Replanter : définition de replanter


Replanter : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

REPLANTER, verbe trans.

A. −
1. Remettre en terre un végétal après l'avoir retiré du sol ailleurs. Une colonnade de troncs de sapins coupés et replantés en terre avec leur écorce s'avançait de quelques pas sur le sable d'une allée (Lamart., Nouv. Confid., 1851, p. 208).Mais nous nous trouvons devant des processus tout différents, lorsque nous voyons des indigènes prendre les rejets d'un bananier pour les replanter dans le sol ou faire pousser des tubercules de manioc et des patates (Lowie, Anthropol. cult., trad. par E. Métraux, 1936, p. 50).
P. métaph. Il semble que personne ne meure de chagrin, ni de désespoir, ni d'amour, ni de misères cachées, ni d'espérances cultivées sans fruit, incessamment replantées et déracinées (Balzac, Lys, 1836, p. 290).
2. Garnir à nouveau (un lieu) de végétaux. La forêt doit être replantée, mais pas uniquement en pins. Les feuillus doivent avoir leur place eux aussi. Ne serait-ce que pour arrêter les dangereux incendies, ils se recommanderaient aux reboiseurs (Forêt fr., 1955, p. 8).
B. − P. anal. [Gén. avec un compl. locatif]
1. Enfoncer à nouveau un objet pointu. Replanter un clou dans le mur. Mais, d'une de tes épingles à cheveux, tu perçais de petits trous dans une feuille de caroubier (...), tu as replanté ton épingle dans tes cheveux, avec tant de violence que tu t'es fait mal (Montherl., Pasiphaé, 1936, p. 113).
2. Remettre quelque chose en place à la verticale. Cadet Blanchet (...) replanta son chapeau sur son chef, et sans rien dire de plus, s'en retourna auprès de La Sévère (Sand, Fr. le Champi, 1848, p. 79).
Prononc. et Orth.: [ʀ əplɑ ̃te], (il) replante [-plɑ ̃:t]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. Fin xiies. replanter arrier « planter ailleurs en remplacement de ce qui s'y trouvait avant, replanter une plante déracinée ailleurs en remplacement d'autres plantes » (Moniage Guillaume, éd. W. Cloetta, 5029); 1272 replanter « planter de nouveau » (doc. ds Gdf. Compl.). Formé de re-* et de planter*. Fréq. abs. littér.: 62.
DÉR.
Replantation, subst. fém.;replantement, subst. masc.Action de replanter; résultat de cette action. Le cas des paysans frappés par le gel de l'hiver 1956 a retenu l'attention de plusieurs députés (exemple: demande d'une prime de replantation pour le Dauphiné et le Périgord) (Meynaud, Groupes pression en Fr., 1958, p. 196).P. métaph. Ceux qui avaient dirigé cette émigration avaient-ils senti qu'ils avaient charge d'âmes?... À ces déracinés, ils ne surent pas offrir un bon terrain de « replantement » (Barrès, Déracinés, 1897, p. 524).P. anal., chir. [Sous la forme replantation] ,,Reposition chirurgicale d'un organe ou segment d'organe amputé avec reconstitution de sa vascularisation artérielle et veineuse`` (Méd. Biol. Suppl. 1982). Au niveau des membres, les replantations distales, surtout digitales, imposent le recours aux techniques de microchirurgie (Méd. Biol. Suppl.1982). [ʀ əplɑ ̃tasjɔ ̃], [-t(ə)mɑ ̃]. 1resattest. 1412 replantement (Arch. Nord, B 11525, f o3 ds IGLF), 1790 replantation (Cretté de Palluel, Mém. sur l'amélioration des biens communaux, le desséchement des marais, le défrichement des terres incultes et la replantation des bois); de replanter, suff. -(e)ment1*, -(a)tion*.

Replanter : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

REPLANTER, verbe trans.

