La langue française

Insérer

Sommaire

Définitions du mot insérer

Trésor de la Langue Française informatisé

INSÉRER, verbe trans.

A. − [Le compl. d'obj. et le compl. introd. par une prép. désignent des inanimés concr.] Introduire (un objet dans une chose, entre d'autres choses, en général dans un espace réduit ou prévu à cet effet).
1. [L'objet incorporé conserve gén. son autonomie, sa mobilité]
a) Qqn insère qqc.1dans, entre, etc., qqc.2Synon. glisser.Insérer un billet dans une lettre, une feuille (volante) dans un livre. J'allai acheter un bouquet chez Madame Prévost. J'y insérai une lettre fort tendre signée : un inconnu (Nerval, Filles feu, Sylvie, 1854, p. 621).Il (...) inséra en une boîte hermétiquement close, sa résine (Huysmans, À rebours,1884, p. 157).On découpe les articles (après les avoir lus (...)), on les insère dans son agenda (M. Boll, Qq. sc. captiv.,1941, p. 210).
[P. ell. du compl. introd. par une prép.] Insérer un encart (Rob.).
P. exagér. L'inconnu inséra ses deux mains dans ses deux goussets (Hugo, Misér., t. 2, 1862, p. 711).[Le compl. dir. désigne une pers.] À Saint-Maurice, on nous inséra dans un berlingot fantastique où l'on ne pouvait se tenir ni droit, ni courbé, ni couché, ni assis, tant la construction en était ingénieuse (Gautier, Italia,1852, p. 17).Se saisissant de Gabriel (...) ils le traînèrent jusqu'à leur véhicule, l'insérèrent dedans non sans habileté (Queneau, Zazie,1959, p. 138).
b) Qqc.1s'insère dans qqc.2Synon. se glisser. P. métaph. Je vis (...) s'insérer dans les yeux de la princesse ce trait différent et momentané qui trace dans les prunelles comme le sillon d'une fêlure (Proust, Sodome,1922, p. 715).
P. exagér. [Le suj. désigne une pers.] . Le véhicule arriva donc dans les pattes du costaud (...). Le costaud bascula en arrière (...) et vint s'insérer les quatre fers en l'air entre le siège et le volant (Queneau, Pierrot,1942, p. 30).
c) Au part. passé. Des photos insérées dans la feuillure d'une glace. Tous les signets, (...) toutes les images insérées entre les pages en guise de marques (Huysmans, Oblat, t. 2, 1903, p. 258).
P. métaph. Plusieurs des personnages insérés dans cette collection n'avaient d'autre renommée que le bruit que faisaient leurs dettes, criant autour d'eux (Hugo, Hist. crime,1877, p. 143).
d) Qqc.2insère qqc.1Le ros a un double rôle : insérer la duite dans le tissu et donner la laize à l'échantillon (Araud, Ch. Thomas,Fabric. drap,1921,p. 6).
2. [L'obj. est incorporé selon un mode de fixation donné (pénétration, intercalation)]
a) Qqn insère qqc.1dans qqc.2Synon. fixer.Insérer un feuillet, un cahier dans un livre. Insérer des planches d'illustration dans un livre (SchuwerÉd.1977).Insérer des fragments ornementaux à la surface d'un objet (Rob.). Cette âme ou cheville de bois que le luthier insère entre la face et le dos de son instrument (Claudel, Annonce,1912, IV, 5, p. 107).
Spécialement
BOT. Insérer une branche, un œil, un bourgeon dans la fente d'une greffe (Ac.). Insérer la greffe sous l'écorce (DG).
CHIR. [En parlant de greffe] Synon. implanter.Dans ce cas particulier [des glandes endocrines], (...) il n'y a pas à se préoccuper de l'endroit où l'on insère l'organe de secours (J. Rostand, La Vie et ses probl.,1939, p. 128).Mangold (...) a perfectionné la technique en insérant le greffon organisateur sous l'ectoderme de la gastrula (Caullery, Embryol.,1942, p. 60).
MÉD., vx. Insérer (un vaccin) sous la peau. Introduire (un vaccin) dans l'organisme par voie sous-cutanée. Insérer le virus vaccin sous la peau (Ac.1835, 1878).
P. anal. Synon. de incruster.Les Japonais mirent au point une méthode industrielle consistant à insérer une boulette de nacre entourée d'un fragment d'épithélium (...) dans une incision (...) au sein du manteau d'une huître vivante (Metta, Pierres préc.,1960, p. 122).
b) Qqc.1s'insère dans, entre, etc., qqc.2Synon. de s'encastrer.La façace de cet établissement [« les Filles repenties »] arborait un gothique en ciment-prompt et s'insérait sur le boulevard, entre un commissariat de police et un réparateur de bicyclettes (Giono, Angelo,1958, p. 8).
