Vulgariser : définition de vulgariser


Vulgariser : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

VULGARISER, verbe

A. − Empl. trans.
1. Répandre largement; faire entrer dans les habitudes du grand public, de l'ensemble d'une société. Synon. diffuser, propager.Vulgariser un art, des connaissances, une idée, une pensée. On ne vulgarise pas le beau; on le dégrade (...) Ce qu'il y a de meilleur dans l'Art échappera toujours aux natures médiocres, c'est-à-dire aux trois quarts et demi du genre humain (Flaub., Corresp., 1853, p. 199).L'objet le plus précieux pour lui était, avec sa vieille malle, un de ces moulages, si vulgarisés depuis, du masque de Beethoven (Rolland, J.-Chr., Foire, 1908, p. 793).
♦ Dans le domaine des productions orales ou écrites.Vulgariser un mot, une expression, une forme écrite. Je crois même que c'est dans sa bouche que j'ai entendu pour la première fois, bien avant qu'ils ne fussent vulgarisés, les mots subjectif et objectif (Goncourt, Journal, 1892, p. 305).V. émérite B ex. de Gourmont.
En partic. Mettre à la portée des non-spécialistes des notions, des théories de différents domaines de savoir. Vulgariser une conception, une doctrine, une méthode, un procédé, une science. Vulgariser les grands résultats de la science est le seul moyen de faire comprendre et accepter les idées nouvelles de la critique (Renan, Avenir sc., 1890, p. 297).Nous passerons rapidement sur les autres « preuves de l'évolution », vulgarisées par tous les manuels scolaires (J. Rostand, La Vie et ses probl., 1939, p. 163).
2. Péj. Rendre vulgaire, grossier; faire perdre toute distinction, toute élégance. Tantôt tu fais de moi une espèce de maudit de mélodrame, et la fois suivante tu m'assimiles au commis voyageur. Entre nous, je ne suis ni si haut ni si bas; tu me vulgarises ou me poétises trop (Flaub., Corresp., 1846, p. 318).L'élégance de Claire lui semblait écrasée, vulgarisée par la démarche lourde de Risler (A. Daudet, Fromont jeune, 1874, p. 104).
B. − Empl. pronom.
1. [Le suj. désigne une chose] Se répandre largement, devenir accessible à tous. Tout va si vite de nos jours, tout se vulgarise si rapidement! cinq minutes d'avance sur le public, c'est déjà beaucoup (Sainte-Beuve, Pensées, 1846, p. 30).
2. [Le suj. désigne une pers., une chose] Devenir vulgaire, grossier, trivial. Se vulgarisant de plus en plus, il prenait des habitudes grossières et dispendieuses (Flaub., Éduc. sent., t. 1, 1869, p. 217).Dans le visage encore enfantin, parfois presque charmant de Victor, on distingue déjà quels traits vont se vulgariser, se durcir ou s'épaissir (Gide, Journal, 1943, p. 165).
Prononc. et Orth.: [vylgaʀize], (il) vulgarise [-ʀi:z]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. A. Verbe trans. 1. 1512 « faire connaître » (J. Lemaire de Belges, Illustrations, éd. J. Stecher, t. 1, p. 181), absent des dict. jusqu'au xixes.; 2. 1801 « parler comme le vulgaire, le commun des hommes » (Mercier Néol.); 3. 1823 « mettre à la portée de tous » (Boiste); 4. 1837 « faire paraître ou rendre vulgaire » (Vigny, Journal poète, p. 1072: il ne faut pas se mêler à l'action, qui vous vulgarise et vous rabaisse). B. Verbe pronom. 1. 1838 « devenir banal, grossier » (Barb. d'Aurev., Memor. 1, p. 267: je la crois partie pour la campagne, où ce pâle front va se vulgariser et se brunir); 2. 1845 « devenir accessible à tous » (Besch.). Dér. sav. de vulgaire*; suff. -iser*. Fréq. abs. littér.: 83.

