Opérer : définition de opérer


Opérer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

OPÉRER, verbe trans.

I. − Empl. trans.
A. − Opérer (qqc.)
1.
a) Produire (un effet), être cause de. La mort de Jésus-Christ a opéré notre rédemption, notre salut (Ac.1798).
Opérer dans, sur.Ce bon gouverneur avait pour lui des égards bien propres à opérer dans son ame l'entier oubli de ses malheurs (Voy. La Pérouse,t.3, 1797, p.143).Vous avez assez de talent pour opérer sur l'esprit du lecteur par d'autres moyens la conviction que je vous demandais d'établir par un tableau naturel (Balzac,Corresp.,1829, p.398).
b) Absol. Produire son effet. Ce remède commence à opérer. Dans beaucoup de maladies, il faut laisser opérer la nature (Ac. 1935). 2 novembre Route jusqu'à Mons. L'absence opère. Je sors de mon délire (Constant,Journaux,1815, p.453).Dès qu'il ouvrait la bouche, le charme opérait (A. France,Pt Pierre,1918, p.153).
Opérer dans, sur.Le cerveau et l'organisme sur lesquels opère le haschisch ne donneront que leurs phénomènes ordinaires, individuels, augmentés, il est vrai, quant au nombre et à l'énergie, mais toujours fidèles à leur origine (Baudel.,Paradis artif.,1860, p.355).
2.
a) Accomplir (une action); effectuer, réaliser (un changement, une transformation, une opération complexe). Opérer un calcul, une division, une réaction chimique, un mélange; opérer une arrestation. Opérer une jonction entre deux corps d'armée (Ac. 1935). Des saisies de lettres et de télégrammes ont été opérées à Paris, Marseille, Tunis et Sousse (Clemenceau,Iniquité,1899, p.26).Une descente de police avait été opérée au commencement des vacances (Gide,Faux-monn.,1925, p.1139):
1. Ceux qui voulaient vendre opéraient des incantations destinées à étourdir l'assistance, à l'amener jusqu'à l'état mystique où elle achèterait pour quarante sous un peigne qu'on trouvait pour vingt dans tous les bazars. Montherl.,Célibataires,1934, p.831.
b) Absol. Accomplir l'action que l'on se propose de faire, que l'on a à faire; se livrer à une activité. En algèbre on opère avec des lettres. Une belle fille (...) tente les dames (...) auxquelles elle offre de dire la bonne aventure. Je l'ai vue opérer (Zola,Nouv. contes Ninon,1874, p.186).Le bandit new-yorkais opère sans «feu» (Morand,New-York,1930, p.91).Divers navires et plusieurs groupes d'aviation, provenant d'Afrique du Nord, étaient envoyés en Grande-Bretagne pour opérer à partir des bases anglaises (De Gaulle,Mém. guerre,1956, p.135):
2. ... et la chemise roulée sous les aisselles, pendant que le cousin l'embrassait sur toutes les parties du corps, de se plaindre qu'elle se consumait, qu'elle avait un mari avec lequel elle n'avait pas couché depuis trois ans, qu'il s'était marié puceau, qu'il cherchait dans les livres de médecine comment il devait opérer... Goncourt,Journal,1878, p.1247.
Par antiphrase. Voilà qui est bien opéré. ,,Voilà une lourde faute qui a été commise`` (Ac. 1935).
