La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « infidélité »

Infidélité

Variantes Singulier Pluriel
Féminin infidélité infidélités

Définitions de « infidélité »

Trésor de la Langue Française informatisé

INFIDÉLITÉ, subst. fém.

A. − Manque de fidélité. Infidélité préméditée, punie, secrète; aveu de son infidélité; convaincu d'infidélité; preuve d'infidélité; commettre une infidélité; sujet à l'inconstance et à l'infidélité.
1. [À l'égard d'une pers.]
a) Inconstance dans le service d'autrui. Le Grand Seigneur soupçonnant le pacha d'infidélité voulut savoir ce que contenaient les lettres (Frapié, Maternelle,1904, p. 160).
b) En partic. [Dans la vie amoureuse ou conjugale] Action, fait de tromper son partenaire. Faire des infidélités à qqn. En Écosse même, l'infidélité du mari dissout le mariage aussi bien que celle de la femme, et le sentiment du devoir, dans un pays libre, met toujours de niveau le fort et le faible (Staël, Consid. Révol. fr., t. 2, 1817, p. 362).Le premier point convenu entre les trois associés fut de mettre en œuvre, en les faisant parvenir jusqu'aux oreilles du roi Hilperik, les bruits généralement répandus sur l'infidélité conjugale et les désordres de Fredegonde (Thierry, Récits mérov., t. 1, 1840, p. 217):
1. J'essayai de lui faire entendre qu'égaré par la passion comme Gustave, je n'avais cherché loin d'elle qu'une Bianca : que c'était une liaison d'un ordre assez fragile où j'avais voulu m'étourdir; que d'ailleurs, nulle infidélité irréparable n'était consommée encore, et qu'il pouvait être toujours temps de briser. Sainte-Beuve, Volupté, t. 2, 1834, p. 123.
2. [P. rapport à une obligation] Lâcheté. S'il favorisait l'injustice de cet ami, il deviendrait complice de son infidélité au pacte social (Proudhon, Propriété,1840, p. 307).Le soupçon réciproque d'infidélité à la tâche commune (...) éveille leur jalousie (Proudhon, Propriété,1840p. 327):
2. Aucun des partis coalisés ne peut appliquer son programme, puisqu'il dépend aussi de ses alliés : il peut donc rejeter sur ces derniers la responsabilité des infidélités aux promesses faites à ses électeurs. Traité sociol.,1968, p. 33.
P. ext. Malhonnêteté. Il me parle des indigents de sa paroisse qu'il faut d'abord secourir et de l'infidélité certaine des prétendus emprunteurs (Bloy, Journal,1902, p. 116).
RELIG. Trahison de la foi. Si mon imagination était naturellement religieuse, mon esprit était sceptique; examinateur impartial des motifs de la foi et des motifs de l'infidélité (Chateaubr., Mém., t. 1, 1848, p. 614):
3. Le soleil, dit le Père Maunoir, n'a jamais éclairé canton où ait paru une plus constante et invariable fidélité dans la vraie foi, que la Bretagne. Il y a treize siècles, qu'aucune infidélité n'a souillé la langue qui a servi d'organe pour prêcher Jésus-Christ... Chateaubr., Mém., t. 1, 1848p. 48.
B. − Manque de conformité à la réalité, à un modèle, à un original. Synon. inexactitude.Ainsi le principe est resté intact; et il est demeuré constant que la cause de toutes nos erreurs est l'infidélité de nos souvenirs (Destutt de Tr., Idéol.,1805, p. 349).Par l'infidélité de l'imprimeur, une ligne importante a disparu (Bloy, Journal,1900, p. 30).
Prononc. et Orth. : [ε ̃fidelite], [-εl-]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1175 « manquement à sa foi, à ses devoirs envers Dieu » (B. de Sainte-Maure, Chron. des Ducs de Normandie, éd. C. Fahlin, 2079); 2. 1497 « manque de loyauté; acte déloyal » (Deux réd. du Roman des Sept sages de Rome, éd. G. Paris, p. 150); 3. 1652, 19 août (Sévigné, Lettres, éd. Gérard-Gailly, t. 1, p. 103 : l'infidélité de nos courriers); 4. 1740 infidélité de la mémoire (Ac.). Empr. au lat.infidelitas « manque de foi, inconstance, infidélité » à l'époque class.; spéc. « manque de foi en Dieu (des Juifs, chrétiens, païens) » à l'époque chrétienne. Fréq. abs. littér. : 377. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 872, b) 357; xxes. : a) 332, b) 297.

