La langue française

Amolli

Sommaire

  • Définitions du mot amolli
  • Phonétique de « amolli »
  • Citations contenant le mot « amolli »
  • Traductions du mot « amolli »
  • Synonymes de « amolli »
  • Antonymes de « amolli »

Définitions du mot amolli

Trésor de la Langue Française informatisé

AMOLLI, IE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de amollir*.
II.− Emploi adj.
A.− Devenu mou :
1. Mais Choulette, que fatiguait l'élégante sécheresse de la nature toscane, regrettait la verte Ombrie et son ciel humide. Il se rappelait Assise, debout et priant sur la plaine grasse, au milieu d'une terre plus amollie et plus humble. A. France, Le Lys rouge,1894, p. 275.
Au fig. :
2. Le plus jeune des deux, d'abord prince de la Roche-sur-Yon, devenu prince de Conti à la mort de son aîné, est célèbre par ses débordements, comme du reste toute race oisive, amollie et brillante. Ch.-A. Sainte-Beuve, Port-Royal,t. 3, 1848, p. 491.
B.− P. ext. Estompé :
3. C'était le ciel d'automne, non point blanc, ni terne et durci, comme il est souvent en été, mais d'un bleu doux et amolli, très pur jusque sur la montagne, et presque vert sur la montagne. Ch.-F. Ramuz, Aimé Pache, peintre vaudois,1911, p. 277.
Spéc., GRAV. ,,Se dit, en gravure, des contours équivoques, qui ne sont pas assez ressentis.`` (Littré).
Prononc. : [amɔli].
STAT. − Fréq. abs. litt. : 174.

Wiktionnaire

Forme de verbe

amolli \a.mɔ.li\

  1. Participe passé masculin singulier de amollir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AMOLLIR. v. tr.
Rendre mou et maniable. La chaleur amollit la cire. Mettre du cuir dans l'eau pour l'amollir. Il signifie au figuré Affaiblir, efféminer. La volupté amollit le courage. La retraite fortifie la vertu, la vie dissipée l'amollit.

S'AMOLLIR signifie Devenir mou. La terre commence à s'amollir. Il signifie au figuré S'affaiblir, devenir efféminé. Son courage s'amollit. Il s'est amolli dans les voluptés.

Littré (1872-1877)

AMOLLI (a-mo-li, lie) part. passé.
  • 1Rendu mou. La terre amollie par les pluies.
  • 2Énervé. Amolli par les voluptés.
  • 3Se dit, en gravure, des contours équivoques, qui ne sont pas assez ressentis.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « amolli »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
amolli amɔli

Citations contenant le mot « amolli »

  • La fibre la plus coriace doit s'amollir dans le feu de l'amour. Si elle ne fond pas, c'est que le feu n'est pas assez fort. De Gandhi / Le Jeune Inde
  • On dit que le rap s’est adouci, amolli par l’excès d’auto-tune et de bons sentiments, Dika est de ceux qui arrivent à prouver qu’on peut, avec des effets sur sa voix et de bonnes manières dire la crudité de la vie. 13OR-du-HipHop, Dika – La rue scolarise

Traductions du mot « amolli »

Langue Traduction
Anglais softened
Espagnol ablandado
Italien ammorbidito
Allemand erweicht
Chinois 软化
Arabe خففت
Portugais suavizado
Russe смягченный
Japonais 柔らかくなった
Basque leundu
Corse addolcitu
Source : Google Translate API

Synonymes de « amolli »

Source : synonymes de amolli sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « amolli »

Partager