Opérer dans, sur.Ce botaniste [Hugo de Vries], opérant sur l'OEnothera Lamarckiana, a obtenu, au bout de quelques générations, un certain nombre de nouvelles espèces (Bergson,Évol. créatr.,1907, p.64).Pour la prendre au piège [la bécasse], on opère dans les pâquis humides que l'on a reconnus, à ses fientes, hantés par elle (Pesquidoux,Chez nous,1921, 205).
B. − Opérer qqn, qqc.
1. MÉDECINE
a) Soumettre à une intervention chirurgicale.
α) [Le compl. d'obj. désigne un être vivant] Opérer un malade. J'ai été deux fois à l'Hôtel-Dieu pour voir Achille, qui opère enfin Julie aujourd'hui ou demain (Flaub.,Corresp.,1874, p.149).Je hasardai un conseil de transport immédiat dans un hôpital pour qu'on l'opère en vitesse (Céline,Voyage,1932, p.324).
Opérer qqn de qqc.Opérer un malade d'une tumeur; se faire opérer du nez. Il a fallu opérer Isabelle d'un polype dans le nez (Rivière,Corresp.[avec Alain-Fournier], 1909, p.161).
β) [Le compl. d'obj. désigne un organe, une partie du corps, une lésion] Opérer un abcès, un kyste. Il est jugé capable d'opérer l'oeil que l'on peut encore sauver à son père (Staël,Allemagne,t.3, 1810, p.283).Porte-aiguille, de 18 centimètres (...) pour opérer les vaisseaux extériorisés (Catal. instrum. chir. (Collin), 1935, p.67).
b) Absol. Pratiquer une intervention chirurgicale. Synon. intervenir.Il faut opérer:
3. C'était un de ces hommes à qui leur expérience professionnelle consommée fait un peu mépriser leur profession et qui disent par exemple: (...) «Cela ne m'intéresse plus d'opérer; je sais que j'opère bien». Proust,Sodome,1922, p.806.
Opérer sur.Spéculum de Palmer pour opérer sur la cloison (Catal. instrum. chir. (Collin), 1935, p.149).
Opérer à chaud. Pratiquer une intervention en pleine crise (p. oppos. à opérer à froid). V. chaud II A 2 a ex. de Simenon.
2. Argot
a) Percer, crever (les pneus). Son plaisir la nuit, c'est d'opérer les pneus (Car.Argot1977).[P. méton. du suj.] Vos quatre pneus se sont dégonflés subitement? Mais, bougre d'andouille, vous avez été opéré. −Opéré? −Oui, opéré. Vous avez été piqué par des nuiteux (Simonin, J. Bazin,Voilà taxi!1935, p.20).
b) ,,Posséder charnellement`` (Esn. 1966). [J'emmène ma conquête] au petit hôtel accueillant où nous avons coutume d'opérer les femmes qui en valent la peine (Simonin, J. BazinVoilà taxi!1935, p.131).
3. FIN. Avis d'opérer. Il rentre entre 3 et 4 heures, signe la correspondance, donne les avis d'opérer (selon les notes qu'il a apportées de la Bourse), reçoit des visites, cause des affaires de la société (Notes Gautherin ds Zola, Les Rougon-Macquart,éd. sous la direction d'A. Lanoux, t.5, 1967 [1890], p.1316).
II. − Empl. pronom. Avoir lieu, se produire. Vous allez voir, très simplement, s'opérer la conjonction des deux astres dont les attractions diverses désorganisaient votre foi (Teilhard de Ch.,Milieu divin,1955, p.26):
4. Dès le début de cette scène, une révolution, pour mes yeux dessillés, s'était opérée en M. de Charlus, aussi complète, aussi immédiate que s'il avait été touché par une baguette magique. Proust,Sodome,1922, p.613.
