La langue française

Gondoler

Sommaire

  • Définitions du mot gondoler
  • Étymologie de « gondoler »
  • Phonétique de « gondoler »
  • Citations contenant le mot « gondoler »
  • Images d'illustration du mot « gondoler »
  • Traductions du mot « gondoler »
  • Synonymes de « gondoler »
  • Antonymes de « gondoler »

Définitions du mot « gondoler »

Trésor de la Langue Française informatisé

GONDOLER, verbe

I. − Emploi intrans., MAR., vx. [Le suj. désigne les extrémités d'un navire] Se recourber comme les extrémités d'une gondole. (Ds Littré, Rob., Lar. 19e-Lar. Lang. fr.).
P. ext. Se bomber, se déformer (sous l'effet de la chaleur, de l'humidité, etc.). Synon. travailler, se gauchir.Leur chapeau noir dont le poil a roussi et dont le carton gondole (Huysmans, Art mod.,1883, p. 269) :
Afin d'éviter les gerçures de ses faïences, il mêlait de la chaux à son argile; mais les pièces se brisaient pour la plupart, l'émail de ses peintures sur cru bouillonnait, ses grandes plaques gondolaient... Flaub., Éduc. sent., t. 1, 1869, p. 187.
Emploi pronom. Les bois taillés qu'on soumet à l'étuve d'injection se déforment, se gondolent et les assemblages sont souvent faussés (Bourde, Trav. publ., t. 2, 1929, p. 216).
II. − Emploi pronom., au fig. et pop. Se tordre de rire. Nous n'avons rien du tout pour habiller Esther... Je me gondole intérieurement. Décidément Madame Clotilde n'a pas le sens du costume (Gyp, Souv. pte fille, t. 2, 1928, p. 166).Le compartiment, la jeune fille en noir y comprise, se gondolait (Triolet, Prem. accroc,1945, p. 34).
REM. 1.
Gondolant, -ante, part. prés. en emploi adj.a) Qui se bombe et se déforme. Le moine regardait une fleur safranée de la tapisserie gondolante sous le suintement du mur (Péladan, Vice supr.,1884, p. 321).b) Qui fait se tordre de rire. (Ds Rob. et Lar. Lang. fr.).
2.
Gondolé, -ée, part. passé en emploi adj.a) MAR., vx. Qui a la forme d'une gondole. Nous n'aperçumes qu'une seule pirogue dans la journée; elle ressembloit aux pirogues de l'île Bonka, mais elle étoit beaucoup plus gondolée (Dentrecastaux, Voy. rech. La Pérouse,1808, p. 383).b) P. ext. Qui est bombé, déformé. Le parquet doit pourrir sous le linoléum gondolé (Romains, Hommes bonne vol.,1932, p. 126).
Prononc. et Orth. : [gɔ ̃dɔle]. Ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1. 1687 gondolé « relevé de l'avant et de l'arrière (en parlant d'un navire) » (Desroches, Dict. des termes propres de marine, p. 530 d'apr. R. Arveiller ds Fr. mod. t. 26, p. 53); p. ext. 1845 gondoler « se bomber » ici en parlant du bois (Besch.); d'où 2. 1881 pronom. arg. « se reposer » (Grison, Argot réel, Figaro, 23 nov. d'apr. G. Esnault ds Fr. mod. t. 16, p. 297 : Se gondoler, c'est se reposer, image empruntée au bois qui se gondole (...) ce que font également les lazzaroni couchés le ventre au soleil); 1887 « s'amuser » (Hogier-Grison, Monde où l'on vole, p. 303, ibid.); 1889 « rire à se tordre » (Fustier, Suppl. dict. Delvau, ibid.). Dér. de gondole*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 31. Bbg. Chautard (É.). La Vie étrange de l'arg. Paris, 1931, p. 311.

Wiktionnaire

Verbe

gondoler \ɡɔ̃.dɔ.le\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se gondoler)

  1. (Arts) Bomber en se gonflant en parlant du bois, du carton etc.
    • L’humidité a fait gondoler le bois de ce couvercle.
    • Du bois gondolé.
    • […] dès que j’ai un moment libre je me dépêche de retrouver ces grandes pages gondolées, comme encore un peu humides, parsemées de taches verdâtres, d’où émane quelque chose d’intime, de secret… — (Nathalie Sarraute, Enfance, Gallimard, 1983, collection Folio, page 265-266)
  2. (Pronominal) Se déformer, en particulier sous l'effet de l'humidité.
    • Le papier s'est tout gondolé!
  3. (Pronominal) (Familier) Rire aux éclats ; se tordre de rire.
    • Les deux complices se gondolaient en leur for intérieur et se payaient la poire des badauds s'imaginant que c'était arrivé. — (Louis Forton & ‎Yves Michon, La bande des Pieds-Nickelés : 3e série d'aventures, rééd. De Varly éditions, 2011, p.96)
    • Chez Ruquier, les duettistes Vanessa Burggraf et Yann Moix s’étaient déjà gondolés face à Philippe Poutou, le candidat ouvrier du NPA à la présidentielle, qui avait osé déclarer qu’il interdirait les licenciements. — (Canard plus, dans Le Canard enchaîné, 15 mars 2017, page 7)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GONDOLER. v. intr.
T. d'Arts. Bomber en se gonflant en parlant du Bois. L'humidité a fait gondoler le bois de ce couvercle. Du bois gondolé.

Littré (1872-1877)

GONDOLER (gon-do-lé) v. n.
  • 1 Terme de marine. Un bâtiment gondole, quand les extrémités s'en relèvent comme celles des gondoles.
  • 2 Terme de métier. Se gonfler, se déjeter, se bomber, en parlant du bois.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « gondoler »

(XVIIe siècle) Dénominal de gondole.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Gondole.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « gondoler »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gondoler gɔ̃dɔle

Citations contenant le mot « gondoler »

  • « J’ai entendu des explosions, on a vu les volets de l’appartement, qui étaient fermés, se gondoler. J’ai eu très peur, dans une tour comme ça, cela peut vite se propager », raconte Rozenn, habitante du troisième étage. Même frayeur pour Marie-Claude, au neuvième : « Je sortais étendre mon linge sur le balcon quand j’ai vu la fumée très noire, je suis rentrée et j’ai attendu les pompiers », rapporte la Lorientaise. Les habitants de l’immeuble sont restés confinés chez eux; « le bon réflexe », selon les pompiers. Le Telegramme, À Lorient, un violent incendie dans un appartement de Kervénanec - Lorient - Le Télégramme
  • Ah les moules-frites hebdomadaires de la Gondole fin des années 90. Vraiment pas de quoi s gondoler en apprenant sa prochaine fermeture. L'Orient-Le Jour, La Gondole, « e la nave va »... - L'Orient-Le Jour
  • Tout le monde sait. Et le suspens demeure pour son mariage annoncé cet été. On va bien se gondoler. Mais çà fait pas rire Msix qui préserve sa ménagère.... Closermag.fr, Anne Hidalgo : pourquoi la candidate à la mairie de Paris refuse de débattre ce mercredi - Closer

Images d'illustration du mot « gondoler »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « gondoler »

Langue Traduction
Anglais curl
Espagnol rizo
Italien arricciare
Allemand locken
Chinois 卷曲
Arabe لفة
Portugais ondulação
Russe локон
Japonais カール
Basque kiribil
Corse curl
Source : Google Translate API

Synonymes de « gondoler »

Source : synonymes de gondoler sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « gondoler »

Partager