Vulgariser : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

VULGARISER, verbe

A. − Empl. trans.
1. Répandre largement; faire entrer dans les habitudes du grand public, de l'ensemble d'une société. Synon. diffuser, propager.Vulgariser un art, des connaissances, une idée, une pensée. On ne vulgarise pas le beau; on le dégrade (...) Ce qu'il y a de meilleur dans l'Art échappera toujours aux natures médiocres, c'est-à-dire aux trois quarts et demi du genre humain (Flaub., Corresp., 1853, p. 199).L'objet le plus précieux pour lui était, avec sa vieille malle, un de ces moulages, si vulgarisés depuis, du masque de Beethoven (Rolland, J.-Chr., Foire, 1908, p. 793).
♦ Dans le domaine des productions orales ou écrites.Vulgariser un mot, une expression, une forme écrite. Je crois même que c'est dans sa bouche que j'ai entendu pour la première fois, bien avant qu'ils ne fussent vulgarisés, les mots subjectif et objectif (Goncourt, Journal, 1892, p. 305).V. émérite B ex. de Gourmont.
En partic. Mettre à la portée des non-spécialistes des notions, des théories de différents domaines de savoir. Vulgariser une conception, une doctrine, une méthode, un procédé, une science. Vulgariser les grands résultats de la science est le seul moyen de faire comprendre et accepter les idées nouvelles de la critique (Renan, Avenir sc., 1890, p. 297).Nous passerons rapidement sur les autres « preuves de l'évolution », vulgarisées par tous les manuels scolaires (J. Rostand, La Vie et ses probl., 1939, p. 163).
2. Péj. Rendre vulgaire, grossier; faire perdre toute distinction, toute élégance. Tantôt tu fais de moi une espèce de maudit de mélodrame, et la fois suivante tu m'assimiles au commis voyageur. Entre nous, je ne suis ni si haut ni si bas; tu me vulgarises ou me poétises trop (Flaub., Corresp., 1846, p. 318).L'élégance de Claire lui semblait écrasée, vulgarisée par la démarche lourde de Risler (A. Daudet, Fromont jeune, 1874, p. 104).
B. − Empl. pronom.
1. [Le suj. désigne une chose] Se répandre largement, devenir accessible à tous. Tout va si vite de nos jours, tout se vulgarise si rapidement! cinq minutes d'avance sur le public, c'est déjà beaucoup (Sainte-Beuve, Pensées, 1846, p. 30).
2. [Le suj. désigne une pers., une chose] Devenir vulgaire, grossier, trivial. Se vulgarisant de plus en plus, il prenait des habitudes grossières et dispendieuses (Flaub., Éduc. sent., t. 1, 1869, p. 217).Dans le visage encore enfantin, parfois presque charmant de Victor, on distingue déjà quels traits vont se vulgariser, se durcir ou s'épaissir (Gide, Journal, 1943, p. 165).
Prononc. et Orth.: [vylgaʀize], (il) vulgarise [-ʀi:z]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. A. Verbe trans. 1. 1512 « faire connaître » (J. Lemaire de Belges, Illustrations, éd. J. Stecher, t. 1, p. 181), absent des dict. jusqu'au xixes.; 2. 1801 « parler comme le vulgaire, le commun des hommes » (Mercier Néol.); 3. 1823 « mettre à la portée de tous » (Boiste); 4. 1837 « faire paraître ou rendre vulgaire » (Vigny, Journal poète, p. 1072: il ne faut pas se mêler à l'action, qui vous vulgarise et vous rabaisse). B. Verbe pronom. 1. 1838 « devenir banal, grossier » (Barb. d'Aurev., Memor. 1, p. 267: je la crois partie pour la campagne, où ce pâle front va se vulgariser et se brunir); 2. 1845 « devenir accessible à tous » (Besch.). Dér. sav. de vulgaire*; suff. -iser*. Fréq. abs. littér.: 83.

Vulgariser : définition du Wiktionnaire

Verbe

vulgariser \vyl.ɡa.ʁi.ze\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Mettre à la portée de toutes les intelligences des notions de science et d’art.
    • Le 25 novembre dernier est décédé, à Dergneau, M. Léopold Bruneau qui, depuis plus de 30 ans, vulgarisait l'apiculture raisonnée dans sa région. Ses funérailles ont eu lieu au milieu d'une grande affluence de monde ; […]. — (« Fédération apicole du Hainaut et environs », dans L'Apiculture rationnelle et l'utilisation des produits du rucher, tomes 8-9, éditions E. Palate-Snappe, 1924, p. 15)
    • Quoi qu'il en soit, Koestler avait le talent rare de rendre claires les idées absconses. Vulgariser sans verser dans la vulgarité, rendre intelligible l'inintelligible, tel est le grand talent de cet essayiste […]. — (Esther Benfredj, « Arthur Koestler : itinéraire d'un enfant du siècle », in Argument, vol. 18, n° 2, printemps-été 2016, p. 63)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Vulgariser : définition du Littré (1872-1877)

VULGARISER (vul-ga-ri-zé) v. a.
  • Néologisme. Rendre vulgaire. Vulgariser la science.

