Hautement : définition de hautement


Hautement : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

HAUTEMENT, adv.

A. − Vieux
1. À haute voix. Synon. tout haut.Les pauvres, se voyant si bien traités, commencèrent à se réjouir hautement, et se mirent à chanter (Montalembert, Ste Élisabeth,1836, p. 230).« Monsieur Léniot, vous persistez à ne rien faire? » demanda M. Lebrun agressif. − « Monsieur, je médite », répondit Joanny. Toute l'étude se mit à rire hautement (Larbaud, F. Marquez,1911, p. 70).
2. Avec franchise et publiquement, sans crainte de se faire entendre. Synon. franchement, nettement, ouvertement.Dire hautement sa pensée; déclarer, professer hautement une opinion; se déclarer hautement pour qqn. Pour moi, j'avoue hautement ce que je crois, et suis persuadé qu'en toute occasion la vérité, bien expliquée, est bonne à dire (Chateaubr., Essai Révol., t. 2, 1797, p. 94).L'évêque de Plaisance (...) affiche hautement la prétention de lui succéder sur le siège de Parme (Stendhal, Chartreuse,1839, p. 176) :
1. Quand un visiteur étranger donnait un pourboire à Françoise à partager avec la fille de cuisine, (...) la fille de cuisine (...) venait remercier non pas à demi-mot, mais franchement, hautement, comme Françoise lui avait dit qu'il fallait le faire. Proust, Prisonn.,1922, p. 15.
SYNT. Désavouer, se plaindre, proclamer, confesser, (dés)approuver, manifester, publier, affirmer, louer, murmurer, accuser, se décrier, menacer, blâmer, regretter, protester hautement (qqc.).
3. P. ext. Avec vigueur, hardiesse. Synon. hardiment, résolument.Attaquer hautement qqn. Le duc de Bourgogne prit hautement son parti, et manda les gens d'armes de ses États pour marcher à son secours (Barante, Hist. ducs Bourg., t. 2, 1821-24, p. 417).Nous avons à sauver notre foi, et nous la sauverons par la liberté. On nous l'a promise; demandons hautement, demandons sans relâche l'exécution de cette promesse (Lamennaisds L'Avenir,1830-31, p. 155).
B. − Vieilli. Avec hauteur, fierté. Synon. fièrement.Combien de poètes qui s'inclinent avec humilité devant les autres et qui seuls se redressent hautement (Flaub., Souv.,1841, p. 50).Je songe au sourire supérieur, courtoisement, hautement méprisant que j'ai vu parfois sur les lèvres d'un Théodore Reinach (Barrès, Cahiers,1911, p. 64).
C. − À un haut degré, fortement, supérieurement. Synon. grandement; anton. faiblement, médiocrement, peu.
1. Vx. [Avec un verbe] Apprécier, approuver, estimer hautement (qqn ou qqc.). Ces sacrifices, messieurs, doivent être hautement honorés, ils sont les plus difficiles de tous à faire (Balzac, C. Birotteau,1837, p. 410).On voudrait, en traitant de lui, pouvoir lui imposer la sensation physique de l'échafaud qu'il a hautement mérité (Maurras, Kiel et Tanger,1914, p. xxxv).
2. Usuel. [Précédant un adj. ou un part. passé adj. à valeur de superlatif abs.] Synon. très, tout à fait.S'il n'était hautement inconvenant d'opposer un sérieux penseur à un aimable impulsif (Benda, Fr. byz.,1945, p. 108).Ces groupes se sont épanouis à partir d'un bourgeon hautement particularisé, et donc extrêmement localisé (Teilhard de Ch., Phénom. hum.,1955, p. 208) :
2. − Que pensez-vous de l'abbé Cénabre? dit-il. − C'est un homme d'une intelligence exceptionnelle... Tout à fait exceptionnelle, commença le prélat − un homme hautement respectable, bien que discuté, âprement discuté, un historien dont la conscience, le talent... Bernanos, Imposture,1927, p. 421.
SYNT. Hautement caractéristique, significatif, calorifique, radioactif, représentatif, immoral, honorable, improbable; hautement apprécié, approuvé, considéré, estimé; hautement doué, civilisé, spécialisé, qualifié.
Prononc. et Orth. : [otmɑ ̃] init. asp. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1100 « à haute voix » mult haltement s'escriet (Roland, éd. J. Bédier, 2597); b) ca 1220 « d'une manière nette, énergique, décidée » tres hautement parla (G. de Cambrai, Barlaam et Josaphat, 7146 ds T.-L.); c) ca 1250 « sans hésiter » (R. de Blois, Le Chastiement des dames, 448, ibid.); 2. ca 1165 « d'une manière très honorable » (B. de Ste Maure, Troie, 2021 : Servi furent moult hautement); d'où ca 1220 « parfaitement, excellemment » (G. de Cambrai, op. cit., 6205, ibid.); 3. [ca 1330 « d'une manière fière, orgueilleuse » (d'apr. FEW t. 24, p. 372b)]; 1440-75 (G. Chastellain, Chron., IV, chap. XLVII ds Œuvres, éd. K. de Lettenhove, t. 3, p. 234). Dér. de haut1*; suff. -ment2*. Fréq. abs. littér. : 573. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 285, b) 619; xxes. : a) 763, b) 548.