Spécialement
ANAT. [Le suj. désigne une partie anat.] S'attacher, se fixer. Il part du sommet de l'apophyse odontoïde un ligament qui va s'insérer au bord antérieur du grand trou occipital (Cuvier, Anat. comp., t. 1, 1805, p. 224).Les côtes cervicales s'allongent de manière à venir s'insérer sur la première côte sternale (E. Perrier, Zool., t. 4, 1928-32, p. 2999).
BOT. La pousse [du sarment de vigne] se présente (...) comme une succession d'entre-nœuds (...) séparés par des renflements (...) où viennent s'insérer les yeux, les feuilles, les vrilles et les grappes (Levadoux, Vigne,1961, p. 12).
P. métaph. La seule méthode à suivre était de montrer la pensée médiévale à l'état naissant, au point précis où la greffe judéo-chrétienne s'insère dans la tradition hellénique (Gilson, Espr. philos. médiév.,1931, p. viii).
c) À la forme passive. [Correspond à insert] Le Chanteur de jazz était un film muet où avaient été insérés quelques numéros parlants ou chantants (Sadoul, Cin.,1949, p. 221).
BOT. Les feuilles sont insérées sur la tige (Littré, s.v. inséré).
Au part. passé adj. Corolle insérée sous le pistil; étamines insérées sur le réceptacle. Akènes insérés à la surface de la fraise (Rob.).Le système de Jussieu (...) introduit la considération (...) de la position relative de la corolle ou des étamines par rapport au pistil : (...) (corolle ou étamines insérées au-dessous de l'ovaire) (Hist. gén. sc.,t. 3, vol. 1, 1961, p. 430).
P. métaph. Ce marbre avoit ensuite été inséré, comme une greffe, dans la tige fendue d'un plant de cormier (Chateaubr., Natchez,1826, p. 280).
d) Qqc.2insère qqc.1Synon. de attacher, fixer.
ANAT. Le grand dorsal (...) s'étend depuis l'os sacrum (...) jusqu'à la partie postérieure et inférieure de la grosse tubérosité de l'humérus, où il insère son tendon grêle et large (Cuvier, Anat. comp., t. 1, 1805, p. 270).
B. − En partic. [Le compl. d'obj. désigne la partie d'un tout; le compl. introduit par une prép. désigne un ensemble, une série; la partie est de même nature que le tout] Faire entrer (un élément dans un ensemble).
1. [Le compl. introduit par une prép. désigne un ouvrage de l'esprit présentant une unité de fond et de forme, notamment dans le domaine jur.]
a) Qqn insère qqc.1dans, à, etc., qqc.2Insérer qqc. dans, à un texte. L'y introduire, l'y ajouter en tant que partie intégrante. Synon. inclure, incorporer.Il faut insérer cette anecdote, cette singularité, cette pièce dans votre histoire (Ac.1835, 1878).Il m'était alors répondu d'insérer les clauses navales dans les conditions de l'armistice, et que, si l'ennemi les trouvait inacceptables, on verrait alors les tempéraments à y admettre (Foch, Mém., t. 2, 1929, p. 287).
SYNT. Insérer un mot, une phrase dans un texte; insérer un récit dans une histoire; insérer des faits, des détails dans une relation; insérer un passage dans un morceau; insérer une résolution dans un ouvrage; insérer une observation, une déclaration à un procès-verbal; insérer un article dans des statuts; insérer une anecdote parmi d'autres.
MATH. Insérer des moyens entre deux termes d'une progression. Intercaler des termes moyens entre les deux termes d'une progression qui s'en trouve plus serrée et avec pour extrêmes les deux termes donnés (d'apr. Lar. encyclop.).
[P. ell. du compl. introduit par une prép.] Insérer une formule, une correction, des observations.
b) Qqc.1s'insère dans, à, etc., qqc.2Synon. de s'inscrire.C'est ici que nous retrouvons tout ce qui a été dit précédemment sur la non-existence. C'est ici que s'insère la démonstration précédemment indiquée (G. Marcel, Journal,1914, p. 45).
c) Au part. passé passif. Ces vers ne sont pas de tel auteur, ils ont été mal à propos insérés dans son poème (Ac.1835, 1878).Je finis cette préface par désavouer plusieurs morceaux de mes ouvrages non imprimés (...) dans lesquels j'ai trouvé avec peine des passages insérés par des mains étrangères (Delille, Homme des champs,1800, p. xxix).La phrase suivante (...) a été insérée dans l'article sur le droit au travail (Déclar. univ. Dr. Homme,1949, p. 5).