Impersonnellement. Il s'est opéré dans ma fortune particulière un changement inespéré (Maine de Biran,Journal,1815, p.35).Il s'était opéré en moi un divorce entre la vie quotidienne et ma vie intérieure (Green,Journal,1942, p.201).
REM.
Opérant, -ante, part. prés. adj.Qui opère, qui produit ou qui peut produire un effet. Remède opérant; méthode, règle opérante; cause, grâce, vertu opérante. L'action opérante est comme l'union d'une idée et d'un corps (Blondel,Action,1893, p.237).Sa foi était opérante parce que son âme, très pure, la plaçait tout près de Dieu (Teilhard de Ch.,Milieu divin,1955p.167).Les modifications dans les structures économiques et psychologiques qu'il faudrait pour que la manoeuvre des flux monétaires devînt opérante (Perroux,Écon. XXes.,1964, p.525).
Prononc. et Orth.: [ɔpeʀe], (il) opère [ɔpε:ʀ]. Homon. opéra. Ac. 1694 et 1718: operer; dep. 1740: opérer. Étymol. et Hist. 1. [Fin xives. «faire» ici au passif «avoir lieu» (Froissart, Chron., éd. G. Raynaud, t.9, p.264)]; spéc. 1492 «faire quelque chose, travailler» (L. Passy, Livre des métiers de Gisors au XVIes., p.46); 1557 math. (Bassantin, Astronomique Discours, p.258); 1890 fin. avis d'opérer (Notes Gautherin ds Zola, loc. cit.); 1930 avis d'opéré (Lar. comm.); 1690 chim. (Fur.); 2. 1470 «agir, produire un effet conforme à sa nature» (Le Livre de la discipline d'amour divine, fo109a, éd. 1537 ds R. Ét. rab. t.9, p.313: grace operante); 1495 (J. de Vignay, Mir. histor., 2evol., fo11a ds Gdf. Compl.); 3. 1559 chir. operer (J. Falco, Commentaires sur la chirurgie de Guy de Chauliac, p.60 ds Sigurs, p.305); 1834 part. passé subst. opéré (Lisfranc ds J. de méd. et de chir. pratiques, t.5, p.118). Empr. au lat. operari «travailler», b. lat. «produire, effectuer» (début ves.), v. oeuvrer. Fréq. abs. littér.: 2449. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 4395, b) 2357; xxes.: a) 3039, b) 3573.
DÉR.
Opérable, adj.,méd. Qui peut être opéré avec des chances de succès. Ce malade n'est plus opérable; cette tumeur n'est pas opérable. Martins est revenu ce matin. Gertrude est opérable. Roux l'affirme et demande qu'elle lui soit confiée quelque temps (Gide,Symph. pastor.,1919, p.923).P. métaph. Il ne faisait tellement plus qu'un avec lui, qu'on n'aurait pas pu l'arracher de lui sans le détruire lui-même à peu près tout entier: comme on dit en chirurgie, son amour n'était plus opérable (Proust,Swann,1913, p.308). [ɔpeʀabl̥]. Att. ds Ac. 1935. 1resattest. 1845-46 (Besch.: Opérable. Qui peut être opéré. Cure opérable), 1868 (Littré: Opérable. Qui peut être opéré. Ce cancer n'est pas opérable); de opérer, suff. -able*. Cf. le lat. chrét. operabilis «agissant, efficace» (iies. ds Blaise Lat. chrét.), et en lat. médiév. «qui peut être fait» (xiiies. ds Blaise Latin. Med. Aev.), dér. de operari, v. opérer. Cf.l'angl. operable «qui peut être fait» dep. 1646 ds NED. Le m. fr. connaît operable «qui pousse à agir» mil. xves. (Rob. Cibole, [Sermon sur la] Pass., ms. Ste-Gen. [1506], fo25 rods Gdf.).
BBG.Gohin 1903, p.322. _Quem. DDL t.1.

