La langue française

Renfermer

Sommaire

Définitions du mot renfermer

Trésor de la Langue Française informatisé

RENFERMER, verbe trans.

A. − Enfermer complètement, mettre, tenir dans un lieu clos, fermé.
1.
a) Vieilli. [Le compl. d'obj. désigne un animé] Synon. cloîtrer, confiner, emprisonner, séquestrer.Le Turc qui renferme sa femme lui prouve au moins par-là qu'elle est nécessaire à son bonheur (Staël, Allemagne, t. 1, 1810, p. 80).Alors je prends Yves par les épaules, et, passant devant ses trois ennemis, qui se rangent pour nous faire place, je l'emmène dans ma chambre et l'y renferme à double tour. Là, pour le moment, il est en sûreté (Loti, Mon frère Yves, 1883, p. 155).[Dans une tournure factitive] M. Dumoulin (...) a fait plusieurs actes de folie qui, en Europe, l'auraient fait renfermer (Voy. La Pérouse, t. 4, 1797, p. 183).
Au fig. J'ai maintenant l'esprit assez tranquille et suis tout entier renfermé dans le plaisir de vous écrire (M. de Guérin, Corresp., 1839, p. 373).
Empl. pronom. réfl. S'enfermer complètement. Se renfermer chez soi, dans sa tour d'ivoire. Le père Stanislas se renfermait au verrou quand il entrait chez lui et emportait sa clef quand il en sortait (Sand, Hist. vie, t. 3, 1855, p. 419).Ernst ne faisait pas d'avance, à Christophe, pour être présenté à Ada; mais il se renfermait mélancoliquement dans sa chambre et refusait de sortir, disant qu'il ne connaissait personne (Rolland, J.-Chr., Adolesc., 1905, p. 354).
b) [Le compl. d'obj. dir. désigne un inanimé] Synon. ranger, serrer (vieilli).Elle (...) m'a renfermé alors un billet de mille francs en plein dans la main et puis encore un autre en plus pour être sûre (Céline, Voyage, 1932, p. 425).[À la forme passive] Il n'existe hors de chez moi que deux manuscrits d'Hernani. L'un est déposé au théâtre. C'est celui sur lequel on répète tous les jours. Dès que la répétition est terminée, ce manuscrit est renfermé sous triple clef (Hugo, Corresp., 1830, p. 464).
2. Au fig.
a) Vieilli. Tenir caché, ne pas dévoiler ses sentiments. Renfermer son impatience, sa peine. Que répondre à un amour si passionné? Maurice pleura, ne répondit rien et renferma son secret (Sand, Hist. vie, t. 2, 1855, p. 72).
Empl. pronom. réfl. Se replier sur soi-même, ne rien exprimer de ses sentiments, de ses pensées. Se renfermer dans le mutisme, dans le silence; se renfermer sur soi-même. Je me suis renfermé en moi-même, j'ai repris mes bouquins, je suis revenu à ma solitude (Rivière, Corresp., [avec Alain-Fournier], 1907, p. 272).
b) Loc. fam. Ça l'a renfermé. Cela l'a replié sur lui-même. Mon père, le drame des Cortilène ça aurait pu lui fournir des occasions pour des transes et des motifs de pires gueulements. Au contraire ça l'a renfermé. Il ne nous parlait presque plus (Céline, Mort à crédit, 1936, p. 89).
B. − Vieilli. Tenir dans des bornes, dans des limites. Synon. borner, circonscrire, limiter.Tout corps, quel qu'il soit, pierre ou diamant, est renfermé sous les trois formes de longueur, de largeur et de hauteur (Lacord., Conf. N.-D., 1848, p. 50).
Au fig., empl. pronom. Se limiter à.
Empl. pronom. réfl. V. avertissement ex. 4:
Le ministre de l'Instruction publique (...) avait (...) montré à l'Empereur les attaques des livres de Renan au christianisme. On le fait venir, il promet de se renfermer dans des questions de philologie et de langue orientale. Vigny, Journ. poète, 1862, p. 1368.
Empl. pronom. passif. Deux fois, en ces cinquante jours, la comtesse s'avança peut-être au-delà des bornes dans lequelles se renfermait notre affection (Balzac, Lys, 1836, p. 216).
C. − Contenir en soi, dans un espace, dans un lieu. Flacon qui renferme un parfum, médicament qui renferme un produit dangereux. La marquise courut à un petit meuble en bois de rose qui renfermait ses écrins (Ponson du Terr., Rocambole, t. 3, 1859, p. 279).Cette ville (...) renferme une curiosité qui nous aurait fait venir de plus loin. C'est la grotte, si bien nommée, de las Maravillas (T'Serstevens, Itinér. esp., 1933, p. 165).
Au fig. Avoir en soi, inclure. Synon. comprendre, contenir, impliquer.Je sentis le besoin de faire dévier par une plaisanterie une conversation beaucoup trop tendue pour ce qu'elle renfermait de si apparemment platonique, et dont le badinage un peu forcé n'était pas innocent (Gracq, Beau tén., 1945, p. 92).
D. − MAN. Renfermer un cheval. ,,Le bien tenir dans la main et dans les jambes`` (Ac.).
REM.
Renfermement, subst. masc.,vieilli. Action de renfermer; résultat de cette action. Vie de renfermement. Mon petit Daudet (...) grandit, grandit,... tandis que Zola me paraît diminuer en son renfermement de Médan (Goncourt, Journal, 1883, p. 268).
Prononc. et Orth.: [ʀ ɑ ̃fε ʀme], (il) renferme [-fε ʀm]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1555 se renfermer en « se tenir contenu dans » (Ronsard, Hymnes ds Œuvres, éd. P. Laumonier, t. 8, p. 176); b) 1558 trans. (Du Bellay, Regrets, CX, éd. H. Chamard, t. 2, p. 140); c) 1587 fig. (Ronsard, Elegies, t. 18, p. 246: Il faut de main rampart ta langue renfermer, Qui veut toujours causer); d) 1654 « tenir caché (un sentiment) » (Scudéry, G. de Alaric ou Rome vaincue, p. 172); e) 1637 « réduire à certaines limites (ici: temporelles) » (Id., Observations sur le Cid, p. 79); 2. 1671 (Nicole, Essais de Morale, t. 2, p. 141: c'est encore un plus grand mal que (...) de se renfermer en soi seul, de ne songer qu'à soi); 1766 part. passé adj. (MmeRiccoboni, Comtesse de Sancerre, lett. 52 ds Littré: M. de Montalais est incompréhensible... on ne le connaît pas, il est renfermé); 3. 1680 (Rich.: Il sent ici le renfermé). Dér. de enfermer*; préf. re-*. Fréq. abs. littér.: 2 464. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 7 693, b) 3 055; xxes.: a) 2 381, b) 842.

