La langue française

Propager

Sommaire

Définitions du mot propager

Trésor de la Langue Française informatisé

PROPAGER, verbe trans.

A. − Empl. trans.
1. Multiplier par reproduction. Le fruit (...) a pour objet principal de fournir des semences fertiles qui puissent remplir les intentions de la nature en propageant les plantes (Baudrillart,Nouv. manuel forest., t.1, 1808, p.61).La greffe sert encore à multiplier certaines espèces qu'il serait souvent très difficile de propager par tout autre moyen (Carrière,Pépinières, 1878, p.76).
P. métaph. Les poètes aussi (...) propagent les espèces qu'ils ont glorifiées, favorisant leur expansion [des plantes] (Arnoux,Calendr. Fl., 1946, p.149).
2. Transmettre de proche en proche; étendre une zone de diffusion. Ce mouvement, propagé le long de l'allée, jetait les premiers sortis contre les larges poitrines des gardes de police (A. France,Île ping., 1908, p.230).Mais essayez au moins, dit Tarrou en souriant, de ne pas propager volontairement le microbe (Camus,Peste, 1947, p.1347):
1. Certes quelques reflets hantent ce coeur de l'eau; Mais toute chose en y descendant se déflore, Toute chose recule et devient incolore, Y propageant un froid d'absence et de tombeau Et comme une douleur d'adieux qui diminue... Rodenbach,Règne sil., 1891, p.54.
3. Au fig. Diffuser dans le public une rumeur, une information, une croyance, des idées, etc. Propager des connaissances, une mode. Avec lui, combien de ses confrères, chacun selon ses propres moyens et dans la zone de son influence, n'auront-ils pas également propagé la doctrine de leur commun maître? (Bremond,Hist. sent. relig., t.3, 1921, p.426).L'école philosophique du despotisme éclairé, celle qui avait soutenu Choiseul et Maupeou, avait disparu; le libéralisme mis en vogue par la littérature et propagé par l'exemple américain la remplaçait (Bainville,Hist. Fr., t.2, 1924, p.22):
2. Bientôt, abandonnant le cas particulier de son évêque, il «donnait une grande ampleur au débat»; expression usuelle dans la langue parlementaire pour signifier une énumération copieuse de tous les ragots propagés par la presse. Vogüé,Morts, 1899, p.194.
B. − Empl. pronom.
1. Se multiplier par voie de reproduction. Regardons dans quelles circonstances une plante ou une espèce de plantes, l'oranger, par exemple, pourrait se développer et se propager sur un terrain (Taine,Philos. art, t.1, 1865, p.51).Une Fougère p.ex., se propage lorsque ses spores se disséminent (Plantefol,Bot. et biol. végét., t.2, 1931, p.476):
3. Pour ne parler que des oiseaux, l'honnête manchot des mers polaires, sous l'influence de très dures fatalités naturelles, s'est propagé comme il a pu. Et la nature indulgente l'a dispensé de choisir et de plaire, dispensé de nid et de chant, dispensé d'esprit. Michelet,Journal, 1856, p.316.
2. S'étendre progressivement en s'éloignant de la source. Maladie qui se propage. Comme les impressions reçues par les extrémités nerveuses se propagent avec lenteur [chez les flegmatiques], ils n'ont ni la vivacité, ni la gaieté brillante, ni le caractère changeant du sanguin (Stendhal,Hist. peint. Ital., t.2, 1817, p.53).Le stimulus se propage de proche en proche dans la plante (Plantefol,Bot. et biol. végét., t.1, 1931, p.418).
PHYS. La lumière se propage par ondes; la vitesse à laquelle se propage le son. Ondes centimétriques et au-delà (3000 à 30000 MHz; 10 à 1 cm et au-delà). Elles se propagent comme les rayons lumineux (Arnaud1966).
3. Au fig. Se répandre, se diffuser. Dès que le tocsin, lancé par volées des tours Notre-Dame, eut trouvé des échos dans les clochers des environs, l'alarme sauta de distance en distance pour se propager dans tous les sens; la campagne s'arma (Gozlan,Notaire, 1836, p.246).Les informations s'embellissaient en se propageant. Dans les journaux étrangers, elles s'agrémentaient de contresens (Rolland,J.-Chr., Amies, 1910, p.1098):
4. Aucune science, pas même la statistique, ne peut rendre compte de la rapidité plus que télégraphique avec laquelle les nouvelles se propagent dans les campagnes, ni comment elles franchissent les espèces de steppes incultes qui sont en France une accusation contre les administrateurs et les capitaux. Balzac,Paysans, 1844, p.226.
Prononc. et Orth.: [pʀ ɔpaʒe], (il) propage [pʀ ɔpa:ʒ]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. 1480 estre propagié de «être issu de (par voie de reproduction)» (Baratre infernal, B.N. 450, fo52 rods Gdf. Compl.), v. aussi DG qui fournit un autre ex. tiré du même ouvrage; 2. a) phys. 1752 propager (en parlant du feu, de la lumière) «répandre, étendre, multiplier» (Trév.); 1752 se propager «id.» (Trév. Suppl.); b) 1762 propager (une race) «multiplier par reproduction» (Diderot, Lettre à MlleVoland du 2 sept. ds Littré); 1771 se propager (Trév.); c) 1770 propager (des erreurs) (Raynal, Hist. phil., VI, 18 ds Littré); av. 1780 se propager (des erreurs) (Condillac, Hist. anc., III, 2, ibid.); d) 1771 propager (une maladie) (Trév.); 1771 se propager (ibid.). Empr. au lat. propagare «provigner, perpétuer, faire durer». Fréq. abs. littér.: 791. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1194, b) 610; xxes.: a) 1172, b) 1309. Bbg. Gohin 1903, p.324.

