La langue française

Fatras

Sommaire

  • Définitions du mot fatras
  • Étymologie de « fatras »
  • Phonétique de « fatras »
  • Évolution historique de l’usage du mot « fatras »
  • Citations contenant le mot « fatras »
  • Images d'illustration du mot « fatras »
  • Traductions du mot « fatras »
  • Synonymes de « fatras »
  • Antonymes de « fatras »

Définitions du mot fatras

Trésor de la Langue Française informatisé

FATRAS, subst. masc.

Fam., gén. employé au sing.
A.− Amas confus, désordonné, de choses hétéroclites. Un fatras de livres, de paperasses. Synon. fouillis.J'ai fait toutes ces découvertes dans l'énorme fatras des papiers de mon père (Courier, Lettres Fr. et It.,1816, p. 873).Un fatras de chaises réduites à l'état de fagots (Malraux, Espoir,1937, p. 847):
1. Hier, en essayant de mettre un peu d'ordre dans le fatras de ma bibliothèque, j'ai retrouvé le vieux livre dans lequel ma mère m'a appris à lire. Coppée, Bonne souffr.,1898, p. 88.
B.− Au fig. Ramassis d'idées, de paroles et surtout d'écrits, formant un ensemble disparate et incohérent. Fatras académique, philosophique, scientifique. C'est [un poème de V. Hugo] un fatras, un fouillis, un amoncellement de littérature (Péguy, V.-M., comte Hugo,1910, p. 763).L'univers intellectuel était pour moi un vaste fatras où je me dirigeais à tâtons (Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 343):
2. Il est bien vrai cependant que si l'on réduisait cette immense collection au petit nombre de livres qui contiennent des idées neuves, des vues utiles, des vérités incontestables; que si l'on vendait à la livre, au profit du goût et du bon sens, les compilations indigestes, les assomans commentaires, l'amas des controverses, les contrefaçons des plagiaires, l'énorme fatras des romanciers, la masse épouvantable de tant de poésies soi-disant légères; il est vrai, dis-je, que si l'on faisait cette réduction, on pourrait loger toute la Bibliothèque dans une des galeries du palais... Jouy, Hermite,t. 3, 1813, p. 142.
[Avec une valeur de neutre] Le fatras. Aspect confus et fastidieux d'une œuvre, d'un style. Il y a [chez Villiers] le fatras, l'ironie un peu énorme et longue (Rivière, Corresp.[avec Alain-Fournier], 1907, p. 155).
SYNT. [S'appliquant à A et B] Fatras incroyable, indigeste, infect, obscur; énorme, immense, vaste fatras.
Prononc. et Orth. : [fatʀa] ou [-tʀa]. [ɑ] ds les dict. anc. de Fér. 1768 à DG; aussi ds Passy 1914, Barbeau-Rodhe 1930, Dub. Mais [a] ds Pt Rob., Warn. 1968 et Lar. Lang. fr. Contrairement à ce que note Buben 1935, § 9, il y a aussi hésitation entre [a] et [ɑ] dans ce mot. Cf. -as. Le mot est admis ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. [Cf. le dér. fatrasie* ca 1220; l'a. fr. fastroillier « baragouiner » xiiies. ds T.-L.] début xives. fastras (Watriquet de Couvin, Dits, 284, 24 ds T.-L.). Orig. obsc.; peut-être issu d'un dér. en -aceus du b. lat. farsura, var. de fartura (de farcire, fartum, v. farcir) « action de bourrer, de farcir »; v. aussi fatrasie. Fréq. abs. littér. : 149.
DÉR. 1.
Fatrasser, verbe intrans.,,Se plonger dans des fatras`` (Ac. 1932); ,,S'occuper à des niaiseries`` (Lar. 19e-20e, Littré). Seules transcr. ds Fér. 1768 et ds Littré : fa-tra-sé. Le mot est admis ds Ac. 1932. 1reattest. xvies. (Oudin, Dict. ds Littré); de fatras, dés. -er.
2.
Fatrassier, ière, subst. et adj.(Celui, celle) qui aime le désordre ou qui en fait. Tel critique hérissé et coupe-jarret, (...) tel autre aisément fatrassier (Sainte-Beuve, Portr. littér.,t. 2, 1844-64, p. 324).Lar. Lang. fr. relève un ex. chez Maurois à valeur d'adj. Les hommes! (...) animaux impurs et fatrassiers. Rem. Attesté ds plusieurs dict. comme synon. de fatrasseur (Littré, Guérin 1892, Lar. 20e).[fatʀasje]. Ds Ac. 1878 et 1932. 1reattest. 1611, Cotgr. 1636, Monet; repris depuis Littré; de fatras, suff. -ier*.
BBG. − Lew. 1960, p. 186. − Thomas (A.). Nouv. Essais Paris, 1904, p. 360.