[P. méton. du suj.] C'est mardi prochain que doit avoir lieu, m'a-t-il dit, le grand combat pour l'insertion de la Bovary. Tu lui diras tout ce que tu jugeras convenable (...) et que je compte être inséré le 1erseptembre, suivant sa promesse (Flaub., Corresp.,1856, p. 111).
2. [Le compl. introduit par une prép. désigne une publication] Insérer un texte dans une publication, un journal. L'y (faire) imprimer, publier parmi tous les autres textes de cette publication, de ce journal.
a) Qqn insère qqc.1dans qqc.2Synon. de publier.Insérer un avis, une note, une lettre, une pièce dans un journal. Il avait confié à Rodolphe un article de haute philosophie que celui-ci devait insérer dans les colonnes Variétés du journal Le Castor (Murger, Scènes vie boh.,1851, p. 146).
[P. ell. du compl. introduit par une prép.] Insérer un entrefilet. Voulez-vous être assez bon pour insérer ces lignes, ou quelque chose qui leur ressemble (Hugo, Corresp.,1870, p. 250).
En emploi abs. Je le lui remettrai donc [l'article], si vous ne me le défendez pas. M. Bertin est on ne peut plus disposé à insérer, et je suis convaincu que l'article passera (Hugo, Corresp.,1832, p. 507).Dis à Berlioz ton voisin que je suis prêt à pendre et à dépendre toutes les couronnes possibles pour lui; mais que je ne puis qu'écrire, et non faire insérer (Balzac, Corresp.,1844, p. 761).
− Domaine de l'édition.Prière d'insérer. ,,Communiqué dont on sollicite la publication. Se dit en particulier de la notice sur le livre et son auteur qui accompagne habituellement les ouvrages envoyés au service de presse`` (Voyenne 1967). Une vraie « prière d'insérer » où l'auteur de Manon Lescaut expose complaisamment les mérites et intentions de son roman (Civilis. écr.,1939, p. 32-05).Lui-même [Maurice Blanchot], dans la prière d'insérer de La Part du feu, en donnait le très net avertissement : « Ces textes... sont nés... etc. » (Picon, Usage lecture, t. 1, 1960, p. 202).
Rem. Selon Voyenne 1967, ,,l'expr. s'emploie de préférence au masculin``. La docum. n'atteste que le féminin.
P. méton. Feuille, encart portant ce communiqué et accompagnant généralement l'envoi du volume. À la limite de l'information, de la critique et de la publicité se trouve la prière d'insérer, feuille glissée par l'éditeur dans les livres nouveaux (Arts et litt.,1936, p. 40-03).
b) Qqc.1s'insère dans qqc.2S'intercaler, prendre place (dans une publication). Ici devrait s'introduire le développement sur le monde des rapports, et s'insérer le passage valable d'un journal antérieur sur le monde de sensations (Du Bos, Journal,1927, p. 175).
c) À la forme passive. Les articles qui seront insérés dans ladite revue (Balzac, Corresp.,1832, p. 102).La copie en deux textes (français et malgache) du communiqué et de la proclamation qui devaient être insérés au prochain numéro de l'officiel (Clemenceau, Iniquité,1899, p. 311).
Au part. passé. Publicité insérée dans le texte d'un journal, dans des périodiques; articles, communiqués, annonces inséré(e)s dans la presse; placards insérés en annonce dans les journaux. La publication de cette note injurieuse, qu'a l'air d'accepter ma copie insérée dans ce sacré journal (Goncourt, Journal,1896, p. 966).
d) Qqc.2insère qqc.1[Le suj. désigne une publication]Contenir. Tous les journaux avaient inséré cette réclame (Maupass., Contes et nouv., t.2, Vieux, 1882, p. 1236).
C. − P. anal. et au fig. [Le suj. désigne une pers. ou un groupe de pers.; le compl. introduit par la prép. désigne la société, l'une de ses émanations, ou un ensemble abstr.]
1. Qqn insère qqc.1dans qqc.2Synon. de inclure.En insérant trop intimement la pensée dans la vie des hommes qui l'ont conçue, n'allons-nous pas dissoudre la vérité (Marrou, Connaiss. hist.,1954, p. 262).
P. exagér. Qqn insère qqn dans qqc.2Synon. placer, caser (fam.).Chacun d'eux veut que j'insère Son fils dans un ministère Et sa fille à l'Opéra (Nadaud, Chansons,1870, p. 59).