Wiktionnaire

Verbe

renfermer \ʁɑ̃.fɛʁ.me\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se renfermer)

  1. Enfermer de nouveau.
    • Ce prisonnier s’était échappé, on l’a repris et on l’a renfermé.
  2. Enfermer étroitement.
    • (Figuré)Quoique très instruite, elle n'avoit ni les caprices, ni l’humeur qu'on attribue aux gens de lettres, qui tantôt se livrent à une loquacité importune, tantôt se renferment dans un silence méprisant. — (E.-F. Lantier, Voyages d'Anténor en Grèce et en Asie, Paris : chez Belin & chez Bernard, 2e édition revue, an VI, tome 1er, page 35)
    • Il se renferma dans sa maison.
    • Se renfermer en soi-même : Se recueillir, afin de penser avec plus d’attention aux choses dont on est occupé.
  3. Comprendre, contenir.
    • Il importe donc fort peu de savoir ce que les mythes renferment de détails desti­nés à apparaître réellement sur le plan de l'histoire future; ce ne sont pas des almanachs astrologiques; il peut même arriver que rien de ce qu'ils renferment ne se produise, […]. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.IV, La grève prolétarienne, 1908, p.166)
    • Des expériences analogues ont démontré ultérieurement que les nerfs vagues renferment également des nerfs sécréteurs innervant le pancréas. — (E. Asratian, I. Pavlov : sa vie et son œuvre, page 64, Éditions en langues étrangères, Moscou, 1953)
  4. (Figuré) Restreindre, réduire dans de certaines bornes.
    • L’exercice de ce droit fut renfermé dans certaines limites.
    • Cet auteur s’est renfermé dans son sujet et ne s’est pas permis le moindre écart.
    • Le commerce, au lieu de s’étendre, se renfermait tous les jours dans un cercle plus étroit.
  5. (Équitation)
    • Renfermer un cheval : Le bien tenir dans la main et dans les jambes.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RENFERMER. v. tr.
Enfermer de nouveau. Ce prisonnier s'était échappé, on l'a repris et on l'a renfermé. Il signifie aussi Enfermer étroitement. Il se renferma dans sa maison. Fig., Il s'est renfermé dans son mutisme. Se renfermer en soi-même, Se recueillir, afin de penser avec plus d'attention aux choses dont on est occupé.

