La langue française

Traîtrise

Sommaire

  • Définitions du mot traîtrise
  • Étymologie de « traîtrise »
  • Phonétique de « traîtrise »
  • Citations contenant le mot « traîtrise »
  • Traductions du mot « traîtrise »
  • Synonymes de « traîtrise »
  • Antonymes de « traîtrise »

Définitions du mot traîtrise

Trésor de la Langue Française informatisé

TRAÎTRISE, subst. fém.

A. −
1. Acte par lequel on trahit; manière d'agir du traître. Synon. fourberie, perfidie, trahison.Agir par traîtrise. Pierron s'emportait, défendait sa femme. La querelle tourna, on le traita de vendu, de mouchard, de chien de la Compagnie, on l'accusa de s'enfermer pour se gaver des bons morceaux, dont les chefs lui payaient ses traîtrises (Zola, Germinal, 1885, p. 1471).Les généraux français et l'état-major général français ont condamné Dreyfus (...) pour écarter d'eux-mêmes les soupçons au sujet des détournements de fonds, corruptions et traîtrises commis à l'état-major général (Affaire Dreyfus, 1900, p. 266).
2. Manque de loyauté. Synon. déloyauté, mauvaise foi*.Toute la bande des grévistes était accourue (...) les cinq cents de Montsou se rangèrent sur deux files, pour forcer à passer entre cette double haie ceux de Vandame qui avaient eu la traîtrise de descendre (Zola, Germinal, 1885, p. 1414).La surprise, la ruse, la traîtrise même sont légitimées par la victoire et les dieux de la guerre, en beaucoup d'endroits, ne s'y opposent pas (Jeux et sports, 1967, p. 776).
B. − Danger caché que présente ce qui est traître. Raymond (...) plus résigné [que Bernard] (...) aux traîtrises de la mer (Maupass., Sur l'eau, 1888, p. 246).Les traîtrises d'avril, la lune rousse et son tranchant de glace qui fauche, la nuit, les premières jonquilles (...) nous n'y pensons pas (Colette, Pays. et portr., 1954, p. 104).
Prononc. et Orth.: [tʀ εtʀi:z], [tʀe-]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1810 Lyon (Molard); 1833 (Balzac, Ferragus, p. 52). Dér. de traître*; suff. -ise*. Fréq. abs. littér.: 82.

Wiktionnaire

Nom commun

traîtrise \tʁet.ʁiz\ féminin

  1. Acte de trahison.
    • Il l’a pris par traîtrise, en traîtrise.
    • Charest joue avec l'immigration en intégrant tout nouvel immigrant à la communauté anglophone, une traitrise sans nom, une parodie, un génocide culturel. — (Dur à dire et à entendre, Le Devoir.com, 16 octobre 2010)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

TRAÎTRISE (trê-tri-z') s. f.
  • Terme familier. Action de trahir. Il m'a pris par traîtrise. Sa traîtrise est manifeste.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « traîtrise »

De traître avec le suffixe -ise.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dérivé de traître. Ce mot, formé correctement, est usité dans plusieurs provinces, et il n'y a pas de raison pour ne pas le recevoir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « traîtrise »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
traîtrise traitris

Citations contenant le mot « traîtrise »

  • Alors le connaisseur en traîtrise, où tu proposes aux traîtres de se réfugier ? Algérie Patriotique, Layada et Benouira : même trahison, même traîtrise de pays faussement amis - Algérie Patriotique
  • Moi, je vais garder un souvenir ému de ton art de la traîtrise qui t’a autorisé à parler de « haute trahison » pour ceux que tu avais courtisé mais qui, habitués de tes bonnes manières avaient choisi de t’imiter dans leurs réponses. CharenteLibre.fr, Lettre ouverte: Jean Revereault pointe "l’art de la traîtrise" de Dauré - Charente Libre.fr
  • «La trahison, c’est une question de dates.» La phrase est attribuée à Talleyrand; elle dit bien le personnage, qui a su parfaitement s’acclimater à toute une série de biotopes – république, empire, royauté. La formule dit aussi que le XVIIIe siècle, et plus particulièrement l’époque révolutionnaire, donne une nouvelle dynamique à la notion de traîtrise: «[…] cette période vit s’affronter pendant plus de vingt ans des loyalismes contradictoires […] La trahison [devient] alors une manière de stigmatiser tout ce qui se dresse de l’intérieur contre [la] «volonté générale»», écrit Sébastien Schehr dans Traîtres et trahisons de l’Antiquité à nos jours (Berg, 2008). Le Temps, Georges-Henri-Victor Collot, le gouverneur aux pirouettes des Caraïbes - Le Temps

Traductions du mot « traîtrise »

Langue Traduction
Anglais treachery
Espagnol traición
Italien tradimento
Allemand verrat
Chinois 背信弃义
Arabe خيانة
Portugais traição
Russe вероломство
Japonais 裏切り
Basque traizioa
Corse tradimentu
Source : Google Translate API

Synonymes de « traîtrise »

Source : synonymes de traîtrise sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « traîtrise »

Partager