Lumineux : définition de lumineux


Lumineux : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

LUMINEUX, -EUSE, adj.

A.− Qui est source de lumière.
1. [Par émission]
a) Synon. ardent, étincelant, incandescent.Émission, énergie lumineuse (accumulée); efficience, image, impression, intensité, sensation, source, stimulation lumineuse; traînée lumineuse d'une comète. Les comètes, oiseaux libres et lumineux, viennent vers le soleil des profondeurs de l'infini. Elles viennent traînant leur queue immense de lumière vers l'astre rayonnant (Maupass., Contes et nouv.,t. 2, Homme de mars, 1889, p. 1185).Si l'on fait tourner une lampe autour d'un buste en la maintenant à distance constante, (...) nous percevons la rotation de la source lumineuse dans le complexe des changements d'éclairage et de couleur qui sont seuls donnés (Merleau-Ponty, Phénoménol. perception,1945, p. 361):
1. Un corps lumineux de dimensions sensibles traverse rapidement l'espace en répandant de tous côtés une vive lumière; c'est comme un globe de feu dont la grosseur apparente est souvent comparable à celle de la lune. Ce corps laisse habituellement derrière lui une traînée lumineuse très sensible. Flammarion, Astron. pop.,1880, p. 686.
b) Spécialement
COMM. Enseigne, réclame lumineuse; journal lumineux. Panneau portant un emblème ou une inscription lumineuse destinée à attirer l'attention du public. Au-dessus de la ville, les réclames lumineuses leur répétaient ces noms nécessaires à leur travail : Duval, Citroën (Giraudoux, Bella,1926, p. 174).Une vaste boutique annoncée par des enseignes lumineuses, avec des vitrines d'exposition, est ouverte toute la journée et pendant la soirée (Civilis. écr.,1939, p. 52-13).Un journal lumineux annonçait les péripéties du match qui se déroulait à New York entre Carpentier et Dempsey (Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 73).
TECHNOL. Voyant lumineux. Signal lumineux placé sur un appareil de contrôle ou un tableau de bord :
2. Un petit escalier a été établi dans la partie sud de la salle Vivienne : il relie les deux niveaux tandis qu'un monte-documents facilite la communication, un système de voyants lumineux et de sonnerie prévenant le préposé à la distribution dans la salle lorsque le fascicule demandé est parvenu au rez-de-chaussée. Cain, Transform. B.N.,1959, p. 54.
2. [Par réflexion] Le soleil avait reparu, faisait luire les feuilles, jetait des taches lumineuses dans les fourrés, çà et là (Flaub., Bouvard,t. 2, 1880, p. 10).Large et roux le cadran lumineux d'un beffroi planait sur elle, telle une lune démesurée (Courteline, Train 8 h 47,1888, 2epart., iii, p. 117):
3. ... sortant par la petite porte au fond du jardin, j'ai revu le soleil, la falaise lumineuse que formait devant lui la hêtraie... Gide, Journal,1906, p. 216.
P. ext., ARTS PLAST. [En parlant d'une toile] Dont les couleurs constituent une expression vigoureuse de la lumière. C'est une toile lumineuse où tous les personnages et les objets prennent un relief étonnant (Huysmans, Art mod.,1883, p. 169).
P. métaph.
[En parlant d'un visage] Synon. radieux.Le visage qu'elle approche est d'une beauté lumineuse (Bordeaux, Fort de Vaux,1916, p. 112).
Regard, yeux lumineux. Regard, yeux dont l'expression est claire. Une tête apparut contre la vitre du judas, une tête blanche avec des yeux lumineux comme ceux des fauves (Maupass., Contes et nouv.,t. 2, Peur, 1882, p. 802).
B.− OPT. Qui appartient à la nature de la lumière.
Optique lumineuse. Science relative aux phénomènes affectant la nature ondulatoire et corpusculaire de la lumière :
4. On ne connaît malheureusement pas d'instruments capables de jouer vis-à-vis des rayons X le rôle d'analyseurs, comme le font les appareils bien connus de l'optique lumineuse... M. de Broglie, Rayons X,1922, p. 82.
Rayon lumineux. Ligne hypothétique suivant laquelle la lumière se propage. Huyghens, et après lui Euler, ont rendu raison de ces lois [de la réflexion et de la réfraction] par la théorie des ondulations. (...) en appliquant la théorie de l'influence que les rayons lumineux exercent les uns sur les autres, on y ajoute, il me semble, plus de force et de clarté (Fresnel dsAnnales chim. et phys.,t. 1, 1816, p. 275).
Radiation lumineuse. Énergie émise par une source lumineuse et propagée sous forme d'ondes à travers un milieu matériel :
5. ... les radiations lumineuses efficaces ont une longueur d'onde comprise entre 0,8 μ (rouge) et 0,4 μ (violet). Nous ne voyons pas l'infra-rouge ni l'ultra-violet. L'œil de l'abeille, par contre, est excitable par l'ultra-violet. Camefort, Gama, Sc. nat.,1960, p. 244.
