Encastrer : définition de encastrer


Encastrer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ENCASTRER, verbe trans.

A.− Enchâsser, insérer un objet dans un autre entaillé de façon à le recevoir très exactement. Dans le linteau supérieur on a encastré une tablette de marbre blanc (Du Camp, Hollande,1859, p. 149).Je tournai autour du pâté de maisons, une fois, deux fois, ni morte ni vive. La sonnette encastrée dans le mur m'effrayait (Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 210):
1. Le breakfast room est charmant avec ses assiettes bleues posées sur les plinthes, ses miroirs convexes encastrés dans les panneaux, ses dressoirs en acajou, ... Morand, Londres,1933, p. 260.
Spéc. Placer à l'intérieur, au milieu d'un ensemble. Synon. enclaver.Montmartre est même devenu plus Montmartre que jamais. C'est bien un petit coin de la province française encastré dans Paris (Fargue, Piéton Paris,1939, p. 167).
P. anal.
Embourber, coincer. Chacun avait cherché refuge dans le chariot. C'était, du reste, une retraite sûre. La glaise le tenait encastré au sol (Verne, Enf. cap. Grant,t. 2, 1868, p. 233).La voiture quitta le quai, s'engagea dans l'avenue des Deux-Républiques. À peine avançait-elle encore, encastrée maintenant dans le mouvement de la foule chinoise (Malraux, Cond. hum.,1933, p. 235).
Entourer. Ses yeux de scribe moyenâgeux encoléré, encastrés dans leurs minces lunettes sont abaissés sur les fleurs de son assiette (Goncourt, Journal,1889, p. 1021).
B.− Emploi pronom. à sens passif. Elle frappa à une grande porte marron, au-dessus de laquelle un moulage des Parques s'encastrait (Péladan, Vice supr.,1884, p. 97).Ce kiosque à musique baladeur s'encastrant hermétiquement entre parquet et plafond (Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 261):
2. L'air et le jour arrivent à cette espèce d'antre humide, ou par le haut de la porte, ou par l'espace qui se trouve entre la voûte, le plancher et le petit mur à hauteur d'appui dans lequel s'encastrent de solides volets, ôtés le matin, remis et maintenus le soir avec des bandes de fer boulonnées. Balzac, Eugénie Grandet,1834, p. 7.
P. anal.
[En parlant d'une pers.] Se placer dans l'encadrement d'une porte ou d'une fenêtre. Un faible bruit d'eau lui parvint alors dont il ne comprit ce qu'il était qu'au moment où l'Arabe s'encastra de nouveau dans la porte (Camus, Exil et roy.,1957, p. 1619).Emploi pronom. réciproque. Serrer l'un contre l'autre. Leurs corps enlacés, entrelacés, poitrine à poitrine et ventre à ventre, se frôlant, s'encastrant par des torsions appuyeuses tournent lentement (Sem, Ronde de nuit,1923, p. 35).
[Dans un déroulement linéaire] Insérer entre deux. [La sonate] qui porte le noV de l'œuvre VIII présente une particularité morphologique intéressante; après l'allegro initial vient une gigua gratioso, au sein de laquelle s'encastre un minuetto (Laurencie, Éc. violon,1923, p. 231).Les mots ne doivent pas couler : ils s'encastrent. C'est d'une rocaille où l'air circule librement qu'ils tirent leur verve (Cocteau, Diff. d'être,1947, p. 179).
C.− P. métaph. [En parlant d'une pers., d'une activité humaine] Sa puissance et le sentiment qu'il en avait, l'homme les tirait du groupe, de la classe, de la corporation, dans lesquels il était encastré, cimenté (Bloch, Dest. du S.,1931, p. 260).
Emploi pronom. à sens passif. La psychologie du comportement ne souffre aucunement la comparaison avec l'horloge, mais plutôt avec le puzzle : si chacun peut voir les morceaux, il est plus rare de savoir comment ils s'encastrent (H. Bazin, Tête contre murs,1949, pp. 660-67).
Rem. On rencontre ds la docum. un emploi adj. du part. passé, rare. Scellé dans le mur ou le sol (en parlant de mobilier, d'appareil sanitaire). Armoire, four, placard encastré(e). Le signe (dans le guide touristique) a la forme des baignoires d'il y a trente ans, et la gardera sans doute parce que la généralisation des baignoires encastrées ne fait pas plus lisible l'idéogramme qui la représenterait rectangulaire (Aragon, Blanche..., III, II, p. 384 ds Rob. Suppl. 1970).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃kastʀe], (j')encastre [ɑ ̃kastʀ ̥]. Ds Ac. 1740-1932. Étymol. et Hist. 1580 incastré (B. Palissy, Discours admirables, Des pierres, p. 280 ds Hug. : Si ladite montagne se fut petrifiée [...], icelles [coquilles] se fussent trouvées incastrées au dedans d'icelle roche); 1694 mét. encastrer (Corneille). Empr. à l'ital.incastrare « enchâsser, faire pénétrer dans une encoche », attesté dep. ca 1340 (Volgarizzamento di Palladio ds Batt.), du b. lat. *incastrare (xiies. « sertir » ds Nierm.; mais antérieurement dér. b. lat. incastratura « tenon »), plus prob. dér. du lat. class. castrum « forteresse » (FEW t. 2, pp. 477b-478a) en raison des sens de l'a. prov. encastrar (v. Levy Prov.) et de l'a fr. m. fr. enchastre (v. FEW t. 2, p. 477a), que de castrare (châtrer*; Bl.-W.1-5, DEI, EWFS2). Fréq. abs. littér. : 94. Bbg. Gohin 1903, p. 370. − Hope 1971, p. 187.

