La langue française

Récompense

Sommaire

  • Définitions du mot récompense
  • Étymologie de « récompense »
  • Phonétique de « récompense »
  • Citations contenant le mot « récompense »
  • Images d'illustration du mot « récompense »
  • Traductions du mot « récompense »
  • Synonymes de « récompense »
  • Antonymes de « récompense »

Définitions du mot récompense

Trésor de la Langue Française informatisé

RÉCOMPENSE, subst. fém.

A. − Vieilli
1. Compensation, dédommagement. On lui donna tant pour récompense des pertes qu'il avait faites; il faut lui accorder quelque récompense pour le dommage qu'il a souffert; pour récompense, on lui donna une pension (Ac.).
En récompense. En revanche. Nous n'avons pas vu un chat dans la rue; mais, en récompense, la Bastille est pleine de troupes (Mérimée,Chron. règne Charles IX, 1829, p. 178).
2. DR. ,,Sous le régime de la communauté de biens entre époux, indemnité pécuniaire due par la communauté à l'un des époux ou par l'un des époux à la communauté et qui est réglée après la dissolution de la communauté`` (Cap. 1936). Les remplois et récompenses dus par la communauté aux époux, et les récompenses et indemnités par eux dues à la communauté, emportent les intérêts de plein droit du jour de la dissolution de la communauté (Code civil, 1804, art. 1473, p. 271).
B. − Avantage accordé à quelqu'un en considération de mérites particuliers, d'une bonne action, d'un service rendu. Anton. châtiment, peine, punition.
1. [Avantage matériel] Récompense généreuse, magnifique, princière; accepter, briguer, décerner, donner, mériter, promettre, recevoir, refuser une récompense; sans attendre, sans espoir de récompense. Il a été trouvé une botte de monsieur. La demander au tambour, qui la rendra contre récompense (Pourrat,Gaspard, 1930, p. 163):
Tu as gagné la double, frère, dis-je à Yves. Je voulais dire: la double ration de vin au dîner de l'équipage. À bord, cette double est toujours la récompense des matelots qui ont annoncé les premiers une terre ou un danger... Loti,Mon frère Yves, 1883, p. 331.
À titre de récompense; comme, en, pour récompense; en guise de récompense. Mon père m'attend au haut de sa terrasse; il vous donnera, en récompense, un gobelet d'argent, deux ceinturons de cuir et une bourse de cinq deniers (Quinet,Ahasvérus, 1833, 2ejournée, p. 153).L'homme de corvée avait droit à un quart de vin comme récompense (Dorgelès,Croix de bois, 1919, p. 29).P. iron. Je vois tous les gens avec qui j'ai vécu arriver à leur but, obtenir toutes les satisfactions, toutes les rémunérations; mon frère, lui seul, a eu pour récompense des injures, des sifflets et six pieds de terre (Goncourt,Journal, 1871, p. 823).
Récompense nationale. Récompense (avantage matériel, décoration spéciale, titre exceptionnel, obsèques nationales) accordée aux personnes ayant rendu au pays des services particulièrement éclatants (d'apr. Réau-Rond. 1951). Le prince vous accorderait, comme récompense nationale, une jolie terre valant six cent mille francs qu'il distrairait de son domaine, ou une gratification de trois cent mille francs écus (Stendhal,Chartreuse, 1839, p. 278).
2. Satisfaction affective, morale. Douce récompense; récompense honorifique; récompense de l'effort, de la vertu; trouver sa, une récompense dans qqc. Quelle récompense dans ce regard! La rendre heureuse, lui rafraîchir le cœur, quel encouragement! (Balzac,Lys, 1836, p. 116).Ô récompense après une pensée Qu'un long regard sur le calme des dieux! (Valéry,Charmes, 1922, p. 105).
Proverbes. La vertu porte avec elle sa récompense et le crime son châtiment (Bonald,Essai analyt., 1800, p. 23).Une bonne action ne reste jamais sans récompense (Toepffer,Nouv. genev., 1839, p. 74).
RELIG. Compensation promise aux âmes des justes dans l'éternité. Les stoïciens affirmoient (...) que l'homme a une âme immortelle, et ils admettoient, comme l'Église romaine, les trois états de récompense, de purification et de punition, dans une autre vie (Chateaubr.,Essai Révol., t. 2, 1797, p. 225).
C. − P. antiphr. Punition d'une mauvaise action. C'était un méchant homme, il a eu la récompense qu'il méritait (Ac.).
Prononc. et Orth.: [ʀekɔ ̃pɑ ̃:s]. Ac. 1694, 1718: re-; dep. 1740: ré-. Étymol. et Hist. 1. a) 1413 « bien matériel ou moral accordé à quelqu'un pour une action, un service, un mérite » (Journal de Nicolas de Baye, éd. A. Tuetey, t. 1, p. 142: pour recompenses de services ou remuneration de salaires [cf. Ordonnances des Rois de France, t. 10, p. 141]); b) ca 1485 p. antiphr. « châtiment » (Mistere du Viel Testament, éd. J. de Rothschild, 2529: tu t'es deshonnoré Et en portons la recompence); 2. a) 1441 « dédommagement, compensation » (Arch. de Bretagne, t. 8, p. 30 ds Fonds Barbier: bien po de rescompense); 1462 en recompence « en dédommagement » (Villon, Testament, éd. J. Rychner et A. Henry, 1822); 1532 en récompense « en revanche » (Rabelais, Pantagruel, chap. 5, éd. V. - L. Saulnier, p. 31); b) 1804 dr. (Code civil, loc. cit.). Déverbal de récompenser*. Fréq. abs. littér.: 1 699. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 3 892, b) 1 889; xxes.: a) 1 767, b) 1 829.