Onde lumineuse. Onde électro-magnétique dont la longueur se situe entre l'infra-rouge et l'ultra-violet et dont la vitesse de propagation est de 300 000 kilomètres à la seconde. Les ondes lumineuses se propagent de proche en proche. Le calcul montre que la vitesse de propagation est égale au rapport des unités, c'est-à-dire à la vitesse de la lumière (H. Poincaré, Théorie Maxwell,1899, p. 17).
Vibration lumineuse. Période correspondant à la longueur d'une onde électro-magnétique. Cette observation a amené Fresnel à penser que la vibration lumineuse en un point quelconque M d'un faisceau lumineux était la résultante d'une infinité de vibrations émises par d'autres points du faisceau (Prat, Opt.,1962, p. 80).
Spectre lumineux. Images juxtaposées formant une succession continue de couleurs et résultant de la décomposition de la lumière blanche par réfraction ou diffraction :
6. Lorsque l'atome redevient neutre par la « recombinaison » des charges en présence, il regagne son électron et émet des raies lumineuses d'après le schéma de Bohr. Ces phénomènes constituent aujourd'hui un chapitre important de l'excitation des spectres lumineux. M. de Broglie, Rayons X,1922, p. 24.
PHYSIOL. Excitation lumineuse. Excitation provoquée par la lumière dans le cortex cérébral et sur la rétine. Les sensations visuelles se forment dans le cortex cérébral et se relient aux excitations lumineuses par les messages rétiniens (Camefort, Gama, Sc. nat.,1960, p. 250).
C.− Au fig. [En parlant de l'esprit ou de données intellectuelles]
1. Éblouissant. Assailli de pensées contraires, chancelant à vingt ans sur les bases de ma vie, une pensée lumineuse s'éleva dans mon âme et y rétablit pour un temps le calme et la douceur (Renan, Avenir. sc.,1890, p. 490).
2. Très intelligent. Synon. pénétrant.Il le loue d'avoir été « un très bel esprit, lumineux, juste, exact, étendu, d'une lecture infinie (...) » (Proust, Temps retr.,1922, p. 961):
7. Comment veut-on en effet qu'un génie si vigoureux [Pascal], si lumineux, si loyal n'ait jamais entrevu l'infirmité congénitale, si j'ose dire, d'une école dont les chefs ou bien ne s'entendaient pas eux-mêmes ou bien n'avaient pas le courage d'avouer toute leur pensée. Bremond, Hist. sent. relig.,t. 4, 1920, p. 409.
3. Évident. Chez le chrétien le péché est sans doute la preuve la plus frappante, la plus lumineuse de Dieu (Du Bos, Journal,1926, p. 92).
Emploi subst. Il [V. Hugo] s'avisa très vite que son rôle était d'apporter aux hommes un message de rédemption. Ce n'est pas seulement dans la seconde partie de sa vie qu'il commença de voir du lumineux où nous ne voyions que de l'obscur (Barrès, Cahiers,t. 12, 1919, p. 49).
Prononc. et Orth. : [lyminø], fém. [-ø:z]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1275-80 « qui émet de la lumière » (Jean de Meun, Roman de la rose, éd. F. Lecoy, 16849); 1486 fig. (La tres ample et vraye Expos. de la reigle M. S. Ben, fo76 ds Gdf. Compl.); 2. 1801 rayons lumineux (Destutt de Tr., Idéol. 1, p. 125); 3. 1867 subst. (Goncourt, Man. Salomon, p. 215). Empr. au lat. luminosus « brillant, remarquable » attesté en lat. chrét. au sens « clair, lumineux ». Fréq. abs. littér. : 2 451. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 2 805, b) 4 056; xxes. : a) 3 724, b) 3 616.
DÉR.
Lumineusement, adv.a) Sous l'effet de la lumière. On voit, sur un fond vieil or, de petits bonshommes lumineusement blancs jongler avec des fleurs roses (Renard, Journal,1889, p. 37).Bientôt, une autre fusée lance sa longue tige dorée, couche et immobilise encore lumineusement la ligne obscure des faiseurs de tranchées (Barbusse, Feu,1916, p. 344).b) Au fig. Avec clarté. Cette parole du Christ s'est dressée lumineusement devant moi : « Si vous étiez aveugles, vous n'auriez point de péché ». Le péché, c'est ce qui obscurcit l'âme, c'est ce qui s'oppose à sa joie (Gide, Symph. pastor.,1919, p. 915).Cette conclusion m'est apparue, lumineusement, aujourd'hui (Duhamel, Journal Salav.,1927, p. 176).Ainsi se vérifie ce qu'avait lumineusement conçu Mallarmé : « Tout objet existant n'a de raison que nous le voyons... sinon de représenter un de nos états intérieurs : l'ensemble de traits communs avec notre âme consacre un symbole » (Huyghe, Dialog. avec visible,1955, p. 255). [lyminøzmɑ ̃]. Att. ds Ac. 1878 et 1935. 1reattest. 1470 (Le Livre de la discipline d'amour divine, f. A.8b, éd. 1537 ds R. Ét. rab. IX, p. 312); de lumineux, suff. -(e)ment2*. Fréq. abs. littér. : 34.
BBG. − Gohin 1903, p. 252 (s.v. lumineusement). − Quem. DDL t. 6.