Opérer : définition du Wiktionnaire

Verbe

opérer \ɔ.pe.ʁe\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’opérer)

  1. Accomplir une œuvre ; produire un effet.
    • Il est probable que la décomposition par la chaleur de l'acide acétique et des composés du même ordre à équivalents plus élevés, étant opérée dans des conditions déshydrogénantes, formera, outre la benzine, toute la série des carbures analogues. — (Marcellin Berthelot, Chimie organique fondée sur la synthèse, Paris : chez Mallet-Bachelier, 1860, vol.1, p.138)
    • Comme tous ceux qui écrivent beaucoup, Balzac parlait peu… Mais, dès qu’il parlait, le charme opérait. Il y avait, dans sa parole, une telle autorité, une telle séduction, qu’on oubliait très vite ses disgrâces physiques. — (Octave Mirbeau La Mort de Balzac, 1907)
    • Nous placerons M. Duthoit à côté d’elle à table... Et nous verrons quel effet il produira... C’est ensuite seulement que je saurai s’il y a lieu d’opérer sur la jeune fille une pression... — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 299.)
    • Aucune trace d’effraction, rien de forcé, pas d’empreintes digitales ni d'ADN étranger au personnel. Rien ! À croire que les types ont opéré en scaphandre. — (Jérémie Lebrunet, Alice et le Crédit solidaire, Éditions Destination Futur, 2013, partie 2)
    • Dans beaucoup de maladies, il faut laisser la nature opérer.
    • (Médecine) Ce remède a fini par opérer : Ce remède a fini par produire son effet.
  2. (Familier) (Ironie) Ne rien faire de bon.
    • Il a drôlement bien opéré : Il n’a rien fait qui vaille.
    • Voilà qui est bien opéré ! : Voilà une lourde faute qui a été commise !
  3. (Arithmétique) Faire l’une des 4 opérations de calcul : addition, soustraction, multiplication ou division.
    • Votre division est fausse, vous avez mal opéré.
  4. (Transitif) Agir sur quelque chose, effectuer quelque chose.
    • (Militaire) Opérer une diversion. -- Opérer une jonction entre deux corps d’armée.
  5. (Transitif) (Chirurgie) Soumettre à une intervention chirurgicale.
    • Ah docteur! Je rentre de la clinique. On m’a opérée de la cataracte. Bien sûr, ce n'est pas une anesthésie générale. Mais je ne me sens pas très stable. — (Jean-Paul Schneck, Les contes d'un médecin généraliste ordinaire L'Harmattan, 2002, p.118)
    • Il a été bien opéré.
    • Se faire opérer.
    • Mais montrez-nous d'abord un louche, un bègue, puis opérez-les, et rendez-nous ensuite témoins des résultats de vos opérations sur ce bègue, sur ce louche; alors, si vous réussissez, il ne pourra plus rester de doute; les plus incrédules seront forcés de rendre les armes et de constater vos succès. — (Note du docteur J. A. Henroz au compte-rendu de séance de l'Académie des Sciences du 15 février 1841, L'expérience: journal de médecine et de chirurgie, numéro 190, 18 février 1841)
  6. (En particulier) (Intransitif) Faire stériliser un animal, généralement de compagnie.
    • J’ai fait opérer mon chat la semaine dernière.
      Étant l’intervention chirurgicale la plus commune chez les animaux de compagnie, l’utilisation du verbe sans complément dans un contexte vétérinaire est devenue synonyme de toute opération visant à stériliser, indépendamment du sexe.
  7. (Pronominal) Se produire ; avoir lieu.
    • Le liquide qui s'écoule est recueilli dans des tonneaux, qu'on place dans les celliers où doit s'opérer la fermentation. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 138)
    • L’embarquement et le débarquement s'opèrent à l'aide de barcasses d'un faible tirant d’eau, pouvant pénétrer dans une petite anse où les vagues viennent mourir au pied même des murs de la ville. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 21)
    • (Pronominal) Des porches cintrés s’exhale parfois une odeur enivrante […] et l’on surprend souvent dans l’air, le puissant arôme des distillations qui s’opèrent. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  8. (Néologisme) Mettre à disposition du public un service.
    • La région évoque ouvertement Thello, filiale à 100 % de Trenitalia depuis l’annonce du retrait de Transdev du capital de cette société qui opère les trains de nuit entre Paris et Venise et des trains entre Marseille et Milan. — (Philippe Jacqué, « PACA veut devenir la première région à expérimenter la concurrence ferroviaire », Le Monde éco & entreprise, 6 octobre 2016.)
      La notion de mise à disposition du public d’un service apparaît plutôt, à l’heure actuelle, dans la locution nominale « opérateur de télécommunications », fréquemment abrégée en « opérateur ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Opérer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

OPÉRER. v. tr.
Accomplir une œuvre, produire un effet. C'est Dieu qui a opéré ces miracles. Il s'est opéré en lui un grand changement. Ce changement ne s'est pas opéré sans difficulté. Absolument, Dans beaucoup de maladies, il faut laisser opérer la nature. La grâce opéra dans son âme. Fam. et par ironie, Il a bien opéré, Il n'a rien fait qui vaille. Voilà qui est bien opéré! Voilà une lourde faute qui a été commise! Par extension, en termes militaires, Opérer une diversion. Opérer une jonction entre deux corps d'armée. Absolument, en termes de Médecine, Ce remède a fini par opérer, Par produire son effet. En termes d'Arithmétique, Votre division est fausse, vous avez mal opéré.

