Tyrannique : définition de tyrannique


Tyrannique : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

TYRANNIQUE, adj.

A. − [Corresp. à tyran I B 1; en parlant d'une pers.] Synon. despotique, dictatorial.
1. [En parlant d'une pers., d'un groupe de pers. détenant un pouvoir pol.] Qui gouverne de manière autoritaire et absolue, en s'appuyant sur l'oppression et la terreur. Empereur, roi, régime tyrannique. Pour être un souverain tyrannique et satisfaire une ambition active, du moins fallait-il que le roi fût habile et heureux (Barante, Hist. ducs Bourg., t. 1, 1821-24, p. 62).Ce n'est plus une lettre de cachet d'un ministre tyrannique qui vous jette dans un cachot (Goncourt, Journal, 1877, p. 1166).
[P. méton., en parlant du comportement, des actes d'une ou plusieurs pers.] Domination tyrannique; mesures tyranniques du gouvernement, du pouvoir. Il était humain d'obéir à l'amitié plutôt qu'à des lois tyranniques tirées de l'arsenal social pour telle ou telle circonstance (Balzac, Spend. et mis., 1846, p. 454).L'intervention souvent tyrannique des tsars, qui soumettaient à une réglementation sévère toutes les constructions de leur capitale, a donné à l'architecture pétersbourgeoise une rare homogénéité (P. Lavedan, Urban., 1926, p. 27).
[Dans une tournure impers.] Il est tyrannique de punir les écrits satiriques, les paroles indiscrètes, et jusqu'aux pensées (Destutt de Tr., Comment. sur les Espr. des lois, 1807, p. 215).
2. [En parlant d'une pers., d'un groupe de pers. détenant un certain pouvoir dans le domaine familial, social, intellectuel, etc.] Qui se comporte d'une manière autoritaire, injuste, violente. Synon. cruel, féroce, impitoyable, inhumain.Femme, mari tyrannique; directeur, professeur tyrannique. Les enfants sont naturellement tyranniques (M. de Guérin, Corresp., 1836, p. 241).C'est le mauvais génie de notre entreprise (...). Il est tatillon, tyrannique. Il surveille nos sorties, nos entrées, nos repos et nos jeux (Duhamel, Désert Bièvres, 1937, p. 235).
[P. méton., en parlant du comportement, des actes d'une ou plusieurs pers.] Ce serait (...) l'homme, et non la divinité, qui gouvernerait le monde (...). Cette idée ne doit être que montrée pour être saisie par l'homme de bon sens; pour les autres, rien ne peut les soustraire à l'empire tyrannique des prêtres (Dupuis, Orig. cultes, 1796, p. 444).Un ermite de sa connaissance, qui ne faisait pas de difficulté de marier les jeunes couples empêchés dans leurs amours par la volonté tyrannique des parents (Gautier, Fracasse, 1863, p. 112).
B. − [Corresp. à tyran I B 2; en parlant d'une réalité concr. ou abstr.] Qui s'impose d'une manière impérieuse et absolue à l'esprit, aux sentiments, à la volonté de quelqu'un; qui impose certaines contraintes matérielles, morales. Affection, amour tyrannique; habitudes, instincts, préjugés tyranniques; les exigences tyranniques de la mode. De souveraine légitime qu'elle [la philosophie scholastique] avait été, elle se fit tyrannique et persécutrice (Cousin, Philos. Kant, 1857, p. 9).Quant aux manifestations déjà voyantes et tyranniques du sentiment: éclats immodérés de désespoir, de colère ou de gaieté, affectation, bouderie, mensonge, fabulation, il serait mal venu de les grossir par des sanctions ou des remontrances publiques (...), le mieux est de leur montrer une indifférence complète, qui les frappe au point vif (Mounier, Traité caract., 1946, p. 387).
Prononc. et Orth.: [tiʀanik]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1365 tyrannique (Oresme, MoXXXI d'apr. F.-J. Meissner ds Cah. Lexicol., 40, 1982, p. 60); 1372-74 tirannique (Oresme, Politiques, éd. A. D. Menut, 107a, p. 147b). Empr. au lat.tyrannicus « id. », gr. τ υ ρ α ν ν ι ́ κ ο ς « id. », dér. de τ υ ́ ρ α ν ν ο ς « tyran ». Fréq. abs. littér.: 350. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 687, b) 460; xxes.: a) 353, b) 442.
DÉR.
Tyranniquement, adv.De manière tyrannique. Synon. despotiquement, férocement, inhumainement.Agir tyranniquement; user tyranniquement de son pouvoir. La cour des immortels a ressemblé à celles des rois et de tous ceux qui gouvernent tyranniquement (Dupuis, Orig. cultes, 1796, p. 94).Cette année, elle n'avait accordé que très peu de temps à ses études. Sa mère réclamait de plus en plus tyranniquement sa présence et ses services (Beauvoir, Mém. j. fille, 1958, p. 273). [tiʀanikmɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. 1reattest. 1361 (Oresme, Monnaies, éd. L. Wolowksi, 31); de tyrannique, suff. -ment2*. − Fréq. abs. littér.: 24.
BBG.Quem. DDL t. 40.