Lumineux : définition du Wiktionnaire

Adjectif

lumineux \ly.mi.nø\

  1. Qui a, qui jette de la lumière.
    • Deux lanternes commençaient à se promener en avant et en arrière, éclairant par petits cercles lumineux les pierres carrées du pavage. — (Ivan Tourgueniev, L’Exécution de Troppmann, avril 1870, traduction française d’Isaac Pavlovsky, publiée dans ses Souvenirs sur Tourguéneff, Savine, 1887)
    • Peu à peu la nuit était venue ; mais la lune était si lumineuse que la chambre s’emplissait de clarté bleue. — (Pierre Louÿs, Aphrodite, Mercure de France, Paris, 1896)
    • Une sphère lumineuse, tournant au plafond, scintillait de ses mille petites facettes dont les lueurs éclairaient curieusement les visages. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Deux petites cabanes apparurent sur le Cap Tobin, et le soleil, frappant dans les carreaux d’une fenêtre, nous fit croire un instant à des signaux lumineux […] — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
  2. (Figuré) (Mélioratif) Brillant, génial.
    • Ce sont des erreurs qu’on rencontre dans les meilleurs ouvrages, à côté des vérités les plus lumineuses et les mieux démontrées […] — (Adriano (Adrien) Balbi, La Population des deux mondes, Revue des Deux Mondes, tome 1, 1829)
    • Nos pères ont excellé dans cette scolastique, qui comprend la partie lumineuse des discussions politiques. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, chap. IV, La Grève prolétarienne, 1908, p. 199)
  3. (Par extension) (Mélioratif) Ingénieux.
    • Une idée lumineuse.
    • Un principe fécond et lumineux.
  4. (Physique) Relatif à la luminosité, qui a rapport avec le taux d’événements qu’un détecteur est susceptible d’enregistrer.
    • Nous serons probablement fixés début août, lorsque les membres des collaborations Atlas et CMS feront part de ce qu’ils ont trouvé dans les analyses des collisions effectuées cette année avec des faisceaux toujours plus lumineux. — (Laurent Sacco, Le LHC bat des records et le LHCb découvre des tétraquarks !, futura-sciences.com, 13 juillet 2016)

Nom commun

lumineux \ly.mi.nø\ masculin

  1. (Théâtre) Bandeau lumineux publicitaire au fronton des théâtres, où sont mentionnés les spectacles et le nom des principaux acteurs.
    • Sur le « lumineux » se détachaient en lettres brasillantes, à la suite du nom de la vedette, ceux de Jim et de Jimmy. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
  2. Enseigne lumineuse sur le toit des voitures de taxi.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lumineux : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LUMINEUX, EUSE. adj.
Qui a, qui jette de la lumière. Corps lumineux. Le soleil est lumineux. Les étoiles sont lumineuses. Trace lumineuse. Sillon lumineux.