Wiktionnaire

Verbe

propager \pʁɔ.pa.ʒe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Multiplier par voie de génération ou de reproduction.
    • La porte est ouverte à la « bête du Colorado » qui se propage rapidement en France, progressant en moyenne de 50 kilomètres par an, et ce, malgré des campagnes de ramassage systématique des insectes par les élèves des écoles communales. — (Jean-Christophe Guéguen, Biodiversité et évolution du monde animal: Une brève histoire des animaux, EDP Sciences, 2017, p. 256)
  2. (Figuré) Répandre, étendre, augmenter, faire croître.
    • En même temps, les idées socialistes se propageaient grâce à Louis Blanc et à Proudhon, et il allait falloir tenir compte des revendications de ces différentes écoles. — (Alfred Barbou, Les Trois Républiques françaises, A. Duquesne, 1879)
    • Sous l’action d’une pensée indevinable, elle a rougi. J’ai vu l’onde sanguine se propager à son visage ; j’ai vu rayonner son cœur. — (Henri Barbusse, L’Enfer, Éditions Albin Michel, Paris, 1908)
    • Pour survivre, elle est contrainte de se prostituer clandestinement… et propage la maladie dont elle est atteinte. — (Régis Latouche, Une maison de tradition : le 52 ; Bruyères et la prostitution, 1800-1946, Journées d’études vosgiennes, 2005)
    • Une nouvelle version commençait à circuler. Qui l’avait lancée, propagée ? On n’en sait rien. — (Jo Barnais [Georges Auguste Charles Guibourg, dit Georgius], Mort aux ténors, , ch. XI, Série noire, Gallimard, 1956, p. 93)
    • Mais, à part une série d’ouvrages géographiques, historiques, ethnographiques, parmi lesquels il y a des œuvres magistrales, et quelques bijoux littéraires sans prétention à l’exactitude scientifique, beaucoup de ces livres révèlent une connaissance insuffisante du sujet et n’ont souvent servi qu’à propager une foule de notions erronées […]. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 8)
    • Il y a dix ans, en 2005, on a connu une grève très marquante de deux semaines. Déclenchée à Aix-en-Provence, elle s'est propagée comme une traînée de poudre à l'ensemble du département, avec des milliers de postiers chauds comme la braise. — (Julien Brygo & Olivier Cyran, Boulots de merde ! : enquête sur l'utilité et la nuisance sociales des métiers, Paris : éd. la Découverte, 2016)
  3. (Physique) Répandre, étendre, en parlant de la lumière, du son, de certaines ondes.
    • La lumière se propage en ligne droite.
    • Le son se propage en tous sens.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PROPAGER. v. tr.
Multiplier par voie de génération, de reproduction. Cette espèce d'animaux s'est propagée dans nos climats. Il s'emploie figurément et signifie Répandre, étendre, augmenter, faire croître. Des circonstances locales ont contribué à propager l'épidémie. Cette maladie s'est propagée dans toute la région. Il a tout fait pour propager cette découverte. Propager la foi, l'erreur, la vérité, les connaissances, etc. Cette mode se propage. Il s'emploie spécialement, en termes de Physique, en parlant de la Lumière, du son, de certaines ondes, et signifie Répandre, étendre. La lumière se propage en ligne droite. Le son se propage en tous sens.

Littré (1872-1877)

PROPAGER (pro-pa-jé. Le g prend un e devant a et o : propageant, propageons) v. a.
  • 1Multiplier par voie de reproduction. Assez de monde concourt à propager notre espèce, Béranger, Chapons.