2. Qqc.1s'insère dans qqc.2Synon. de s'inscrire, s'intégrer.La révolution matérialiste s'insère en des systèmes de pensée encore à venir (J.-R. Bloch, Dest. du S.,1931, p. 299).L'attitude mystique s'insère dans ma relation fondamentale avec le monde et avec autrui (Merleau-Ponty, Phénoménol. perception,1945, p. 434).Combien d'échanges entre le secteur public et le monde des partis viennent s'insérer dans la trame de la vie politique française, au ministère ou dans les assemblées (Chenot, Entreprises national.,1956, p. 7).
[P. anal.; le suj. désigne une pers.] S'insérer dans (un cadre, un ensemble).Y trouver sa place en tant que partie intégrante. Synon. s'intégrer.S'insérer dans un ordre social, dans une tradition. S'il est relativement aisé de se maintenir dans le cadre social, encore a-t-il fallu s'y insérer, et l'insertion exige un effort (Bergson, Deux sources,1932, p. 13).Il faudrait, cependant, que chaque individu s'insère dans le milieu social suivant ses aptitudes, suivant ses activités mentales et physiologiques spécifiques (Carrel, L'Homme,1935, p. 295).
[P. méton.; qqc.1désigne un attribut de la pers.] La volonté, déjà réalisée mais encore imparfaite en nous, tend à s'insérer et à se compléter dans le monde (Blondel, Action1893, p. 216).La fonction essentielle de l'intelligence sera donc de démêler (...) le moyen de se tirer d'affaire. Elle cherchera ce qui peut le mieux servir, c'est-à-dire s'insérer dans le cadre proposé (Bergson, Évol. créatr.,1907, p. 151).
[Qqc.2désigne une chose concr.] Ils s'insérèrent [Pierrot et la fille] dans un de ces petits véhicules, et en route (Queneau, Pierrot,1942, p. 27).
Au part. passé. On finit (...) par se procurer une chopine (...) dans l'arrière boutique d'un café inséré entre des gens qui ne parlent que (...) de cadavres d'autos jonchant les pistes (Arnoux, Nuit St-Avertin,1942, p. 80).Des subalternes (...) insérés charitablement dans les cadres vénérables de la Banque (Arnoux, Solde,1958, p. 37).
3. À la forme passive. Synon. de être intégré.Le mot a le pouvoir de redevenir neuf par l'accent dont il est prononcé, le mouvement où il est inséré, l'acuité de sens qui lui est donnée (Benda, Fr. byz.,1945, p. 291).
Au part. passé. La révélation et le prophétisme insérés dans le cadre d'une doctrine politique héritée de Platon (Philos., Relig., 1957, p. 48-11).
4. Qqc.2insère qqc.1Ce vocabulaire technique [dont nous nous servons] a inséré quantité de ses mots dans la conversation courante et le style littéraire (Taine, Philos. art., t. 2, 1865, p. 152).La psychologie sociologique a simplement inséré sa notion des représentations collectives dans une psychologie naturaliste (Ricœur, Philos. Volonté,1949, p. 118).
[P. anal.; le compl. d'obj. désigne des pers.] :
... la province seule peut donner un décor tel que celui de cette maison. Elle seule aussi est capable d'y insérer de tels habitants qui, concentrant en eux l'essence d'un long passé, obligent le présent à n'en être qu'un reflet... Estaunié, Rom. et prov.,1942, p. 140.
[P. méton.; qqc.2désigne un attribut de la pers.] L'intelligence y a inséré pour l'enrichir [l'obligation], tout ce que la raison a mis autour d'elle pour la justifier, c'est dans cette structure fondamentale que nous nous replaçons. Voilà pour l'obligation pure (Bergson, Deux Sources,1932, p. 84).
Prononc. et Orth. : [ε ̃seʀe], (il) insère [ε ̃sε:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1363 « introduire un texte (clause, article, phrase) dans un autre » (Ordonnances des rois de France, t. 3, p. 645); 1391 [et non 1319 cf. DG] (Coutumes d'Anjou et du Maine, éd. Beautemps-Beaupré, I, 363 ds Delb. Notes mss); 2. 1541 part. passé adj. « intégré dans un ensemble (d'une personne) » (Calvin, Instit. chrét., éd. J.D. Benoit, l. 4, chap. 18, § 19); 3. 1562 pronom. anat. « être attaché sur » (Paré I, 8, éd. J.-Fr. Malgaigne, t. 1, p. 123a); 4. 1599 « greffer » (Hornkens, Recueil de dict. ds FEW t. 4, p. 711b); 5. 1636 « introduire, ajouter (un feuillet dans un livre) » (Monet). Empr. au lat.inserere, inserui, insertum « mettre dans, insérer, introduire; mêler, intercaler; greffer » (dans ce dernier sens, prob. par confusion avec inserere, insevi, insitum « semer, planter; greffer » cf. Ern.-Meillet). Fréq. abs. littér. : 1 136. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 3 377, b) 681; xxes. : a) 1 066, b) 938.

