La langue française

Perfidie

Sommaire

Définitions du mot perfidie

Trésor de la Langue Française informatisé

PERFIDIE, subst. fém.

Littéraire
A.−
1. [Corresp. à perfide A 1] Caractère d'une personne perfide. Synon. déloyauté, fourberie, malignité, scélératesse; anton. fidélité, loyauté.Accuser la perfidie féminine; insinuer qqc. avec perfidie; être d'une extrême perfidie; un monstre de perfidie. Jusqu'au soir elles discutèrent sur la perfidie des hommes, tout le mal que fait la guerre, et la nécessité pour les femmes de se défendre, coûte que coûte (Benjamin, Gaspard,1915, p. 150):
1. Dès les premiers mots, ma grand'mère fondit en larmes, et sans rien écouter, sans rien discuter, elle se servit de son argument accoutumé, argument d'une tendre perfidie et d'une touchante personnalité : « Tu aimes une femme plus que moi, lui dit-elle, donc tu ne m'aimes plus!... etc. » Sand, Hist. vie,t. 2, 1855, p. 72.
2. [Corresp. à perfide A 2] Caractère de ce qui est perfide, trompeur (sans qu'il y paraisse). Synon. hypocrisie, sournoiserie; anton. franchise, sincérité.Perfidie d'une insinuation d'une intention. Sa perfidie délicieuse et pleine d'ingéniosité empoisonnait sans laisser trace, présentée le sourire aux lèvres, ainsi qu'il eût fait d'une fleur (Courteline, Ronds-de-cuir,1893, 2etabl., 2, p. 74).Lu dans le Journal sous la signature de Jean de Bonnefon, un article d'une malice, d'une perfidie extraordinaire, à propos d'une possédée signalée dans un village de l'Aveyron (Bloy, Journal,1902, p. 102).N'oublie pas, pour tout comprendre, que Rohner n'a même pas une seule fois prononcé le nom de Chalgrin. Tout le monde connaît la querelle et pouvait subodorer la perfidie des allusions (Duhamel, Maîtres,1937, p. 235):
2. ... la marquise d'Espard se pencha pour pouvoir parler à l'oreille de la duchesse de Grandlieu. − Vous croyez donc que ce garçon-là aime beaucoup votre chère Clotilde? lui dit-elle. La perfidie de cette interrogation ne peut être comprise qu'après l'esquisse de Clotilde. Cette jeune personne, de vingt-sept ans, était alors debout. Cette attitude permettait au regard moqueur de la marquise d'Espard d'embrasser la taille sèche et mince de Clotilde qui ressemblait parfaitement à une asperge. Balzac, Splend. et mis.,1844, p. 112.
B.− Action, parole perfide. Synon. fourberie, ruse, trahison, tromperie.Lâche, noire perfidie. Elle avait compris la ruse, et lui lança ce regard énigmatique, ce regard à perfidies qui apparaît si vite au fond de l'œil de la femme (Maupass., Contes et nouv.,t. 1, Femme de Paul, 1881, p. 1225).Il se plaisait à pousser de plus en plus loin ses imaginations mauvaises, parce que, grâce aux perfidies qu'il prêtait à Odette, il la détestait davantage (Proust, Swann,1913, p. 301):
3. ... abusant de la double détresse, physique et intellectuelle, de sa victime dont il paraissait être le bienfaiteur, il parvint − à l'instar d'une maîtresse basse et jalouse, − à éloigner tous les amis anciens, quoi qu'ils pussent faire, et réussit, Dieu sait par quelles pratiques de mensonges et de perfidies! à lui en inspirer l'horreur. Bloy, Femme pauvre,1897, p. 274.
C.− [Corresp. à perfide B] Danger, tromperie (cachés sous des apparences inoffensives). Les perfidies de la nature, du sort. La bise souffla dans ce moment avec une telle perfidie, que l'aide de camp marcha pour ne pas se geler, et que les lèvres du major Philippe se glacèrent (Balzac, Adieu,1830, p. 23).Prenez un chimiste de laboratoire et transportez-le dans l'industrie sans interposer entre lui et la diabolique perfidie des choses un solide contremaître, il vous construira des appareils rebelles et des cornues révoltées (Maurois, Dialog. commandement,1924, p. 86):
4. Le public, qui, sous les mille becs de gaz de l'Opéra, s'abandonne au culte de la forme, ignore les perfidies du coton et de la ouate, dont son œil caresse amoureusement les contours; il ne soupçonne pas les stratagèmes, les illusions du maillot (...). Il croit aux gras de jambes chimériques, et va même plus loin dans cette région de l'idéal. C'est là le triomphe des coussins et de la garniture! Reybaud, J. Paturot,1842, p. 156.
REM.
Perfidité, subst. fém.,hapax, synon.Comme Françoise, à mon contact, avait enrichi son vocabulaire de termes nouveaux, mais en les arrangeant à sa mode, elle disait d'Albertine qu'elle n'avait jamais connu personne d'une telle « perfidité » (Proust, Prisonn.,1922, p. 365).
Prononc. et Orth. : [pε ʀfidi]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1510 « action, parole perfide » (Jean d'Auton, Chroniques de Louis XII, éd. R. de Maulde la Clavière, t. 4, p. 267 : O dampnée et detestable perfidye!); 2. 1580 « caractère perfide » (Montaigne, Essais, II, 17, éd. Villey-Saulnier, p. 647). Empr. au lat. perfidia « manque de foi, déloyauté; action perfide », dér. de perfidus (v. perfide). Fréq. abs. littér. : 494. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 161, b) 428; xxes. : a) 664, b) 480. Bbg. Blumenkranz (B.). Perfidia. Arch. Lat. Med. Aev. 1952, t. 22, pp. 157-170. − Weijers (O.). Some notes on fides and related words in Medieval Latin. Arch. Lat. Med. Aev. 1977, t. 40, p. 93.