Wiktionnaire

Nom commun - français

infidélité \ɛ̃.fi.de.li.te\ féminin

  1. Manque de fidélité ; manquement à ses devoirs.
    • Pour Don Juan, « la féminité tout à fait abstraite est l'essentiel », l’individualité n'existe pas : il n'y a jamais eu à ses yeux ni infidélité ni tromperie, mais seulement répétition et multiplicité. — (Denis de Rougemont, Comme toi-même : Essais sur les Mythes de l'Amour, Albin Michel, 1961, p.115)
    • L’infidélité d’une femme, d’un mari, d’un ami, d’un dépositaire, d’un domestique, d’un employé.
  2. (Par extension) Actes d’infidélité.
    • Il a fait une infidélité, bien des infidélités à sa femme.
    • Ce domestique a commis une infidélité, des infidélités.
    • Une grande infidélité.
    • L’infidélité de la mémoire : Le défaut de mémoire.
    • Il ne faut en accuser que l’infidélité de sa mémoire.
  3. Manque d’exactitude, de vérité, en parlant des personnes et des choses.
    • L’infidélité d’un historien, d’un traducteur, d’un copiste.
    • L’infidélité d’un récit, d’un rapport, d’une citation.
    • Il y a de grandes infidélités dans cette traduction.
  4. (Religion) L’état de ceux qui ne sont pas dans la vraie religion.
    • Être obstiné dans son infidélité.
    • Il était chrétien et tomba dans l’infidélité.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INFIDÉLITÉ. n. f.
Manque de fidélité. L'infidélité d'une femme, d'un mari. L'infidélité d'un ami. L'infidélité d'un dépositaire. L'infidélité d'un domestique, d'un employé. Il se dit également des Actes d'infidélité. Il a fait une infidélité, bien des infidélités à sa femme. Ce domestique a commis une infidélité, des infidélités. Une grande infidélité. L'infidélité de la mémoire, Le défaut de mémoire. Il ne faut en accuser que l'infidélité de sa mémoire. Il signifie aussi Manque d'exactitude, de vérité, et se dit des Personnes et des choses. L'infidélité d'un historien, d'un traducteur, d'un copiste. On dit de même L'infidélité d'un récit, d'un rapport, d'une citation. Il y a de grandes infidélités dans cette traduction. Il signifie spécialement l'État de ceux qui ne sont pas dans la vraie religion. Être obstiné dans son infidélité. Il était chrétien et tomba dans l'infidélité.

Littré (1872-1877)

INFIDÉLITÉ (in-fi-dé-li-té) s. f.
  • 1Manque de fidélité. L'infidélité d'un ami, d'un dépositaire. Ils violent des droits que tu n'a pas gardés ; Leur trahison est juste, et le ciel l'autorise ; Quitte ta dignité comme tu l'as acquise ; Rends un sang infidèle à l'infidélité [c'est-à-dire à ceux qui te trahissent], Et souffre des ingrats après l'avoir été, Corneille, Cinna, IV, 2. Son trouble avouait-il son infidélité ? Racine, Andr. V, 2. À l'infidélité l'indulgence encourage, Voltaire, Tancr. I, 1.

    Fig. Les infidélités de la fortune, Bossuet, dans le Dict. de POITEVIN.

  • 2Manque d'exactitude, de vérité, en parlant des personnes. L'infidélité d'un historien, d'un traducteur, d'un copiste.

    Même sens, en parlant des choses. L'infidélité d'un récit, d'un compte rendu.

    L'infidélité d'un miroir, se dit d'un miroir qui représente mal les objets.

    L'infidélité de la mémoire, défaut de mémoire.

  • 3Acte d'infidélité. Les gens de bien même tombent dans des infidélités inévitables, Fléchier, Aig. Les infidélités que vous [veuve] avez faites à sa mémoire [d'un époux], Massillon, Carême, Riche.

    Acte par lequel on manque à la foi dans le mariage ou dans l'amour. Je t'ai cherché moi-même au fond de tes provinces ; J'y suis encor, malgré tes infidélités, Racine, Andr. IV, 5. Son caractère [de Mme de Montespan], plus ambitieux que tendre, lui avait fait souvent regarder avec indifférence les infidélités du roi, Mme de Caylus, Souvenirs, p. 40 dans POUGENS. Candide sentit quelques remords d'avoir fait une infidélité à Mlle Cunégonde, Voltaire, Cand. 22.