Hautement : définition du Wiktionnaire

Adverbe

hautement (h aspiré) \o.tə.mɑ̃\

  1. D’une manière nette et franche.
    • Le bruit des débauches du roi de Neustrie avait pénétré jusqu’en Espagne ; les Goths, plus civilisés que les Franks, et surtout plus soumis à la discipline de l’Évangile, disaient hautement que le roi Hilperik menait la vie d’un païen. — (Augustin Thierry, Récits des temps mérovingiens, 1er récit : Les quatre fils de Chlother Ier — Leur caractère — Leurs mariages — Histoire de Galeswinthe (561-568), 1833, éd. Union Générale d’Édition, 1965)
    • Cette madame d’Estrées étoit de La Bourdaisière, la race la plus fertile en femmes galantes qui ait jamais été en France ; on en compte jusqu’à vingt-cinq ou vingt-six, soit religieuses, soit mariées, qui toutes ont fait l’amour hautement. — (Gédéon Tallemant des Réaux, Henri IV, dans Les Historiettes, texte établi par Monmerqué, de Chateaugiron, Taschereau, Paris : chez A. Levavasseur, 1834 , tome 1, p. 6)
    • Il termina en condamnant hautement l’attitude des Départements du Jura et de Rhône-et-Loire et en demandant que les autorités administratives missent fin à la propagande à laquelle se livraient les commissaires de ces Départements. — (Louis Guibert, Le Parti girondin dans le département de la Haute-Vienne , extrait de la Revue historique, Paris, 1878, p. 59)
  2. D’une manière courageuse et hardie.
    • […], et c’est seulement après 1967 que le philosophe laïque syrien Sadiq Jalal al-Azm refusa hautement de voir dans la religion une voie d’avenir efficace. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, p. 108-109)
    • Il prend hautement les intérêts d’un tel. — Se déclarer hautement pour quelqu’un.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Hautement : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HAUTEMENT. (H est aspirée.) adv.
D'une manière nette et franche. Il ne le dissimula point, il le dit hautement. Je vous le déclare hautement. Je lui soutins hautement que vous aviez raison. Je lui dis hautement ses vérités. Il signifie aussi D'une manière courageuse et hardie. Il le protège hautement. Il prend hautement les intérêts d'un tel. Se déclarer hautement pour quelqu'un.

Hautement : définition du Littré (1872-1877)

HAUTEMENT (hô-te-man) adv.
  • 1Avec hauteur, orgueil. Le superbe entreprend hautement les choses, Bossuet, 2e sermon, Démons, 2. L'homme, de sa nature, pense hautement et superbement de lui-même, et ne pense ainsi que de lui-même, La Bruyère, XI.