Encastrer : définition du Wiktionnaire

Verbe

encastrer \ɑ̃.kas.tʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Arts) Enchâsser, unir une chose à une autre par le moyen d’une entaille.
    • Il faut encastrer ce tableau dans le lambris.
    • Ces deux choses ne s’encastrent pas bien l’une dans l’autre.
    • Cette pierre tombale était encastrée dans le parvis.
  2. (Par analogie) En parlant d'une personne, se placer dans l'encadrement d'une porte ou d'une fenêtre.
    • Un faible bruit d'eau lui parvint alors dont il ne comprit ce qu'il était qu'au moment où l'Arabe s'encastra de nouveau dans la porte. (Albert Camus, Exil et royaume, 1957)
  3. Insérer entre deux éléments.
    • Les mots ne doivent pas couler : ils s'encastrent. C'est d'une rocaille où l'air circule librement qu'ils tirent leur verve. (Jean Cocteau, Difficulté d'être, 1947)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Encastrer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ENCASTRER. v. tr.
T. d'Arts. Enchâsser, unir une chose à une autre par le moyen d'une entaille. Il faut encastrer ce tableau dans le lambris. Ces deux choses ne s'encastrent pas bien l'une dans l'autre. Cette pierre tombale était encastrée dans le parvis.

Encastrer : définition du Littré (1872-1877)

ENCASTRER (an-ka-stré) v. a.
  • 1Joindre deux choses par le moyen d'une entaille. On encastre une pierre dans une autre par entaille, ou un crampon dans deux pierres pour les joindre.

    Terme de potier. Lorsque les pièces [de poterie] sont tournées, on les encastre, c'est-à-dire qu'on les arrange dans des étuis semblables à ceux qui servent à cuire la porcelaine, Dict. des arts et mét. Amst. 1767, faïencier.

  • 2S'encastrer, v. réfl. Se joindre en rentrant l'une dans l'autre, en parlant de deux pièces entaillées.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et si avoit dedans chascune cisterne une cuve de marbre bien encastrée de fors maisieres [cloisons], Du Cange, incastraturae.