Wiktionnaire

Nom commun

récompense \ʁe.kɔ̃.pɑ̃s\ féminin

  1. Bien qu’on fait à quelqu’un, en reconnaissance d’un service ou en faveur d’une bonne action.
    • Lorsque dans une armée le besoin de récompenses se fait très vivement sentir, on peut affirmer que sa valeur est en baisse. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VII, La morale des producteurs, 1908, p.359)
    • Si tu réussis à faire venir Nazira dans mon magasin, seule, sans sa mère, je te donnerai une guinée de récompense. — (Out-el-Kouloub, Nazira, dans "Trois contes de l’Amour et de la Mort", 1940)
    • (Par antiphrase)C’était un méchant homme, il a eu la récompense qu’il méritait.
  2. (Vieilli) Compensation ou dédommagement.
    • On lui donna tant pour récompense des pertes qu’il avait faites.
    • Il faut lui accorder quelque récompense pour le dommage qu’il a souffert.
    • Pour récompense, on lui donna une pension.
  3. (En particulier) (Droit) Indemnité ou remploi dû lorsqu’on fait des liquidations de communautés conjugales ou de successions.
    • Récompense due à la communauté par les époux, aux époux par la communauté.

Forme de verbe

récompense \ʁe.kɔ̃.pɑ̃s\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de récompenser.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de récompenser.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de récompenser.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de récompenser.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de récompenser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RÉCOMPENSE. n. f.
Bien qu'on fait à quelqu'un, en reconnaissance d'un service ou en faveur de quelque bonne action. Promettre, donner, refuser une récompense. Recevoir, obtenir récompense. Mériter récompense. Décerner des récompenses. Récompense proportionnée au mérite. La vertu est à elle-même sa récompense. Il espère récompense. Il n'attend de récompense, sa récompense que de Dieu. C'est une récompense due à son mérite. On lui a donné ce poste en récompense de ses services. Il a reçu ce livre en récompense. C'est ce qu'il a eu comme récompense. Voilà toute la récompense que j'en ai eue. Il s'emploie souvent par antiphrase. C'était un méchant homme, il a eu la récompense qu'il méritait. Il signifie aussi Compensation ou dédommagement. On lui donna tant pour récompense des pertes qu'il avait faites. Il faut lui accorder quelque récompense pour le dommage qu'il a souffert. Pour récompense, on lui donna une pension. Il vieillit dans cette acception. Il désigne particulièrement, en termes de Jurisprudence, l'Indemnité ou le remploi dû lorsqu'on fait des liquidations de communautés conjugales ou de successions. Récompense due à la communauté par les époux, aux époux par la communauté.

EN RÉCOMPENSE, loc. adv. Par une sorte de compensation, en retour. Je vous prie de me rendre ce bon office, et en récompense je ferai pour vous telle chose.

