La langue française

Dépérir

Définitions du mot « dépérir »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉPÉRIR, verbe intrans.

Aller vers sa perte, vers sa fin.
A.− [Le suj. désigne un être vivant, homme, animal ou plante] Perdre peu à peu ses forces, sa santé. Cf. s'affaiblir, s'étioler.Je me sens dépérir lentement; la vie se retire peu à peu de moi (Hugo, Han d'Isl.,1823, p. 440).Cette jeune femme est anémique au dernier point. Elle dépérit (Flaub., Corresp.,1876, p. 283).Malgré les soins dont il les entoura, la plupart de ses plantes dépérirent (Huysmans, Àrebours,1884, p. 133):
1. ... elle dépérissait. Des tons de cire envahissaient son front et ses tempes, et ses yeux paraissaient agrandis, cernés de meurtrissures bleuâtres. Des lassitudes la prenaient, qui lui coupaient les jambes. Moselly, Terres lorraines,1907, p. 113.
SYNT. a) Dépérir + adv. ou loc. indiquant la manière : dépérir insensiblement, lentement, rapidement, à vue d'œil, de jour en jour. b) Dépérir + compl. de cause : dépérir de faim, de fatigue, de maladie; dépérir d'amour, de chagrin, d'ennui; dépérir pour (l'amour de) qqn.
P. méton. Forces qui dépérissent. Votre santé dépérit; vous avez maigri depuis quinze jours (M. de Guérin, Corresp.,1837, p. 279).
Littér. Mes jours dépérissent. Mon existence s'achemine graduellement vers son terme. Ses jours dépérissoient; il marchoit à grands pas vers le tombeau (Chateaubr., Martyrs,t. 3, 1810, p. 96).
B.− P. anal. [Le suj. désigne une chose concr. ou abstr.] Se détériorer, se dégrader, aller à sa ruine, à sa perte. Les vaisseaux dépérissent à Brest par le mélange d'eau douce (Michelet, Journal,1831, p. 91).Ils savaient (...) que leurs affaires dépériraient dans une contrée ruinée (Tharaud, Fête arabe,1912, p. 189).Le savoir (...) dépérit en l'absence d'individus capables de l'agrandir, de le transformer. Il doit croître ou périr (Valéry, Regards sur monde,1931, p. 286):
2. ... Marx et Engels sont largement utilisés [par Lénine] pour prouver d'autorité, que l'État prolétarien n'est pas un État organisé comme les autres, mais un État qui, par définition, ne cesse de dépérir. Camus, L'Homme révolté,1951, p. 283.
Rem. On rencontre ds la docum. a) Qq. emplois adj. du part. passé dépéri, ie. Qui a dépéri. [Le] saule pleureur planté par lui, et dépéri comme sa renommée (Chateaubr., Mém., t. 1, 1848, p. 500). Elles arrivent, l'une dépérie et pâle, l'autre pleine de joie et de santé (Jammes, Rom. du lièvre, 1899, p. 139). b) Qq. emplois adj. du part. prés. dépérissant, ante. Qui dépérit. Cette pauvre Gabrielle, où en est sa dépérissante santé? (M. de Guérin, Corresp., 1834, p. 171). La marquise [de Brosses], (...) se voyant malade et dépérissante, cherchait un lieu où s'abriter (Sainte-Beuve, Caus. lundi, t. 10, 1851-62, p. 221).
Prononc. et Orth. : [depeʀi:ʀ], (je) dépéris [depeʀi]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1120 « (d'une chose) aller à la ruine, disparaître » (Psautier d'Oxford, 108, 14 ds T.-L. : deperisse de terre la memoire d'els [dispereat de terra]); 2. 1687 « (d'un être vivant) s'affaiblir progressivement » (Fen., Educ. des filles, ch. 5 ds Littré). Empr. au lat. class. deperire « s'abîmer, se perdre, périr, mourir ». Fréq. abs. littér. : 246 (dépérissant : 13). Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 437, b) 261; xxes. : a) 388, b) 297.