OPÉRER signifie, en termes de Chirurgie, Soumettre à une intervention chirurgicale. Opérer un abcès. Opérer un malade. Ce chirurgien a opéré cet enfant de l'appendicite. Il a été bien opéré. Se faire opérer. Absolument, Il opère avec grande habileté. Substantivement, Un opéré, une opérée. Opérer à chaud, Faire une opération chirurgicale en pleine crise, par opposition à Opérer à froid.

Opérer : définition du Littré (1872-1877)

OPÉRER (o-pé-ré. La syllabe pé prend un accent grave quand la syllabe qui suit est muette : j'opère, excepté au futur et au conditionnel : j'opérerai, j'opérerais) v. a.
  • 1Produire un effet. Je sens… que toutes ces lumières dont il [Bourdaloue] a éclairé mon esprit ne sont point capables d'opérer mon salut, Sévigné, 20 avr. 1683. On vit en M. le Tellier cette tristesse de pénitence qui opère le salut, Fléchier, le Tellier. Dieu qui opérait par eux de grandes choses, Massillon, Avent, Circ. Opérez le bien, tandis que Dieu vous en laisse le temps, Massillon, Carême, Imp. Tous opèrent l'iniquité, Massillon, Carême, Élus. Vous voyez ce qu'opère Votre indiscrétion…, La Chauss. Gouvern. V, sc. dern. La plus petite intrigue fait dans un temps ce que les plus grands ressorts ne peuvent opérer dans un autre, Voltaire, Louis XIV, 10. L'empereur français jugea que cette position derrière le Niémen n'était ni offensive ni défensive, et que l'armée russe n'était guère mieux placée pour opérer une retraite, Ségur, Hist. de Nap. IV, 1.

    Absolument. La grâce opéra dans son âme. Il n'y a aucun corps connu parfaitement dur, mais bien des esprits durs sur lesquels nous avons en vain tâché d'opérer, Voltaire, Diatribe du docteur Akakia. La mémoire, la raison proprement dite, et l'imagination sont les trois manières différentes dont notre âme opère sur les objets de ses pensées, D'Alembert, Disc. prélim. encycl. Œuv. t. I, p. 235, dans POUGENS. L'animal réunit toutes les puissances de la nature, les forces qui l'animent lui sont propres et particulières, il veut, il agit, il se détermine, il opère, Buffon, Hist. anim. ch. I. Je commence à croire que le changement des lieux et des objets opère sensiblement sur notre âme, Riccoboni, Miss Jenny, Œuv. t. III, p. 432, dans POUGENS.

    Il se dit aussi d'une troupe qui agit militairement. La division opérait sur la gauche de l'ennemi.

    Ironiquement. Vous avez, ma foi, bien opéré, se dit à ceux qui ont gâté, ruiné quelque affaire. Vous avez là dedans bien opéré, vraiment ! Molière, Éc. des f. V, 4. Vous avez bien opéré avec ce beau monsieur le comte dont vous vous êtes embéguiné ! Molière, Bourg. gent. III, 3.

  • 2Il se dit de quelques arts ou sciences qui exigent une certaine pratique. Opérer une division, une multiplication. Opérer la combinaison de deux gaz.

    Absolument. On ne saurait être bon chimiste sans opérer. Cet arithméticien opère avec beaucoup de sûreté. Pour l'addition on range les nombres l'un au-dessus de l'autre, puis on opère. Il [Newton] fut admiré de ses compatriotes dès qu'il eut écrit et opéré ; il n'a été bien connu en France qu'au bout de quarante années, Voltaire, Dict. phil. Newton.

  • 3 Particulièrement. Faire une opération de chirurgie. Opérer un cancer, une fistule.