Littré (1872-1877)

RÉCOMPENSE (ré-kon-pan-s') s. f.
  • 1Ce qu'on donne à quelqu'un qui a bien fait, ou en reconnaissance d'un service. En récompense de son dévouement. Ce bâton [de maréchal] qui fait la récompense de tous les autres services, Sévigné, 8 janv. 1683. La gloire est souvent donnée à ceux qui la désirent ; mais en cela ils ont reçu leur récompense, dit le Fils de Dieu, ils ont été payés selon leurs mérites, Bossuet, la Vallière. Le vaillant Machabée ne voulait d'autre récompense des services qu'il rendait à sa patrie que l'honneur de l'avoir servie, Fléchier, Turenne. Elle [la jalousie] va même jusqu'à nier la vertu dans les sujets où elle existe, ou, forcée de la reconnaître, lui refuse les éloges, ou lui envie les récompenses, La Bruyère, XI. Ainsi de la vertu d'un père La récompense la plus chère Est la vertu de ses enfants, Lamotte, Odes, t. I, p. 85, dans POUGENS. Une couronne de chêne ou de laurier, une statue, un éloge étaient une récompense immense pour une bataille gagnée ou une ville prise, Montesquieu, Lett. pers. 89. Le poëme du célèbre Addison [sur la victoire de Blenheim]… est compté par cette nation guerrière et savante [les Anglais] parmi les récompenses les plus honorables du duc de Marlborough, Voltaire, Louis XIV, 19. Les regards de Caton seront ma récompense, Voltaire, Catilina, I, 6.
  • 2En un sens contraire, châtiment. Recevoir la récompense de son crime. Ton insolence, Téméraire vieillard, aura sa récompense, Corneille, Cid, I, 6. Tu le verras, méchant, plus tôt que tu ne penses, Attends, attends de lui tes dignes récompenses, Corneille, Sert. V, 4.
  • 3Dédommagement, compensation. Pour récompense de ses sacrifices, on lui accorda une pension. Il n'est pas possible de leur faire prendre récompense d'une chose, quand elle est perdue ; ils veulent le même, non le semblable, Guez de Balzac, De la cour, 6e disc. On sut que Mme de Clérembault avait donné sa démission de la charge de dame d'honneur de Madame, et Monsieur la donna à Mme la duchesse de Ventadour gratis, et promit 40000 écus de récompense à Mme de Clérembault, Dangeau, I, 23, 8 juin 1684.

    Terme de jurisprudence. Compensation pécuniaire due soit à la communauté par un des époux, soit à l'un des époux par la communauté, lorsqu'on liquide cette communauté après la dissolution. Toutes les fois que l'un des deux époux a tiré un profit personnel des biens de la communauté, il en doit la récompense, Code Nap. art. 1437.

  • 4En récompense, loc. adv. En revanche, par une sorte de compensation. L'on mange peu, l'on boit en récompense, La Fontaine, Fianc. Vous faites valoir. .. que, si Vasquez n'oblige pas les riches de donner l'aumône de leur superflu, il les oblige en récompense de la donner de leur nécessaire, Pascal, Prov. XI. Vardes me mande que vous ne vous nourrissez pas assez, et que vous mangez en récompense les plus mauvaises choses du monde, Sévigné, à Mme de Grignan, 20 oct. 1677. Il n'y a pas un prodigieux effort de génie dans des bouts de chandelles et dans des fusées volantes [pour le mariage du Dauphin et de Marie-Antoinette] ; mais, en récompense, il y régnait tant d'ordre qu'il y eut plus de monde tué et blessé que vous n'en avez eu dans votre première victoire remportée sur les Turcs, Voltaire, Lett. à Catherine II, 22 janv. 1771.

HISTORIQUE

XVe s. Quant le roi Boort le veit à terre, il le regarda et dist : traystre desloyal, tant ay ores poure recompense du dommaige que tu m'as faict, Lancelot du lac, t. III, f° 160, dans LACURNE.