Wiktionnaire

Verbe

dépérir intransitif 2e groupe (voir la conjugaison)

  1. S’affaiblir graduellement jusqu’à l’anéantissement total.
    • La langue est dure, déformée et relevée à la pointe : c'est la « langue de bois » des paysans allemands. La mastication est difficile, la salive n'est plus retenue dans la bouche et l’animal dépérit considérablement. — (J. Cruzel & François Peuch, Traité pratique des maladies de l'espèce bovine, Éditions Asselin et Houzeau, 1892, page 104)
    • L’enfant dépérissait, la mère et la grand-mère se dévoraient d’inquiétude. — (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans « Trois contes de l'Amour et de la Mort », 1940)
    • (Par hyperbole)Si une semaine s'écoulait sans escapade, on le voyait s'ennuyer, dépérir et fureter dans le logis pour trouver une issue. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
  2. (Figuré) Se détériorer graduellement jusqu’à la ruine totale.
    • […], depuis la Seconde Guerre mondiale, les nations d'Europe occidentale ont laissé dépérir leur industrie charbonnière, tant il était facile de se procurer, en abondance et à bas prix, le pétrole du Proche et du Moyen-Orient. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, p.178)
    • (Droit) Les effets de la succession dépérissent. - Il ne faut pas laisser dépérir les biens de l’absent.
  3. (Droit) Devenir plus faible avec le temps.
    • Les preuves dépérissent par la longueur du temps.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉPÉRIR. v. intr.
S'affaiblir graduellement jusqu'à l'anéantissement total. Sa santé dépérit tous les jours. Cet enfant a dépéri faute d'exercice et de grand air. Faute d'arrosage, cette plante dépérit. Il signifie figurément Se détériorer graduellement jusqu'à la ruine totale. C'est un homme qui laisse tout dépérir dans ses terres. En termes de Droit, Les effets de la succession dépérissent. Il ne faut pas laisser dépérir les biens de l'absent. En termes de Jurisprudence criminelle, Les preuves dépérissent par la longueur du temps, Avec le temps les preuves deviennent plus faibles.

Littré (1872-1877)

DÉPÉRIR (dé-pé-rir) v. n.
  • 1Périr peu à peu, s'affaiblir graduellement. Sa santé dépérit tous les jours. La nôtre [armée] était fort dépérie depuis la dernière victoire, Voiture, Lett. 74. Elle va toujours en dépérissant, Bossuet, III, Paq. 3. Je sens de jour en jour dépérir mon génie, Boileau, Épîtr. VIII. On en voit quelquefois [des enfants] qui dépérissent d'une langueur secrète, parce que d'autres sont plus aimés et plus caressés qu'eux, Fénelon, Éduc. des filles, ch. 5. Il sèche et dépérit au milieu de son abondance, Massillon, Pet. car. Tent. Pendant que la métropole dépérissait, il n'était pas possible que les colonies prospérassent, Raynal, Hist. phil. VIII, 31. Ses jours [de Démodocus] dépérissaient, il marchait à grands pas vers le tombeau, Chateaubriand, Mart. II, 216. L'État n'a point dépéri, Je reviens gras et fleuri, Béranger, Ventru.
  • 2 Terme de jurisprudence. Les preuves dépérissent par la longueur du temps, c'est-à-dire se perdent à mesure que les témoins disparaissent.

    Ces créances dépérissent, elles deviennent difficiles à recouvrer.

  • 3Se détériorer, se délabrer, tomber en ruine. Ces meubles, ces monuments dépérissent.

REMARQUE

Dépérir se conjugue avec l'auxiliaire avoir, quand on veut marquer mieux la manière en tant qu'elle a été continue ou successive : il a dépéri rapidement ; avec l'auxiliaire être, quand on veut marquer l'état ou résultat final, complet : l'agriculture est dépérie.

HISTORIQUE

XVIe s. Les choses mal acquises deperissent, Rabelais, Pant. III, 1. Pour chasser les connins [lapins] desperissans la vigne, brouttans les premiers de ses rameaux, De Serres, 198.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

DÉPÉRIR. - HIST. Ajoutez : XVe s. Marchandises aventurées, afondrées ou deperies en la riviere, Mantellier, Glossaire, Paris, 1869, p. 25.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « dépérir »

Provenç. deperir ; du latin deperire, de la préposition de, et perire, périr.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

→ voir périr.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « dépérir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dépérir deperir

Évolution historique de l’usage du mot « dépérir »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « dépérir »