Wiktionnaire

Nom commun

perfidie \pɛʁ.fi.di\ féminin

  1. Déloyauté, manquement de foi, abus de confiance.
    • Comparez le prince de Fénelon avec celui de Machiavel; […]. Vous verrez dans l'autre la scélératesse, la perfidie, et tous les crimes. — (Frédéric II & Voltaire, L'anti-Machiavel - 1739 - (édition de 1947))
    • …c'est lui qui, dans tous les temps, démentira tous les vains subterfuges inventés par la perfidie pour violer impunément les droits de l'humanité. — (Maximilien Robespierre, Sur le parti de prendre à l'égard de Louis XVI -novembre 1792)
  2. Action perfide.
    • Pour sauver sa fille, elle devina tout à coup les perfidies, les mensonges des créatures qui n'aiment pas, les tromperies de la coquetterie. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)

Forme de verbe

perfidie \pɛʁ.fi.di\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe perfidier.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe perfidier.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe perfidier.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe perfidier.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe perfidier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PERFIDIE. n. f.
Déloyauté, manquement de foi, abus de confiance. Insigne perfidie. Quelle perfidie! Il signifie aussi Action perfide. Commettre une perfidie. Il m'a fait mille perfidies.

Littré (1872-1877)

PERFIDIE (pèr-fi-die) s. f.
  • Manque de foi. Créon seul et sa fille ont fait la perfidie, Corneille, Médée, II, 1. La ruse la mieux ourdie Peut nuire à son inventeur, Et souvent la perfidie Retourne sur son auteur, La Fontaine, Fabl. IV, 11. C'est le coup, scélérat, par où tu m'expédies ; Et voilà couronner toutes tes perfidies, Molière, Tart. v, 7. La perfidie, si j'ose le dire, est un mensonge de toute la personne, La Bruyère, III. On tire ce bien de la perfidie des femmes, qu'elle guérit de la jalousie, La Bruyère, ib.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

Perfidie, s. f. en Musique, est un terme emprunté des Italiens, & qui signifie une affectation de faire toujours la même chose, ou de poursuivre le même dessein, de conserver le même mouvement, le même chant, les mêmes passages & les mêmes figures de notes. Voyez Dessein, Mouvement, Chant, &c. Telles sont les basses continues, comme celles des chaconnes, & une infinité de manieres d’accompagnement qui dépendent du caprice du compositeur.

Ce terme n’est point usité en France, & je ne sais s’il a jamais été écrit en ce sens ailleurs que dans l’abbé Brossard. (S)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « perfidie »

Du latin perfidia (« mauvaise foi »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. perfidia, de perfidus, perfide.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « perfidie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
perfidie pɛrfidi

Citations contenant le mot « perfidie »

