Manquement : définition de manquement


Manquement : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

MANQUEMENT, subst. masc.

A. − Manquement de
1. Vx. Fait de manquer de quelque chose, absence (v. manquer I B). Synon. cour. manque de.Comme on sent partout dans Madame de Maintenon à Saint-Cyr une âme qui en a assez du monde, (...) qui a connu la pauvreté et le manquement de tout (Sainte-Beuve,Caus. lundi, t. 11, 1857, p. 117).
Absol. Je puis refuser une réparation, en cas de manquement incontestable: par exemple, onze clous au lieu de douze (Romains,Hommes bonne vol., 1938, p. 198).
2. Manque de quelque chose qui constitue une faute en soi. Manquement de parole, de foi, de respect (Ac.). Je vous demande de m'excuser, une fois pour toutes, de tous les manquements d'affection et de civilité à quoi m'oblige le soin de votre sûreté (Sand,Beaux MM. Bois-Doré, t. 1, 1857, p. 81):
1. Lucien avait un grand remords à propos de son père. Il n'avait pas d'amitié pour lui, c'est ce qu'il se reprochait souvent sinon comme un crime, du moins comme un manquement de coeur. Stendhal,L. Leuwen, t. 3, 1835, p. 286.
B. − Manquement à.Fait de manquer à quelque chose, faute (v. manquer II B). Manquement à la parole donnée, à un devoir, aux devoirs de l'amitié, à une loi, à une règle, au respect, aux usages. J'ai reconnu les négligences et les oublis des dernières semaines, les manquements à l'ordre, à l'à-propos, à la vigilance (Amiel,Journal, 1866, p. 34).Au Tonkin, il y a une foule de manquements aux convenances qui sont plus sévèrement réprimés que de graves attentats contre la société (Durkheim,Divis. trav., 1893, p. 132).Le manquement qui est fait à l'amour vrai, Dieu lui-même ne peut le réparer (Claudel,Otage, 1911, iii, 2, p. 285):
2. Surtout veille à ce que les coups ne tombent pas au hasard d'un caprice, mais qu'ils soient toujours la juste sanction d'un manquement à la discipline. Aymé,Vogue, 1944, p. 151.
Absol. Je ne suis pas intolérante. Il y a nombre de petits manquements que je tolère, sur lesquels je ferme les yeux (Gide,Faux-monn., 1925, p. 1154).Cet inconnu, d'ailleurs en apparence sans reproche, qu'elle ne pouvait convaincre d'aucune faute précise, d'aucun manquement volontaire, délibéré (Bernanos,Joie, 1929, p. 568).Van Bever eut là (...) une enfance peu heureuse, (...) attaché pendant des heures (...) au pied d'une table pour expier le moindre manquement (Léautaud,Passe-temps, 1929, p. 132).M. Laurent Pasquier (...) était informé qu'il aurait, deux jours plus tard, à comparaître devant un conseil de discipline pour répondre de divers manquements (Duhamel,Combat ombres, 1939, p. 265):
3. ... ces obsédés de la perfection (...) ces scrupuleux qui coupent en quatre leurs misérables manquements et qui oublient qu'au dernier jour (...) c'est sur l'amour qu'ils seront jugés. Mauriac, Gds hommes, 1949, p. 252.
C. − Rare. Manquement de.Fait de ne pas réussir quelque chose (v. manquer III A). Quand un homme (...) a évidemment manqué sa carrière, il met une âpreté incroyable (...) à empêcher que ses enfants, à empêcher que la génération suivante poursuive le même ratage, le même manquement de carrière (Péguy,Argent, 1913, p. 1298).C'est déjà lui faire trop d'honneur que d'admettre qu'elle [la psychanalyse] (...) n'occasionne pas simplement de nouveaux manquements d'actes à partir de son explication des actes manqués (Breton,Nadja, 1928, p. 24).
Prononc. et Orth.: [mɑ ̃kmɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. [Début xives. manchement «diminution, amoindrissement» (Aimé du Mont-Cassin, Ystoire de li Normant, éd. V. de Bartholomaeis, p. 133), attest. isolée]; 1573 manquement «défaut, manque» (Thevet, Cosmogr. univ., fo196 rods DG); 2. ca 1590 «action de manquer à un devoir, une règle, une loi, etc.» (Montaigne, Essais, L. 2, chap. 17, éd. P. Villey, t. 1, p. 648). Empr. à l'ital. mancamento, attesté au sens de «défaut, manque» et de «diminution» dep. début xives. (Cavalca ds Batt.), et au sens 2 dep. la 1remoitié du xiiies. (Mazzeo di Ricco, ibid.), dér. de mancare (manquer*). Fréq. abs. littér.: 119. Bbg. Hope 1971, p. 149, 208. _ Tracc. 1907, p. 153.