Wiktionnaire

Verbe

insérer \ɛ̃.se.ʁe\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’insérer)

  1. Introduire une chose dans une autre de façon qu’elle forme un tout avec elle.
    • Si les pièces qu'on y insère n'ont pas toutes le même mérite, au moins est-on sûr de n'y jamais rencontrer de ces fades et plattes rimailles qui, tant de fois on servi de prétexte à calomnier la Poésie. — (Journal de Paris, n°1, 1er janvier 1777, p.1)
    • En un tour de main, j’insérai une K7 vierge dans la caméra, attrapai mon voile noir et dévalai l'escalier, me retenant à la rampe tant mes jambes mollissaient. — (Anne-Isabelle Tollet, La mort n'est pas une solution: Asia Bibi condamnée à la pendaison pour blasphème, Éditions du Rocher, 2015)
    • Insérer une branche, un œil, un bourgeon dans la fente d’une greffe.
    • Il inséra une clause dans le testament, dans le contrat, dans le traité.
    • Il demanda que son observation fût insérée au procès-verbal, dans le procès-verbal.
    • (Par extension) Ces vers ne sont pas de tel auteur, ils ont été mal à propos insérés dans son poème.
  2. Implanter ; greffer.
    • Dans ce cas particulier [des glandes endocrines], (...) il n'y a pas à se préoccuper de l'endroit où l'on insère l'organe de secours. — (Jean Rostand, La Vie et ses probl., 1939, p. 128)
    • Mangold (…) a perfectionné la technique en insérant le greffon organisateur sous l'ectoderme de la gastrula. — (Caullery, Embryol., 1942, p. 60)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INSÉRER. v. tr.
Introduire une chose dans une autre de façon qu'elle forme un tout avec elle. Insérer un cahier, un feuillet dans un livre. Insérer une branche, un œil, un bourgeon dans la fente d'une greffe. Il inséra une clause dans le testament, dans le contrat, dans le traité. Il demanda que son observation fût insérée au procès-verbal, dans le procès-verbal. Insérer une annonce, un article, une réclamation dans un journal. Insérer un arrêt, un règlement d'administration publique au "Journal Officiel". Par extension, Ces vers ne sont pas de tel auteur, ils ont été mal à propos insérés dans son poème.