XVIe s. Toute la justice des hommes assemblée en un monceau ne suffiroit pas à la recompense d'un seul peché, Calvin, Instit. 614. Elle [la loi divine] nous appelle à soy ainsi faultiers et detestables comme nous sommes… mais encores, en recompense, la faut il regarder de bon œil, Montaigne, I, 405.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « récompense »

Voy. RÉCOMPENSER ; wallon, reskonpeinss. L'ancienne langue a eu recompensation.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De l’ancien français recompense, issu du bas latin recompensare, issu du latin re-, et de compensare (« compenser, mettre en balance »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « récompense »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
récompense rekɔmpɑ̃s

Citations contenant le mot « récompense »

  • Toute forme de récompense constitue une dégradation d'énergie. De Simone Weil / La Pesanteur et la grâce
  • Avec Dai Rewards, le crypto-courtier californien récompense les détenteurs de Dai (DAI) avec un pourcentage de rendement annuel de 2%. Cryptonaute, Coinbase récompense ses clients qui détiennent du DAI - Cryptonaute
  • La popularité est plus communément un écueil qu'une récompense. De Emile de Girardin
  • On nuit plus aux progrès de l'esprit en plaçant mal les récompenses qu'en les supprimant. Jean Le Rond d'Alembert, Discours préliminaire à l' Encyclopédie
  • Les grandes récompenses dans une monarchie et dans une république sont un signe de leur décadence, parce qu'elles prouvent que leurs principes sont corrompus. Charles de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu, De l'esprit des lois
  • Ce n'est pas la récompense qui élève l'âme, mais le labeur qui lui valut cette récompense. De Multatuli
  • Le courage, c’est d’agir et de se donner aux grandes causes sans savoir quelle récompense réserve à notre effort l’univers profond, ni s’il lui réserve une récompense. De Jean Jaurès
  • La vertu trouve toujours sa récompense. De Proverbe français
  • Le silence est la récompense du comédien. De Georges Perros
  • Celui qui t’empêche de te battre, donne-lui une récompense. De Proverbe africain
  • La conscience d’avoir bien agi est une récompense en soi. De Sénèque
  • On ne doit pas solliciter comme une faveur ce qui est dû comme une récompense. De Térence / Andria
  • Aucune récompense éternelle ne viendra nous pardonner d’avoir gâché l’aube. De Jim Morrison
  • Il ne faut pas considérer le travail, mais la récompense. De Le curé d'Ars
  • La suprême récompense du travail n'est pas ce qu'il vous permet de gagner, mais ce qu'il vous permet de devenir. De John Ruskin
  • Une mauvaise action trouve toujours sa récompense. De Michel Audiard / Les Lions sont lâchés
  • La récompense, c'est ce qui nous rend bons ou mauvais. De Robert Herrick / Hespérides
  • Un appel téléphonique à sa mère et puis plus rien. Dans la nuit du 19 septembre 2018, Malik Madadi, 35 ans, disparaissait à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). Vingt-deux mois plus tard, l'enquête de la police judiciaire de Clermont-Ferrand a progressé avec la mise en examen le 23 juin d'une femme pour homicide volontaire, mais les investigations n'ont pas permis de retrouver le corps du trentenaire. Ses proches, pour qui la thèse du meurtre ne fait plus aucun doute, lancent un appel à témoins et promettent une forte récompense – plusieurs milliers d'euros – à celui ou celle qui permettra de retrouver la dépouille de Malik Madadi. leparisien.fr, Forte récompense pour retrouver le corps de Malik, tué à Clermont-Ferrand en 2018 - Le Parisien
  • Dans le but d'inciter les personnes à répondre, l'institution propose donc des petites récompenses. Un procédé qui répond à un double objectif, «assurer des taux de réponse élevés aux enquêtes» et disposer «de données représentatives de la population» selon le ministre. Une pratique que l'on retrouve aussi bien dans des enquêtes publiques ou commerciales.  Wort.lu, Une récompense pour répondre aux enquêtes du Statec
  • Les mots “récompense” et “punition” sont souvent utilisés car ils sont simples à comprendre. Mais comme ils ont un sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une évolution...) culturel et moral, on utilise également le terme “renforcement”, qui a une signification plus neutre, mais aussi plus générale et plus technique. Techno-Science.net, 🔎 Système de récompense - Définition et Explications

Images d'illustration du mot « récompense »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « récompense »

Langue Traduction
Anglais reward
Espagnol recompensa
Italien ricompensa
Allemand belohnung
Chinois 奖励
Arabe مكافأة
Portugais recompensa
Russe вознаграждение
Japonais 褒賞
Basque saria
Corse ricumpensa
Source : Google Translate API

Synonymes de « récompense »

Source : synonymes de récompense sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « récompense »

Partager