    Il se dit aussi de la personne qui subit l'opération. Opérer un homme affecté de la pierre.

    Être opéré, se faire opérer, subir une opération. Il a été opéré par un habile chirurgien. Se faire opérer de la cataracte.

    Absolument. Ce chirurgien opère bien.

  • 4 V. n. Il se dit de l'effet que produit une substance sur le corps vivant. Ce médicament opère avec une grande énergie. J'espère Que le vin opère ; Oui, tout est bien, même en prison ; Le vin m'a rendu la raison, Béranger, Ma guérison.

    En un sens plus restreint, se dit des évacuants. Mon lavement d'aujourd'hui a-t-il bien opéré ? Molière, Mal. im. I, 2.

    Par euphémisme, satisfaire les besoins naturels. Cosnac les mit adroitement [les papiers] au fond du pot et opéra par-dessus, Saint-Simon, 92, 207.

    S'opérer, v. réfl. Être accompli. Ce changement s'est opéré à vue. Il s'opère quelque chose de semblable dans la production de certaines malachites…, Buffon, Min. t. V, p. 88.

HISTORIQUE

XVIe s. Les scolastiques ont en la bouche cette distinction de la grace operante et cooperante.D ieu parfait en cooperant ce qu'il a commencé en operant, Calvin, Instit. 220.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Opérer : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

OPÉRER, v. act. & neut. (Gram.) c’est exécuter une opération. On dit, ce chirurgien a la main légere, il opere à merveille. Laissez opérer la nature. La grace opere. Ma sollicitation a opéré. Il a opéré de grandes choses en bien peu de tems, & avec de bien petits moyens.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « opérer »

Étymologie de opérer - Littré

Forme moderne et latine de ouvrer (voy. ce mot).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de opérer - Wiktionnaire

Du verbe latin operari, de même sens. C’est la forme savante d’ouvrer et œuvrer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « opérer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
opérer ɔpere play_arrow

Conjugaison du verbe « opérer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe opérer

Citations contenant le mot « opérer »

  • Fabian Schär, blessé la semaine dernière, sera absent entre six et huit semaines. Touché à l’épaule la semaine dernière contre Tottenham, le défenseur de Newcastle devra se faire opérer. , Fabian Schär va se faire opérer - 20 minutes
  • Les autorités chinoises ont accordé à Axa la possibilité d'opérer en Chine sans se voir imposer une coentreprise avec un partenaire local, a annoncé mardi le ministre français de l'Economie, des Finances et de la Relance, Bruno Le Maire. , Chine: Axa devient la première entreprise financière à pouvoir opérer sans partenaire local | Zone bourse
  • Il est à peine neuf heures de l’autre côté de l’atlantique avec les sept heures de décalage horaire entre Saint-Louis dans le Missouri et Agen. À l’autre bout du fil, Vivian Pornin semble soulagé. On semble deviné un visage exprimant un peu plus de tranquillité et de sérénité. "C’est un gros soulagement. Ce n’est pas anodin de faire opérer son fils. Le plus dur est maintenant passé", explique le papa de Léo. Ce garçon qui vient de souffler sa septième bougie aux Etats-Unis quelques heures avant sa longue opération peut espérer un avenir désormais bien meilleur. petitbleu.fr, Léo a été opéré avec succès à Saint-Louis aux Etats-Unis - petitbleu.fr
  • C’est un gros soulagement. Ce n’est pas anodin de faire opérer son fils. Le plus dur est maintenant passé, explique le papa de Léo. ladepeche.fr, Lot-et-Garonne : Le petit Léo a été opéré avec succès aux Etats-Unis - ladepeche.fr

Images d'illustration du mot « opérer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « opérer »

Langue Traduction
Corse operà
Basque funtzionatzeko
Japonais 作動する
Russe работать
Portugais operar
Arabe العمل
Chinois 操作
Allemand arbeiten
Italien operare
Espagnol funcionar
Anglais operate
Source : Google Translate API

Synonymes de « opérer »

Source : synonymes de opérer sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires