Multiplier : définition de multiplier


Multiplier : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

MULTIPLIER, verbe

I.− Emploi intrans., vx. [P. réf. à la Bible, Gen. I, 22/ 28] Accroître sa descendance. Croissez et multipliez. Après avoir prié Dieu de bénir les époux, afin qu'ils voient croître et multiplier leurs enfants, jusqu'à la troisième et la quatrième génération (Zola, Rêve,1888, p. 206):
1. ... que ceux qui possèdent un talent dont le prix conventionnel est supérieur au nécessaire absolu, jouissent, prospèrent, et par suite multiplient... Destutt de Tr., Comment. sur Espr. des lois,1807, p. 264.
P. anal. Se développer. Et cette maladie qu'était l'amour de Swann avait tellement multiplié, il était si étroitement mêlé à toutes les habitudes de Swann, à tous ses actes, à sa pensée, à sa santé, à son sommeil, à sa vie, même à ce qu'il désirait pour après sa mort, il ne faisait tellement plus qu'un avec lui, qu'on n'aurait pas pu l'arracher de lui sans le détruire lui-même à peu près tout entier (Proust, Swann,1913, p. 308).
II.− Emploi trans.
A.− Accroître, augmenter quantitativement.
1. [Le compl. d'obj. est au plur. ou bien désigne un nombre, une quantité] Augmenter le nombre, la quantité de.
a) [L'obj. désigne un inanimé concr.] Ces grosses poulies qu'on avait multipliées partout pour remplacer les bras des hommes (Loti, Mon frère Yves,1883, p. 319).
Multiplier les pains. [P. allus. au N. T., v. multiplication] Tu feras l'aumône quand ton amour saura multiplier les pains (Milosz, Amour. initiation,1910, p. 218).
b) [L'obj. désigne un animé] Multiplier les personnages, les victimes, le nombre des infortunés. Il vaut mieux multiplier les fonctionnaires publics, que de confier à quelques-uns une autorité trop redoutable (Robesp., Discours,Constit., t. 9, 1793, p. 500).
En partic. [L'obj. désigne un organisme vivant dont le nombre augmente par la reproduction] Faire croître. C'est une maxime de la raison qu'il ne faut point multiplier les êtres sans nécessité (Alain, Propos,1933, p. 1161).
[P. méton.] La dangereuse bête [une vipère] m'apparaissait comme une preuve de l'indifférence de cette nature, qui n'a d'autre souci que de multiplier la vie, bienfaisante ou meurtrière (Bourget, Disciple,1889, p. 99).
P. métaph. Sa parole [du Christ] enfante et multiplie la vie de l'âme (Lamart., Voy. Orient,t. 1, 1835, p. 331).
2. [L'obj. est un subst. abstr. au plur., notamment un subst. d'action] Accumuler, répéter. Multiplier (à l'infini, indéfiniment) les attaques, les besoins, les chances, les citations, les conseils, les contacts, les démarches, les erreurs, les exemples, les expériences, les forces, les jouissances, les moyens, les observations, les occasions, les questions, les recommandations, les signes, les témoignages, les visites. Les projets attachants se pressaient sur nos lèvres et multipliaient nos discours (Sainte-Beuve, Volupté, t. 1, 1834, p. 238).Le curé multipliait les avertissements (Aymé, Jument,1933, p. 66):
2. ... pour réaliser cette « mise en scènes », il m'avait fallu multiplier les détails, inventer toutes sortes d'ingénieux détours, dont la plupart n'ajoutaient rien qui fût bien nécessaire au développement du sujet. Martin du G., Souv. autobiogr.,1955, p. LXI