    Avec hauteur, gloire. Ce choix pouvait combler trois familles de gloire, Consacrer hautement leurs noms à la mémoire, Corneille, Hor. II, 1. Mais d'Assur hautement le triomphe s'apprête, Voltaire, Sémiram. III, 5.

    Avec hauteur, vigueur. Pour les mettre en déroute, eux et tous leurs complices, Je n'ai qu'à déployer l'appareil des supplices, Et pour soldats choisis envoyer des bourreaux Qui portent hautement mes haches pour drapeaux, Corneille, Pomp. IV, 5. Prusias : Et que dois-je être ? - Nicomède : Roi ; Reprenez hautement ce noble caractère, Corneille, Nicom. IV, 3. Ma main bientôt sur eux m'eût vengé hautement, Corneille, Hor. III, 5. J'emprunte du secours et le fais hautement, Corneille, Nicom. III, 8. Il [Charles XII] fit demander hautement à l'empereur d'Allemagne l'exécution du traité d'Altranstad, Voltaire, Charles XII, 8.

  • 2D'une manière manifeste. César en fut épris, et du moins j'eus la gloire De le voir hautement donner lieu de le croire, Voltaire, Pomp. I, 3. Et dans ce grand revers je l'ai vu hautement Digne d'être mon frère et d'être mon amant, Voltaire, Héracl. III, 3. Montrons-leur hautement que nous avons des yeux, Voltaire, Nicom. IV, 6.
  • 3Hardiment, librement, résolûment. Allons de sa réponse à votre compliment Prendre l'occasion de parler hautement, Corneille, Nicom. II, 4. Et je remercîrai qui me dit hautement Qu'il ne m'est plus permis de vaincre impunément, Corneille, ib. II, 3. Notre malheureuse reine, donnons-lui hautement ce titre dont elle a fait un sujet d'actions de grâces, Bossuet, Reine d'Anglet. Ce que vous dites vous-mêmes encore plus souvent et plus hautement que moi, Bourdaloue, 14e dim. après la Pentec. Dominic. t. III, p. 414. Il a été, parmi les hommes en place, un des premiers qui aient hautement préféré les sciences aux talents frivoles, les arts nécessaires aux arts agréables, Condorcet, Maurepas.
  • 4À voix haute. Et dites hautement à quel prix votre choix Veut faire l'un de nous le plus heureux des rois, Corneille, Rodog. III, 4. J'ai voulu l'acheter, l'édit, expressément, Afin que d'Isabelle il soit lu hautement, Molière, Éc. des mar. II, 9. Elle [à l'agonie] se conformait aux ordres de Dieu, elle lui offrait ses souffrances en expiation de ses fautes, elle professait hautement la foi catholique et la résurrection des morts, Bossuet, Duch. d'Orl.

    Fig. Deux sceptres en ma main, Albe à Rome asservie Parlent bien hautement en faveur de sa vie, Corneille, Hor. V, 3. La douleur d'une mère Parle plus hautement à ses sens oppressés Que le sang de Ninus et mes crimes passés, Voltaire, Sémiram. V, 1.

HISTORIQUE

XIe s. Montjoie [il] escrie et haltement et clair, Ch. de Rol. CXLV.

XIIe s. Il parla hautement, bien fist oïr sa vois, Sax. XVIII. David receut haltement les messages e le mandement, Rois, p. 130.

XIIIe s. Les cloches de la ville sonnerent hautement, Berte, IX. Et li chevaliers erraument [promptement] Se chauce, que plus n'i atent ; Puis est en la sale venuz, Où hautement est receüz, Ren. 22198.

XVe s. Et quand nous serons près, nous ferirons chevaux des esperons et crierons nos cris hautement, Froissart, I, I, 229.