    Acte par lequel une personne en qui on a confiance, manque à cette confiance par soustraction de deniers, abus de dépôts, etc. Darget ne devrait pas avoir cet ouvrage ; il n'en est possesseur que par une infidélité atroce ; les exemplaires qui courent ne viennent que de lui, Voltaire, Lett. Mme de Fontaine, 18 juin 1755. Un des principaux officiers du Bengale se réfugia chez les Anglais à Calcutta pour se soustraire aux peines que ses infidélités avaient méritées, Raynal, Hist. phil. III, 35.

  • 4Il se dit aussi de simples inexactitudes. Il y a de grandes infidélités dans cette traduction.
  • 5Inexactitude dans l'accomplissement d'un service public. Dans la pensée que ce n'est pas votre faute [si je n'ai pas reçu de lettres de vous], je ne fais simplement que me plaindre de l'infidélité de nos courriers, Sévigné, 19 août 1652.
  • 6État de ceux qui ne sont pas dans la vraie religion. Vous voulez vous guérir de l'infidélité, et vous en demandez les remèdes ? apprenez-les de ceux qui ont été liés comme vous, Pascal, Moyens d'arriver à la foi, I, édit. FAUGÉRE. Tous les passages où l'on a vu que le gouvernement des empires, même idolâtres et où règne l'infidélité, était saint, inviolable, ordonné de Dieu et obligatoire en conscience, Bossuet, Polit. VII, II, 3. Ce principe de répugnance [aux vérités divines] s'appelle dans l'Écriture, infidélité, Bossuet, Sermons, Église, 1. Ces filles de Tyr vivant dans l'infidélité, Massillon, Myst. Misér. Et je reprends ma gloire et ma félicité En dérobant mon sang à l'infidélité, Voltaire, Zaïre, II, 3.

    Terme de théologie. Infidélité positive, celle qui est volontaire. Infidélité négative, celle qui est involontaire ou sans connaissance de cause.

HISTORIQUE

XIIe s. Par lur granz infidelitez E par lur granz iniquitez Si furent il del tout afliz [affligés, renversés], Benoit de Sainte-Maure, I, 2079.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « infidélité »

Provenç. infidelitat ; espagn. infidelidad ; ital. infidelità ; du lat. infidelitatem, de infidelis, infidèle.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1160) Du latin infidelitas.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « infidélité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
infidélité ɛ̃fidelite

Fréquence d'apparition du mot « infidélité » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « infidélité »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « infidélité »

  • Une femme qui s'en va avec son amant n' abandonne pas son mari : elle le débarrasse d'une femme infidèle.
    Sacha Guitry — Le Nouveau Testament, Solar
  • C'est un cocu -, et c'est pour ça que je le trompe.
    Sacha Guitry — Toâ, Solar
  • Pour les hommes, l'infidélité n'est pas l'inconstance.
    Pierre Choderlos de Laclos — Les Liaisons dangereuses
  • Il y a des femmes dont l'infidélité est le seul lien qui les attache encore à leur mari.
    Sacha Guitry — Elles et toi
  • Les amants jaloux méritent l'infidélité.
    Christine de Suède — Maximes et pensées
  • Le mari est toujours le dernier à soupçonner l'infidélité de sa femme.
    Oscar Wilde — Teleny
  • L’infidélité est comme la mort, elle n’admet pas de nuances.
    Madame de Girardin — Lettres parisiennes
  • Un soupçon d'infidélité Fait quelquefois une infidèle.
    Antoine Louis Le Brun — Épigrammes, madrigaux et chansons
  • L'infidélité s'installe quand l'amour s'estompe...
    Anonyme
  • Dans cet épisode qui avait fait 7,6 millions de vues au cours de ses premières 24 heures, l'ancienne meilleure amie de Kylie Jenner, Jordyn Woods, s'était exprimée pour la première fois sur son scandale d'infidélité avec le basketteur Tristan Thompson. À l'époque, ce dernier entretenait une relation avec la grande sœur de Kylie Jenner, Khloe Kardashian, la mère de sa petite fille, True.
    Jada Pinkett Smith aborde son infidélité et fait un record de vues - Le Matin
Voir toutes les citations du mot « infidélité » →

Traductions du mot « infidélité »

Langue Traduction
Anglais infidelity
Espagnol infidelidad
Italien infedeltà
Allemand untreue
Chinois 不忠
Arabe خيانة
Portugais infidelidade
Russe неверность
Japonais 不貞
Basque infidelity
Corse infidelità
Source : Google Translate API

Synonymes de « infidélité »

Source : synonymes de infidélité sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « infidélité »

Combien de points fait le mot infidélité au Scrabble ?

Nombre de points du mot infidélité au scrabble : 12 points

Infidélité

Retour au sommaire ➦