Avec une nuance péj. Accumuler inutilement. La thèse enfin, pour ne pas multiplier les noms, que Turgot formulait (P. Leroux, Humanité,1840, p. 150).
3. Rare. [Le suj. désigne un inanimé concr.] Un prestigieux palais multipliait de frêles colonnettes (Lorrain, Sens. et souv.,1895, p. 87).
4. ARITHM. Faire une multiplication. Multiplier par (+ indication de nombre). En renversant la proportion, j'aurais eu encore à multiplier par cent le nombre des coupables (Proust, Prisonn.,1922, p. 298):
3. ... si l'on multiplie le nombre des célibataires par le nombre des bonnes fortunes, on obtiendra neuf millions d'aventures, et, pour y faire face, nous n'avons qu'un million de femmes honnêtes!... Balzac, Physiol. mar.,1826, p. 79.
P. anal. ou au fig. Multiplier son ennui par celui des autres (Renard, Journal,1894, p. 214).Kiki-La-Doucette : (...) j'ai multiplié mes vingt griffes par cent, mes dents par mille, et j'ai fui, comme par magie (Colette, Dialog. bêtes,1905, p. 16).
B.− [Le compl. d'obj. est au sing.] Augmenter, accroître l'intensité, la valeur de. Les larges pavés blancs de Naples, ces pavés de lave, et placés là comme pour multiplier l'effet de la chaleur et de la lumière, brûlaient ses pieds (Staël, Corinne, t. 3, 1807, p. 4).C'est pourquoi il [le directeur d'un grand port] (...) invente quelque appareil élévatoire qui multiplie la vitesse au lieu de la diviser (Alain, Propos,1932, p. 1081):
4. ... le but est de vivifier, c'est-à-dire d'augmenter la somme de joie, de vie, d'espérance, de vertu, de bonté autour de moi, de multiplier l'être, d'améliorer, d'élever, de transformer ce qui dépend de moi, et de verser par mon fait plus de bonheur dans le monde, que si je n'y étais pas. Amiel, Journal,1866, p. 41.
III.− Emploi pronom. réfl.
A.−
1. Devenir plus nombreux, plus abondant. Je jouis vivement à voir défiler les beaux villages qui se succèdent et se multiplient en approchant de Londres (Michelet, Chemins Europe,1874, p. 165).L'industrie moderne a facilité considérablement cet amortissement de la possession, en développant la richesse mécanique qui se multiplie à la portée de la main (Mounier, Traité caract.,1946, p. 532):
5. Si les célibataires se multipliaient dans la classe ouvrière, non-seulement ils ne contribueraient point à recruter la classe, mais ils empêcheraient que d'autres pussent la recruter. Say, Écon. pol.,1832, p. 373.
2. [Le suj. désigne un animé hum.] Manifester une activité intense; donner l'impression d'être plusieurs personnages à la fois. Synon. se dédoubler, se couper* en quatre (fam.).Elle se multiplia pour le distraire et l'amuser, en l'instruisant de sa flamme (Radiguet, Bal,1923, p. 47):
6. Aucun des grands poëtes romantiques français ne savait l'allemand (...) je ne vois que (...) Gérard de Nerval, qui de bonne heure se multipliait et était comme le commis-voyageur littéraire de Paris à Munich. Sainte-Beuve, Nouv. lundis,t. 4, 1863, p. 454.
B.− Se reproduire :
7. « Après que les hommes eurent commencé à se multiplier sur la terre, et qu'ils eurent engendré des filles. » Il est bien sûr qu'ils ne pouvaient se multiplier sans engendrer des filles. Le texte hébreu exprime positivement qu'il s'agit d'une multiplication abondante et disproportionnée du sexe féminin par rapport à l'autre sexe. P. Leroux, Humanité,1840, p. 627.
Rem. Pour l'emploi vx abs. sans pron., v. supra I et v. croître A 2 a.
Rare. [En parlant de l'image d'un objet placé entre deux miroirs] Se reproduire indéfiniment :
8. ... l'image de la maison grise cessa de flotter dans sa pensée, se dessina tout à coup avec une extraordinaire netteté, puis parut s'y multiplier ainsi qu'entre deux miroirs. Bernanos, Mauv. rêve,1948, p. 979.
REM. 1.
Multipliant, -ante, part. prés. et adj.Le double effet multipliant et diversifiant obtenu d'abord par la reproduction asexuée, telle que celle-ci fonctionne encore chez tant d'organismes inférieurs (Teilhard de Ch., Phénom. hum.,1955, p. 111).
2.
Multiplié, -ée, part. passé et adj.Des besoins aussi multipliés et aussi compliqués à satisfaire (Say, Écon. pol.,1832, p. 18).
Prononc. et Orth. : [myltiplije], (il) multiplie [myltipli]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Verbe intrans. 1. 1remoitié xiies. « augmenter, croître » (Psautier Oxford, éd. Fr. Michel, 48, 17 : Ne criemes cum riche serat faiz huem, e cume multipliede serat la glorie de sa maisun); 2. 1155 « augmenter en nombre par la reproduction » (Wace, Roman de Brut, éd. I. Arnold, 5198 : Par la terre se herbergierent, Tost crurent e multiplierent); 3. 1269-78 « faire une multiplication » monteplier (Jean de Meun, Roman de la Rose, éd. F. Lecoy, 12766). II. Verbe trans. 1. début xiies. « augmenter le nombre de » (Psautier Oxford, éd. Fr. Michel, 3, 1); d'où ca 1200 « faire croître en nombre » (Dialogue Grégoire, 33, 5 ds T.-L.); 2. 1172-74 « faire la multiplication d'un nombre » (Guernes de Pont-Sainte-Maxence, Vie de St Thomas, éd. E. Walberg, 3432). III. Verbe pronom. 1. début xiiies. « devenir plus nombreux » moutepleer (Chastoiement d'un pere à son fils, éd. A. Hilka et W. Söderhjelm, 1496); 2. 1269-78 « se reproduire en parlant des êtres vivants » monteplier (Jean de Meun, Roman de la Rose, éd. F. Lecoy, 19771); 3. 1580 « se propager, s'étendre » (Montaigne, Essais II, 15, éd. P. Villey et V.-L. Saulnier, I, 617); 4. 1687 « faire preuve d'une activité extrême » (Bossuet, Louis de Bourbon ds Littré). Empr. au lat. multiplicare « multiplier, augmenter, accroître ». En a. fr. la forme monteplier (cf. I 3, III 2), monteplier (III 1) est largement att.; son orig. se trouve en partie dans la forme mont pour mout (lat. multum), en partie dans le subst. mont « monceau, tas » (FEW t. 6, 3, p. 205, note 1). Fréq. abs. littér. Multiplier : 1 781. Multiplié : 821. Multipliant : 210. Fréq. abs. littér. Multiplier : xixes. : a) 3 528, b) 1 675; xxes. : a) 1 830, b) 2 565. Multiplié : xixes. : a) 2 197, b) 817; xxes. : a) 657, b) 782. Multipliant : xixes. : a) 403, b) 206; xxes. : a) 240, b) 293. Bbg. Pohl (J.). Contribution à l'hist. de qq. mots. Arch. St. n. Spr. 1969, t. 205, p. 367 (s.v. multipliant).