  • L’amour qui vit dans les orages et croît au sein des perfidies, ne résiste pas toujours au calme de la fidélité. De Antoine de Rivarol / L’Esprit de Rivarol
  • Les hommes trompent souvent ; les femmes peu souvent, et, en cherchant bien, il n'y a guère de perfidies à leur reprocher. De Ovide / L'art d'aimer
  • Une « perfidie » pour la fédération départementale qui appelle « celles et ceux de leurs camarades qui y ont pris part à démissionner des postes obtenus ». leparisien.fr, Vitry : les communistes se déchirent après le putsch de Pierre Bell Lloch - Le Parisien
  • On tire ce bien de la perfidie des femmes, qu'elle guérit de la jalousie. Jean de La Bruyère, Les Caractères, Des femmes
  • La perfidie est la forme de méchanceté des délicats. Henri de Régnier, Donc , Kra
  • Un dîner sans façon est de la perfidie. De Joseph Berchoux / La Gastronomie
  • La perfidie est la forme de la méchanceté des délicats. De Henri de Régnier / Donc...
  • La simple infidélité serait insipide et ne tenterait pas une femme sans l'assaisonnement de la perfidie. De Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux
  • La ruse la mieux ourdie Peut nuire à son inventeur ; Et souvent la perfidie Retourne sur son auteur. De Jean de La Fontaine / La Grenouille et le rat
  • La liberté des droits n’est qu’une perfidie et une moquerie quand les ventres sont vides. De Abbé Pierre / Faim et soif, n°27, décembre 1958
  • ” La barbarie de ceux qui comme des vampires s’abreuvent du sang (…) L’adversaire n’était pas le nombre ou la puissance de feu, mais la perfidie et la traitrise étaient l’ennemi”, a déclaré le chef militaire. AfrikMag, Côte d'Ivoire/Soldats tués à Kafolo: "la perfidie et la traîtrise étaient l’ennemi" Chef d'état Major Armée de terre
  • Caterina Bonvicini signe un roman choral où chacune des protagonistes trouve sa place par un jeu maîtrisé d’alternance des voix. Avec la même aisance, elle fait courir les jours, les semaines et les mois de cette année hors du commun, dans un maelström d’émotions et d’attitudes, de l’inquiétude à l’oubli, de la colère à la réparation, de la perfidie à la complicité. La Croix, « Les Femmes de » Vittorio, roman choral et cruel
  • «Les victimes ne se doutaient de rien quand vous avez trinqué les yeux dans les yeux», dira encore la parquetière. «On y voit toute votre perfidie. L’empoisonnement est un crime crapuleux, lâche, sournois, traître, pervers…» Le Quotidien, Couple empoisonné à Bereldange : la réclusion à vie requise contre le policier | Le Quotidien
  • Ce spectacle éminemment esthétique, garni d’images puissantes et de symboles frappants, serait-ce perfidie de trouver qu’il y manque une mise en scène ? Disons plutôt : une direction d’acteurs. Et une réflexion sur les personnages à la hauteur des questionnements qui les traversent. S'il est tentant de prendre le parti de Moïse, Aaron est-il pour autant ce parleur superficiel tout juste bon à s’empêtrer dans les subterfuges de sa rhétorique ? La raison n'est-elle pas de son côté, quand il demande à Moïse d’aimer le peuple, dans la dernière scène du II (dernière scène tout court, dans cette œuvre restée inachevée) ? Moïse, quant à lui, avait-il réellement envie de redescendre du Mont Sinaï, où il a vécu « près de ses idées » ? Si surtout, comme l’écrivait le contemporain de Schoenberg qu’était Wittgenstein, « les frontières de mon langage sont les frontières de mon monde », la pureté de la foi ressentie par Moïse n’est-elle pas, elle aussi, soumise au prisme d’un langage intérieur inévitablement imparfait ? Face à ces questions, la simplicité aux confins du manichéisme adoptée par Castellucci nous fait parfois penser avec regrets à ce qu’aurait pu laisser voir ici Patrice Chéreau, initialement prévu pour mettre en scène la première grande production de l’ère Lissner. , Moses und Aron - Paris (Bastille) - Critique | Forum Opéra
  • Un décret de trop ! Le code pénal de Jovenel Moise est un exemple de perfidie et de l’engouement d’un président devenu si impopulaire qu’il est prêt à tout pour s’assurer de son maintien au pouvoir, a laissé apercevoir ce clip musical, loin de faire l’éloge d’un président qui a outrepassé ses droits en violant impunément la Constitution, jusqu’à nommer un présumé dilapidateur de fonds de Petro Caribe à la direction générale de la compagnie générale d’électricité d’Haïti. Rezo Nòdwès, Audio – En musique, style « Gethsemanie », le code pénal de Jovenel Moise rejeté pour l’immoralité et l’apologie de l’inceste | Rezo Nòdwès
  • First Lady en perfidie Voici.fr, Melania Trump : qui est Stephanie Winston Wolkoff, cette amie qui l’a trahie ? - Voici

Traductions du mot « perfidie »

Langue Traduction
Anglais perfidy
Espagnol perfidia
Italien perfidia
Allemand perfidie
Chinois 完美
Arabe غدر
Portugais perfídia
Russe вероломство
Japonais 腐った
Basque perfidy
Corse perfidy
Source : Google Translate API

Synonymes de « perfidie »

Source : synonymes de perfidie sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « perfidie »

Partager