Wiktionnaire

Nom commun

fatras \fa.tʁa\ ou \fa.tʁɑ\ masculin

  1. Amas confus de plusieurs choses.
    • Une seule vérité dans le fatras de complots tout à fait impossibles sous un régime policier perfectionné : que tout le vieux parti haïssait Staline, […]. — (Victor Serge, Portrait de Staline, 1940)
    • […] c'est ainsi que ce fatras de producteurs, nageurs, dentistes, agents immobiliers, juristes de studios (de cinéma), pourvoyeurs de coke, marchands d'automobile-z-allemandes, exilés au soleil, voyaient le top de l'Éducation supérieure : Harvard Business School pour les affaires, Harvard School of Law pour le droit, Harvard University pour les indécis. — (Philippe Romon, Putain d'Amérique, éd. Flammarion, 1988, p. 152)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FATRAS. n. m.
Amas confus de plusieurs choses. Un fatras de livres, de papiers, d'écritures. Fig. Un fatras de paroles. Un fatras d'érudition. Ce livre est plein de fatras. Obscur fatras.

Littré (1872-1877)

FATRAS (fa-trâ ; l's se lie : un fa-trâ-z insipide) s. m.
  • 1Amas confus de choses. Un fatras de papiers, de livres. Le roi Alphonse disait, à propos du fatras des cercles qu'avait imaginés l'astronomie ancienne, que, s'il avait été au conseil de Dieu quand il fit le monde, il lui aurait donné de bons conseils, D'Alembert, Lett. au roi de Prusse, 17 août 1771. Par quel hasard, chevalier, portez-vous donc ce fatras de lettres ? Genlis, Th. d'éduc. le Méchant par air, III, 4.
  • 2 Par extension, amas de choses fastidieuses, paroles ou écrits. Sans tant de contredits et d'interlocutoires, Et de fatras et de grimoires, Travaillons…, La Fontaine, Fabl. I, 21. Et se charger l'esprit d'un ténébreux butin De tous les vieux fatras qui traînent dans les livres, Molière, F. sav. IV, 3. Je vois, dans le fatras des écrits qu'il nous donne, Ce qu'étale en tous lieux sa pédante personne, Molière, ib. I, 3. Que je plains ma fille de lire tout ce fatras de bagatelles ! Sévigné, 434. Ne réplique point, je connais ton fatras, Chapel. décoiffé, 3 (dans les œuvres de BOILEAU) Lorsque je considère tous ces énormes fatras que j'ai composés, je suis tenté de me cacher dessous, et je demeure tout honteux, Voltaire, Lett. Panckoucke, 9 juill. 1698. Il accumule cent fatras dans sa mémoire, Rousseau, Ém. II.

    Absolument. Le fatras, le style confus et insipide. Son style est clair et vigoureux ; il dit beaucoup en peu de mots ; c'est le grand ennemi du fatras, Voltaire, Lett. Lacombe, juin 1770. Je déteste le fatras et le petit, et tout ce que je vois ailleurs est petit et fatras, Voltaire, Lett. St-Lambert, 4 avr. 1769.

HISTORIQUE

XVe s. Et estoit cela [des sirènes qui jetaient vin et lait] très bien fait, et le regarda le roy, et cousterent ces mirelifiques et fatras beaucoup d'argent, Chron. normande, Viriville, ch. 56.