A. −
1. Remettre en terre un végétal après l'avoir retiré du sol ailleurs. Une colonnade de troncs de sapins coupés et replantés en terre avec leur écorce s'avançait de quelques pas sur le sable d'une allée (Lamart., Nouv. Confid., 1851, p. 208).Mais nous nous trouvons devant des processus tout différents, lorsque nous voyons des indigènes prendre les rejets d'un bananier pour les replanter dans le sol ou faire pousser des tubercules de manioc et des patates (Lowie, Anthropol. cult., trad. par E. Métraux, 1936, p. 50).
P. métaph. Il semble que personne ne meure de chagrin, ni de désespoir, ni d'amour, ni de misères cachées, ni d'espérances cultivées sans fruit, incessamment replantées et déracinées (Balzac, Lys, 1836, p. 290).
2. Garnir à nouveau (un lieu) de végétaux. La forêt doit être replantée, mais pas uniquement en pins. Les feuillus doivent avoir leur place eux aussi. Ne serait-ce que pour arrêter les dangereux incendies, ils se recommanderaient aux reboiseurs (Forêt fr., 1955, p. 8).
B. − P. anal. [Gén. avec un compl. locatif]
1. Enfoncer à nouveau un objet pointu. Replanter un clou dans le mur. Mais, d'une de tes épingles à cheveux, tu perçais de petits trous dans une feuille de caroubier (...), tu as replanté ton épingle dans tes cheveux, avec tant de violence que tu t'es fait mal (Montherl., Pasiphaé, 1936, p. 113).
2. Remettre quelque chose en place à la verticale. Cadet Blanchet (...) replanta son chapeau sur son chef, et sans rien dire de plus, s'en retourna auprès de La Sévère (Sand, Fr. le Champi, 1848, p. 79).
Prononc. et Orth.: [ʀ əplɑ ̃te], (il) replante [-plɑ ̃:t]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. Fin xiies. replanter arrier « planter ailleurs en remplacement de ce qui s'y trouvait avant, replanter une plante déracinée ailleurs en remplacement d'autres plantes » (Moniage Guillaume, éd. W. Cloetta, 5029); 1272 replanter « planter de nouveau » (doc. ds Gdf. Compl.). Formé de re-* et de planter*. Fréq. abs. littér.: 62.
DÉR.
Replantation, subst. fém.;replantement, subst. masc.Action de replanter; résultat de cette action. Le cas des paysans frappés par le gel de l'hiver 1956 a retenu l'attention de plusieurs députés (exemple: demande d'une prime de replantation pour le Dauphiné et le Périgord) (Meynaud, Groupes pression en Fr., 1958, p. 196).P. métaph. Ceux qui avaient dirigé cette émigration avaient-ils senti qu'ils avaient charge d'âmes?... À ces déracinés, ils ne surent pas offrir un bon terrain de « replantement » (Barrès, Déracinés, 1897, p. 524).P. anal., chir. [Sous la forme replantation] ,,Reposition chirurgicale d'un organe ou segment d'organe amputé avec reconstitution de sa vascularisation artérielle et veineuse`` (Méd. Biol. Suppl. 1982). Au niveau des membres, les replantations distales, surtout digitales, imposent le recours aux techniques de microchirurgie (Méd. Biol. Suppl.1982). [ʀ əplɑ ̃tasjɔ ̃], [-t(ə)mɑ ̃]. 1resattest. 1412 replantement (Arch. Nord, B 11525, f o3 ds IGLF), 1790 replantation (Cretté de Palluel, Mém. sur l'amélioration des biens communaux, le desséchement des marais, le défrichement des terres incultes et la replantation des bois); de replanter, suff. -(e)ment1*, -(a)tion*.

Replanter : définition du Wiktionnaire

Verbe

replanter \ʁə.plɑ̃.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Planter de nouveau.
    • Replanter un clou un centimètre plus loin.
  2. (En particulier) Planter ailleurs une plante que l'on vient de déplanter.
    • Il faut ôter cet arbre de là et le replanter ailleurs.
  3. (En particulier) Planter de nouvelles plantes sur un espace qui n'en avait plus.
    • Replanter un bois, une forêt.
    • Il faut replanter tout le coteau.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Replanter : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

REPLANTER. v. tr.
Planter de nouveau. Il faut ôter cet arbre de là et le replanter ailleurs. Replanter un bois, une forêt. Il faut replanter tout le coteau.