    Absolument. L'homme de nature n'a rien fait que vivre et propager, Diderot, Lett. à Mlle Voland, 2 sept. 1762. N'a-t-on pas vu des cloportes et des salamandres aquatiques vivre et propager beaucoup dans le corps humain ? Bonnet, Consid. corps org. Œuv. t. V, p. 243, dans POUGENS.

  • 2 Fig. Répandre, étendre, faire croître. Propager la vérité, les lumières. On n'examine guère ce qu'on croit bien savoir ; et c'est ainsi qu'après avoir propagé les erreurs, les témoignages, qui retardent l'observation, en prolongent encore la durée, Raynal, Hist. phil. VI, 18.
  • 3Se propager, v. réfl. Se multiplier par voie de reproduction. On trouve en Sibérie… des squelettes d'éléphants, d'hippopotames et de rhinocéros en assez grande quantité pour être assuré que les espèces de ces animaux, qui ne peuvent se propager aujourd'hui que dans les terres du midi, existaient et se propageaient autrefois dans les terres du nord, Buffon, Époq. nat. Œuvr. t. XII, p. 23.

    Fig. Être répandu, disséminé. Les fables qu'on croira prépareront à croire celles qu'on ne croit pas encore… c'est par cette analogie que les mêmes erreurs se propageront, s'accommoderont de tous les climats, se transplanteront, se grefferont, pour ainsi dire, sur les tiges que chacun produit, Condillac, Hist. anc. III, 2.

  • 4Cheminer de proche en proche. La lumière de certaines étoiles doit mettre des milliers d'années à se propager jusqu'à nous. Le coup électrique, qui se propage subitement et aussi loin que s'étendent les corps qui peuvent lui servir de conducteurs, Buffon, Min. t. IX, p. 41.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « propager »

Du latin propagare (« provigner, étendre ») → voir propagateur et propagande.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. propagare, de pro, en avant, et pagare, dérivé de pagere ou pangere, fixer, consolider (voy. PAGE, s. f.). Le sens primitif de propagare est replanter ; de là, planter des rejetons et multiplier.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « propager »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
propager prɔpaʒe

Citations contenant le mot « propager »

  • Le mâle qui meurt sert l'espèce, en laissant à d'autres le soin de la propager. De René Quinton / Maximes sur la guerre
  • La pensée est une maladie particulière à quelques individus et qui ne se propagerait pas sans amener promptement la fin de l’espèce. De Anatole France / Les opinions de M. Jérôme Coignard
  • Aux États-Unis, au Canada, en Espagne ou en Belgique, le constat est le même: le coronavirus profite de la saison estivale pour se propager chez les jeunes. La France ne fait pas exception: depuis ce week-end, le ministre de la Santé, Olivier Véran, exhorte la jeunesse à la vigilance en expliquant que les personnes testées positives au Covid ces derniers jours sont plus jeunes qu’auparavant. «La circulation du virus s’intensifie chez les jeunes dans certaines régions, reflétant un probable relâchement dans l’application des mesures de distanciation sociale et du respect des mesures barrières, confirme la Direction générale de la Santé (DGS). Cette tendance, pour le moment limitée, est suivie très attentivement par les autorités sanitaires.» Le Figaro.fr, Le virus profite de l’été pour se propager chez les jeunes en toute discrétion
  • Précision importante, l'objectif n'est pas que les participants se transmettent réellement le Covid-19. Ils seront ainsi tous testés avant et après le concert et le port du masque sera obligatoire. Par ailleurs les cobayes auront du gel hydroalcoolique à disposition sur place pour se désinfecter les mains. Celui-ci sera toutefois fluorescent afin que des rayons ultraviolets permettent de révéler quelles surfaces sont les plus susceptibles de propager le virus. Chaque personne sera aussi équipée d'un "tracer" destiné à enregistrer sa proximité avec les autres. Les chercheurs espèrent avoir de premiers résultats de l'expérience au bout d'un mois, puis présenter leur travail en octobre.   LExpress.fr, En Allemagne, un concert-test pour évaluer la propagation du coronavirus dans la foule - L'Express

Images d'illustration du mot « propager »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « propager »

Langue Traduction
Anglais spread
Espagnol propagar
Italien diffusione
Allemand ausbreitung
Chinois 传播
Arabe الانتشار
Portugais propagação
Russe распространение
Japonais 拡大
Basque barreiatu
Corse prupagazioni
Source : Google Translate API

Synonymes de « propager »

Source : synonymes de propager sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « propager »

Partager