LUMINEUX se dit figurément de l'Esprit et des productions de l'esprit. C'est un esprit lumineux. Il y a des traits lumineux dans ce discours, dans cet ouvrage. Une pensée, une idée lumineuse. On dit, par extension, Une idée lumineuse pour désigner familièrement une Idée ingénieuse. Un principe fécond et lumineux, Un principe dont on tire sans peine beaucoup de conséquences importantes.

Lumineux : définition du Littré (1872-1877)

LUMINEUX (lu-mi-neû, neû-z') adj.
  • 1Qui jette de la lumière. Il garda son sommet tranquille et lumineux, Chapelain, Ode à Richelieu, dans RICHELET. Cet habit coloré d'outremer et d'azur, Dont il sort un éclat et lumineux et pur, Bahier, le Cabinet de Quinault, p. 51. Hélas ! madame, répliquai-je, être lumineuse [pour la lune] n'est pas si grand'chose que vous pensez ; il n'y a que le soleil en qui cela soit une qualité considérable ; il est lumineux par lui-même en vertu d'une nature particulière qu'il a, Fontenelle, Mondes, 2e soir. Le cardinal Bonzi avait les plus beaux yeux noirs, les plus parlants, les plus perçants, les plus lumineux, Saint-Simon, 119, 53. La surface du soleil est recouverte d'un océan de matière lumineuse dont les vives effervescences forment des taches variables, souvent très nombreuses, et quelquefois plus larges que la terre, Laplace, Exp. V, 6.

    Fig. C'est sa gloire [du roi Louis XIV], c'est sa grandeur qu'il soit obligé d'être notre exemple ; et nous estimerions un malheur public, si jamais il nous paraissait quelque ombre dans une vie qui doit être toute lumineuse, Bossuet, Sermons, Charité fratern. Autre conclusion.

    Corps lumineux, corps qui envoie vers l'œil des rayons de lumière.

    Rayon lumineux, chaque ligne droite que l'on suppose menée d'un point lumineux quelconque à l'œil.

  • 2 Fig. Qui a de grandes lumières, en parlant de l'esprit (sens métaphorique qui paraît être dû aux gens de Port-Royal). C'est un dommage extrême que la perte de ce petit évêque ; c'était, comme disent nos amis [Port-Royal], un esprit lumineux sur la philosophie, Sévigné, 27 sept. 1671. Il [l'abbé de Francheville] est grand cartésien ; c'est le maître de Mlle Descartes ; elle lui a montré votre lettre, il l'a admirée et votre esprit tout lumineux, Sévigné, 28 sept. 1689. Une intelligence si lumineuse [chez le premier homme] qui perçait tout d'un seul regard, avait aussi une force dans la volonté, qui, dès sa première détermination, fixait ses résolutions, Bossuet, Concupisc. 24. Grands hommes, éloquents, hardis, décisifs, esprits forts et lumineux [les gens de Port-Royal], Bossuet, Cornet. Du vrai savant [Maupertuis] que je chéris La raison ferme et lumineuse Vous montrera les cieux décrits, Voltaire, Ép. XXXIII.

    Il se dit aussi des choses de l'esprit. Il [un prédicateur] a débuté par un accent provençal ; mais, en sortant de son trouble, il est entré dans un chemin si lumineux, il a si bien établi son discours…, Sévigné, 17. Le Traité de tenter Dieu me paraît le plus utile, et celui de la Ressemblance de l'amour-propre et de la charité, le plus lumineux, pour parler leur langage [des gens de Port-Royal], Sévigné, 15 déc. 1675. Quelque grande que soit la foi, quelque lumineuse que soit la science qui est appuyée sur ces principes, Bossuet, Panég. de Ste Cather. 1. Il y a des traits ingénieux dans ce livre, il y a des choses lumineuses, et souvent de l'imagination dans l'expression, Voltaire, Lett. en vers et en prose, 175. La conséquence ne peut jamais être plus lumineuse que le principe, Diderot, Relig. nat. 5. Aristote et Plutarque lui apprirent [à Copernic] que les pythagoriciens faisaient mouvoir la terre et les planètes autour du soleil, qu'ils plaçaient au centre du monde ; ces idées lumineuses le frappèrent, Laplace, Exp. V, 4.

    Un principe fécond et lumineux, principe dont on tire abondamment des conséquences importantes.