Multiplier : définition du Wiktionnaire

Verbe

multiplier \myl.ti.pli.je\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se multiplier)

  1. Augmenter le nombre, la quantité des êtres ou des choses.
    • […] en 1250, on voit encore les dominicains faire la chasse aux livres juifs. Tracasseries et saisies se multiplient. Aussi les écoles talmudiques se disloquent-elles. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • En 1845, New York s’ébaudissait devant le squelette d'Hydrargos, « le grand serpent des mers », long de 34 mètres. Albert Koch, qui exhibait sous ce nom le cétacé fossile Basilosaurus, avait pris soin de l’allonger en multipliant ses vertèbres, et l’imposteur fit fortune. — (Bernard Teyssedre, Le Diable et l’Enfer , Albin Michel, 1985, page 179)
    • Les recherches portant sur l'apparition des premiers indices d’anthropisation et l’évolution du signal anthropique sur le territoire français se sont particulièrement multipliées au cours de ces dernières années […]. — (Émilie Gauthier, Forêts et agriculteurs du Jura: les quatre derniers millénaires, Presses universitaires franc-comtoises, 2004, page 31)
    • Croulant sous le poids de charges trop lourdes pour son effectif squelettique, Mont-Mesly regrette de ne pouvoir multiplier à l’infini ses surveillances nocturnes. — (Robert Durand, Gendarmes et voyous en symbiose, Editions Edilivre, 2013, chap. 6)
  2. Faire en grand nombre.
    • […] et les libations en l'honneur du brave Coignet furent multipliées pendant toute l'après-midi. Le soir, on mangea la soupe à la jacobine; puis on vagua toute la nuit dans les promenades d'Auxerre. — (Anonyme, Notice, sur Les Cahiers de Capitaine Coignet, dans Les Veillées populaires, n° 2, le 23 novembre 1899, p. 2, Paris : Librairie Hachette)
    • Compte tenu des diverses possibilités de répartition des individus à l'intérieur de la population (6.121), cette condition impose de multiplier les échantillons dans les diverses parties de l'aire occupée par la population (casualisation). — (Richard Claude Eugène Vibert & ‎Karl Frank Lagler, Pêches continentales : sociologie et aménagement, Dunod, 1961, page 590)
    • Il s'agit d'une organisation activiste, qui multiplie les opérations spectaculaires : commandos contre des fast-food halals, « apéros saucisson-pinard », ou manifestations musclées. — (Christophe Bourseiller, L'extrémisme: Enquête sur une grande peur contemporaine, CNRS éditions, 2012)
  3. (Mathématiques) Répéter un nombre autant de fois qu’il y a d’unités dans un autre nombre donné.
    • À condition de cuber l’épandeur en multipliant la longueur par la largeur et par la hauteur du chargement pour connaître le volume de fumier qu’il contient, il est possible d’approcher le poids de fumier chargé de 2 façons. — (Comment régler son épandeur d’engrais ou de produits organiques ?, ARVALIS, 2004)
    • Si on multiplie 2 par 3 on obtient 6.
  4. (Intransitif) Augmenter en nombre par voie de génération.
    • Malgré son excessive floribondité, elle donne rarement des graines, et on en est réduit à la multiplier de boutures et de couchages. — (Le Bon jardinier: nouvelle encyclopédie horticole, page 175, Maison rustique, 1882)
  5. (Pronominal) Se reproduire.
    • À l’abri du monopole et de la paix qui en résultait, les Groenlandais se multiplièrent et aujourd’hui, deux cents ans après l’arrivée de Hans Egede, ils sont au nombre de 15.000, […]. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • L’échalote se multiplie de caïeux qui sont mis en terre dès le premier printemps, c'est-à-dire en février-mars. Ces caïeux doivent être bien formés et fermes. — (Robert Laumonnier, Cultures maraîchères, J.-B. Baillière, 1952, page 519)
  6. (Pronominal)(Figuré) Mener plusieurs occupations simultanément, sembler être partout à la fois, en parlant de quelqu’un qui est fort actif.
    • Et elle s’applique et se multiplie ; elle met beaucoup de temps à s’arranger, mais ce sont des heures importantes et non perdues. — (Henri Barbusse, L’Enfer, Éditions Albin Michel, Paris, 1908)

Nom commun

multiplier \ˈmʌl.tə.ˌplaɪ.ɚ\ (États-Unis), \ˈmʌl.tɪ.ˌplaɪ.ə\ (Royaume-Uni)

  1. (Mathématiques) Multiplicateur. Note : En anglais le multiplicateur précède du multiplicande : a dans a × b.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Multiplier : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MULTIPLIER. v. tr.
Augmenter le nombre, la quantité des êtres ou des choses. Cet homme se plaît à multiplier les difficultés. Cette race se multiplie rapidement. Les plantes se multiplient par les semences, les marcottes et les boutures. Les obstacles se multipliaient à mesure qu'il avançait dans son entreprise. Par extension, Il se multiplie, il a le don de se multiplier, se dit de Quelqu'un qui est fort actif, qui mène plusieurs occupations simultanément, qui semble être partout à la fois. En termes d'Arithmétique, il signifie Répéter un nombre autant de fois qu'il y a d'unités dans un autre nombre donné. Multiplier dix par quatre.