Manquement : définition du Wiktionnaire

Nom commun

manquement \mɑ̃k.mɑ̃\ masculin

  1. Action de manquer à.
    • Manquement de parole.
    • Il n’y a personne qui ne soit sujet à quelque manquement.
    • Considérant […] que la diffusion de cette séquence, sans que soit fourni aux téléspectateurs aucun élément de contexte ni aucune information sur l'origine des images, caractérise un manquement aux stipulations précitées de l'article 15 de la convention du 29 mai 2000 ; — (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel, Décision du 24 octobre 2018 portant sanction à l'encontre de la société d'édition de Canal Plus → lire en ligne)
  2. Manque, action de manquer de.
    • Manquement de foi.
    • Manquement de respect.
  3. Faute d’omission.
    • Le soldat des guerres de la Liberté attachait une importance presque supersti­tieuse à l’accomplissement des moindres consignes. De là résulte qu'il n'éprouvait aucune pitié pour les généraux ou les fonctionnaires qu'il voyait guillotiner après quelque défaite, sous l'inculpation de manquement à leur devoir. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VII, La morale des producteurs, 1908, p.357)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Manquement : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MANQUEMENT. n. m.
Faute d'omission. Ce fut un léger manquement. On n'a eu aucun manquement à me reprocher. Il n'y a personne qui ne soit sujet à quelque manquement. Il se disait aussi pour Défaut de, manque de. Manquement de parole. Manquement de foi. Manquement de respect. En ce sens, il est moins usité que Manque.

Manquement : définition du Littré (1872-1877)

MANQUEMENT (man-ke-man) s. m.
  • 1Action de manquer à, faute. Chaque parti s'est plus maintenu par les manquements de celui qui lui était opposé que par sa bonne conduite, La Rochefoucauld, Mém. 173. Celui qui, dans les grandes affaires, donne lieu au manquement des autres, est souvent plus coupable qu'eux, Retz, Mém. t. II, liv. III, p. 34, dans POUGENS. Tous les malheurs des hommes, tous les revers funestes dont les histoires sont remplies les bévues des politiques et les manquements des grands capitaines, tout cela n'est venu que faute de savoir danser, Molière, Bourg. gent. II, 2. Chaque sœur s'examinera elle-même sur les manquements qu'elle fait [au règlement], Bossuet, Règl. pour le filles de la prop. de la foi, IV, 12.

    Faute contre. Il soupçonne aussitôt son manquement de foi, Corneille, Pomp. II, 2. Toute votre vie n'est-elle pas un continuel manquement de parole ? Fénelon, Dial. des morts mod. dial. 12, Charles V, François 1er. De là [chez le duc d'Orléans] tant de manquements de parole, qu'on ne comptait plus les plus positives pour rien, Saint-Simon, 390, 20.

