La langue française

Retors

Sommaire

  • Définitions du mot retors
  • Étymologie de « retors »
  • Phonétique de « retors »
  • Citations contenant le mot « retors »
  • Images d'illustration du mot « retors »
  • Traductions du mot « retors »
  • Synonymes de « retors »
  • Antonymes de « retors »

Définitions du mot retors

Trésor de la Langue Française informatisé

RETORS, -ORSE, adj.

A. − FIL. [En parlant d'un fil] Obtenu en assemblant, par une torsion généralement inverse, des fils ayant déjà subi une torsion. Les fils formés de deux ou plusieurs bouts que l'on tord ensemble, après les avoir tordus séparément, sont des fils retors: ce sont les plus solides (Doresse,Tissus fém., 1949, p. 63).V. retordage dér. s. v. retordre ex. de Thiébaut.
Empl. subst. masc. Fil retors. Outre le nombre de tours de torsion, le sens de torsion donné aux fils simples et au retors lui-même est très important (Thiébaut,Fabric. tissus, 1961, p. 14).P. méton. Tissu fabriqué avec du fil retors. Les costumes de ville ou de bureau se font à trois boutons (...) taillés dans des fil-à-fil, flanelle, cheviotte ou retors (Le Monde, 1ernov. 1951, p. 6, col. 4).
B. − Tordu, recourbé. Ses larges mains, armées d'ongles longs, durs et retors (Hugo,Han d'Isl., 1823, p. 71).Je serai un vieux cassé, un vieux courbé, un vieux noueux. Je serai un vieux retors (Péguy,V.-M., comte Hugo, 1910, p. 672).
En partic. Sinueux, tortueux. Je gagnais (...) le Saut de la Bergère (...) par un sentier ardu, étranglé, retors (Arnoux,Zulma, 1960, p. 266).P. métaph. Je le vois [mon père], tenant cet exemplaire usagé [de Montaigne] (...) savourant ces phrases retorses, pleines d'un suc qui coule avec le naturel, en spires et volutes capricieuses (L. Daudet,Monde images, 1919, p. 23).
C. − Au fig.
1. [En parlant d'une pers. ou d'un attribut de la pers.] Qui est très rusé, use de moyens détournés pour arriver à ses fins. Synon. cauteleux, finaud, madré, malin, matois.Avocat, diplomate, paysan, policier, politicien retors; caractère, nature retors(e). Ah! quelle petite sournoise, se dit Sylvie, elle a l'esprit retors, et maintenant je suis sûre que cette petite couleuvre entortille le colonel (Balzac,Pierrette, 1840, p. 102).À chaque défaut du père Gueroult correspondait, dans le caractère d'Albert, un relief. Celui-ci était aussi droit, aussi franc, que l'autre était retors et papelard (Gide,Si le grain, 1924, p. 399).Retors en + compl. indiquant dans quel domaine s'exerce la ruse, l'habileté.Retors en politique. M. Pelledent (...), paysan madré, très sournois, très retors en toute question d'argent (Maupass.,Contes et nouv., t. 2, Pte Roque, 1885, p. 1032).Rusé, madré, retors en fait de procédure, il eût rendu des points à Chicaneau (A. France,Pt Pierre, 1918, p. 183).
[Parfois en parlant d'un animal] Le cerf était de bonne qualité et retors. Il fallut dix heures pour le prendre (Vialar,Bien-aller, 1952, pp. 54-55).
Empl. subst. Personne retorse. Le monde va toujours chercher midi à quatorze heures, et par conséquent est toujours dérouté par la franchise. Les retors sont dépaysés dans la bonhomie (Amiel,Journal, 1866, p. 454).[Dans le tour ce retors de] Est-ce que ce retors de marquis aurait la prétention de me jouer? Comblé de mes bontés, ce serait vraiment trop infâme! (Sandeau,Mllede La Seiglière, 1848, p. 252).
2. [P. méton.]
a) [En parlant (d'un trait, d'une expression) du visage] Qui manifeste un caractère retors. Sourire retors. Toutes les têtes que je vois sont des têtes d'avoués, − fines, retorses, renardées, − ou des têtes d'imbéciles (Goncourt,Journal, 1862, p. 1205).Sur sa face de gnome, (...) on distinguait une curieuse expression, à la fois innocente et retorse, comme dupe de ses propres ruses (Lacretelle,Hts ponts, t. 3, 1935, p. 184).
b) [En parlant d'un comportement, d'actes, de productions de la pers.] Qui est le fait d'une personne retorse. Conseil, stratagème retors; politique retorse. On n'oserait affirmer que, sans Louis XIV et ses procédés écrasants, Victor-Amédée, né comme il était, eût eu une conduite toute différente, moins retorse et moins subtile (Sainte-Beuve,Nouv. lundis, t. 7, 1864, p. 99).Plus le pouvoir de cet homme est grand, plus il est borné par l'inertie résultant de la vénération qu'il inspirera aux uns et par l'inlassable activité des autres, qui mettront en œuvre les moyens les plus retors pour le ruiner (Breton,Manif. Surréal., Prolégomènes à un 3eManif., 1942, p. 193).
3. Empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre. Caractère retors de quelque chose; ce qui manifeste un caractère retors. La science humaine dans tout son fin et son retors et son déniaisé, pour parler comme lui, voilà l'objet propre, le champ unique de Naudé (Sainte-Beuve,Portr. littér., t. 2, 1843, p. 482).En haut du visage, des yeux très expressifs et d'une douceur charmante; mais dans le bas, des coins de bouche où il y a du retors, du félin (Goncourt,Journal, 1883, p. 240).
Prononc. et Orth.: [ʀ ətɔ:ʀ], [-ɔ ʀs]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1200-20 retort « tordu, recourbé » (Pseudo-Turpin, éd. F. Wulff, I, p. 17, 28-29: grant baston retort); 2. 1erquart xiiies. « qui a été retordu » (Reclus de Molliens, Miserere, éd. A. G. van Hamel, CXXII, 7: fil retuers); ca 1256 (Aldebrandin de Sienne, Régime du corps, éd. L. Landouzy et R. Pépin, p. 74: fil de lainne retors); 1904 subst. « fil obtenu par retordage » (Nouv. Lar. ill.); 3. 1740 « fin, rusé, artificieux » (Voltaire, Lettre à Frédéric II, 20 juill. ds Œuvres, éd. 1880, t. 35, p. 484: le plus retors et le plus hardi libraire du pays); 1756 subst. (Vadé, Les Racoleurs, p. 23: vlà la Ramée qui vient: c'est un r'tort dans la parole); 1798 retors subst. (Ac.). Anc. part. passé de retordre*. Fréq. abs. littér.: 106.

