Broyer : définition de broyer


Broyer : définition du Wiktionnaire

Verbe

broyer \bʁwa.je\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Réduire en parcelles, en poudre ou en pâte.
    • Broyer du poivre. Broyer menu. Broyer la pierre.
    • Les dents servent à broyer les aliments.
    • Pour broyer le chanvre, on le brise avec la macque, après qu'il a été roui.
  2. Pulvériser des substances colorantes, en même temps qu’on les mêle avec de leur liant pour peindre.
    • Pour réchampir les moulures, on broie les couleurs à l'huile de noix et on détrempe à l'essence; on applique deux couches généralement plus foncées que le fond. — (Eugène Aucamus, Menuiserie serrurerie, plomberie, peinture et vitrerie, Paris : chez P. Vicq-Dunod & Cie, 1898, p. 297)
  3. (Par analogie) Mâcher.
    • L'ami hocha encore une fois sa tête de cheval sans cesser de broyer la salade de tomates et de poivrons qu'il ingurgitait. — (Camus, La Peste, 1947)
  4. (Figuré) Presser fortement.
    • Il m’a broyé la main.
  5. (Figuré) Écraser
    • Paris les avait pris dans sa main qui broie et tous quatre, les bons et les méchants, les avait broyés. — (Charles-Louis Philippe, Bubu de Montparnasse, 1901, réédition Garnier-Flammarion, page 64)
  6. Faire, travailler péniblement.
    • Broyer la besogne.
    • Cheval de manège, qui tourne en place les yeux bandés, ignorant de la besogne qu'il broie — (Flaubert, Madame Bovary, t. 1, 1857)
    • Mais qu’est c’que t'broyes ? — (site http://etienne-baur.fr/Vrac/Documents/Petit_lexique_du_parler_vosgien_et_Lorrain.htm)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Broyer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BROYER. (Je broie; nous broyons.) v. tr.
Réduire en parcelles, en poudre ou en pâte. Broyer du poivre. Broyer menu. Les dents servent à broyer les aliments. Broyer la pierre. Broyer des couleurs, Pulvériser des substances colorantes, en même temps qu'on les mêle avec de l'eau ou avec de l'huile. Fig. et fam., Broyer du noir, Se livrer à des pensées sombres, mélancoliques.

Broyer : définition du Littré (1872-1877)

BROYER (bro-ié ; plusieurs disent broi-ié), je broie, tu broies, il broie, nous broyons, vous broyez, ils broient ; je broyais, nous broyions, vous broyiez ; je broierai ; je broierais ; que je broie, que nous broyions ; que je broyasse ; broyant v. a.
  • Réduire par l'écrasement en très menues parcelles. Broyer une drogue dans un mortier. Les dents molaires broient les aliments. La lithotritie est une opération par laquelle on broie la pierre dans la vessie. Seigneur, je broie la ciguë, Bernardin de Saint-Pierre, Mort de Socr. Dieu ! quelle masse au loin semble, en sa marche immense, Broyer la terre sous son poids, Hugo, Odes, I, 6.

    Broyer des couleurs, broyer des substances colorantes pour la peinture. Croyez-vous qu'un grand peintre passe son temps à broyer des couleurs et à préparer ses pinceaux ? Fénelon, Tél. XXII. L'autre broie en riant le vermillon des moines, Boileau, Lutr. II. Quelle main sur la terre en broie la couleur ? Régnier, Sat. IX.

    Fig. et familièrement. Broyer du noir, s'abandonner à de tristes et sombres pensées.

HISTORIQUE

XIIIe s. Broiés les nois avoec sel et avoec oignons, et en faistes emplaistre, Alebrand, f° 55. Atant cueilli en la gaudine Jehans d'une erbe la rachine ; Si l'a au pomel de s'espée Broiie et d'auwe destrempée, Bl. et Jeh. 3516.