  • 2État de ce qui manque, fait défaut. N'ai-je à craindre que le manquement de mémoire ? Molière, Impromptu, 1. La sagesse éternelle, qui fait servir le moindre au plus digne, si l'âme a besoin d'un corps pour vivre dans sa naturelle perfection, lui rendra plutôt le sien que de laisser défaillir son intelligence par ce manquement, Bossuet, Connaiss. V, 13.
  • 3Absence, privation (en ce sens, il est synonyme de manque, mais moins usité). Ce n'est pas qu'ils n'aient bien vu que ce manquement de liberté, qui avait porté un si grand nombre de docteurs à se retirer des assemblées, ne ferait pas de bien à leur censure, Pascal, Prov. III. Une complaisance déréglée, un manquement de circonspection, Nicole, Essais, t. III, p. 80, dans POUGENS.
  • 4 Absolument. Pénurie, manque. Elle [une peuplade fixée dans le lieu qu'elle cultive] n'est donc pas dans un état de pauvreté, elle est plutôt dans un état de manquement, qu'on me permette ce mot : celui de privation ne rendrait pas ma pensée ; car nous nous privons des choses que nous avons, ou que nous pouvons avoir, et que nous connaissons ; au lieu que nous n'avons pas celles dont nous manquons, souvent même nous ne les connaissons pas, Condillac, Comm. gouv. I, 7.

HISTORIQUE

XVIe s. Le manquement de pieté et de justice, D'Aubigné, Hist. II, 175. Advertis des grands manquemens qu'il y avoit en Brouage, mais principalement de la dizette d'eau, de vin et de medicaments, D'Aubigné, ib. II, 437. Ceux qui, manquement de moyens, ne pourront fournir aux amendes par eux encourues, Nouv. coust. génér. p. 859. Un seul manquement et faulte à sa parole, Montaigne, III, 53.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « manquement »

Étymologie de manquement - Littré

Manquer ; provenç. mancamen ; espag. mancamiento ; ital. mancamento.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de manquement - Wiktionnaire

(Date à préciser) Dérivé de manquer avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « manquement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
manquement mɑ̃kmɑ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « manquement »

  • La journée avait été marquée un peu plus tôt par une sanction assez lourde. Les dirigeants du WTT ne badinent pas avec les restrictions. Ils ont exclu l’une des victimes de Kim Clijsters. L’Américaine Danielle Collins n’avait pas respecté le protocole sanitaire sans en dire plus sur la nature du manquement. DH Les Sports +, Les deux conseils pour réussir comme Clijsters - DH Les Sports+
  • Par une décision du 19 juin 2020, le Conseil d'Etat a rejeté le recours dirigé contre la sanction de 50 millions d'euros infligée par la CNIL à l'encontre de Google pour manquements relatifs au traitement des données personnelles des utilisateurs du système d'exploitation Android. Affiches Parisiennes, Le Conseil d'État confirme la sanction infligée à Google par la CNIL pour manquement au RGPD
  • L'arrêté relatif à leur révocation stipule qu'ils sont coupables de manquements graves à leurs obligations. Radio Okapi, Tshopo : deux ministres provinciaux révoqués pour manquement grave | Radio Okapi
  • Deuxième catégorie de manquements relevé par la CNIL, « un manquement au regard des dispositions de la loi Informatique et libertés ». Sur ce sujet, elle « demande de veiller "à informer et recueillir le consentement des personnes concernées aux actions de lecture et d'écriture des informations présentes sur les terminaux de communication électronique par la société Google dans le cadre de la technologie Recaptcha" dans sa première version ». En effet, « les utilisateurs de l'application ne sont pas informés de la collecte d'information stockées sur leurs équipements mobiles ni des moyens de refuser cette collecte ». , StopCovid : La CNIL pointe des manquements et met en demeure le ministère de la Santé | Gènéthique
  • L'amour trouve trop difficile de pardonner le moindre manquement à l'amour. De Gabrielle Roy / La route d'Altamont

Images d'illustration du mot « manquement »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « manquement »

Langue Traduction
Corse brezza
Basque betetzeagatik
Japonais 違反
Russe нарушение
Portugais violação
Arabe خرق
Chinois 违反
Allemand bruch
Italien violazione
Espagnol incumplimiento
Anglais breach
Source : Google Translate API

Synonymes de « manquement »

Source : synonymes de manquement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « manquement »



mots du mois

Mots similaires