  • Vivre sans bonheur et n'en point dépérir, voilà une occupation, presque une profession. De Colette / La retraite sentimentale
  • On peut se laisser dépérir dans le manque. On peut aussi y trouver un surcroît de vie. De Christian Bobin / La plus que vive
  • Depuis que je le connais, le milieu médiatique souffre. Et on le regarde dépérir en se disant que « c’est plate », « c’est triste », « c’est une grande perte », alors que ses revenus s’amenuisent chaque jour un peu plus. Mais le public hésite à payer pour l’information, les agences de publicité et les entreprises privées préfèrent investir des millions dans des géants du web américains, les gouvernements proposent des aides au compte-gouttes. La Presse, Le milieu médiatique souffre et on le regarde dépérir
  • Une famille demeurant rue de la Côte, dans les anciennes cités de la tuilerie, a eu la désagréable surprise de voir les légumes de son potager, situé face à sa maison, dépérir depuis lundi matin. Les feuilles des tomates, des courgettes, des pommes de terre, des poivrons, des concombres, des haricots et les fanes des carottes prenaient un aspect bizarre, avec un changement de couleur caractéristique des plantes ayant été arrosées par un produit désherbant. Le mercredi matin, plus de 50 % des légumes, qui étaient prometteurs en fin de semaine, étaient ravagés. « Au début, on a cru que c’était l’effet de la grosse pluie qui était tombée et que le grand soleil le lendemain avait provoqué ces brûlures. Mais en regardant d’autres jardins aux alentours, ce phénomène ne se produisait pas », explique le fils, dont la maman, âgée de 91 ans, passe beaucoup de temps dans ce jardin. « Et il a bien fallu se rendre à l’évidence : on a sans doute aspergé un produit désherbant dans le jardin ». Face à ce désastre, des feuilles des légumes touchés ainsi que de la terre ont été prélevées par un laboratoire d’analyses, pour déterminer quel produit a été aspergé et également quel taux de dangerosité pour la consommation. Le maire a été prévenu du problème et plainte sera déposée en gendarmerie, après la connaissance du produit qui a été utilisé. , Faits-divers - Justice | Vandalisme dans les potagers
  • C’est une idée qui pousse à Saint-Denis, mais qui prend ses racines au Maroc. En 2017, Younesse Oubane y voit l’exploitation de pastèques, dans laquelle son père a investi, dépérir faute de connaissances en matière d’irrigation et d’accès à l’eau suffisants. Le Dionysien, ingénieur en robotique de formation, ne peut alors s’empêcher de réfléchir à une solution pour que la mésaventure n’arrive plus ; ni à son père, ni à aucun autre. Il nourrit l’idée d’un système d’arrosage intelligent, écologique et connecté, qui calculerait à la goutte près la quantité d’eau nécessaire à n’importe quelle culture. , Au compte-gouttes | LeJSD
  • Le toucher est primordial au début de la vie : par le corps-à-corps avec la mère ou la personne qui en tient lieu, l'enfant acquiert sa confiance ontologique dans le monde, dans le sentiment d'une bienveillance qui l'entoure. L'anthropologie a montré que les enfants qui n'ont pas reçu ce contact n'ont ni la même santé ni le même goût de vivre que les autres. Adulte, le toucher demeure un sens fondateur pour notre autonomie et dans notre rapport aux autres. Le toucher affectif nous fait grandir toute la vie : on a vu dépérir des personnes âgées qui n'étaient plus touchées. La Vie.fr, Le baiser interdit : s'embrasser serait-il devenu transgressif ?
  • Rien ne saurait en effet justifier une décision qui laisserait dépérir la riche expérience technique qu’a le concerné en matières électorales par la désignation de nouveaux membres qui viendraient tout apprendre au sein même de l’institution et qui mettraient donc le temps dédié au travail à l’apprentissage. Scoop RDC, L'entérinement de la candidature de Ronsard Malonda par l'Assemblée nationale : l'investissement dans le savoir, le savoir être et le savoir faire ! - Scoop RDC

Images d'illustration du mot « dépérir »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « dépérir »

Langue Traduction
Anglais waste away
Espagnol consumirse
Italien sprecare
Allemand verschwenden
Chinois 浪费掉
Arabe اضمحل
Portugais definhar
Russe чахнуть
Japonais 浪費します
Basque hondakinak kanpoan
Corse scacciate
Source : Google Translate API

Synonymes de « dépérir »

Source : synonymes de dépérir sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « dépérir »

Dépérir

Retour au sommaire ➦

Partager