MULTIPLIER signifie intransitivement Augmenter en nombre par voie de génération. Dieu dit : Croissez et multipliez. Les enfants d'Israël multiplièrent en Égypte.

Multiplier : définition du Littré (1872-1877)

MULTIPLIER (mul-ti-pli-é), je multipliais, nous multipliions, vous multipliiez ; que je multiplie, que nous multipliions, que vous multipliiez v. a.
  • 1 Terme d'arithmétique. Répéter un nombre autant de fois qu'il y a d'unités dans un autre nombre donné, ou, plus généralement, trouver un nombre dit produit qui soit avec le multiplicande dans le même rapport que le multiplicateur est avec l'unité (cette dernière définition est faite en vue des multiplicateurs fractionnaires). Multiplier un nombre entier par trois, par quatre, par une fraction.

    Fig. et absolument. Ce chef de parti [Conti] était un zéro qui ne multipliait que parce qu'il était prince du sang, Retz, II, 217.

  • 2Augmenter le nombre, la quantité. Vous avez promis que vous multiplieriez leur race comme les étoiles du ciel et comme le sable qui est sur le rivage de la mer, Sacy, Bible, Daniel, III, 36. J'aime à vous écrire : je parle à vous, je cause avec vous ; il me serait impossible de m'en passer, mais je ne multiplie pas ce goût, Sévigné, 9 oct. 1675. Tu as multiplié tes idolâtries, Bossuet, Hist. II, 10. Un million qu'elle retira du duché de Rethelois lui servit à multiplier ses bonnes œuvres, Bossuet, Anne de Gonz. Elle [la reine Anne, malade] multiplie ses aumônes toujours abondantes, elle redouble ses dévotions toujours assidues, Bossuet, Mar.-Thér. Multipliez vos jours, comme les cerfs et les corbeaux, que la Fable ou l'histoire fait vivre durant tant de siècles, Bossuet, Sermons, Mort, I. Il [Jésus-Christ] multiplia tellement les pains, que de ce qui resta l'on put encore remplir jusqu'à sept paniers, Bourdaloue, 6e dim. après la Pentec. Dominic. t. III, p. 43. Tantôt il recueillait tous les bienfaits du roi dans son esprit, pour multiplier sa reconnaissance, Fléchier, Duc de Mont. Tous les philosophes conviennent qu'il ne faut pas multiplier les êtres sans nécessité : ils conviennent donc tous malgré eux qu'il n'y a qu'un Dieu, Voltaire, Memmius, 3e lett. Il ne faut pas plus multiplier les importunités que les êtres, Voltaire, Lett. inéd. (éd. RENOUARD), p. 252, dans POUGENS. Sa figure si brillante [de Mlle de Lafayette], que multipliaient tant de glaces, allait se revêtir pour jamais d'un habit grossier de bure, Genlis, Mlle de Lafayette, p. 330, dans POUGENS.

    Fig. et par plaisanterie, multiplier les armes du roi, faire de la fausse monnaie.

  • 3 V. n. Augmenter en nombre. Les expériences multiplient continuellement, Pascal, Préface, Vide.
  • 4Augmenter en nombre par la génération. Les hommes ne multiplient pas aussi aisément qu'on le pense ; le tiers des enfants est mort au bout de dix ans, Voltaire, Mœurs, ch. 1. Chez les insectes, les espèces qui multiplient le plus sont pour l'ordinaire celles qui ont le plus d'ennemis, Bonnet, Contempl. nat. Œuv. t. VIII, p. 369, dans POUGENS. Dieu dit : multipliez et croissez à l'envi ; Nul précepte jamais n'a mieux été suivi ; Et l'on continuera sûrement de le suivre, Collin D'Harleville, Vieux célib. III, 2.
  • 5Se multiplier, v. réfl. Devenir plus nombreux. Prévoyant que les sectes se multiplieraient à l'infini, Bossuet, Reine d'Anglet. Le nombre des gens qui pensent raisonnablement se multiplie tous les jours : si cela continue, la raison rentrera un jour dans ses droits, Voltaire, Lett. Thiriot, 12 avril 1756. On voit souvent dans la chimie le nombre des substances regardées comme simples se multiplier, parce qu'une meilleure philosophie ou des observations plus exactes détruisent des hypothèses d'après lesquelles on s'était permis de confondre des substances séparées, Condorcet, Margraaf.

    Par exagération. Il se multiplie, il a le don de se multiplier, se dit d'un homme qui semble être en plusieurs endroits à la fois. Il semble qu'il se multiplie dans une action, Bossuet, Louis de Bourbon.

  • 6Augmenter en nombre par la génération. Il les bénit en disant : croissez et multipliez-vous, et remplissez les eaux de la mer ; et que les oiseaux se multiplient sur la terre, Sacy, Bible, Genèse, I, 22. Ce peuple se multiplie à l'infini, Fénelon, Tél. V. Les martins depuis cette époque se sont prodigieusement multipliés et ont entièrement détruit les sauterelles, Buffon, Ois. t. VI, p. 138.

HISTORIQUE

XIIe s. De grant outrage faire nus home ne monteplie ; Ainz se monte et essauce qui son cuer humilie, Saxons, XXXII. Tus les biens qu'il m'ad fait ne purreit nuls nuncier ; Nis s'um les poeit tuz en cent multiplier, Ne dei je les dreitures de Deu pur ço laissier, Th. le mart. 88.

XIIIe s. Quant Symons se voit si d'honor mouteploier, Berte, CXXIX. Ains que cis tas fust amassés, Ne ne cesse de soucier D'accroistre et de monteplier, Ne jamès assés n'en aura, la Rose, 5004. Se tu multeplies aucun nombre par soi-meïsmes, Comput, f° 15.

XIVe s. La force du vin multiplie leur esperits, et por ce ont il plus grant esperance, Oresme, Eth. 88.

XVe s. La compagnie des seigneurs de France estoit grandement multipliée et accroissoit tous les jours, Froissart, I, I, 183. Tous les jours monteplioit l'ost au duc d'Anjou et lui venoit gens de tous costés, Froissart, II, II, 10.

XVIe s. Tant les delices, la superfluité et la sumptuosité s'allerent multipliant en peu de temps à Rome, Amyot, Marius, 60. Cette once de verisimilitude qui incline la balance, multipliez la de cent, de mille onces ; il en adviendra que…, Montaigne, II, 318. Nostre guerre a beau se multiplier et diversifier en nouveaux partis, Montaigne, III, 9. Et ils en chasserent ces nouveaux habitants, craignants que par succession de temps ils ne veinssent à multiplier tellement…, Montaigne, I, 233.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Multiplier : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

MULTIPLIER, en Arithmétique, c’est réduire en pratique la regle de multiplication. Voyez Multiplication & Multiplicande.

La regle de trois consiste à multiplier le troisieme terme par le second, & à diviser le produit par le premier terme. Voyez Regle de trois. (O)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « multiplier »

Étymologie de multiplier - Littré

Wall. momplî, moplî, croître, fructifier ; provenç. multiplicar, multipliar ; espagn. multiplicar ; ital. multiplicare ; du lat. multiplicare, de multiplex, multiple.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de multiplier - Wiktionnaire

 Dérivé de multiply (« multiplier ») avec le suffixe -er (« -eur »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de multiplier - Wiktionnaire

Du latin multiplicare (« multiplier, répéter, augmenter ») ; de multi-, nombreux et plicare, plier. → voir plicare.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « multiplier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
multiplier myltiplije play_arrow

Conjugaison du verbe « multiplier »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe multiplier

Citations contenant le mot « multiplier »

