La langue française

Pourboire

Sommaire

  • Définitions du mot pourboire
  • Étymologie de « pourboire »
  • Phonétique de « pourboire »
  • Citations contenant le mot « pourboire »
  • Images d'illustration du mot « pourboire »
  • Traductions du mot « pourboire »
  • Synonymes de « pourboire »

Définitions du mot « pourboire »

Trésor de la Langue Française informatisé

POURBOIRE, subst. masc.

(Petite) somme d'argent remise comme gratification en plus de la rétribution normale d'un travail ou d'un service. Synon. pop. et arg. pourliche.Au Louvre, pour revoir la salle de Milet. Elle est fermée au public, mais un pourboire m'en ouvre la porte (Green, Journal,1931, p. 64).Le pénible « pourboire » est sorti de cette camaraderie supérieure qui veut donner de la joie (...) on l'a rendu insupportable aux deux parties en le codifiant (La Varende, Centaure de Dieu,1938, p. 106).V. automédon ex. 2 :
Le pourboire, cette générosité essentiellement française, prouve l'humanité d'une nation. Elle veut, la France, qu'à la rémunération tarifée du travail ou du service, il s'ajoute un peu de joie, un peu de bon temps, un peu d'ivresse. Goncourt, Journal,1887, p. 655.
SYNT. Demander un pourboire; donner un pourboire à un chauffeur de taxi, à un domestique, à un garçon de café, à une ouvreuse; glisser, promettre un pourboire à qqn; bon, gros, petit pourboire; x francs de pourboire.
Loc. verb. Donner* pourboire.
Rem. V. (donner) pour boire, s.v. boire1.
REM.
Pourliche, subst. masc.,pop., arg., synon.T'as filé le pourliche à la boniche? (Lacassagne, Arg. « milieu »,1928, p. 166).Il a sa ristourne sur les heures supplémentaires de studios, plus les pourliches (...) je veux dire les pourboires (...) des entrepreneurs (Morand, Fr.-la-Doulce,1934, p. 138).
Prononc. et Orth. : [puʀbwa:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist. 1760 (Comptes de la duchesse de Mazarin ds R. rétrospective, t. 16, 1892, p. 410). Subst. de la prop. inf. pour boire (de pour* et de boire1*) att. à partir du xviies. (1662, Molière, École des femmes, IV, 4, éd. E. Despois, t. 3, p. 239 : voilà pour boire). Fréq. abs. littér. : 281. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 363, b) 269; xxes. : a) 339, b) 536. Bbg. Gohin 1903, p. 257. − Koch (C. O.). Le Pourboire. Moderna Språk. 1944, t. 38, pp. 149-163. − Pohl (J.). Contribution à l'hist. de qq. mots Fr. mod. 1963, t. 31, p. 302.

Wiktionnaire

Nom commun

pourboire \puʁ.bwaʁ\ masculin

  1. Appoint que l’on donne comme gratification à celui qui touche une note, qui apporte un paquet, qui rend un service quelconque.
    • Croyez-vous, s’écrie-t-il, croyez-vous qu’il m’a demandé un pourboire, cet ivrogne de moujik ! — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. IV, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • Fernand « sortit son fric », laissa vingt sous de pourboire puis, ayant bu, il se dressa et dit : […]. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • La suggestion fut retenue par mes parents. Bien que sur le principe ils fussent opposés au pourboire (Pasteur avait-il eu besoin d’un pourboire pour inventer le vaccin contre la rage ?), ils connaissaient trop bien la nature humaine pour savoir que, parfois, une pièce de monnaie encourage la solidarité. — (Jean L’Hôte, La Communale, Seuil, 1957, réédition J’ai Lu, page 170)
    • Les Américains se ruèrent à terre, sans un regard pour notre guide, dont le couvre-chef négligemment tendu laissait entendre qu'il ne dédaignerait pas un pourboire. — (Antoine Bello, Les Producteurs, 2015 ; édition Blanche, 2015, page 285)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

POURBOIRE (pour-boi-r') s. m.
  • Petite libéralité que l'on donne en sus du prix convenu et comme signe de satisfaction. On dit que ses lettres lui ont valu quelques pourboires du cardinal de la Roche-Aymon, un des plus dignes prélats qui soient dans l'Église de Dieu, et à qui il ne manque rien que de savoir lire et écrire, D'Alembert, Lett. à Voltaire, 5 nov. 1776.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « pourboire »

Pour, boire.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Composé de pour et de boire. À l’origine, cette gratification permettait à la personne qui la recevait de se payer à boire.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pourboire »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pourboire purbwar