RENFERMER signifie aussi, tant au propre qu'au figuré, Comprendre, contenir. Cette région renferme plusieurs villages. Le genre renferme les espèces. Ce livre renferme nombre d'erreurs. Cette phrase renferme un sens profond. Un corps mal fait peut renfermer une belle âme. Il signifie encore, figurément, Restreindre, réduire dans de certaines bornes. L'exercice de ce droit fut renfermé dans certaines limites. Cet auteur s'est renfermé dans son sujet et ne s'est pas permis le moindre écart. Le commerce, au lieu de s'étendre, se renfermait tous les jours dans un cercle plus étroit. En termes de Manège, Renfermer un cheval, Le bien tenir dans la main et dans les jambes. Le participe passé

RENFERMÉ s'emploie comme nom masculin. Cela sent le renfermé se dit des Choses qui ont contracté une odeur spéciale pour avoir été trop longtemps renfermées. On dit de même : Une odeur de renfermé, en parlant d'un Appartement, d'une chambre où l'on n'a pas ouvert les fenêtres depuis un certain temps.

Littré (1872-1877)

RENFERMER (ran-fèr-mé) v. a.
  • 1Enfermer de nouveau. Renfermez le serin, qui s'est échappé.
  • 2Enfermer. Ne me répliquez plus et me la renfermez, Corneille, Théod. III, 4. Sommes-nous chez les Turcs pour renfermer les femmes ? Molière, Éc. des mar. I, 2. Il m'avait fait renfermer dans cette tour, Fénelon, Tél. II.

    Renfermer quelqu'un, le mettre en prison.

    Renfermer un prisonnier, le resserrer plus étroitement qu'auparavant.

  • 3 Terme de manége. Renfermer un cheval, le tenir dans la main et dans les jambes.
  • 4 Fig. Il se dit des passions, des sentiments que l'on enferme dans son cœur. Renfermez votre amour dans le fond de votre âme, Racine, Brit. II, 3. Vous semblez renfermer quelque chagrin profond, Marmontel, Bélis. ch. 5.
  • 5Avec un nom de personne pour sujet, comprendre, faire tenir dans. Il renferma le village dans l'enceinte de la ville. Un rimeur, sans péril, de là les Pyrénées, Sur la scène en un jour renferme des années, Boileau, Art p. III.
  • 6Avec un nom de chose pour sujet, contenir. Babylone renfermait dans son enceinte des terres labourables. Ce livre renferme plusieurs vérités.

    Fig. Le capitaine n'est pas accompli s'il ne renferme en soi l'homme de bien et l'homme sage, Fléchier, Turenne. L'intervalle est rempli par un grand nombre de talents ordinaires, mais qui sont d'un grand usage, servent à la république, et renferment en soi l'utile et l'agréable, La Bruyère, XI. Mme Beverlei : Il n'a qu'un seul défaut… - Henriette : Qui les renferme tous, Saurin, Beverlei, I, 1.

  • 7 Fig. Restreindre, réduire dans de certaines bornes. Maudit soit le premier dont la verve insensée Dans les bornes d'un vers renferma sa pensée ! Boileau, Sat. II.
  • 8Se renfermer, v. réfl. Se tenir enfermé. Il [Pygmalion] se renfermait dans le lieu le plus reculé de son palais, Fénelon, Tél. VIII. Si, en sortant de son logis, la première personne qu'il rencontrait était une vieille, si un lièvre traversait son chemin, Ticho-Brahé croyait que la journée devait être malheureuse, et retournait promptement se renfermer chez lui, sans oser commencer la moindre chose, Fontenelle, Mondes, 4e soir.