Replanter : définition du Littré (1872-1877)

REPLANTER (re-plan-té) v. a.
  • Planter une seconde fois le même végétal ou le même terrain. Replanter un bois, une forêt, un poirier, un champ.

HISTORIQUE

XIVe s. Les choulx dessusdis sont semés, puis, quand ils sont creus à demy pié de hault, sont ostés et replantés, Ménagier, II, 5.

XVIe s. En autre temps que cestui-là [la paix], on ne peut replanter les bonnes mœurs et le bon ordre, Lanoue, 38. Le principal effet fut par les eschelles, desquelles quatre estans renversées par terre, furent aussi tost replantées, D'Aubigné, Hist. III, 401.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

REPLANTER. Ajoutez :

Fig. Replanter là, planter là, c'est-à-dire laisser là, abandonner de nouveau. Mais, comme sur leur compte (des faux amis) J'ouvrais enfin les yeux Un peu mieux, Aucun d'eux à sa honte N'étant même héritier D'un denier, On redéfila, On redétala, On me replanta là, Qu'ils sont polis, Qu'ils sont jolis Nos bons amis de Paris ! Desaugiers, les Bons amis de Paris.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Replanter : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

REPLANTER, v. act. (Gram.) c’est planter de nouveau. Voyez les articles Plan, Plantation, Planter, Plantoir.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « replanter »

Étymologie de replanter - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) Dérivé de planter avec le préfixe re-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de replanter - Littré

Re…, et planter.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « replanter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
replanter rǝplɑ̃te play_arrow

Conjugaison du verbe « replanter »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe replanter

Citations contenant le mot « replanter »

  • Les membres du conseil municipal, les agents techniques et même quelques habitants ont alors passé quelques heures à tout nettoyer et replanter. Oise Hebdo, Avrechy. Dégradations sur le parvis de la mairie - Oise Hebdo
  • « Les caveaux sont faciles d’accès, y compris en plein jour » ose même M. Rousseau qui pense que certaines personnes, sans gêne, se servent au cimetière… avant de replanter les géraniums chez elles ! « J’ai même songé à installer une caméra à infrarouge. Mais les gendarmes m’ont précisé que c’était interdit, car le cimetière est un lieu public. » , Vols en série au cimetière de Saint-Aquilin-de-Pacy | La Dépêche Évreux
  • L’îlot de Kokota est à peine peuplé, mais sa forêt et son écosystème sont en piteux état après des années d’exploitation irraisonnée. Un groupe de bénévoles aide aujourd’hui les habitants à replanter des arbres et à revitaliser les cours d’eau. DW.COM, Une île de l’archipel de Zanzibar renaît | Eco Afrique | DW | 30.07.2020
  • Il faudra reconstruire, replanter... Et il faudra se poser une question, à mon avis basique, sur l'entretien de cette forêt : est-ce-qu'on continue à avoir une forêt comme on l'avait, où on laissait la végétation plutôt aller et on ne faisait que les bordures de chemin... ou est-ce-qu'on met de l'entretien dans cette forêt et on essaie d'y faire de l'éco-pâturage. Moi je suis plutôt sur ce schéma-là. Ce sera le débat la semaine prochaine, comptez sur moi. France Bleu, Incendie à Anglet : "C'est un spectacle de désolation complet", témoigne le maire Claude Olive
  • Dieu est impitoyable : il vous enlève les poils de la tête pour vous les replanter dans les oreilles. De Bruce Willis

Traductions du mot « replanter »

Langue Traduction
Corse replantante
Basque replant
Japonais 植え替え
Russe пересаживать
Portugais replantar
Arabe إعادة زراعة
Chinois 补种
Allemand neu pflanzen
Italien ripiantare
Espagnol replantar
Anglais replant
Source : Google Translate API

Synonymes de « replanter »

Source : synonymes de replanter sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « replanter »



mots du mois

Mots similaires