XVIe s. En quelque endroit que la roche eut esté coupée, icelles se fussent trouvées incastrées au dedans d'icelle roche, Paré, 280.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encastrer : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

ENCASTRER, en Architecture, c’est enchâsser ou joindre. On enchâsse par entaille ou par feuillure une pierre dans une autre, ou un crampon de son épaisseur dans deux pierres, pour les joindre. On dit aussi construire par encastrement. (P)

Encastrer, voyez Emboîter. (P)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « encastrer »

Étymologie de encastrer - Wiktionnaire

(XVIIe siècle) Écrit incastrer sous la Renaissance; emprunt à l'italien incastrare (« enchâsser, faire pénétrer dans une encoche »), issu du bas latin *incastrare (« sertir ») antérieurement dérivé du bas latin incastratura (« tenon »), probablement dérivé du latin classique castrum (« forteresse »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de encastrer - Littré

Provenç. encastrar et encastonar ; espagn. et ital. incastrare. Le radical est le même que dans chaton de bague (voy. CHATON).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « encastrer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
encastrer ɑ̃kastre play_arrow

Conjugaison du verbe « encastrer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe encastrer

Évolution historique de l’usage du mot « encastrer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « encastrer »

  • Un homme âgé de 70 ans a perdu le contrôle de son véhicule dans la nuit de dimanche à lundi vers minuit, sur la RD90 entre Malleloy et Faulx. Il a quitté la route pour une raison encore indéterminée. L’accident s’est produit au niveau d’une courbe sur une route rendue glissante par la pluie. La voiture de la victime est allée s’encastrer dans un arbre. L’homme a dû être désincarcéré. , Faits-divers - Justice | Sortie de route mortelle en Meurthe-et-Moselle
  • La voiture a alors quitté la route, puis a continué son embardée avant de s’encastrer contre plusieurs arbres en bordure de la chaussée. Les pompiers sont rapidement intervenus et ont pris en charge les deux occupants de la voiture, un homme de 53 ans et une femme de 19 ans. Ils ont tous les deux été transportés au centre hospitalier du Puy-en-Velay. , Faits-divers - Justice | La voiture quitte la route et s’encastre contre des arbres à Monlet
  • À 35 ans, au volant d'une BMW, il circulait sur une route départementale dans le nord du Lot-et-Garonne, à Lavergne, près de Miramont de Guyenne. Les dépistages d'alcoolémie et de stupéfiants sont négatifs, c'est donc pour une autre raison que cet automobiliste a perdu le contrôle de sa berline allemande, qui est allée s'encastrer dans le socle d'un calvaire. Le conducteur n'est que légèrement blessé, il a été hospitalisé à Marmande. ladepeche.fr, Lot-et-Garonne : sans permis, il s'encastre dans un calvaire, son passager grièvement blessé - ladepeche.fr
  • Impressionnant accident de bus, ce lundi matin, à Mantes-la-Ville. Vers 8h15, un autobus de la compagnie TVM qui roulait en direction de la gare routière, a quitté subitement la chaussée avant de s'encastrer dans un pavillon à l'angle du boulevard Roger-Salengro et de la rue Jean-Jaouen. Le bilan est miraculeux avec seulement quinze voyageurs et le chauffeur, légèrement blessés, ne souffrant que de plaies et de bosses. La plupart des victimes ont été dirigées vers les hôpitaux du secteur pour y subir des examens de contrôle mais leur état de santé n'inspire aucune inquiétude. Quant au pavillon percuté, il est abandonné. leparisien.fr, Yvelines : le bus s’encastre dans une maison abandonnée - Le Parisien
  • Roulant sur l'avenue Guillaume Farel, le véhicule a été surpris par le virage bien marqué situé au bout de la ligne droite et il est venu s'encastrer contre un arbre. En urgence absolue, les deux hommes ont été pris en charge par le Smur (service mobile d'urgence et de réanimation).  , Faits-divers - Justice | Gap: la voiture s'encastre contre un arbre, deux hommes en urgence absolue
  • Un automobiliste, seul à bord, a en effet perdu le contrôle de son véhicule, lequel est sorti de la route, arrachant la clôture d'un garage automobile et heurtant plusieurs voitures en stationnement, avant de s'encastrer dans un poteau électrique. , Faits-divers - Justice | Les Abrets-en-Dauphiné : la voiture s'encastre dans un poteau, un blessé grave

Traductions du mot « encastrer »

Langue Traduction
Corse incrustà
Basque embed
Japonais 埋め込む
Russe встраивать
Portugais embutir
Arabe تضمين
Chinois 嵌入
Allemand einbetten
Italien incorporare
Espagnol empotrar
Anglais embed
Source : Google Translate API

Synonymes de « encastrer »

Source : synonymes de encastrer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « encastrer »



mots du mois

Mots similaires