Citations contenant le mot « pourboire »

  • Le pourboire développe l’amitié. De Frédéric Beigbeder / Au secours pardon
  • Il faut retourner sept fois la monnaie dans sa poche avant de donner un pourboire. De Luis Rego
  • La modestie honteuse et la pudeur rougissante sont les mamelles ordinaires d'un pourboire exorbitant. De Antoine Blondin
  • Le pourboire est un facultatif catégorique. On a le droit de n’en pas donner, on n’en a pas la liberté ! De Auguste Detoeuf
  • Dans les théâtres, si les ouvreuses ont une lampe de poche, c’est uniquement pour vérifier le montant de votre pourboire. De Laurent Ruquier / Le Tout Bon
  • Les caddies sont les enfants de la balle. Ramasser les pourboires est le souci des caddies. Ramasser les balles, le cadet de leurs soucis. De Albert Willemetz
  • Le client a toujours raison aussi longtemps qu'il paie et donne des pourboires. De Gérard Bessette / L'incubation
  • C'est une question que l'on se pose depuis la réouverture des restaurants le 2 juin, après une fermeture inédite de deux mois et demi. Doit-on laisser un pourboire à la serveuse ou au serveur? Rien en tout cas ne nous y oblige. Du moins, tant qu'on reste dans l'Hexagone où le coût du service est inclus dans la note depuis 1987 –contrairement, par exemple, aux États-Unis. Slate.fr, Quand faut-il laisser un pourboire au restaurant et combien? | Slate.fr
  • Au Québec, le pourboire fait partie intégrante de notre culture. Dans les restaurants et les bars notamment, le salaire minimum est moins élevé puisque le gouvernement reconnaît une compensation salariale versée sous forme de pourboire par la clientèle. Le Journal de Québec, Pourboire: devons-nous être plus généreux en temps de pandémie? | JDQ
  • Habitude, reconnaissance envers un bon service, geste impoli voire offensant… Laisser un pourboire ne va pas de soi dans tous les pays et n’a pas la même signification partout. Alors comment faire ? Courrier international, Guide des pourboires : dans quels pays faut-il en laisser un ?
  • En avant-propos, à destination des moins de 20 ans, voire un peu plus, ce bref rappel : une auberge de Jeunesse est un établissement d’hébergement collectif, avec des chambres à partager ou individuelles. Chaque auberge a sa spécificité d’accueil : cela va de la chambre individuelle à celles de 2-4-6 lits ou plus par chambre. Autre spécificité et pas des moindres : au moment de payer sa nuit, le voyageur n’est pas obligé de se « saigner aux quatre veines ». La prestation proposée par les aubergistes se veut à la fois simple et chaleureuse, excluant, par définition, tout service qui pourrait lourdement plomber la note. Et en règle générale, un simple sourire assorti d’un grand « merci » sert de pourboire. Ce qui n’exonère pas les plus fortunés de donner une petite pièce ou un gros billet à celles et ceux qui ont fait assaut d’amabilités pour rendre leur séjour le plus agréable et paisible possible. Le Telegramme, L’auberge de jeunesse de Pontivy, la halte paisible - Pontivy - Le Télégramme
  • Depuis le 1er mai 2019, le salaire minimum des personnes salariées au pourboire est fixé à 10,05 $ l’heure, comparativement à 12,50 $ pour les autres salariés. Une différence expliquée par les sommes présumées que ces employés accumuleront en pourboires, justement, et qui représentent, en moyenne, 15 % des coûts du service.  Le Journal de Montréal, Pour tout savoir sur les métiers à pourboire | JDM
  • Lorsque vous voyagez, vous êtes confrontés à des traditions et pratiques différentes selon les cultures. Tous les pays n'ont pas le même rapport à l'argent, et encore moins au pourboire. S'il est de coutume dans certains pays d'attendre des pourboires de la part des clients, d'autres les refusent et prennent ce geste pour une insulte. Alors, comment savoir si les frais de service sont compris dans l'addition, s'il faut laisser un pourboire aux chauffeurs de taxi ou si le fait d'en laisser sera perçu comme une offense? Site-LeVif-FR, La culture des pourboires dans les différents pays du monde - International - LeVif

Images d'illustration du mot « pourboire »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pourboire »

Langue Traduction
Anglais tip
Espagnol propina
Italien mancia
Allemand trinkgeld
Chinois 小费
Arabe بقشيش
Portugais dica
Russe наконечник
Japonais ヒント
Basque punta
Corse punta
Source : Google Translate API

Synonymes de « pourboire »

Source : synonymes de pourboire sur lebonsynonyme.fr
Partager