    Se vulgariser, v. réfl. Devenir vulgaire. Ces connaissances se vulgarisent.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « vulgariser »

Étymologie de vulgariser - Littré

Lat. vulgaris, vulgaire.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de vulgariser - Wiktionnaire

De vulgaire et -iser, du latin vulgaris (« vulgaire »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « vulgariser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
vulgariser vylgarize play_arrow

Conjugaison du verbe « vulgariser »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe vulgariser

Citations contenant le mot « vulgariser »

  • Dans la seconde partie de ce magazine, nous irons en Guinée pour parler d'un kit de lavage des mains mis au point par de jeunes enseignants et étudiants guinéens  de l’Institut supérieur de technologie de Mamou située à 270 km de Conakry. Mais cette l’initiative est confrontée à un déficit d'appui financier afin de mieux la vulgariserDW.COM, Comment investir dans l′entrepreneuriat en Afrique en tant qu′Africain de la Diaspora? (1/2) | Médiathèque | DW | 01.08.2020
  • C’est avec quelques études pour «Trois femmes» et «La Dryade», aujourd’hui conservés à Saint-Pétersbourg, que commence l’exposition actuelle du Musée des beaux-arts de Lyon consacrée aux baigneurs et aux baigneuses de l’Espagnol. Une exposition Picasso de plus, me direz-vous? En effet! Autant Anne Baldassari, qui dirigeait naguère (tout s’est très mal terminé pour elle) le Musée Picasso de Paris serrait le robinet des prêts au maximum, autant Laurent Le Bon, qui lui a succédé, a ouvert toutes grandes les vannes. Un peu trop, selon moi. Les quarante ans de l’installation des œuvres, prélevées par l’État en droits de succession, dans l’ancien Hôtel Salé du Marais n’ont-il pas été fêtés l’an dernier par 40 expositions en province? Toutes dédiées au «génie du XXe siècle»! De quoi non plus le populariser, mais le vulgariser. C’était abusif. Le Musée Picasso parisien (il en existe d’autres à Barcelone et Malaga) en souffre depuis. Les longues files d’attente de jadis ont disparu. Entrée directe. Même pas de réservation obligatoire en ce moment! Bilan, Lyon montre les baigneurs et les baigneuses de Picasso. Une exposition paresseuse - Bilan
  • Un lieu idéal pour mieux comprendre la vie des marins et les enjeux économiques de leur profession, avec une vue incomparable sur les bateaux qui rentrent au port. « La ligne éditoriale de la "Revue dessinée" est très sociale. On va aller au bout du problème, l’exposer dans sa globalité et la bande dessinée permet des synthèses assez universelles. Ce qui m’intéresse dans ces reportages graphiques, c’est qu’ils permettent de vulgariser des enjeux économiques, industriels et politiques », explique le dessinateur Thierry Chavant, qui n’en est pas à sa première collaboration avec la « Revue » et a illustré, entre autres enquêtes, « Sarkozy-Kadhafi - Des billets et des bombes ». Le Telegramme, Une enquête graphique sur la pêche exposée au Guilvinec - Pont-l'Abbé - Le Télégramme
  • Si vulgariser, c’est porter à d’autres ce qu’on aime, je suis d’accord. De Jacques Chancel
  • Renouveler les choses connues, vulgariser les choses neuves : un bon programme pour un critique. De Charles-Augustin Sainte-Beuve / Pensées et maximes

Traductions du mot « vulgariser »

Langue Traduction
Corse popularizà
Basque zabaltzea
Japonais 普及する
Russe популяризировать
Portugais popularizar
Arabe تعميم
Chinois 推广
Allemand popularisieren
Italien diffondere
Espagnol popularizar
Anglais popularize
Source : Google Translate API

Synonymes de « vulgariser »

Source : synonymes de vulgariser sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « vulgariser »


Mots similaires