    Par extension. Les empereurs romains se renferment dans l'Orient et abandonnent le reste, Bossuet, Hist. III, 7. Sans pouvoir reculer, les deux généraux et les deux armées [à Rocroy] semblent avoir voulu se renfermer dans des bois et dans des marais, pour décider leur querelle, comme deux braves en champ clos, Bossuet, Louis de Bourbon.

    Fig. Il y a une fausse sagesse qui, se renfermant dans l'enceinte des choses mortelles, s'ensevelit avec elles dans le néant, Bossuet, Duch. d'Orl. C'est dans ce même esprit qu'il méprisa souvent les bruits du vulgaire, et que, se renfermant dans ses bonnes intentions, il lui abandonna les apparences, Fléchier, Lamoignon. Une vaste capacité… qui sache aussi se renfermer au dedans et comme dans tous les détails de tout un royaume, La Bruyère, X.

    Se renfermer en soi-même, se recueillir. Dans ces jours de trouble et de deuil où l'on se sent comme frappé du spectacle sensible d'une mort récente et inopinée, on se renferme tout en soi-même, et l'on s'occupe de sa douleur, Fléchier, Lamoignon.

  • 9Mettre en quelque chose le principe de ce qu'on est. Écoutez-le [Jésus-Christ], et regardez ce divin maître dans son Évangile, dans lequel il s'est lui-même renfermé, Bossuet, Serm. Parole de Dieu, 1.
  • 10Être renfermé. Une haine qui se renferme en dedans.
  • 11Se restreindre, se réduire, se borner à. Vous êtes bonne à toute sorte de choses ; vous ne vous renfermez pas à la parfaite capacité d'un procès, Sévigné, 10 nov. 1688. Je me renferme dans les paroles de mon texte, Fléchier, Duc de Montaus. Pourquoi nous renfermer dans l'usage de ne célébrer après leur mort que ceux qui, ayant été donnés en spectacle au monde par leur élévation, ont été fatigués d'encens pendant leur vie ? Voltaire, Mél. litt. Él. officiers. Il [Burrhus] se renferme dans le devoir de sa place, le soin des armées, Diderot, Claude et Nér. I, 38. Nous nous renfermerons dans les seules Écritures, de peur de nous égarer dans un sujet si vaste, Chateaubriand, Génie, II, IV, 7.

    Se renfermer à, avec un infinitif, se borner à. Depuis votre dernière lettre, je me renferme à comprendre qu'on vous fait des méchancetés ; je ne puis les deviner, Sévigné, 13 mai 1672. Renfermons-nous donc à observer…, Boulainvilliers, Réfut. de Spinoza, p. 256.

HISTORIQUE

XIIe s. Mais il ne volt, ço dit, n'en plait, n'en cause entrer, Tresque li reis li ait fait del tut restaurer, E à lui e as suens e rendre e renfermer [confirmer de nouveau] Lur chose…, Th. le mart. 106.

XVIe s. Ceulx de Lacedaemone se plaignoient que les Atheniens renfermoient leur ville de murailles, Amyot, Thém. 37.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

RENFERMER, v, act. (Gramm.) c’est enfermer de nouveau, & plus souvent enfermer ; on a renfermé ces fanatiques qui troublent la société par leurs extravagances. La terre renferme des trésors infinis qui nous sont encore inconnus, mais que les siecles à venir produiront au jour. Je me renferme dans ma petite sphere, & je mets mon bonheur à n’en point sortir ; cet objet est trop étendu, trop plein d’exceptions pour être renfermé dans quelques regles générales.

Renfermer un cheval entre les cuisses. Voyez Assujettir.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « renfermer »

Re…, et enfermer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « renfermer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
renfermer rafɛrme

Citations contenant le mot « renfermer »