Littré (1872-1877)

INSÉRER (in-sé-ré. La syllabe sé prend un accent grave quand la syllabe qui suit est muette : il insère, excepté au futur et au conditionnel : j'insérerai, j'insérerais) v. a.
  • 1Mettre dans. Insérer une greffe sous l'écorce. Que Mme de Montaigu verrait [à Constantinople] inoculer de petits enfants sur le pas des portes… ces enfants se jouer avec le venin salutaire [le virus variolique] que ces femmes leur inséraient, et n'en être pas plus malades que l'on n'est à cet âge d'une dartre passagère, Voltaire, Mél. litt. Fragm. sur l'hist. art. XXIII.

    Par extension, introduire dans un texte, dans un registre, etc. Il inséra une clause dans le testament. Insérer une annonce, un article dans un journal. On dira qu'il [Esdras] y aura pu insérer [dans les livres saints] les miracles et les prédictions qui les font passer pour divins, Bossuet, Hist, II, 13. L'Académie française vient d'arrêter d'une voix unanime que la lettre dont Votre Majesté m'a honoré serait insérée dans ses registres, D'Alembert, Lett. roi de Prusse, 12 août 1770.

  • 2S'insérer, v. réfl. Être inséré, et, particulièrement, dans le langage de l'histoire naturelle et de l'anatomie, être attaché à, sur. Le casoar a une vésicule de fiel ; et son canal, qui se croise avec le canal hépatique, va s'insérer plus haut que celui-ci dans le duodenum, Buffon, Ois. t. II, p. 321.

HISTORIQUE

XVIe s. …Ce que j'ay bien voulu inserer ici, afin que nous balancions les faits anciens avec les modernes, pour sçavoir auquel des deux temps la malice a esté plus pesante, Lanoue, 55. Ceux qui sont une foiz receus et inserez en l'Eglise, Calvin, Inst. 1161. La pointe du tire-balle s'insere dedans le plomb, Paré, Introd. 2. Les uns [des muscles] s'inserent à l'os, Paré, I, 8. Un papier journal à inserer toutes les survenances de quelque remarque, Montaigne, I, 257.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « insérer »

Provenç. inserir ; ital. inserire ; du lat. inserere, de in, en, et serere, entrelacer (voy. SÉRIE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin inserere (« insérer, mettre dans »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « insérer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
insérer ɛ̃sere

Citations contenant le mot « insérer »

  • Les jeunes, de nos jours, ne sont plus équipés pour un monde qui, pour l’essentiel, est d’une complexité technique bien supérieure à la formation que leur assure l’école. Personne ne reçoit plus les armes nécessaires pour s’en sortir, s’élever et trouver une structure qui permet de s’insérer dans un monde chaque jour plus cataclysmique. De David Bowie / 1989
  • Stéphane Gatignon, l'ex-maire de Sevran, est de retour sur la scène des banlieues, allié à un grand patron, Bernard Gainnier de PWC. Ensemble, ils pensent avoir trouvé la formule qui permettra aux jeunes de banlieues de s'insérer dans le marché du travail. Challenges, Banlieues: Mouv'Up mobilise pour insérer des jeunes - Challenges
  • Vous pouvez ainsi insérer des estimations d'effort et de coût sous les tâches ; ajouter des tâches récurrentes ; utiliser des tâches manuelles pour éviter que le logiciel ne replanifie automatiquement une opération qui n'aura pas été achevée dans les temps ; garder affichés des sous-tâches et les jalons alors même que le groupe qui les contient a été refermé, etc. MacGeneration, OmniPlan 4 est arrivé sur Mac et en bêta test sur iPhone et iPad | MacGeneration

Traductions du mot « insérer »

Langue Traduction
Anglais insert
Espagnol insertar
Italien inserire
Allemand einfügen
Chinois
Arabe إدراج
Portugais inserir
Russe вставка
Japonais インサート
Basque txertatze
Corse inserisce
Source : Google Translate API

Synonymes de « insérer »

Source : synonymes de insérer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « insérer »

Partager