Tyrannique : définition du Wiktionnaire

Adjectif

tyrannique \ti.ʁa.nik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui tient de la tyrannie, qui est injuste, violent, contre le droit et la raison.
    • Enfin, c’est celui qui veut remplacer la loi tutélaire de la majorité par l'arbitraire tyrannique du petit nombre, faire le peuple esclave du parti & écraser la démocratie tout entière sous une despotique kakistocratie. — (Le Député de l'opposition, ce qu'il est, ce à quoi il sert, ce qu'il coûte, Paris : chez Dentu, 1867, p. 21)
    • En 1767, les idées libérales, défendues par les physiocrates, disciples de Quesnay, remportèrent une première victoire sur l'esprit tyrannique des vieilles corporations […]. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Gouvernement tyrannique. — Pouvoir tyrannique. — Une jalousie tyrannique.
  2. (Figuré) Qui exerce une action, un pouvoir irrésistible.
    • En effet, il ne ressemblait pas aux autres, et ne voulait pas courber la tête sous le joug de leur tyrannique médiocrité. — (Isabelle Eberhardt, Le Major,1903)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Tyrannique : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TYRANNIQUE. adj. des deux genres
. Qui tient de la tyrannie, qui est injuste, violent, contre droit et raison. Gouvernement tyrannique. Pouvoir tyrannique. Une jalousie tyrannique. Il s'emploie aussi figurément et signifie Qui exerce une action, un pouvoir irrésistible. Une amitié tyrannique. Des exigences tyranniques.

Tyrannique : définition du Littré (1872-1877)

TYRANNIQUE (ti-ra-nni-k') adj.
  • 1Qui tient de la tyrannie, qui est injuste, violent. La justice sans la force est impuissante ; la force sans la justice est tyrannique, Pascal, Pens. VI, 8, édit. HAVET. Ah ! mon fils, que je hais ces rigueurs tyranniques ! Voltaire, Alz. I, 1. Élisabeth fit une action de tyrannie… en faisant assassiner par un bourreau la reine Marie Stuart ; mais, dans le reste de son gouvernement, elle ne fut pas tyrannique, Voltaire, Dict. phil. Tyran.
  • 2Qui tyrannise. Ne vous imposez point de loi si tyrannique, Corneille, Cid, III, 3. Ces discours sont faux et tyranniques : Je suis beau, donc on doit me craindre ; je suis fort, donc on doit m'aimer, Pascal, Pens. VI, 10, édit. HAVET. Laissons les beaux esprits dans leurs disputes de mots, dans leur commerce de louanges qu'ils se vendent les uns aux autres à pareil prix, et dans leurs cabales tyranniques qui veulent usurper l'empire de la réputation et des lettres, Bossuet, Sermons, Sur l'honneur, 1. Elles se piquent de briller dans les conversations, de réduire tout à leur sens, et d'exercer un empire tyrannique sur les opinions, Fléchier, Mme de Montaus.
  • 3 Fig. Qui exerce un pouvoir sur l'esprit des hommes, en parlant de choses. Quel tyrannique effroi…, Corneille, Toison, I, 3. Un orateur, voyant sa patrie en danger, Courut à la tribune ; et, d'un art tyrannique, Voulant forcer les cœurs dans une république, Il parla fortement sur le commun salut, La Fontaine, Fabl. VIII, 4.

HISTORIQUE

XIVe s. Et tele chose est plus manifeste en ceste policie tyrannique, pour ce que elle est très malvese, Oresme, Éth. 246.