  • La tragédie doit renfermer la durée de son action dans un tour de soleil. De Aristote
  • La constance des sages n'est que l'art de renfermer leur agitation dans le coeur. De François de La Rochefoucauld / Maximes
  • Du côté de la santé, votre tonus connaîtra une évolution en dents de scie. Vous allez devoir ralentir le rythme ou en trouver un qui vous convient mieux. Si vous continuez comme ça la fatigue va vous rattraper. Écoutez les messages de votre corps. Côté argent et travail, les secteurs en rapport avec l'étranger ou la communication seront favorablement aspectés et les natifs travaillant dans ces domaines rencontreront un grand épanouissement professionnel. Côté finances, c'est grâce à votre bon sens que vous sortirez d'une situation difficile. A propos de l'humeur, journée rassérénante. Côté amour, ouvrez-vous aux autres et échangez. Votre sociabilité vous rendra plus agréable, ces derniers temps vous aviez un peu trop tendance à vous renfermer. Vous découvrirez qu'il est quand même plus agréable d'être bien entouré. , Horoscope du Mardi 28 juillet 2020
  • Vestiges de la terre des dinosaures, les paysages de la vallée de la Cèze valent le détour. La roche calcaire déposée là par une mer disparue il y a des millions d’années, abrite un sol passionnant dans lequel se cache la grotte de la Salamandre. Immense cavité naturelle aménagée pour le public, il se dit que la salle (1) pourrait renfermer les arènes de Nîmes. Tout a été pensé pour offrir une expérience complète de la grotte. D’abord, une balade entre les concrétions (2) mise en valeur par des spots de lumières aux couleurs psychédéliques. Le monde sous-terrain comme on ne l’a jamais connu. Ajouté à cette ambiance magique une température ambiante de 14 °C qui donne la sensation de s’être téléporté au cœur d’un monde parallèle. La grotte offre aussi des expériences plus sportives et rigoureuses, propre à la spéléologie. Le site propose un parcours de spéléologie mêlé à de la via corda (via ferrata mais sur corde NDLR). Une aventure sportive et ludique qui permet de découvrir la grotte différemment. Le site propose aussi une bonne dose de sensations fortes, et c’est ce qui nous amène aujourd’hui puisque Midi Libre a testé pour vous le "Grand Rappel". midilibre.fr, La spéléologie, un sport qui a la "tête sur les épaules" - midilibre.fr
  • Aux influences plus jazz que ses prédécesseurs, ce troisième opus se démarque par sa légèreté, son écriture et toujours par la voix phénoménale de son auteure. Sobrement intitulée par son propre nom, cet album semble renfermer de nombreux secrets, voire confidences. C’est peut-être aussi pour cela qu’il a fallu à sa génitrice 5 ans pour aboutir à sa publication. 5 années durant lesquelles Lianne La Havas a continué à donner plusieurs concerts partout dans le monde. Des concerts toujours aussi apaisants et solaires. Sound Of Britain, Lianne La Havas - Lianne La Havas
  • LA QUESTION. Après deux bilans d'étape positifs, le troisième qui doit être présenté en fin de semaine ou dans les prochains jours devrait renfermer des données tout aussi satisfaisantes. Ainsi, le 80 km/h en remplacement du 90 km/h sur le réseau secondaire en France porte ses fruits. Décidée il y a tout juste deux ans et défendue bec et ongles par le premier ministre, Édouard Philippe, face au tollé qu'elle avait suscité, cette baisse de la vitesse réduit le nombre de tués sur les routes. Le Figaro.fr, Le 80 km/h a-t-il réduit le nombre de tués sur nos routes?
  • Cela peut paraître un peu bizarre dit comme ça mais le positif attire le positif. Si tu souris au lieu de te renfermer sur toi-même et de rester dans ton coin, tu attireras forcément la sympathie et on aura certainement plus envie d'apprendre à te connaître. Et c'est prouvé ! Sourire même quand on a pas le coeur à ça, cela permet de se sentir mieux même inconsciemment. Et c'est une bonne technique si tu es trop timide pour faire le premier pas vers quelqu'un. Cela permettra de mettre toutes les chances de ton côté. Et si jamais tu as du mal à passer à autre chose, voici quelques conseils pour oublier ton premier amour. , Célibataires : 3 tips à adopter pour se montrer plus disponible - L'Etudiant Trendy

Traductions du mot « renfermer »

Langue Traduction
Anglais enclose
Espagnol encerrar
Italien accludere
Allemand umschließen
Chinois
Arabe أرفق
Portugais anexar
Russe вложите
Japonais 同封する
Basque marken artean
Corse incudisce
Source : Google Translate API

Synonymes de « renfermer »

Source : synonymes de renfermer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « renfermer »

Partager