XVIe s. Il s'esmerveilloit comme ilz louoient si haultement ce qui…, Amyot, Péric. 73.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « hautement »

Étymologie de hautement - Littré

Haute, et le suffixe ment ; provenç. altament, autament ; espagn. et ital. altamente.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de hautement - Wiktionnaire

 Dérivé de haute avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « hautement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hautement ɔtmɑ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « hautement »

  • Le rapport de marché Verre à faible teneur en fer hautement transparent mondial comporte des informations à jour et détaillées, publiées par la compagnie CMR. Le rapport aborde une analyse approfondie et détaillée et l’impact sur le marché de l’épidémie de COVID-19 est abordé. Les données prises en compte dans l’étude fournissent une analyse détaillée sur la base des données historiques de 2015 à 2019, ainsi que les prévisions pour toutes les autres conditions du marché de 2020 à 2027. se connecter à la vente dexperts [email protected] or call us on +1-312-376-8303. Thesneaklife, Étude du marché Verre à faible teneur en fer hautement transparent Mondial 2020 tenant compte de l’analyse des effets du coronavirus (COVID-19) par compagnies Vitro Glass, Guardian Glass, Saint Gobain, Pilkington, Euroglas – Thesneaklife
  • Qu’en sera-t-il alors de notre avenir ? Nous pensons que revenir sur les engagements pris au cours des années passées, et avalisées par le Parlement européen, en matière de relance de la défense européenne serait une erreur stratégique. Nous, parlementaires et responsables politiques appelons les chefs d’Etat et de gouvernement à donner à la défense européenne toute l’attention qui s’impose dans un contexte hautement dégradé. Le Monde.fr, Hélène Conway-Mouret : «Donner à la défense européenne toute l’attention qui s’impose dans un contexte hautement dégradé»
  • Tesla (-3,08% à 1 497$), a reflué, tout en continuant d'arborer un bilan depuis le début du mois de près de 40%... Sur le secteur hautement stratégique des semi-conducteurs, Qualcomm a perdu 1,28% à 91,33$, Intel 1,60% à 58,58$, Texas Instruments 1,31% à 128,82$, et Broadcom 2,55% à 311,31$. BFM Bourse, Nasdaq Composite : Définition du cadre d'une courte consolidation - BFM Bourse
  • Bébé. Créature difforme à l'âge, au sexe et à la condition indéterminés, hautement remarquable par la violence des sympathies et des antipathies qu'elle provoque chez les autres, sans exprimer elle-même de sentiment ni d'émotion. De Ambrose Bierce / Le Dictionnaire du diable
  • Il déclare donc, ou plutôt il avoue hautement que le Dernier Jour d'un Condamné n'est autre chose qu'un plaidoyer, direct ou indirect, comme on voudra, pour l'abolition de la peine de mort. De Victor Hugo / Le Dernier Jour d'un condamné
  • Pour être quelque chose, pour être soi-même et toujours un, il faut agir comme on parle : il faut être toujours décidé sur le parti qu’on doit prendre, le prendre hautement et le suivre toujours. De Jean-Jacques Rousseau
  • Un homme d’humble condition qui se comporte avec arrogance est copieusement détesté. Un homme de grande condition qui se comporte avec modestie est hautement respecté. De Ankhchechonqy / Enseignements
  • Les innovations sont presque toujours le fait d'explorateurs individuels ou de petits groupes, et presque jamais celui de bureaucraties importantes et hautement structurées. De Harold J. Leavitt
  • Le journalisme est une discipline hautement inexacte dont les postulats n'existent pas, ou existent en quantité si grande que cela ne veut rien dire. De Jean Dion / Le Devoir du 19 janvier 1998
  • Les artistes sont hautement anormaux, parce qu'ils supportent une plus forte quantité de liberté que les autres. De Nancy Huston / Lire - Mars 2001
  • Le camp de concentration est un monde hautement hiérarchisé. De Annette Wieviorka / Le Nouvel Observateur, 5 février 2015

Traductions du mot « hautement »

Langue Traduction
Corse altamente
Basque oso
Japonais 非常に
Russe очень
Portugais altamente
Arabe للغاية
Chinois 高度
Allemand höchst
Italien altamente
Espagnol altamente
Anglais highly
Source : Google Translate API

Synonymes de « hautement »

Source : synonymes de hautement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « hautement »


Mots similaires