XVIe s. Quand le peuple gemit soubs le faix tyrannique, D'Aubigné, Tragiques, édit. LALANNE, p. 81.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « tyrannique »

Étymologie de tyrannique - Wiktionnaire

Emprunté au latin tyrannicus (même sens), du grec ancien τυραννίκος, turanníkos (même sens), de τύραννος, túrannos (« tyran »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de tyrannique - Littré

Lat. tyrannicus, de τυραννιϰὸς, qui vient de τύραννος, tyran.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « tyrannique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tyrannique tiranik play_arrow

Citations contenant le mot « tyrannique »

  • D’où son caractère tyrannique, surtout quand il est inquiet. Le Huffington Post, Pourquoi certaines personnes refusent de respecter des gestes barrières et de porter un masque - BLOG | Le Huffington Post LIFE
  • Ainsi, une personne qui a vécu un conflit important à l’adolescence avait un risque 20 % plus élevé de préférer un modèle de leadership tyrannique. Nouvelles du web, Qui préfère les leaders tyranniques? – Nouvelles du web
  • « Moi-même, et des millions d’autres citoyens de l’État d’Israël, sommes piégés dans une situation horrible, où en plus des craintes pour notre santé, nous n’avons aucun moyen de gagner notre vie et de subvenir aux besoins de nos familles », a-t-il souligné. « Dans d’autres pays occidentaux, les travailleurs indépendants bénéficient d’un filet de sécurité économique qui fait partie intégrante de leurs droits. En Israël, le gouvernement tyrannique joue avec nous comme si nous étions invisibles, comme s’il n’y avait pas de visages derrière les masques ». The Times of Israël, Hemi Rudner jure de ne plus payer d'impôts pour dénoncer la gestion de la crise | The Times of Israël
  • Crown Island est menacé. Une certaine Beth tente de réanimer les Philosopher Kings, de terribles gouverneurs ayant jadis employé la magie noire pour exercer leur pouvoir tyrannique. Ce sera donc à vous et vos créatures d'empêcher ce désastre. Pour cela, Monster Crown profite d'un élément de gameplay assez original puisqu'il vous permet de créer vos propres monstres en combinant des gènes. Ce RPG signé Studio Aurum est désormais disponible en Early Access sur Steam pour 13,49€ (14,99€ hors promotion). Il devrait y rester entre 6 et 12 mois selon les développeurs qui comptent bien enrichir leur titre ne contenant actuellement qu'un tiers des monstres et de l'histoire. Jeuxvideo.com, Monster Crown : Le Pokémon-like entre en Early Access - Actualités - jeuxvideo.com
  • En ce qui concerne l'argent et le travail, aujourd'hui, vous ne pourrez agir qu'en fonction d'un collègue ou associé et attendre son bon vouloir ne sera pas vraiment de votre goût. Nul besoin de devenir tyrannique cependant, un simple rappel à l'ordre devrait suffire à rétablir une certaine efficacité. Concernant l'humeur, il y a des jours où rien ne va ! En Amour, votre partenaire pourrait vous montrer une facette de sa personnalité que vous ne connaissiez pas encore. Pour autant, ce n'est pas sûr que vous l'aimiez davantage. Si vous espérez trouver le grand amour, cette journée sera probablement décevante même si elle est agréable. Concernant la santé, votre tonus sera en dents de scie. N'abusez pas du café dans l'espoir de retrouver de l'énergie. Prenez plutôt un encas en milieu de matinée ou dans l'après-midi. Vous avez surtout besoin d'une bonne nuit de sommeil. , Horoscope chinois du Dimanche 2 août 2020
  • Mais au-delà de ces trois cas précis, je pose la question en général : se pourrait-il, parfois, que l’on confonde « comportement tyrannique » et « personnalité exigeante » ? Le Journal de Montréal, Tyrannique ou juste exigeant? | Le Journal de Montréal
  • On fait avec le vieux parent comme on a fait avec ses enfants. On fait ce qu'on sait faire. On devient tyrannique. De Pierrette Fleutiaux / Des phrases courtes, ma chérie
  • Pourquoi faut-il que l'amour qui est si doux d'aspect, mis à l'épreuve, soit si tyrannique et si brutal ? De William Shakespeare / Roméo et Juliette
  • La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. De Blaise Pascal / Pensées sur la religion

Traductions du mot « tyrannique »

Langue Traduction
Corse tiranicu
Basque tiraniko
Japonais 暴君
Russe тиранический
Portugais tirânico
Arabe استبداد
Chinois 强横
Allemand tyrannisch
Italien tirannico
Espagnol tiránico
Anglais tyrannical
Source : Google Translate API

Synonymes de « tyrannique »

Source : synonymes de tyrannique sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « tyrannique »



mots du mois

Mots similaires