XVIe s. Qu'ils prouvent en premier lieu que les apostres ont establi le quaresme et beaucoup de menus fatras et abus, Calvin, Instit. 97. Vous parlerez de bastine de cheval et de telz fatras, tant comme vous vouldrez, mais je vous dis à certes que Cyrus a esté occis de ceste miene main et non d'autre, Amyot, Artax. 19. Des Lancelots du Lac, des Amadis, des Huons de Bordeaux et tel fatras de livres à quoy l'enfance s'amuse, je n'en cognoissois pas seulement le nom, Montaigne, I, 196.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

FATRAS. - HIST. Ajoutez : XIVe s. Il vint à Mahommet qui tournoit à compas, Et ly a dit : faus dieux, tu ies plains de fastras ; Mais ly dieux qui pendus fu delès Gorgatas Aide ses crestyens et acroist leur estas, Godefroid de Bouillon, t. II, p. 506, V. 17 808. D'un fastras ou d'une frivole Cent mille tans font plus grant feste Et plus tost leur entre en la teste C'uns contes de bien et d'onneur, Dits de Watriquet, p. 284. Ahy ! dist il en lui, or n'y vault mes baras [ma tromperie] ; Aujourd'hui bien paray [payerai] les fais et les fastras [mensonges] Que Matabrune a fait sans conseil d'avoicas, le Chevalier au cygne, V. 1868.

XVe s. Ajoutez : Fault il tant faire de fattras de ce mouton [pièce de monnaie] ? Du Cange, fatuare.

XVIe s. Ajoutez : Fatras, sorte de vers anciens où on repete souvent un vers, comme aux chants royaux ; et fatriser, c'est faire de ces vers, Borel, Trésor, 1655, in-4°, p. 192-193.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « fatras »

(Date à préciser) De fatrasie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

D'après Ménage, approuvé par Diez, fatras est pour fartas, du latin fictif fartaceus, de fartus, farci. Cette hypothèse, n'étant pas appuyée par des formes dans l'historique, reste douteuse, d'autant qu'on a un exemple de fatrasie écrit fastrasie ; cette s complique la question.

ÉTYMOLOGIE

Ajoutez : La dérivation par le lat. fartus ou le bas-lat. farsatus, farci, reste toujours sujette à des doutes. Il ne faut donc pas négliger de rapprocher de fatras l'anc. franç. fatroulle et fastroulle qui a à peu près le même sens. Fastroulle aurait l'avantage de présenter un analogue à l's de fastras et de fastrasie.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « fatras »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fatras fatra

Évolution historique de l’usage du mot « fatras »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « fatras »

  • Lorsqu'il y a une question qui fâche, La République en marche se plaît à ouvrir une consultation publique. Après avoir fait plancher 150 Français sur l'environnement, le fatras de propositions qui en a résulté a plus laissé perplexe sur leur bon sens que soulevé l'enthousiasme par leur pertinence. Le Point, 110 km/h sur autoroute : Macron prendra-t-il le risque du référendum ? | Automobile
  • Trois mille à quatre mille tonnes. C’est le poids moyen de cheveux ramassés chaque année dans les salons en France, et destinés à rejoindre le fatras des ordures ménagères. Un énorme gâchis contre lequel Anne Barloy a trouvé la parade à Arras, l’idée ayant fait son chemin après qu’«  une cliente m’en avait demandé pour en mettre dans son jardin. Apparemment, l’odeur humaine dont ils sont imprégnés repousse les lapins loin des légumes.  » La Voix du Nord, Un salon arrageois, de mèche avec Coiffeurs justes, recycle vos déchets capillaires
  • Le fatras de propositions radicales issues de la Convention citoyenne pour le climat démontre que ce type d'assemblée, censé rapprocher le gouvernement du peuple, n'est qu'une ruse de l'idéologie dominante pour imposer ses vues. Valeurs actuelles, Convention citoyenne pour le climat : la farce de la démocratie participative | Valeurs actuelles

Images d'illustration du mot « fatras »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « fatras »

Langue Traduction
Anglais jumble
Espagnol revoltijo
Italien guazzabuglio
Allemand durcheinander
Chinois 混乱
Arabe خلط
Portugais confusão
Russe перемешивать
Japonais 乱雑
Basque jumble
Corse sbulicà
Source : Google Translate API

Synonymes de « fatras »

Source : synonymes de fatras sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « fatras »

Partager