Wiktionnaire

Adjectif

retors \ʁə.tɔʁ\

  1. Qui a été tordu plusieurs fois.
    • Dans la fabrication des tissus et dans celle des fils à coudre, on a souvent besoin de fils retors. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature ; 1re partie : Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
  2. (Figuré) Qui a l’esprit tordu, qui est rusé, qui emploie des moyens détournés pour parvenir à ses fins.
    • Il était prénommé Victor, mais comme il est coutume de donner aux plus jeunes des sobriquets d’amitié et qu’il était retors et rusé comme un renard, on l’avait surnommé le Tors. — (Louis Pergaud, Une revanche, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Il faut savoir que le système américain est un peu retors, et profite plus (est-ce une surprise) aux employeurs qu’aux employés. — (Laurent de Wilde, Monk, 1996, collection Folio, page 127)
    • Rapace et vaniteux, retors et ombrageux, Clovis est le type même du voyou de haute volée, qui jalonnera toute sa carrière d’assassinats commandités, dans le plus pur style mafiosique. — (Pierre Lance, Alésia : un choc de civilisation, Presses de Valmy, 2004)
    • Des petits malins ont enregistré des marques dans l'espoir de les revendre à prix d'or, les plus retors allant jusqu'au chantage : sfr.com a ainsi renvoyé un temps sur le site du concurrent France Télécom ! — (« Sur internet, votre nom vaut de l'or », par Laurent Barbotin, le 30/08/2001, sur le site L'Express/L'Expansion (https:/lexpansion.lexpress.fr))
  3. (Figuré) Qui est le résultat d'une action tordue, indirecte.
    • Si l'on trouve la composante sexuelle dans presque toutes les névroses, cela est dû au fait que l'être humain combat trop souvent sa propre sexualité, d'une manière plus ou moins retorse, et il la combat parce qu'il en a peur. — (Arnaud Desjardins, L'audace de vivre, Éditions de la Table Ronde, Paris, 1989, page 73)
  4. (Figuré) Qui paraît retors.
    • La résolution d’une conjecture géométrique particulièrement retorse. — (Lionel Naccache, Le Nouvel Inconscient : Freud, le Christophe Colomb des neurosciences, Odile Jacob, 2009, page 259)

Nom commun 1

retors \ʁə.tɔʁ\ masculin singulier et pluriel identiques

  1. Fil retordu, second tour donné à un fil, torsion des fils.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)

Nom commun 2

retors \ʁə.tɔʁ\ masculin (pour une femme on dit : retorse) singulier et pluriel identiques

  1. Personne retorse, fine, rusée, artificieuse.
    • C’est un retors.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RETORS, ORSE. adj.
Qui a été retordu plusieurs fois. Du fil retors. De la soie retorse. Fig. et fam., C'est un homme retors, il est bien retors ou, substantivement, C'est un retors se dit d'un Homme fin, rusé, artificieux.