HISTORIQUE

XVIe s. Mes yeulx s'offensent de toute lueur esclatante ; je ne scaurois à cette heure disner assis vis à vis d'un feu ardent et lumineux, Montaigne, IV, 291.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

LUMINEUX. Ajoutez :

2Qui paraît jeter de la lumière. Ceux qui ont écrit ou inventé la guerre de Troie ont dépeint la beauté d'Hélène si éclatante et si lumineuse que…, Scudéry, p. 193, par Rathery et Boutron, Paris, 1873.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « lumineux »

Étymologie de lumineux - Littré

Provenç. luminos ; catal. lluminos ; espagn. et ital. luminoso ; du lat. luminosus, de lumen, lumière.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de lumineux - Wiktionnaire

Du latin luminosus (sens identique).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « lumineux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
lumineux lyminø play_arrow

Citations contenant le mot « lumineux »

  • La Corée du Sud a été le théâtre le 4 juillet d'un drôle de ballet aérien : 300 drones lumineux ont célébré le pays face au coronavirus et ont servi à rappeler les gestes barrières. Numerama, En Corée du Sud, les gestes barrières ont été rappelés par un ballet de drones lumineux
  • À 22h34 précises, heure de l'attentat commis le 14 juillet 2016 par le Tunisien Mohamed Lahouaiej-Bouhlel sur la promenade des Anglais, 86 faisceaux lumineux ont illuminé le ciel de Nice mardi pour un hommage poignant aux 86 victimes.  LExpress.fr, À Nice, un hommage vibrant et lumineux aux victimes de l'attentat du 14 juillet 2016 - L'Express
  • Imaginé comme une spacieuse villa, le siège social de La Boîte Immo, a été conçu comme un espace de vie lumineux où l’aménagement a entièrement été pensé en fonction du bien-être au quotidien des collaborateurs. L’agencement privilégie sur 2000 m² des espaces de partages et de détente. Une disposition qui permet de placer « l’humain » au centre de la vision de l’entreprise. Journal de l'Agence, La Boîte Immo s’installe dans un bâtiment neuf design et lumineux de 2000 m² - Journal de l'Agence
  • « Nous avons demandé aux parents ce que cela évoquait pour eux : la cabane à construire revenait souvent dans leurs propos, note Stéphanie Naudin.  Et de l’autre côté, les enfants aiment tout ce qui est lumineux ! » D’où une cabane lumineuse. , Autres | L’aventure lumineuse de la Farandole décroche un prix de créativité
  • George Sand est un coeur lumineux, une belle âme, un généreux combattant du progrès, une flamme dans notre temps. C’est un bien plus vrai et bien plus puissant philosophe que certains bonshommes plus ou moins fameux du quart d’heure que nous traversons. De Victor Hugo / Actes et paroles
  • Du moment que je vis le matin lumineux et fier se lever et briller au-dessus des déserts du Nouveau-Mexique, quelque chose se tut dans mon âme et se mit à l’écoute... De David Herbert Lawrence / L’Ouest Américain
  • Le poète achemine la connaissance du monde dans son épaisseur et sa durée, l'envers lumineux de l'histoire qui a l'homme pour seul témoin. De Edouard Glissant / L'art poétique
  • Dans les rêves, on ne voit jamais le soleil, bien qu'on ait souvent la perception d'une clarté beaucoup plus vive. Les objets et les corps sont lumineux par eux-mêmes. De Gérard de Nerval / Aurélia
  • Tout poème naît d'un germe, d'abord obscur, qu'il faut rendre lumineux pour qu'il produise des fruits de lumière. De René Daumal / Poésie noire et poésie blanche
  • Il y a un passage dans l'enfance où l'on devrait noter tout ce que l'on dit, car tout est sage et lumineux. De Philippe Labro / Manuella
  • Vis lumineux crée un poème et va : accrois l'espace de la terre De Adonis / Mémoire du vent
  • Sans vos gestes, j’ignorerais tout du secret lumineux de votre âme. De José Ortega y Gasset

Images d'illustration du mot « lumineux »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « lumineux »

Langue Traduction
Corse luminosu
Basque argitsua
Japonais 明るい
Russe светящийся
Portugais luminoso
Arabe مضيئة
Chinois 发光的
Allemand leuchtend
Italien luminoso
Espagnol luminoso
Anglais luminous
Source : Google Translate API

Synonymes de « lumineux »

Source : synonymes de lumineux sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « lumineux »



mots du mois

Mots similaires