il ressentit d’abord une espèce de joie « Enfin quelque chose m’arrive ! » — (Jean-Paul Sartre, Les mots, 1964, collection Folio, page 195.)
  2. Disparition progressive.
    • L’évanouissement de ses illusions.
  3. (Algèbre) Élimination d'une grandeur permettant de simplifier une équation.
    • L’évanouissement d’une inconnue, d’une quantité, d’un dénominateur.
  4. (Télécommunications) (Radiocommunications) Diminution momentanée de la puissance d'un signal radioélectrique à l'entrée d'un récepteur. (Par extension) Variation de la puissance du signal, due aux conditions de propagation des ondes.
    • Note : Ce terme est recommandé pour remplacer l'anglicisme fading.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉVANOUISSEMENT. n. m.
Action de s'évanouir. Un long évanouissement. Il est revenu de son évanouissement. Avoir de fréquents évanouissements. Fig., L'évanouissement de ses illusions. En termes d'Algèbre Évanouissement d'une inconnue, d'une quantité, d'un dénominateur.

Littré (1872-1877)

ÉVANOUISSEMENT (é-va-nou-i-se-man) s. m.
  • 1Action de disparaître sans laisser de trace. L'évanouissement d'une vision.
  • 2 Terme d'algèbre. Disparition d'une quantité, d'un dénominateur
  • 3Syncope, perte de sentiment. Il est revenu de son évanouissement.

HISTORIQUE

XIIe s. Le duel [deuil], l'esvanuiscement, Tout ferai savoir à la gent, Chrestien de Troyes, Perceval, v. 335, dans POTVIN.

XIVe s. Soit le cyrurgien garni de toutes les choses qui li appartienent, avant que il face incision, quant à flus de sang, à esvanissement et à oster dolour, H. de Mondeville, f° 103.

XVe s. Après l'evanouissement de cette vision, notre jaloux se reveille, Louis XI, Nouv. X.

XVIe s. Soudain il luy prit au milieu de son parler un esvanouissement, Amyot, Flam. 10.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « évanouissement »

Évanouir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de évanouir avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « évanouissement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
évanouissement evanwisœmɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « évanouissement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « évanouissement »

  • La télé : chaque image y est un évanouissement sans lendemain. De Jean Baudrillard / Cool Memories - 1980-1985
  • L'évanouissement de sa fille âgée de 9 ans dans une boulangerie de l'île touristique a suscité l'émoi dans la communauté locale, selon le journal local «Dimokratiki». «Cette jeune femme n'avait pas de quoi nourrir ses enfants mais avait trop honte pour se tourner vers la soupe populaire ou des ONG», a indiqué à l'AFP Sofia Mania de l'association «Agia Sofia». Le Figaro.fr, Crise du tourisme en Grèce : une fillette s'évanouit de faim à Rhodes
  • Ils s’arrêtent alors sur l’aire d’autoroute de Castelnau-d’Estretefonds, au nord de Toulouse. Au moment du paiement, elle tente d’alerter la caissière de la station-service, qui ne comprend pas qu’elle est en face d’une personne enlevée. Sur ces entrefaites, son ravisseur arrive, énervé. La conductrice a alors l’idée de simuler un évanouissement en pleine boutique, forçant le jeune homme à prendre la fuite. , Faits divers : pour aller à Montpellier, un jeune de 18 ans enlève une conductrice
  • Carl Keenan, 43 ans, a été interpellé par la police de la MRC des Collines après cette nuit froide du 14 décembre 2017. L’agent d’Ottawa s’est défendu d’avoir poussé une femme et provoqué son évanouissement dans une yourte louée à l’époque par le couple dysfonctionnel. Le Droit, Un policier coupable de voie de fait | Justice et faits divers | Actualités | Le Droit - Gatineau, Ottawa
  • Le terme de syncope signifie littéralement « suspension » de la conscience. C’est l’équivalent médical de l’évanouissement. Les syncopes sont des pertes de connaissance brèves, de quelques minutes, spontanément résolutives, avec un retour rapide à l’état de conscience normale.  www.pourquoidocteur.fr, Malaise et perte de connaissance : la syncope n’est pas à négliger - Pourquoi Docteur
  • Le malaise vagal peut survenir dans n’importe quelle tranche d’âge, bien qu’il soit plus fréquent chez les jeunes entre 10 et 30 ans. C’est la principale forme d’évanouissement qui survient chez l’adulte. Pour environ 70 % des patients qui consultent les services de santé en raison d’un évanouissement, il s’agissait du malaise vagal.  Futura, Comment réagir face à un malaise vagal ?
  • Les officiers de ces unités, sans respect pour la dignité humaine, ont visé directement la foule et ont utilisé des gaz lacrymogènes. Cela a provoqué l’évanouissement de plusieurs participants », ont-ils rapporté dans une déclaration. Rezo Nòdwès, Haïti – Brutalités policières : un important facteur de la soumission de la PNH aux ordres de l’apprenti-dictateur Jovenel Moise | Rezo Nòdwès

Traductions du mot « évanouissement »

Langue Traduction
Anglais fainting
Espagnol desmayo
Italien svenimenti
Allemand ohnmacht
Chinois 晕倒
Arabe إغماء
Portugais desmaio
Russe обморок
Japonais 失神
Basque desmayo
Corse svenimentu
Source : Google Translate API

Synonymes de « évanouissement »

Source : synonymes de évanouissement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « évanouissement »

Partager