Littré (1872-1877)

RETORS (re-tor, tor-s') adj.
  • 1Qui a été retordu. Au côté du midi il y avait des rideaux de fin lin retors dans l'espace de cent coudées, Sacy, Bible, Exode, XXXVIII, 9. La partie de la soie la plus voisine du ver ne peut se démêler ; mais ce qui est retors est de 106 pieds, Fénelon, t. XIX, p. 470.

    Fig. Sens retors, signification alambiquée, recherchée. Là, point d'épithète en rime, De pointe, de sens retors Ne vient former les accords De ce sec et dur sublime Pour qui Roi fait tant d'efforts, Chaulieu, Corrup. du style.

    Terme de pêche. Se dit des fils oui sont simplement roulés les uns sur les autres.

    S. m. Le retors, le second tors donné au fil.

  • 2Qui est tordu en forme de crochet. …Mais le peuple vautour Au bec retors, à la tranchante serre, La Fontaine, Fabl. VII, 8.

    Fig. Le maraud [la Baumelle] a quelquefois le bec retors et la griffe tranchante, Voltaire, Lett. d'Argental, 19 oct. 1768.

  • 3 Fig. Un homme retors, un homme fin, artificieux, par comparaison au fil qui a été retordu. La première chose que je fis hier en arrivant [à la Haye] fut d'aller chez le plus retors et le plus hardi libraire du pays, Voltaire, Lett. au roi de Pr. 20 juill. 1740.

    Substantivement. Un vieux retors, tel que Clénard, La Harpe, Cours de litt. t. XIII, p. 417, dans POUGENS.

HISTORIQUE

XIIIe s. Fil retuers, Liv. des mét. 90. Pour ce que la soye n'est pas filée ne retorse, ib. 385. Prendre un fil ritors, et loier [lier]…, Alebrand, f° 29.

XIVe s. Ele [avarice] a cousu d'un fil retort Tous les cuers [cœurs] où ele s'est prise, Jean de Condé, t. III, p. 158.

XVIe s. Ô beaux cheveux, d'argent mignonnement retors ! Du Bellay, J. VI, 25, verso.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « retors »

Retors est le participe régulier et ancien de retordre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Ancien participe passé de retordre → voir re- et tors.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « retors »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
retors rœtɔr

Citations contenant le mot « retors »

  • Il est parfois utile de dire carrément ce qu'on pense surtout si l'on a la réputation d'être retors. De Isaac Asimov / Fondation
  • "Il s'est produit une situation critique à propos de laquelle on pourrait dire que le virus retors est entré dans notre pays", a déclaré M. Kim samedi alors qu'il présidait une réunion d'urgence du bureau politique du Comité central du Parti des travailleurs (au pouvoir). , (COVID-19) La RPDC décrète l'état d'urgence après la détection d'un cas présumé dans la ville de Kaesong
  • Par ailleurs, un psychiatre affirme que le récit de la victime est crédible. « J’ai cette névrose pour la vie entière. J’ai gâché la vie de ma famille », reconnaît le prévenu, évoquant des hauts et des bas. « J’ai rarement vu un homme aussi retors et inquiétant », plaidera l’avocat de la victime Me Laurent Villegas, mettant en exergue les déclarations constantes de son client : « C’est un enfant à problèmes, mais dans la guerre des mots, il n’aura jamais le dessus. » , Faits-divers - Justice | Prison ferme pour le quinquagénaire bas-alpin pervers
  • "Tricotine dorée, fil retors, fil pompon, fil mèche, fil frange ou fil plume…", présente-t-il. "Soit on envoie aux maisons nos créations – et chez nous tout le monde peut créer — soit on crée le fil pour le client, à sa demande", précise-t-il. ladepeche.fr, Haute couture : les secrets du fil à retordre sont à Castres - ladepeche.fr
  • Au même moment, l'ami de notre protagoniste est arrêté pour des raisons inconnues. C'est le point de départ d'une aventure promettant son lot de puzzles retors et de rencontres avec des personnages excentriques dans un "monde qui vous plonge dans un abîme de perplexité". Il est possible d'en avoir un aperçu par le biais d'une démo, disponible sur Steam jusqu'au 5 août. Le jeu débarquera sur Steam, GOG, PS4, Xbox One et Nintendo Switch le 12 août au prix de 24,99€. Jeuxvideo.com, Metamorphosis : une démo et une date de sortie pour le puzzle-platformer kafkaïen - Actualités - jeuxvideo.com

Images d'illustration du mot « retors »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « retors »

Langue Traduction
Anglais twisted
Espagnol retorcido
Italien contorto
Allemand verdrehte
Chinois 扭曲的
Arabe الملتوية
Portugais torcido
Russe скрученный
Japonais ねじれた
Basque bihurritu
Corse torciatu
Source : Google Translate API

Synonymes de « retors »

Source : synonymes de retors sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « retors »

Partager