XVIe s. La teste desdits os a fait autre lieu ou cavité tenant la place desdits os, laquelle est broyée et calleuse, Paré, XIV, 5.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BROYER. - ÉTYM. Ajoutez : L'origine de broyer ayant été laissée indécise, nous citons l'opinion de M. J. Storm, Romania, avr. 1876, p. 171. Il n'hésite pas à dériver broyer de l'all. brechen (Hanf brechen, broyer le chanvre), bas-all. breken, angl. to break, goth. brikan. Il en rapproche le provenç. briga, miette, es-brigá, émietter, briser, où l'i est conservé. Ajoutons que le patois du Berry dit breyer, et que l'anglais to bray, broyer, est rattaché à l'anglo-sax. brakan.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Broyer : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

BROYER, v. act. marque en général l’action de réduire un corps en particules plus menues, de quelque maniere & avec quelque instrument qu’elle s’exécute. Voyez Broyement.

Broyer des couleurs seches ou liquides, c’est les écraser jusqu’à ce qu’elles soient très-fines, avec une pierre très-dure qu’on appelle molette, sur une autre pierre aussi dure qu’est ordinairement une écaille de mer.

L’on dit, broyer les couleurs, le broyement des couleurs. On broye les couleurs à l’eau ou à l’huile, suivant l’usage qu’on veut en faire.

Broyer & mêler les couleurs, sont des termes qu’on ne doit pas confondre.

On broye les couleurs sur la pierre, comme on vient de dire ; on les mêle sur la palette avec le pinceau, & en les employant sur la toile. (R)

Broyer, (terme de Corderie) c’est l’action de briser le chanvre entre les deux mâchoires de la broye après qu’il a été roüi (voyez Broye, & la fig. 4. Pl. de Corderie) pour en séparer les chenevottes ou la moelle qui n’est d’aucune utilité pour le travail des Corderies. Pour cet effet le broyeur prend de sa main gauche une grosse poignée de chanvre ; & de l’autre, la poignée de la mâchoire supérieure de la broye ; il engage le chanvre entre les deux mâchoires, & en élevant & abaissant à plusieurs reprises, & fortement, la mâchoire supérieure, il brise les chenevottes qu’il sépare du chanvre en le tirant entre les deux mâchoires ; ensorte qu’il ne reste que la filasse : quand la poignée est ainsi broyée à moitié, il la prend par le bout broyé, pour donner la même préparation à celui qu’il tenoit dans sa main.

Quand il y a environ deux livres de filasse bien broyée, on la ploye en deux ; on tord grossierement les deux bouts l’un sur l’autre ; & c’est ce qu’on appelle des queues de chanvre, ou de la filasse brute.

Il y a une autre maniere de séparer le chanvre, qu’on appelle tiller. Voyez Tiller, & l’article Corderie.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Broyer : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « broyer » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « broyer »

Étymologie de broyer - Littré

Berry, brayer, bréyer ; angl. to bray, écraser. Origine ultérieure inconnue ; en l'absence de tout renseignement on peut conjecturer une dérivation de l'ancien français brai, boue : réduire en boue, broyer ; ou un rapprochement avec le provençal bregar, frotter, comme fricare a donné frayer ou froyer ; ou avec le Goth. brikan, rompre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de broyer - Wiktionnaire

Du vieux-francique *brekan (« briser ») (→ voir break en anglais, brechen en allemand), romanisé en *brecāre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « broyer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
broyer brwaje play_arrow

Conjugaison du verbe « broyer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe broyer

Évolution historique de l’usage du mot « broyer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « broyer »

  • Pire, Guido qui semble vraiment broyer du noir, a même évoqué sa retraite lors de cette intervention télévisé en Argentine : « Je ne sais pas si je vais jouer à nouveau au niveau que j’avais. Pour le moment, tout est incertain, je ne sais pas si cette pandémie Cela marquera la fin de ma carrière « . We Love Tennis, ATP > Pella broie du noir et parle même de retraite anticipée - We Love Tennis
  • L'actualité à laquelle on colle est une machine à broyer l'humain. De Fernand Ouellette / Lucie ou un midi en novembre

Traductions du mot « broyer »

Langue Traduction
Portugais esmagar
Allemand zerkleinern
Italien macinare
Espagnol triturar
Anglais grind
Source : Google Translate API

Synonymes de « broyer »

Source : synonymes de broyer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « broyer »


Mots similaires