  • Contrairement à une croyance répandue, il ne suffit pas de multiplier l'âge d'un chien par sept pour déterminer son âge en années humaines. Le vrai ratio évolue dans le temps, ont affirmé jeudi les Instituts de santé américains (NIH). CNEWS, Multiplier par sept ne donne pas l’âge de votre chien en années humaines | CNEWS
  • Après le confinement dû à l'épidémie de Covid-19 et la paralysie économique qu'il a entraînée, aucun doute, les faillites vont se multiplier. Pour l'assureur-crédit Euler Hermes, tous pays confondus, les défaillances d'entreprises feront un bond de 35 % entre 2019 et 2021. Et la ­vague commencera à déferler au quatrième trimestre 2020. Le Figaro.fr, Les défaillances d'entreprises vont se multiplier dans le monde
  • «Pour atteindre la neutralité climatique d’ici 2050, nous devons multiplier par vingt la production d’énergie offshore de l’UE», a déclaré le commissaire européen à l’énergie Kadri Simson m’a dit. «Cela signifie qu’il est plus facile de construire des parcs éoliens offshore à grande échelle d’une manière écologiquement durable. Nous devons également utiliser le potentiel d’autres sources renouvelables telles que l’énergie solaire offshore ainsi que les nouvelles opportunités d’énergie marémotrice et océanique. » News 24, L'UE doit multiplier par vingt la production d'énergie offshore - News 24
  • Rien ne contient le libertinage... La vraie façon d'étendre et de multiplier ses désirs est de vouloir lui imposer des bornes. De Marquis de Sade / Les Cent vingt journées de Sodome
  • Les chiffres : à force de les additionner, de les soustraire, de les multiplier et de les diviser, on peut leur faire dire absolument n’importe quoi. De Alain Rémond / Télérama - 5 Juin 2002
  • La civilisation ne consiste pas à multiplier les besoins mais à les réduire volontairement, délibérément. Cela seul amène le vrai bonheur. De Gandhi / Lettres à l'Ashram
  • Il ne faut pas multiplier les épithètes sans nécessité ; car tout mot qui n'est pas nécessaire nuit à la liaison. De Etienne de Condillac / Art d'écrire
  • Le manque de sincérité est-il une chose si terrible ? C'est simplement une méthode qui nous permet de multiplier nos personnalités. De Oscar Wilde / Le portrait de Dorian Gray
  • Loi de Parkinson. 1) Un fonctionnaire entend multiplier ses subordonnés et non ses rivaux. 2) Les fonctionnaires se créent mutuellement du travail. De C. Northcote Parkinson
  • On ne sait pas la jouissance que l'on a à multiplier les entreprises, à s'imaginer débordé de travail. De Bernard Frank / La panoplie littéraire
  • La consolation du vieillard, c'est de multiplier le plaisir qu'il prend par le dégoût qu'il inspire. De Maurice Chapelan / Main courante
  • Chacun a ses propres instants de bonheur : il s'agit simplement d'en multiplier la conscience et les occasions. De Albert Memmi
  • Je ne conçois jamais l’identité comme une prison, mais comme une possibilité de voyager, de multiplier les expériences. De Marcello Fois / Evene.fr - Octobre 2008
  • L'amour est profondément égoïste, tandis que la maternité tend à multiplier nos sentiments. De Honoré de Balzac / Mémoires de deux jeunes mariées
  • Il n'y a guère que les amibes qui se divisent pour se multiplier. De Hervé Le Tellier
  • Dans le monde, multiplier son ennui par celui des autres. De Jules Renard / Journal 1893 - 1898
  • Si l'on veut multiplier les emplois, il faut multiplier les entrepreneurs. De Alain Madelin
  • Beaucoup engendrer, c’est multiplier les tombes. De Proverbe nyanga

Images d'illustration du mot « multiplier »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « multiplier »

Langue Traduction
Corse multiplicà
Basque biderkatu
Japonais かける
Russe умножить
Portugais multiplicar
Arabe تتضاعف
Chinois
Allemand multiplizieren
Italien moltiplicare
Espagnol multiplicar
Anglais multiply
Source : Google Translate API

Synonymes de « multiplier »

Source : synonymes de multiplier sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « multiplier »



mots du mois

Mots similaires